• Kwik06
    Kwik06

    Hivernage moto : mode d’emploi

       (2 avis)

    Vous n’allez pas utiliser votre moto pendant un certain temps ? Que ce soit à cause de l’hiver ou pour d’autres raisons, vous devez savoir une chose : mettre votre véhicule dans un coin du garage ne suffit pas. Si vous voulez retrouver votre monture en bon état au moment où vous en aurez de nouveau besoin, l’hivernage est nécessaire. À condition cependant qu’il soit réalisé selon certaines règles.

    Nous vous dévoilons ci-après comment bien réaliser un hivernage moto. Les conseils pour bien préparer sa moto pour l'hiver et réussir l'hivernage de votre 2 roues !

    À quoi sert l’hivernage d’une moto ?

    L'immobilisation pendant une longue durée d'une moto doit respecter des règles précises. L'hivernage permet de stocker sa moto pendant plusieurs semaines ou mois dans les meilleures conditions possibles. Ainsi quand vous remettrez votre moto en route, elle sera en bon état et prête à l'emploi !

    Quand une moto est à l'arrêt et immobilisée pendant une période importante sans effectuer de remisage, son état peut se détériorer. Cela peut, dans un premier temps, engendrer plusieurs problèmes mécaniques :

    • La batterie peut se décharger ou se sulfater.
    • Le réservoir d’essence peut rouiller.
    • Le carburateur peut s’encrasser.
    • Les canalisations d’essence peuvent se boucher.
    • Sans parler des dégâts considérables sur le moteur.

    Cela peut également entraîner des problèmes esthétiques :

    • La peinture peut se décolorer.
    • Des points de rouille peuvent apparaître un peu partout.
    • La moisissure peut se développer.

    L’hivernage n’est pas seulement nécessaire. Elle est indispensable pour maintenir la moto au top de sa forme après une hibernation prolongée.

    Quand remiser ou hiverner sa moto ?

    L’hivernage moto est nécessaire dans trois situations :

    • Pendant l’hiver, d’où le nom « hivernage ».
    • Pendant les longues périodes d’inactivité.
    • Lorsque vous envisagez un stockage prolongé de la moto.

    Il est important de souligner que l’hivernage n’est pas seulement indiqué en hiver. En fait, la moto doit être remisée chaque fois que vous prévoyez de ne pas l’utiliser pendant un long moment. C'est pour cela que les motards parlent d'hivernage ou de remisage en fonction de la saison.

    Comment préparer sa moto pour l'hivernage ?

    Confiner votre deux roues dans un endroit précis ne suffit pas. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec une épave à la fin de l’hiver, vous devez procéder à quelques opérations de préparation au préalable. Alors, comment préparer sa moto pour l'hivernage ? Quelles sont les étapes d'un hivernage complet de moto ? Le guide complet pour savoir comment préparer une moto afin de la remiser pour l'hiver.

    Emplacement de stockage de la moto

    Pour effectuer l'hivernage de sa moto, il faut commencer par le choix de l’emplacement. Garage, grange, box de stockage, … Vous pouvez remiser votre engin où vous voulez, à condition que le lieu de votre choix respecte les exigences suivantes :

    • Il doit être sec.
    • Il doit être à l’abri des intempéries.
    • Il doit avoir un minimum d’ouverture.
    • Il doit être accessible.

    Révision et entretien d’usage de la moto

    Pour un hivernage moto réussi, vous devez ensuite réviser entièrement votre véhicule et procéder à son entretien complet. Voici les étapes à suivre pour faire une révision et un entretien d'usage de votre moto avant hivernage : 

    • L’entretien du moteur, qui consiste à vidanger les carburateurs, à huiler les bougies d’allumages, à vidanger l’huile moteur, à remplacer le filtre à huile et à remplir le carter d’huile neuve.
    • L’entretien des chaînes, qui consiste à les nettoyer, à les huiler et les badigeonner de lubrifiant pour les protéger de la rouille.

    La réparation est également à prévoir si vous décelez un ou plusieurs problèmes lors de la révision. Cela pour prévenir les complications, mais aussi pour ne pas avoir à le réparer au moment où vous en aurez enfin besoin.

    Nettoyage complet de la moto

    Il est indispensable que votre moto soit propre et sec au moment du remisage. Aussi, une fois que vous serez certain qu’il n’a pas de problème mécanique, vous devez le nettoyer à fond. Des sels de déneigement peuvent s’y être collé pendant vos déplacements. Le lavage et le nettoyage sont les solutions les plus efficaces pour s’en débarrasser efficacement.

    Une fois la monture propre et sèche, vous pouvez procéder à :

    • L’application de produit protecteur sur les pièces en caoutchouc.
    • L’application d’antirouille sur les pièces métalliques.
    • L’application de cire sur les parties peintes.
    • L’application de produit lubrifiant (spray ou graisse) sur les pièces mécaniques non peintes ou chromées (pédales, sélecteur, axes de repose-pied, kit chaîne, ...).

    préparer moto pour hivernage

    Remplir le réservoir d’essence

    Retenez bien ceci : un réservoir vide prend facilement la rouille avec le temps. Voilà pourquoi, vous devez absolument le remplir entièrement avant la période d’hivernage. Ne vous inquiétez pas, l’essence ne se polymérise pas. Par ailleurs, si vous ne voulez prendre aucun risque, vous pouvez y ajouter un peu d’inhibiteur de dégénérescence d’essence.

    Vider complètement le réservoir n’est toutefois pas interdit. Mais cette option requiert beaucoup plus de travail, car une fois totalement vide, il faut procéder au graissage du réservoir. Autrement, la condensation risque de se former à l’intérieur.

    Déconnecter la batterie

    Si vous ne voulez pas vous retrouver avec une batterie HS après l’hiver, pensez à la déconnecter en respectant bien cette consigne : déconnecter la borne négative (noir) avant la borne positive (rouge). Dans le cas contraire, la batterie risque d'être à plat et vous devrez procéder à son remplacement.

    Munissez-vous par la suite d’un chiffon et à l’aide d’un détergent doux, débarrassez-la de toute trace de corrosion, de pétrole ou d’électrolyte. Assurez-vous qu’elle soit bien propre avant de la ranger dans un côté.

    Pour ce qui est du lieu de rangement justement, optez pour :

    • Un lieu où la température est plus élevée que le point de gel.
    • Un lieu sec et tempéré.

    Consigne importante : ne laissez jamais la batterie sur le sol.

    Boucher les sorties d’échappement et entrées d’air

    Il est indispensable de boucher les sorties et les entrées d’air de la moto pour deux raisons :

    • Pour prévenir les risques de corrosion que l’humidité risque à coup sûr de provoquer s’il pénètre dans la cartouche du pot d’échappement.
    • Pour éviter que les petits rongeurs ne viennent y squatter pour se protéger du froid. Ils risquent de provoquer des dégâts sans précédents.

    Vous devez donc obstruer tout ce qui est entrée et sortie comme le pot d’échappement, la sortie de silencieux, les prises d’air,… Pour cela, vous pouvez utiliser un sac en plastique, un chiffon ou même du film cellophane par exemple.

    Mettre la moto sur béquille centrale ou béquille d’atelier

    Pour éviter que les pneus ne se déforment sous la pression, mettez votre moto sur béquille centrale si elle en a. Dans le cas contraire, vous devez veiller à ce que la roue avant soit levée en utilisant ;

    • Une béquille d’atelier.
    • Une cale à poser sous le moteur.

    Si vous n’avez ni l’un ni l’autre, surgonflez vos pneus à 0.5 bar de plus que la pression habituelle. Pensez aussi à vérifier régulièrement l’état des pneumatiques.

    Mettre la moto sous une bâche

    Enfin, pour un hivernage moto dans les règles, recouvrez votre monture d’une bâche intérieure. Et pas n’importe laquelle ! Si vous utilisez une housse qui ne convient pas, vous risquez de l’endommager plus qu’autre chose.

    Pour éviter les mauvaises surprises, utiliser une bâche spéciale et adaptée aux motos. Vous en trouverez deux sortes sur le marché :

    • La bâche classique si la moto va être immobilisée en intérieur, pour la protéger de la poussière.
    • La bâche étanche si la moto va être immobilisée en extérieur, pour la protéger du froid et de l’humidité.

    Bon à savoir : avant de bâcher votre moto, assurez-vous qu’elle est complètement sèche. Pour éviter que de l'humidité reste prisonnière sous la bâche et engendre de la condensation, il existe des bâches intérieures pour moto qui sont respirantes et anti-poussière grâce à des aérations adaptées.

    Hiverner sa moto : à faire pendant le remisage de la moto

    Toujours pour optimiser la durée de vie de votre deux roues et vous assurer qu’elle sera en bon état à la fin de l’immobilisation, vous devrez également procéder à certains entretiens tout le long de l’hivernage. Découvrez les opérations à réaliser sur votre 2 roues pendant l'hivernage moto.

    Recharger la batterie

    Pendant toute la période de remisage, la batterie doit être rechargée régulièrement, au moins une fois par mois. Mais là encore, vous devez faire attention :

    • Choisissez un chargeur adapté, c’est-à-dire avec un taux de charge compatible avec l’ampérage de la batterie.
    • Évitez de charger à fond, même si on peut parfois être tenté de le faire pour que la charge dure un peu plus longtemps.
    • Évitez de la laisser branchée constamment pour ne pas avoir à le faire après un mois, à moins que vous n’utilisiez un chargeur automatique avec maintien de charge. Auquel cas, votre batterie sera toujours protégée même si elle est branchée en permanence.

    Changer la position de la moto

    Pour prévenir toute déformation des pneus avant, changez la position de votre moto tous les mois. Cela est nécessaire surtout si vous n’avez pu les surélever à l’aide d’une béquille ou d’une cale.

    Tâtez également la pression, et si nécessaire, n’hésitez pas à regonfler le pneu avant ou arrière.

    Démarrer la moto de façon ponctuelle

    Il est recommandé de démarrer la moto de temps en temps, ne serait-ce que pour chauffer le moteur. Ça permet de faire bouger toutes les mécaniques et de s’assurer qu’au moins, tout bouge encore correctement là-dedans.

    Bien entendu, il faut retirer les obstructeur qui bouchent les entrées d'air et sorties d'échappement de la moto avant de la démarrer. Profitez-en pour faire tourner les roues, même sans rouler. Ça peut aussi aider à éviter les déformations.

    Fin de l’hivernage : remettre en service la moto

    Ça y est, l’hiver est passé et vous n’avez qu’une hâte : reprendre la route sur votre bécane. Avant de remettre en route votre moto après un hivernage, il convient d'effectuer certains entretiens. En effet, la moto n'a pas roulé pendant une longue durée et il faut alors faire quelques vérifications avant de rouler avec.

    Attention cependant, vous devez y aller en douceur. Pour commencer, redémarrez la bête sans précipitation. Par la suite, vous devez procéder à une révision complète, ce qui implique :

    1. La vidange.
    2. Le graissage des chaînes.
    3. Le gonflage des pneus.
    4. Le rechargement de la batterie.
    5. Le contrôle, et si nécessaire, le remplacement du liquide de frein, du liquide de refroidissement, ...

    Avant la remise en route, vous devez également vérifier que tout fonctionne normalement et impeccablement : freins, accélérateur, commandes aux pieds, ... Et bien entendu, une période de rodage est à prévoir.



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    darkside

       1 sur 1 membre a ou ont trouvé cet avis utile 1 / 1 membre

    très complet 

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis
    jocker

      

    Je n'ai pas tout lu, mais perso le mieux est de faire une cinquantaine de km par mois.

    Partager cet avis


    Lien vers l’avis