• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Conduire une moto en situation de handicap

       (0 avis)

    Conduire une moto en situation de handicap est désormais possible. Eh oui ! Si vous pouvez prouver que vous êtes apte à conduire une deux roues, et si vous faites le nécessaire pour obtenir votre permis, rien ne pourra vous empêcher de reprendre les guidons, quel que soit votre état. Vous seriez étonné d’ailleurs du nombre de motards qui – malgré leur handicap – ont réalisé leur rêve en conduisant une moto. Sans compter ceux dont le handicap n’a pas réussi à tuer leur passion pour les deux roues.

    Vous êtes à mobilité réduite ? Vous êtes passionné par les deux roues ? Découvrez tout ce que vous devez savoir pour pouvoir conduire une moto en situation de handicap.

    Les conditions à respecter pour conduire une moto en situation de handicap

    La loi se montre particulièrement sévère vis-à-vis des personnes qui conduisent sans autorisation. En particulier lorsque celles-ci sont à mobilité réduite ou en situation de handicap. Et ce, en raison des risques encourus sur la route. Voilà pourquoi, depuis 2010, selon l’arrêté du 31 août de la même année, pour pouvoir conduire une moto en situation de handicap, vous devez respecter les conditions suivantes :

    • Vous devez prouver votre aptitude à conduire
    • Vous devez obtenir votre permis de conduire
    • Vous devez conduire un engin adapté à votre handicap

    Comment obtenir son permis de conduire une moto en situation de handicap ?

    Pour obtenir votre permis de conduire, vous devez d’abord obtenir la fameuse autorisation, c’est-à-dire un certificat d’aptitude à conduire. Une fois que vous l’aurez obtenu, vous pourrez passer votre permis en vous conformant aux instructions mentionnées sur le certificat.

    Où et comment obtenir un certificat d’aptitude à conduire ?

    Le certificat d’aptitude à conduire est délivré par des médecins travaillant sous l’égide du Préfet de votre département. Pour obtenir une consultation avec ce médecin, vous devrez donc vous adresser à la Commission médicale de votre préfecture. Durant cette consultation, les médecins vont procéder à une évaluation complète de votre handicap et vont proposer des solutions adaptées :

    • En cas de handicap physique, ils préconiseront un aménagement de l’engin.
    • En cas de handicap visuel, ils délivreront une autorisation si la vision du conducteur est supérieure au seuil d’acuité requis.

    Pour obtenir le certificat, vous devez être âgé d’au moins 18 ans.

    Le passage du permis de conduire une moto en situation de handicap

    Une fois que vous aurez obtenu votre certificat, vous devrez le présenter à la moto école que vous aurez choisie pour passer votre permis. Si vous n’en avez pas encore choisie une, optez pour celles qui proposent également comme service de préparer les personnes en situation de handicap au permis suivant les instructions données par la préfecture. Cela vous évitera bien des tracas.

    Notez toutefois que si vous avez déjà votre permis B, vous n’aurez pas besoin de le repasser. Vous devrez juste le régulariser. Mais pour être sûr que votre engin est bien aménagé selon les recommandations du Certificat, vous devrez quand même le faire examiner et approuver par le bureau de l’éducation routière au sein de la Direction Départementale Interministérielle.

    Comment aménager votre moto pour qu’elle soit adaptée à votre situation ?

    En cas de handicap physique, l’aménagement de la moto est une étape obligatoire. Pour cela, vous avez deux options :

    • Vous achetez un modèle adapté prêt à l’emploi
    • Vous achetez votre moto et vous le faites adapter

    Dans ce dernier cas, pensez à demander conseil auprès du Bureau de l’éducation routière de la Direction Départementale Interministérielle. Grâce à l’avis technique qu’il délivrera, vous serez au moins sûr que vous effectuez les bonnes adaptations.

    Dans les deux cas, pour obtenir de l’aide sur les démarches à suivre pour aménager votre véhicule, vous pouvez aussi demander de l’aide auprès du CEREMH (Centre de ressources et d’innovation mobilité handicap). L’association Handicaps motards solidarité peut également vous aider.

    Nicola Dutto avec sa moto adaptée

    Nicola Dutto, le pilote italien sévèrement touché à la moelle épinière lors d'une chute en 2010, prend le départ du Dakar 2019 au guidon d'une KTM 450 spécialement aménagée

     

    Conduire une moto en situation de handicap : n’oubliez pas l’assurance !

    Eh oui ! Une moto aménagée ne fait pas exception à la règle. Si vous voulez qu’elle puisse circuler, vous devez absolument l’assurer. L’assurance au tiers est bien évidemment le minimum requis, c’est-à-dire la garantie responsabilité civile. Mais pour une couverture optimale, vous pouvez aussi souscrire d’autres garanties comme :

    • La garantie individuelle pilote, très intéressante dans votre cas, car vous pourrez ainsi être indemnisé si vous subissez des dommages corporels en cas d’accident.
    • La garantie dommage, qui vous permettra de bénéficier d’une couverture dans le cas où votre moto aménagée subisse des dégâts également.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.