• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Guide pour bien conduire un side-car

       (0 avis)

    Un peu étrange à conduire pour les habitués aux motos, le side-car est pourtant agréable et pratique à « piloter ». Le pilotage est plus approprié pour le caractère assez rebelle de ce véhicule. Le freinage et la prise de virages sont particulièrement délicats. Pour trouver du plaisir au guidon d’un side-car, il suffit de comprendre son fonctionnement, se familiariser avec les organes de conduite, et s’exercer. Voici donc quelques conseils qui vous seront utiles pour réussir à bien conduire un side-car.

     

    Bien conduire un side-car : comprendre son fonctionnement

    Ce qui singularise un side-car d’autres véhicules est sa propulsion assurée par la roue arrière de la moto. Cette caractéristique l’oblige à se diriger vers la droite à chaque accélération, et inversement, à se tourner à gauche au moment de freiner.

    Le side-car dispose d’une roue équipée d’une suspension située à un axe légèrement à l’avant de celle de la motocyclette. Dans le cas où il roule sur une bosse, l’ensemble du véhicule va tirer à gauche. Si ce type d’obstacle se passe du côté de la moto, il faut s’attendre à une direction brusque à droite. Dans la mesure du possible, le side-car se conduit sur une chaussée sans irrégularités. Le conducteur rencontrera toujours des difficultés si le véhicule subit, par exemple, de nids de poule, ou des bosses.

    Selon l’analyse des constructeurs, le poids moyen d’un side-car est de 200 kg. Le côté moto comprend environ plus de 75 % de la charge, ce qui veut dire qu’il faut un utilisateur chevronné pour bien gérer ce déséquilibre durant la conduite. La présence d’un passager, ou à défaut, de bagages s’impose pour éviter les risques d’accident.

    bien conduire un side car

     

    Citation

     

    Comment trouver l’équilibre entre le side-car et le corps

    Compte tenu du déséquilibre du poids du side-car, savoir répartir les masses est le plus important si vous souhaitez maîtriser la conduite. Prenez d’abord l’habitude de mettre tout le poids de votre corps sur le cale-pied pour les opérations suivantes :

    • Prise de virage à droite, appui sur le côté droit ;
    • Prise de virage à gauche, appui sur la gauche.

    Côté panier, il vous faut un passager « averti et complice » pour réduire les risques d’accident durant la conduite. Il doit se déporter dans les sens indiqués lorsque vous prenez les virages à gauche ou à droite.

     

    Bien conduire un side-car : attention aux virages

    La « bête noire » des apprentis conducteurs de side-car est le virage à droite. Néanmoins, une logique, et un peu plus de prudence sont de mise pour mieux surmonter ce mouvement inéluctable. Pour ce faire, notez bien les règles suivantes :

    • Il faut passer à une vitesse supérieure pour prendre un virage à droite afin d’équilibrer la distance parcourue par la roue du side et celle de la moto. Le parcours de la nacelle est, en effet, moins important que celui de la moto. Une accélération permettra à la roue côté passager de tourner en toute facilité.
    • Veillez à prendre le réflexe de freiner lorsque vous abordez un virage à gauche. Le side traverse une distance plus longue que la motocyclette lorsque vous virez sur ce côté.
    • Que vous abordiez un tournant à gauche ou à droite, l’accélération doit toujours d’effectuer en toute modération.

    conseils pour bien conduire un sidecar

     

    Bien se concentrer sur les pentes sinueuses

    Il faut se faire à l’idée que toutes les routes ne sont pas parfaites. Un court instant de déconcentration au cours d’une conduite sur une chaussée à bosses ou en pente peut être fatal. Vous devez surtout redoubler de vigilance sur un chemin en pente sinueuse. Les meilleurs réflexes pour ce type de parcours sont :

    • Le ralentissement au moment de l’abord de chaque tournant ;
    • Le redressement rapide du guidon, tout en gardant une allure modérée dans le cas où la nacelle serait amenée à décoller ;
    • Une vue de loin pour mieux éviter les obstacles à rencontrer, que ce soit un autre véhicule ou un défaut du bitume.

    Le side-car détourne assez difficilement les obstacles qui se trouvent trop près. Il faut donc voir à l’avance ce qui vous attend à plusieurs mètres, et vous servir de votre excellente capacité de vision.

    Citation

     

    Savoir adopter des réactions spontanées en cas d’urgence

    La conduite d’une moto classique nécessite une grande spontanéité, mais il en faut encore plus si vous pilotez un side-car. Les bons gestes à adopter en cas d’urgence sont :

    • Eviter de freiner brusquement ;
    • Passer progressivement à une vitesse inférieure ou rétrograder ;
    • Se servir des freins arrière et avant.


    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.