• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Reprendre la moto après un accident

       (0 avis)

    Reprendre la moto après un accident n’est pas facile, et c’est compréhensible. Au-delà des séquelles physiques, il y a également les traumatismes psychologiques qu’une chute, que la perte de maitrise peut engendrer. Si vous ne vous sentez pas serein à l’idée de reprendre la route après un accident de moto, c’est donc normal.

    Si en revanche, vous avez hâte de remonter en selle, c’est tout aussi naturel. En réalité, tout dépend de la personne, des blessures subies et parallèlement, de la gravité de l’accident. Mais à priori, rien ne vous empêche de reprendre la moto après un accident si vous le souhaitez. A condition cependant de bien vous y prendre…

    Comment reprendre la moto après une chute ?  Quand peut-on reprendre la moto après un accident ? Comment surmonter la peur de conduire ? 

    Découvrez nos conseils pour remonter sur une moto en toute sérénité après un accident.  

    Quand reprendre la moto après un accident ?

    Les motards qui décident d’arrêter de conduire une moto après un accident sont particulièrement rares. Dans la majorité des cas, dès leur réveil à l’hôpital, les plus grands passionnés se demanderont : quand pourrai-je reprendre la moto ? Si c’est votre cas, la réponse est simple : quand vous serez guéri physiquement et psychologiquement.

    Reprendre la moto après un accident après la période de convalescence

    Que vous ayez été gravement blessé ou non, il est vital de ne pas reprendre la moto tant que vous n’êtes pas entièrement guéri de vos blessures. Ces dernières peuvent en effet vous limiter, et représenter un risque énorme sur la route. Une douleur peut vous déconcentrer, peut vous empêcher d’avoir la pleine maitrise de l’engin, et peut aussi vous empêcher de réagir à temps au moment opportun. Vous risquez en conséquence de provoquer un autre accident.

    Et cela vaut aussi bien pour les traumatismes physiques que psychiques. Il ne sert à rien de reprendre la route si vous sursautez au moindre bruit, si vous bloquez lorsque vous vous retrouvez face à un autre véhicule ou à une situation plus ou moins similaire. Pour votre propre sécurité, et aussi celle de votre entourage, donnez-vous le temps de découvrir et d’accepter les conséquences de l’accident sur vous ; et bien sûr, de guérir. Ne précipitez rien.

    Respectez bien la période de convalescence recommandée, voire plus si vous le jugez nécessaire. Ne négligez pas les séances de rééducation en cas de besoin, et n’hésitez pas à consulter si le traumatisme est important. Cela est même conseillé. Avant de reprendre la moto après un accident, vous devez être sûr d’avoir récupéré tous vos moyens – physiques et psychologiques.

    Comment savoir si c’est le bon moment ?

    Cela va dépendre entièrement de vous. Il n’y a, en réalité, pas de période recommandée pendant laquelle vous resterez en « convalescence ». Chez certaines personnes, la passion prend vite le dessus sur la peur. Elles arrivent alors à remonter en selle assez rapidement. Chez d’autres, ça peut prendre plus de temps. Mais cela ne signifie pas qu’elles sont plus faibles que d’autres pour autant.

    Ne vous laissez donc pas influencer par les autres, et par leurs expériences. Car chaque personne est unique, et le temps de guérison est forcément différent chez chaque individu. Pour connaître le bon moment, écoutez-vous. Si vous ressentez de la peur, ou si vous ne vous sentez pas assez serein à l’idée de reprendre la moto après un accident, ne vous forcez pas.

    Reprendre la moto après un accident

    Comment reprendre la route après un accident ?

    Là aussi, il n’y a pas de mode d’emploi. Mais vous devez comprendre que cet instant n’est pas anodin, et que pour le réussir sans faire resurgir les mauvais souvenirs, vous devez respecter certaines règles.

    Déterminez d’abord les causes de l’accident

    C’est très important. Connaître la ou les causes de l’accident est vital. Que vous soyez responsable ou non, savoir ce qui s’est réellement passé et déterminer ce qui a causé la chute vous permettra de faire d’une pierre deux coups :

    • Guérir plus vite, car vous pourrez plus facilement reprendre confiance en vous.
    • Devenir plus prudent, car vous ne referez certainement pas la même erreur.

    Et ce, que la cause soit humaine (défaut de maîtrise, excès de vitesse, erreur de jugement, manque de réflexe) ou mécanique.

    Allez-y doucement !

    Vous avez arrêté de conduire une moto pendant un temps ? Ne croyez pas ceux qui vous disent que c’est comme le vélo. Parce que dans le cas des deux roues, moins vous pratiquez, plus il y a des risques.

    Vous devez reprendre la moto petit à petit pour vous habituer à la route à nouveau et pour permettre aux réflexes de revenir progressivement. N’hésitez pas à refaire des exercices de conduite en dehors de la circulation, ou pourquoi pas, à faire des stages de perfectionnement pour vous remettre dans le bain.

    Changer de moto ou non ?

    Certaines personnes changent carrément de moto après un accident. Mais ce n’est pas obligatoire à partir du moment où votre engin est encore utilisable, et qu’il a été bien réparé. Une fois que vous aurez déterminé avec exactitude quelle a été la cause de l’accident et que vous avez réparé le problème s’il est dû à un souci mécanique, tout va bien.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.