• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Révision de printemps de votre moto

       (0 avis)

    Après l’hiver, le beau temps revient. Pour vous motards, cela signifie qu’il est temps de ressortir votre deux-roues de l’hivernage et de le réutiliser. Mais pour cela, un certain nombre d’entretiens et de préparations doivent être réalisés pour éviter de le brusquer.

    Contrairement à ce que l’on peut penser, remettre en marche une moto après l’avoir hiverné requiert un gros effort, et ce, encore plus si l’hivernage n’a pas été fait dans les règles de l’art. Aussi, pour vous aider à bien faire, le présent guide a été établi. Il résume l’essentiel de la révision de printemps d’une moto.

    Première étape : vérification et rechargement de la batterie

    Au moment de l’hivernage de la moto, sa batterie a du être enlevée pour éviter de l’endommager. Ce qui veut dire que pendant tout l’hiver, elle a dû se décharger partiellement ou totalement du fait de son immobilité et de la baisse de température. Par conséquent, avant de la remettre en place, il y a lieu de la recharger avec un chargeur adapté. Il faut également penser à vérifier son bon fonctionnement.

    Si ce n’est pas le cas, il va falloir la faire réparer, ou le cas échéant, la changer sinon la moto risque de s’arrêter en cours d’utilisation, voire même de ne pas démarrer du tout. Il faut également faire très attention quant au branchement de la batterie, surtout au respect la polarité des câbles, car cela pourrait avoir des mauvaises répercussions sur les fusibles, le boîtier et l’alternateur.

    Deuxième étape : entretien sécuritaire basique

    Un bon motard doit connaître tous les entretiens basiques nécessaires pour préserver la longévité d’une moto et assurer sa fonctionnalité.

    La vérification du niveau de l’huile moteur

    L’huile doit être à hauteur suffisante pour permettre le bon refroidissement du moteur. Cela se fait soit au moyen d’un contrôle visuel, soit par usage d’une jauge sur tige, tout dépend du type de moto en question. Si l’huile n’est pas suffisante, il faut la remettre à niveau, et ce, avec une huile adaptée. Si des taches blanchâtres sont apparues dans l’huile, c’est qu’elle s’est émulsionnée et que sa capacité lubrifiante s’est détériorée, il va donc falloir réaliser une vidange du moteur et remplacer le filtre à huile.

    Le graissage des câbles, des jointures des leviers et pédales, de la chaîne

    Tous ces éléments doivent être bien graissés pour éviter qu’ils ne coincent et pour permettre une bonne transmission électrique entre les différents composants du moteur. Par contre, s’ils sont abîmés, il faut les remplacer.

    Révision printemps moto.jpg

    La vérification du niveau de l’huile de boite, du liquide de refroidissement et du liquide de freins

    Il faut contrôler leur niveau pour s’assurer qu’ils puissent bien remplir leur rôle. Il y a également lieu d’examiner s’il n’y a pas de fuites et agir en conséquence si tel est le cas. Concernant le liquide de refroidissement, celui-ci a dû geler pendant l’hiver et causer quelques dégâts, il faut s’y préparer. Pour ce qui est du liquide de frein, la baisse de son niveau implique l’usure des plaquettes de frein. Par conséquent, s’il n’en reste plus, les plaquettes doivent elles aussi être remplacées.

    La vérification des pneus

    Les pneus figurent parmi les éléments essentiels garantissant la sécurité du conducteur, c’est pourquoi ils doivent faire l’objet d’un contrôle particulier. Leur pression doit être en adéquation avec l’usage de l’appareil (transporter une ou deux personnes). Il faut également vérifier leur état, les bandes de roulement ne doivent pas être crevassées ou fissurées, les jantes, etc.

    La vérification des éclairages

    Une moto ne peut rouler sans clignotants, sans feux et sans phares. En cas de doute ou de problèmes graves, il ne faut surtout pas hésiter de consulter un professionnel. Il vaut mieux demander de l’aide plutôt que de faire n’importe quoi et risquer d’endommager l’engin plus qu’il ne l’est déjà.

    Troisième étape : rodage de la moto

    Il est d’usage qu’après la non-utilisation d’un véhicule pendant un certain temps, un petit rodage est nécessaire. En effet, puisque l’appareil a longtemps été immobilisé, son moteur et ses composants ont pu souffrir de problèmes d’oxydation. Aussi, il faut l’emmener faire un petit tour d’une vingtaine de kilomètre pour l’habituer à rouler à nouveau.

    Quatrième et dernière étape : assurance

    Une fois que toutes les étapes suscitées sont effectuées, il faut bien s’assurer que l’assurance de la moto soit à jour pour éviter d’avoir des problèmes avec la loi. A titre de rappel, rouler sans assurance est sanctionné non seulement d’une amende d’un montant à hauteur du délit commis, mais également d’une peine d’emprisonnement de 1 an avec 6 mois de sûreté. Donc, il vaut mieux être vigilant.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.