papattattaque

Rumeurs...

Messages recommandés

Après seulement 2 GP, tous le monde s'en donne à coeur-joie!!!!!! slip

Rumeurs MotoGP : Rossi sur une Honda client, Stoner à la retraite
Par Philippe Debarle le 03/05/2012 08:40
La saison vient à peine de commencer que déjà commencent à courir toutes sortes de rumeurs, en particulier dans les médias espagnols et italiens très friands de ce genre d'histoires.
Valentino Rossi ne courra vraisemblablement pas sur une Ducati l'an prochain, cela semble une évidence pour tout le monde. Il ne lui reste alors plus que deux possibilités : Honda et Yamaha. Pour ce qui est de Yamaha, il a été dit que Rossi pourrait disposer en 2013 d'une moto satellite financée par Coca Cola (entreprise propriétaire de Monster). Mais Yamaha a soigneusement expliqué qu'il n'y aurait pas plus de 4 machines en MotoGP en 2013, deux au sein du team officiel et deux chez Tech3. Exit donc la solution Yamaha.

Chez Honda, le responsable du team usine pour le HRC Shuhei Nakamoto a déclaré qu'il avait deux excellents pilotes avec Casey Stoner et Dani Pedrosa, et que dans le meilleur des cas Rossi ne pourrait disposer que d'une moto client. Et Nakamoto d'ajouter que ce serait alors au patron du team satellite qui loue la moto de choisir son pilote. A moins bien sûr que Casey Stoner ne quitte la formation officielle, et nous abordons ainsi la deuxième rumeur de ces derniers jours : l'Australien partirait à la retraite à la fin de l'année.

Cette rumeur n'a pas de base solide, sinon de suggérer que Stoner, désormais père de famille, en aurait assez de son mode de vie itinérant actuel et qu'il préfèrerait passer son temps dans sa ferme avec sa petite famille, tout en faisant quelques courses de V8 Supercar en Australie pour satisfaire ses besoins de vitesse et de compétition.

Il est dit également dans la presse sud-européenne que Colin Stoner, le père du héros mais aussi son manager, et le HRC auraient du mal à s'entendre sur la durée du contrat, la Stoner family ne souhaitant qu'un renouvellement d'un an alors que le HRC voudrait une durée de deux saisons portant sur 2013 et 2014. Si aucun terrain d'entente n'est trouvé, Honda sera bien obligée de faire une proposition à Jorge Lorenzo, dont les pourparlers pour le renouvellement de son contrat avec Yamaha ne devraient pas tarder à commencer.

Les contrats de tous les meilleurs pilotes de MotoGP arrivent à terme fin 2012 et la suite de la saison s'annonce animée au niveau des négociations. Cette année sera riche en rumeurs. C'est déjà bien parti.

:popcorn:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, du coup Stoner a mis fin à la rumeur lol!

Une honda officielle de libre, quelque chose me dit que certains vont reprendre des couleurs... siffle

:popcorn:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:mouarf!:
Fuollig a écrit:
Ça tombe bien je suis dispo l'année prochaine Razz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, ça continue.... :popcorn:


Avec l'annonce du départ à la retraite de Casey Stoner en fin de saison, le "Mercato" du MotoGP va certainement faire couler beaucoup d'encre dans les prochaines semaines.
Le Grand Prix des Pays-Bas, à Assen (qui aura lieu à la fin du mois de juin cette année), est traditionnellement le cadre des premiers contrats signés, car les quartiers généraux européens de Yamaha et de Honda se trouvent respectivement à Amsterdam et en Belgique. Cela facilite donc la venue des grands pontes pour chaque constructeur et la signature finale avec leurs futurs pilotes.

Qui signera donc le premier, sachant que tous les top pilotes sont en fin de contrat cette année ? La logique veut que tout se décante à partir du moment où le meilleur signe son contrat. Et qui est le meilleur actuellement et une fois le champion du monde en titre (Casey Stoner) parti ? Jorge Lorenzo.
Lorenzo aurait déjà sur sa table une offre de Yamaha et de Honda. L'Espagnol a donc le choix entre rester chez le constructeur qui l'a emmené en MotoGP, l'a aidé à décrocher sa première couronne en 2010, puis l'a choisi au détriment de l'idole des foules (Valentino Rossi), ou alors accepter l'offre de Honda, probablement avec un plus gros chèque et une moto plus performante dans l'absolu.

L'arrivée de Lorenzo chez Honda provoquera plus que probablement le départ de Dani Pedrosa, puisqu'il y a fort à parier que la seconde place sera réservée au jeune prodige Marc Marquez (Nota bene : la Dorna ne peut pas continuer à se mettre complètement à dos le premier constructeur mondial avec sa règle des CRT, et devra certainement lâcher un peu de lest en abolissant la règle du rookie dans un team satellite). De plus, Dani Pedrosa entame sa huitième année chez Honda Repsol, il n'a toujours pas réussi à décrocher le titre en catégorie reine et un nouveau challenge ne fera certainement pas de mal à l'un comme à l'autre. Il est bien sûr impensable de retrouver le petit Espagnol sur la Ducati, au risque de le voir s'envoler sur la lune dès le premier essai à son guidon et de réatterrir sur les fesses à Valencia pour le dernier GP de la saison ! Finalement, Pedrosa se sentira peut-être très bien sur la M1 plus homogène et plus agile que la surpuissante Honda.

Lorenzo et Marquez chez Honda Repsol, qui prendra la selle de la seconde Yamaha officielle à côté de Pedrosa ? Valentino Rossi a longtemps déclaré - avant de partir - qu'il aurait aimé finir sa carrière chez Yamaha. Récupérer le guidon de "sa" M1 lui permettrait de boucler la boucle et d'avoir une chance de terminer les deux dernières saisons de sa carrière en beauté, et en côtoyant de nouveau la plus haute marche du podium (sa performance au Mans a prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa splendeur en terme d'attaque). Après tout, Rossi est parti de chez yamaha car il ne voulait pas partager l'écurie avec Lorenzo. Mais si Jorge part chez Honda, le rapprochement Yamaha / Rossi est tout à fait possible, d'autant que Yamaha a besoin d'un sponsor titre que seule l'aura de Rossi pourrait encore lui emmener.

Donc : Lorenzo/Marquez chez Honda, Rossi/Pedrosa chez Yamaha. Qui prendrait la place de Rossi chez Ducati ? Le valeureux Nicky Hayden ne laissera probablement pas tomber les rouges qui ne le laisseront certainement pas partir. Et il n'y a de toute façon pas d'autre guidon d'usine à pourvoir pour Nicky. L'ultime guidon d'usine disponible chez Ducati pourrait donc intéresser Andrea Dovizioso qui, même s'il dispose d'une performante Yamaha chez Tech 3, n'apprécie peut-être pas de devoir débourser 50 000 € de sa poche pour avoir les derniers freins Brembo. Une machines d'usine (qui plus est italienne) avec un joli chèque sera certainement intéressant. Et ainsi, le duo britannique Smith/Crutchlow trouvera parfaitement sa place chez Tech 3.

Le reste des cases se remplira ensuite lorsque les six guidons d'usine auront été signés. Ceci n'est bien sûr que nos propres supputations et l'avenir (très proche) nous dira si notre raisonnement tenait la route ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passionnant tout ça ! :popcorn:

allez on lance les paris : chacun fait son pronostic et on en reparle à la fin de saison !

Alors pour moi je pense :
Honda : Lorenzo / Marquez
Yamaha : Pedrosa / Crutchlow
Ducati : Rossi / Hayden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors pour moi je pense :
Honda : Pedrosa / Dovi (pour 1 ans)
Yamaha : Lorenzo / Crutchlow
Ducati : Rossi / Hayden

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Piway73 a écrit:
Passionnant tout ça ! :popcorn:

allez on lance les paris : chacun fait son pronostic et on en reparle à la fin de saison !

Alors pour moi je pense :
Honda : Lorenzo / Marquez
Yamaha : Pedrosa / Crutchlow
Ducati : Rossi / Hayden


Pour Marquez, il faut que le règlement change alors siffle (Mais pour les espagnols, tout est permis en GP) lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

allez je me lance...

Honda: Rossi, Pedrosa ou Rossi, Marquez
Yamaha: Lorenzo, Dovi
Ducati: Hayden, Spies
Teck3: Crutchlow, Smith

Twisted Evil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

a mon tour :

Honda: , Pedrosa, Marquez
Yamaha: Lorenzo, Crutchlow
Ducati: Hayden, Spies
Tech3: Dovi, Rossi


Dans tout les cas je ne vois pas Lorenzo partir de chez Yam, par contre ca va mal se finir pour Spies Chez Yam...
Les journalistes n'ont rien annoncé de nouveau ce week end ? confusedbounce

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crazy a écrit:


Les journalistes n'ont rien annoncé de nouveau ce week end ? confusedbounce

Si , l'éventualité d'une 3éme moto pour Honda qui avait arrêté pour le passage en 1000cc (le développement qui coute chère ), mais également que Rossi n'ira pas chez Honda REPSOL . Et que Jorge va bientôt s'entretenir avec Honda . Mais rien n'est fait .

Le retour de Suzuki en moto GP .

Déclaration de Nakamoto .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le retour de suzuki ?? deja ? normalement, ils avaient annoncé pas avant 2014...

Lorenzo aurait deja les 2 offres financieres de Yam et Honda...
s'il part, il est clair que Rossi revient, mais j'ai du mal a y croire, Yamaha lui a trop apporté, et la moto lui convient trop.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Spies semble menacé chez yamaha, mais pedrosa est dans le même cas, si marquez peu entrer dans l'équipe officielle.
A ce moment là, je vois bien une association Rossi/ Marquez. Rossi pour finir en beauté, et en même temps "coacher" Marquez pour la 1000( Si il a besoin d'être coaché évidemment lol! )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon ba Lorenzo confirmé chez Yam pour 2 ans

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NEWSLorenzo signe pour 2013 et 2014 avec Yamaha
Par Philippe Debarle le 12/06/2012 09:40
Aussitôt après l'annonce du départ à la retraite de Casey Stoner en fin d'année, les négociations se sont rapidement intensifiées entre les trois marques présentes en MotoGP et les pilotes de pointe.
On commence dans ces cas-là par le sommet de la pyramide, et dans ce cas c'est Jorge Lorenzo. On voulait absolument le conserver chez Yamaha, pour plusieurs raisons : Une fois Stoner parti, c'est incontestablement Lorenzo le meilleur; Rossi est très cher, ce qui tombe mal pour une marque traversant une période difficile sur le plan financier; Ben Spies est décevant sans pour autant que Cal Crutchlow ou Andrea Dovizioso soient du niveau de Lorenzo; et enfin ravir Marc Marquez à Honda n'aurait certainement pas aidé dans les relations entre les deux marques.

Lorenzo casé chez Yamaha, Stoner parti, Pedrosa est donc quasiment assuré de conserver sa place chez Honda. Son coéquipier sera probablement Marquez, que Honda n'a pas envie - contraint par le règlement du "rookie rule" - de voir passer une année chez Gresini ou chez Cechinello… sans porter les couleurs de Repsol ! Vous retirez la manne apportée par le pétrolier espagnol au HRC et beaucoup de choses s'écroulent, non seulement en MotoGP, mais aussi en Moto2 et Moto3, et même en trial.

Du côté de Valentino Rossi, la porte de Honda semble donc se refermer (car avec Pedrosa et Marquez, on n'y a pas besoin de lui), comme celle de Yamaha (trop cher). Il pourrait donc rester chez Ducati, à condition que le nouveau propriétaire Audi renouvelle le contrat avec la marque de cigarettes américaine qui paie les salaires du pilote de Tavulia et de son coéquipier du Kentucky. Si la précédente direction de Ducati n'était pas très regardante sur certaines choses, par contre les Allemands de Volkswagen risquent d'avoir une autre vision pour la marque de moto italienne qui va devenir un des fleurons les plus visibles du groupe, un peu comme les Audi R18 e-tron Quattro qui courent cette semaine les 24H du Mans.

Jorge Lorenzo :
"Je suis vraiment très heureux d'avoir signé avec Yamaha pour deux ans de plus. Ils ont fait beaucoup d'efforts pour me garder dans le team Factory et je tiens à remercier toutes les personnes impliquées. Depuis 2008, j'ai toujours été traité comme un membre de la famille Yamaha et j'adore travailler avec eux. Rester ici a toujours été ma première option et je suis ravi que ces importantes négociations se soient terminées d'une manière aussi positive. Maintenant je peux me concentrer sur le Championnat et j'aimerais les remercier pour leur confiance dès ce week-end, à Silverstone. J'espère que nous remporterons beaucoup d'autres Championnats ensemble. Mon rêve de finir ma carrière chez Yamaha est maintenant un peu plus proche de devenir une réalité !"

Lin Jarvis - Directeur général de Yamaha Factory Racing :
"C'est une excellente nouvelle pour Yamaha et le team Yamaha Factory Racing. Jorge est avec nous depuis 2008 et a obtenu d'excellents résultats sur ses quatre premières années, avec évidemment son titre de Champion du Monde en 2010. Il est actuellement au meilleur de sa forme puisqu'il vient de remporter trois des cinq premières courses et a fini deuxième sur les deux autres. Cette extension de contrat va permettre à Yamaha et à Jorge de se concentrer à 100% sur le Championnat et aussi de préparer l'avenir en renforçant notre partenariat."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là, ça se complique pour les pronostics lol!


Audi voudrait bien un Bradl allemand sur une Ducati allemande
Par Philippe Debarle le 14/06/2012 12:29
La World Ducati Week va bientôt avoir lieu à Misano du 21 au 24 juin et le Groupe VAG (Volkswagen-Audi) s'installe déjà dans ses meubles italiens.
Valentino Rossi, Nicky Hayden et le patron de Ducati Gabriele del Torchio s'étaient vu remettre en grande pompe il n'y a pas si longtemps les clés de leurs Mercedes AMG. Du côté des Superbikes, le deal de Ducati était avec Alfa-Romeo, filiale du Groupe FIAT. Tout cela est désormais terminé depuis le rachat du constructeur de Bologne par Audi.

Pour cette World Ducati Week, Audi va amener ses modèles qui, d'après la marque allemande, correspondent à la clientèle Ducati. Pas le moindre regard pour le bas de gamme A1, A3, A4 qui fait vraiment trop vulgaire ! Laissons cela à la plèbe des 24H du Mans auto… Au pays de la Panigale, Audi présentera sur le circuit de Misano la modeste S6 (à partir de 80 700 €) avant d'augmenter légèrement le niveau avec la S8 (110 340 €), et de devenir enfin sérieux avec la R8 V10 (192 400 €). Une fois le prolétariat satisfait, les amateurs aisés pourront apprécier à Misano les charmes d'autres produits maison, comme les Lamborghini LP 570-4 Super Trofeo Stradale (226 165 €) et autres Aventador LP 700-4 (314 548 €). En fait, il suffirait à Audi d'en vendre quelques-unes pour que ça leur rembourse l'achat de Ducati.

Et en course ? Que va-t-il se passer en MotoGP ? Le plus gros marché de Ducati est les Etats-Unis, où plus aucune 1198 R n'est désormais officiellement présente en Superbike AMA Pro Racing, depuis que Larry Pegram court sur une S 1000 RR. Mais les Bolognaises se vendent extrêmement bien aux USA, grâce à une présence en MotoGP très médiatisée, et des pilotes très populaires outre-Atlantique comme Valentino et Nicky.

Les gens d'Audi ont parfaitement conscience de la valeur médiatique de ces deux pilotes, mais ils savent aussi qu'ils sont à peu près de la même génération (30 ans pour Hayden, 33 pour Vale) et que la présence d'un plus jeune pilote serait utile pour assurer la relève. Alors pourquoi pas Stefan Bradl (22 ans), qui a son grand talent de pilote joint l'indéniable qualité d'être allemand ? Le principal adversaire industriel d'Audi est BMW depuis des décennies, et cet antagonisme s'élargit désormais à la moto. Audi sait que BMW arrivera tôt ou tard en MotoGP et a bien l'intention de devancer là aussi son adversaire de toujours. Stefan Bradl pourrait être un bon atout dans la partie qui se joue désormais sur deux roues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

on y avait pas pensé à celle la ... scratch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et hop, un changement de règlement lol!


Marquez a le feu vert pour remplacer Stoner en 2013
Par Philippe Debarle le 18/06/2012 08:05
Après l'annonce du départ de Casey Stoner à la retraite, puis celle de la signature de Jorge Lorenzo chez Yamaha pour 2013 et 2014, la place était alors libre au sein de l'équipe Repsol Honda en MotoGP pour Marc Marquez. Mais un obstacle se dressait en travers du jeune espoir sur son chemin vers la voie royale : le "rookie rule", ou en français "le règlement des débutants".
Ce "rookie rule", vite surnommé par les Anglo-Saxons le "Ben Spies rule", a été créé fin 2009 lors du début de la crise économique, afin d'aider les équipes satellites (Tech 3, LCR, Gresini, Pramac, Aspar, etc.) à trouver plus facilement des sponsors en leur proposant des pilotes prestigieux. Jusque-là, les bons pilotes pouvaient intégrer directement une équipe d'usine en MotoGP, comme Dani Pedrosa en 2006 ou Jorge Lorenzo en 2008. Ben Spies, champion du monde Superbike en 2009, aurait pu passer directement du WSBK au team officiel Yamaha en MotoGP, mais le tout nouveau règlement l'en empêcha et il vécut la saison 2010 chez Tech 3 (6e du championnat et Rookie de l'année) avant d'intégrer l'équipe d'usine en 2011 (5e).

Quand Stoner annonça sa retraite et que Lorenzo choisit la proposition financièrement supérieure de Yamaha le mois dernier, Repsol comprit que le moment était venu d'engager Marc Marquez en MotoGP. Celui-ci a été formé par le pétrolier espagnol depuis ses débuts à une telle évolution de carrière. Honda accepta car d'une part Marquez est un bon pilote, et d'autre part il est jeune et pourra favorablement prendre la succession de Dani Pedrosa le moment venu. Enfin il faut à Honda entretenir de bonnes relations avec Repsol, le seul gros sponsor (par le montant de son apport) qui reste dans le monde de la compétition moto.

Mais il y avait en travers du chemin ce Rookie Rule que Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, promettait il y a encore quelques semaines de maintenir en 2013. Manifestement il a dû changer d'avis, grâce en partie aux conseils de l'IRTA (association des équipes). Mike Trimby, le secrétaire de cette IRTA, voit les choses ainsi : "La situation a changé depuis 2009 car il y a désormais moins d'opportunités pour les débutants". Ce que veut dire le Britannique, c'est qu'en 2010 quand ce règlement est entré en vigueur, il y avait en MotoGP au sein des équipes satellites 4 Honda (Gresini, Interwetten et LCR), 3 Ducati (Aspar et Pramac) et 2 Yamaha (Tech 3), sans oublier Suzuki. En 2013, il y aura toujours 2 Yamaha, mais seulement 2 Honda. Il restera probablement une Ducati, et peut-être deux si le responsable des "Rouges" Alessandro Cicognani arrive à persuader une deuxième équipe de s'équiper d'une Desmosedici. Vu le prix de la moto et ses performances cette année, il va falloir qu'il diminue énormément ses tarifs. D'autant plus que pour les pilotes arrivant en catégorie MotoGP, il va certainement devenir bientôt plus intéressant d'être un des premiers en CRT qu'un des derniers en prototype.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le moulin tourne dans tous les sens en ce moment ... C'est la fête du slip !



'tin vivement que les choses s'arrangent et qu'on retrouve Suzuki, Kawa et Cie en MotoGP avec une grille bien remplie ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le rookie rule supprimé de fait
Par Philippe Debarle le 20/06/2012 07:33
Carmelo Ezpeleta, le patron de Dorna Sports, a fait le point sur le débat actuel mené par la Commission Grand Prix autour du règlement encadrant les rookies de la catégorie reine.
La version officielle, qui sert de base pour l'évolution de la situation, est la suivante : "Suite aux discussions entre la MSMA, Dorna et les teams satellites, une proposition commune a été adressée à la Commission Grand Prix pour que la règle concernant les rookies soient abrogée l'an prochain. Ezpeleta a précisé que les teams satellites avaient eux-mêmes exprimé le besoin d'un changement pour assurer une meilleure répartition des talents et qu'ils auraient plus de chances de retenir leurs pilotes une fois cette règle abrogée, tandis que les teams officiels auraient plus de choix pour sélectionner leurs pilotes. Dorna, la FIM, l'IRTA et la MSMA sont en principe d'accord pour que la règle soit abrogée mais devront attendre la décision finale de la Commission Grand Prix."

Savoir si la Commission Grand Prix donnera ou non son accord ne semble pas être un suspense insoutenable, car voici, extrait du règlement de la FIM, la composition de cette commission :

"La Commission Grand Prix est constituée par :
- Un Représentant nommé par la Fédération Internationale de Motocyclisme
(FIM).
- Un Représentant nommé par les constructeurs, à travers MSMA.
- Un Représentant nommé par les équipes et coureurs nommés par l’intermédiaire de IRTA
- Un Représentant nommé par DORNA qui sera le Président de séance de la
Commission Grand Prix."

On voit mal comment la Dorna, la FIM, l'IRTA et la MSMA décideraient de ne pas accepter ce qui est recommandé par la Dorna, la FIM, l'IRTA et la MSMA… Ou alors il y des schizophrènes qui s'ignorent.

Tout est donc en place désormais pour que Marc Marquez puisse remplacer Casey Stoner. Il semblerait que Dani Pedrosa apprécie à moitié, car Honda ne lui a toujours pas fait signer de nouveau contrat pour 2013. Or Pedrosa peut difficilement aller chez Yamaha, ce que Lorenzo ne verrait forcément pas de manière favorable, et Dani n'a certainement pas plus envie que les autres de se retrouver chez Ducati. La cohabitation Marquez-Pedrosa, si elle existe l'an prochain, ne sera peut-pas si facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est de pire en pire, y va rester qui l'année prochaine Question


Interview : Hervé Poncharal et la fin du ''rookie rule''
Par Philippe Debarle le 20/06/2012 17:00
Alors que le rookie rule, ou règlement des débutants, semble vivre sa dernière année, il est utile de connaître le point de vue d'Hervé Poncharal, patron de Tech 3 et donc bénéficiaire direct de cette réglementation, mais aussi Président de l'IRTA (association des équipes concurrentes) et ainsi décisionnaire aux côtés de la Dorna, de la MSMA (constructeurs) et de la FIM.
"La clause rookie, je peux t'en parler d'autant plus librement que la rookie rule, c'est MA rule. Je n'en tire aucune gloriole, c'est pour ça que je te dis ça. On s'est tous retrouvés en décembre 2008 à Bologne pour trouver des solutions, parce que ça commençait à devenir difficile sur le plan économique. Carmelo avait proposé qu'on se retrouve tous là-bas pour voir s'il y avait des idées qui pouvaient être intéressantes pour réduire les coûts. C'était le début de la crise, dans laquelle on est toujours d'ailleurs, et à mon avis on est loin d'en être sortis, ça c'est clair.

"Les teams indépendants étaient les premiers concernés, car les plus touchés. Je leur avais alors dit que nous on avait toujours les pilotes "B" ou de seconde zone, ceux qui arrivent dans la classe mais ne sont pas très doués, ou ceux qui ne sont plus suffisamment bons pour faire partie des équipes officielles. Donc si par exemple un jeune pilote – et à l'époque c'était la première année de Lorenzo en MotoGP – doit obligatoirement avant de rejoindre une équipe d'usine passer par un team privé, je pensais que ça nous donnerait à nous des possibilités au niveau marketing pour avoir un package plus attractif à vendre à nos partenaires. Une équipe indépendante ne peut pas vendre des victoires ou un titre de champion du monde parce que ça parait très très très difficilement atteignable. Si tu fais ce genre de promesse à tes sponsors et que tu finis cinq ou six à tous les Grands Prix, ils vont te dire qu'il y a arnaque !

"Tout le monde a trouvé que le rookie rule était une super bonne idée, ça a très bien marché. Quand Ben a commencé chez nous, il a fait une super année. Même Lorenzo avait dit que si ça avait été d'actualité une année plus tôt "je ne pense pas que ça m'aurait handicapé car j'aurais certainement eu moins de pression que d'être dans le team officiel aux côtés de Valentino Rossi et j'aurais peut-être un peu moins chuté". Il était en effet beaucoup tombé la première année. Ben Spies chez nous a fait une super première saison qu'il n'a pas regrettée. L'année suivante, il a eu la chance de pouvoir aller dans l'écurie officielle.

"Cette année, Stefan Bradl est en train de faire une super saison rookie chez Cechinello, donc on voit que ça marche. On l'a vu également avec les nôtres en début de saison chez Yamaha. Les motos des équipes indépendantes sont très proches - pour ne pas dire au niveau - des motos officielles. Mais si nos résultats sont moins bons, tout le monde se focalise sur la qualité des motos, or il faut voir surtout le niveau des pilotes. Cette année, même si on peut considérer qu'on a des motos qui sont proches des motos officielles Yamaha, elles ne sont pas pour autant nettement plus proches que l'année dernière. Simplement, Cal est largement plus fort cette année après avoir digéré son année rookie, et Dovi est plus fort que ne l'était Colin en fin de carrière, c'est tout.

"Donc ça marchait bien. Par contre au jour d'aujourd'hui il y a les CRT. Et si tu regardes la grille 2013 telle qu'elle se profile à l'horizon, il n'y aura de manière quasi-certaine plus de Ducati privée puisque Pramac est dans une situation compliquée, ils vont réussir à terminer l'année mais après ce sera "basta". Et le père Abraham a dit qu'il ne voulait pas repartir avec une Ducati. Il ne va pas y avoir grand monde parmi les équipes indépendantes pour vouloir courir avec une Ducati client au prix que ça vaut.

"Il y aurait donc quatre motos indépendantes : deux chez Tech 3, une chez Cechinello et une chez Gresini. Marquez a un lien, et à priori déjà un contrat, avec Honda. Une fois que tu as enlevé les deux Tech 3 qui sont des Yamaha, ça veut dire que si Marquez l'année prochaine veut aller en MotoGP, il ne peut aller que chez Cechinello ou chez Gresini. Or les deux on dit "niet, on n'en veut pas". Lucio a un très bons contact avec Bradl et des accords avec Honda et ses partenaires perso. Idem du côté de chez Gresini avec Bautista. Ils ont leurs propres partenaires et ils n'ont pas envie de dire que c'est fini à ces partenaires qui sont là depuis des années, de dire que c'est terminé à toutes leurs équipes techniques qui sont là depuis des lustres, pour recevoir un OVNI pendant un an et le voir partir l'année d'après vers une équipe officielle.

"On en a parlé tous ensemble et tout le monde a dit que la clause rookies empêche plus de faire avancer le Schmilblick pour tout le monde, y compris les équipes indépendantes, que ça les aide. Donc, de manière claire, les équipes, et notamment les équipes Honda, ont dit à Carmelo "scrapez". Il y avait auparavant pour un jeune qui monte beaucoup plus de solutions. Il n'y a pas si longtemps, il y avait nettement plus de possibilités : deux motos chez Pramac, deux chez Gresini, etc. Maintenant en 2013 tu n'auras plus que deux Yamaha et deux Honda."

Photo : Hervé Poncharal (photo courtoisie de l'équipe Tech 3)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ça part dans tous les sens aujourd'hui...

1°:

Crutchlow entre Ducati et Yamaha pour 2013
Par Philippe Debarle le 22/06/2012 08:21
A la suite de son brillant et courageux Grand Prix de Silverstone, Cal Crutchlow est actuellement sur la liste des pilotes possibles de plusieurs équipes. Après sa deuxième année dans un team satellite chez Tech 3, le Britannique aimerait bien devenir l'an prochain pilote officiel à 100%.
L'option Honda est à oublier tout de suite, car le HRC a pour le moment trop de pilotes prétendants pour seulement deux motos prévues. Il reste donc pour Cal l'option Ducati et il ne cache nullement être en contact avec la firme de Bologne. Il s'estime capable d'obtenir des résultats avec la GP12, un peu comme Stoner le réussit à son époque. "Nos deux styles de pilotage sont très proches" estime Crutchlow.

Champion du monde Supersport pour Yamaha en 2009, l'homme de Coventry a ensuite assuré la difficile succession de Ben Spies sur la R1 officielle en 2010 en WSBK, se comportant plutôt bien avec trois victoires pour ses débuts… dont deux à Silverstone. Décidément !

Pour sa deuxième saison chez Tech 3, Crutchlow se débrouille bien cette année, se montrant régulièrement l'égal de Dovizioso. Comme il devient de plus en plus évident course après course que Ben Spies est sur un siège éjectable au sein de l'équipe d'usine, Cal se verrait bien coéquipier de Jorge Lorenzo sur une Yam officielle l'an prochain. D'autant que chez Tech 3 Bradley Smith a déjà un contrat pour piloter en 2013 une des deux M1 satellites et qu'il ne reste donc plus qu'une place à pourvoir.

"J'ai prouvé ce que je pouvais faire, mais Andrea a été dans une équipe d'usine pendant trois ans, avant de redescendre dans une équipe satellite " explique Crutchlow, avant de préciser malicieusement : "Le fait qu'il ait déjà fait partie d'un team officiel peut jouer en ma faveur." Sous-entendu, l'évolution de la carrière d'un pilote se fait vers le haut, pas vers le bas. Dovizioso a disposé du meilleur matériel mais n'a fait aucun résultat probant en comparaison avec ses coéquipiers.

Puis le Britannique continue : "Ma priorité est de rester avec Yamaha parce qu'ils ont été très loyaux envers moi au cours des quatre dernières années et j'espère pouvoir les rembourser et faire un bon travail avec eux.

"Je vais attendre de voir ce qu'ils veulent faire avant tout, mais sinon je regarderai les autres options qui sont sur la table."

Vittoriano Guareschi, le team manager de Ducati, a confirmé que le constructeur bolognais était en discussion avec Crutchlow. Cela semble une évidence, dans la mesure où les pilotes "A" n'ont aucune envie de rouler sur Ducati, et que les pilotes "B" obtiennent de bien meilleurs résultats avec des Honda (Bradl, Bautista) et des Yamaha satellites que Ducati avec ses Desmosedici officielles. Crutchlow totalise actuellement 66 points au championnat, Dovizioso 60, Rossi 58 et Hayden 49.


2°:


Hypothèse : Et si Valentino Rossi achetait l'équipe Pramac ?
Par Philippe Debarle le 22/06/2012 10:26
La situation de Rossi pour 2013 est loin d'être facile. Continuer avec Ducati est très intéressant financièrement, mais moins sportivement. Quelles sont alors les autres options disponibles pour Vale ?
(Avant d'aller plus loin, signalons qu'il s'agit ici d'une réflexion libre, et non d'une rumeur, encore moins d'une information).

Hypothèse 1 : Rossi chez Honda
Le HRC a déclaré nettement et sans ambages qu'il n'y avait pas de place pour Valentino au sein du team d'usine. Par contre, Honda ne verrait aucun inconvénient à ce qu'il vienne avec ses sponsors dans un team satellite (Gresini ou LCR).

Hypothèse 2 : Rossi chez Yamaha
L'Italien ayant quitté la marque japonaise quand Jorge Lorenzo a commencé à le battre, on voit mal pourquoi il y retournerait. D'autre part l'Espagnol a englouti la totalité du budget pilotes, et même plus quand Honda a fait monter les enchères. Or Valentino aime beaucoup les euros.

Hypothèse 3 : Rossi en CRT
Et pourquoi pas en Superbike ? Restons sérieux, il est encore trop jeune et trop célèbre pour commencer à descendre les marches dès à présent. Il a prouvé au Grand Prix de France que quand les circonstances étaient favorables, il était tout à fait capable d'aller chercher Casey Stoner, considéré comme le pilote le plus rapide du monde actuellement. Vale peut encore gagner, l'expérience acquise compensant la diminution consciente de la prise de risque.

Hypothèse 4 : Rossi reste chez Ducati
Il ne reste pas tant d'années que ça à Valentino au très haut niveau, c’est-à-dire en étant capable de remporter le titre. En perdre une de plus chez Ducati serait donc prendre un gros risque. Par contre, ce serait très valorisant (au sens propre du terme) sur le plan financier. Or ce n'est pas Ducati qui paie son salaire, mais un marchand de cigarettes américain. Et il n'est pas certain que le nouveau propriétaire Audi soit d'accord avec ce genre d'accord à l'italienne.

Hypothèse 5 : Rossi monte son propre team
Financièrement, Valentino a très largement les moyens de faire fonctionner une équipe de MotoGP avec ses propres deniers. Forbes vient de citer 30 millions de dollars pour ses revenus, ce qui est cohérent avec les 25 millions d'euros par an que le fisc italien lui reprochait de ne pas avoir déclarés il y a quelques années. Comme de plus de gros sponsors sont prêts à le suivre les yeux fermés (Fiat, Dainese, n'importe quelle boisson énergisante, Nastro Azzurro, etc), il pourrait facilement assurer l'achat d'une paire des nouvelles futures RC213V pour 2014 (à 1 million d'euros les deux).

Mais attention, on ne débarque pas en MotoGP avec une nouvelle équipe comme ça. Il y a des contrats solides et sérieux avec la Dorna et l'IRTA. Chaque team est quand même un business qui brasse plusieurs millions, et il est donc beaucoup plus simple d'acheter un team existant que d'arriver de nulle part ou presque.

Dans cette hypothèse, quel team acheter ? La réponse est d'autant plus simple qu'il n'y a qu'une équipe à vendre. Le team Pramac est sous perfusion et ne peut terminer miraculeusement la saison que grâce à un soutien discret de la Dorna, après que la maison mère ait fait faillite. Cette situation aurait l'avantage supplémentaire pour Rossi d'un prix de cession attractif.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Repsol penserait-il à un duo Rossi-Marquez au HRC ?

En confiant récemment sa certitude que Valentino Rossi serait à nouveau un candidat régulier pour la victoire en 2013, Carmelo Ezpeleta, patron de la Dorna, a semé le trouble dans les coulisses du paddock Moto GP. Car ce pronostic ne peut se faire qu'en dehors de la sphère Ducati et donc soit chez Yamaha, avec qui le « doctor » a récolté quatre titres mondiaux, soit en compagnie de Honda où Vale est parti avec trois couronnes mondiales dans les circonstances que l'on sait.

Et justement, au HRC, on n'imagine pas en haut lieu le retour de l'Italien. Ce dernier, à Assen, s'est amusé de la conjoncture en déclarant: « Je n'ai jamais demandé une moto aux deux autres constructeurs. Mon objectif reste de faire de la Ducati une moto compétitive et de continuer avec cette équipe. Mais peut être que Carmelo en sait plus que moi ! »

Et pourquoi pas ! Le sieur Ezpeleta ne s'exprime jamais pour rien. Actuellement, entre le futur règlement et cette histoire de nouveaux pneus Bridgestone il discute beaucoup avec Honda. Mais aussi Repsol. C'est sans doute de ce côté là qu'il faut trouver les racines de la certitude du ponte espagnol. Car le pétrolier bailleur de fond des troupes de Tokyo envisage le plus sérieusement du monde de monter un duo Valentino Rossi-Marc Marquez pour 2013. Au grand dam d'un Dani Pedrosa qui ne semble plus être dans le sens de l'histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une interview intéressante Very Happy


Hervé Poncharal : ''Je veux un pilote français sur la Mistral l'an prochain''
Par Diane De Salve le 02/07/2012 11:06
Au soir du Grand Prix des Pays-Bas, Hervé Poncharal, président de l'Irta et patron du team Tech 3, s'est confié à Sport-Bikes concernant les discussions sur les futures réglementations de la catégorie MotoGP, ainsi que le mercato des pilotes.
Les règles adoptées lors de la commission Grands Prix samedi :

"Après multiples discussions suite à la demande des constructeurs de passer à une moto par pilote pour réduire les coûts, on a fait des calculs serrés et on s'est rendu compte que l'économie était ultra minime et qu'on perdait en sécurité en cas de course "flag to flag" (ndlr : lorsque les pilotes doivent changer de moto suite à des changements de conditions météo). Changer une moto de configuration dans l'urgence de la course n'est jamais bon. Et qu'on ait deux motos dans le box, ou bien une seule dans le box mais une autre démontée dans le camion revient au même. C'est faisable d'avoir une seule moto, mais tout le monde préfère en garder deux au final. Les constructeurs doivent donc refaire leurs calculs pour le coût des motos satellites, mais il faudrait que l'on soit autour des 1-1,2 millions par pilote, au lieu de 3,5 actuellement.
Concernant les freins, on a étudié aussi la possibilité de passer aux disques acier pour limiter les coûts (un disque carbone se casse systématiquement en cas de chute), mais tout le monde pense aussi qu'il est préférable de rester aux disques carbone. Carmelo Ezpeleta va demander par contre aux fournisseurs du paddock (Nissin et Brembo) de réduire le prix des freins de quasiment de moitié, et donc de passer à 60 ou 70 000 € par saison au lieu de 100 ou 150 000 actuellement (en fonction des chutes). S'ils ne peuvent pas baisser leurs coûts, alors on passera au fournisseur de frein unique, comme pour les pneus.
Le règlement stipule aussi que chaque constructeur ne peut avoir plus de deux machines d'usine + deux machines officielles, afin de laisser la place à d'autres constructeurs (Suzuki, Kawasaki, BMW, Aprilia...). Si on a six constructeurs engagés, ça fait 24 machines sur la grille.
Pour l'instant, on n'a effectivement pas adopté de mesures qui limitent vraiment les coûts, mais il y a encore plein de discussions en parallèle, notamment concernant un boîtier électronique unique. Les CRT pourraient tester ce boîtier l'an prochain, ça réduirait ainsi considérablement les coûts pour les CRT. Carmelo Ezpeleta aimerait que tout le monde roule avec un boîtier unique en 2014, même si c'est loin d'être acquis car les constructeurs s'y opposent pour l'instant, car ils veulent que le MotoGP reste une plateforme de développement technologique.
On parle de beaucoup de choses, il y a beaucoup de choses aussi que je ne peux pas dire pour l'instant, mais je pense qu'on en saura un peu plus à partir d'Indianapolis, où a lieu la prochaine réunion entre MSMA, Irta, Dorna et FIM."

Le mercato :

"En ce moment, tout tourne autour de ce que va faire Valentino Rossi l'an prochain. C'est marrant car même s'il n'est peut-être plus aussi compétitif qu'avant, il est toujours au centre de toutes les négociations. Je sais qu'il n'est pas impossible qu'il revienne chez Yamaha, et qu'il y a aussi des discussions entre lui et Honda. En tout cas, je peux te garantir que personne de chez Rossi n'est venu nous voir !
En ce qui nous concerne, ma priorité est de garder au moins l'un de nos deux pilotes, Cal (Crutchlow) et Andrea (Dovizioso). Mais je sais que Cal a reçu une très belle offre de Ducati, avec un contrat de deux ans et un très bon salaire. Je serais très déçu de perdre Cal car c'est vraiment un pilote que j'adore, et ça se passe super bien avec lui. Andrea a quant à lui peut-être une possibilité chez Yamaha Factory, mais j'ai aussi entendu dire que Yamaha voulait garder Ben Spies. Malgré sa saison difficile, j'ai du mal à comprendre ce qui arrive à Ben. Il a fait une super saison chez nous, et ce qui m'a bluffé chez lui est justement cette imperméabilité à la pression. Je ne sais pas s'il a des problèmes perso ou autre, mais le fait d'être en fin de contrat, de voir les performances de son coéquipier et celles de Cal et Andrea avec des Yamaha satellites, doit certainement jouer aussi. On m'a dit qu'il avait aussi de super offres en WSBK, notamment de la part de BMW. Donc, à voir.
Pour le Moto2, Bradley Smith pointe actuellement en 8e position au championnat. Le niveau est encore montré d'un cran cette année, et Bradley s'est peut-être pris un peu une claque en début d'année. Mais la saison n'est pas finie et il est à égalité de points avec Rabat et pas loin de Kallio devant lui. Il a un contrat de deux ans avec nous, avec l'option de passer en MotoGP l'an prochain, mais on verra ce que l'on décide de faire. Quoi qu'il en soit, ma priorité pour le Moto2 l'an prochain est d'avoir un pilote français. On a pas mal de jeunes pilotes qui vont bien - Johann Zarco, Louis Rossi et Alexis Masbou - et je ferai tout ce qui est possible pour avoir l'un d'eux sur notre Mistral en 2013."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pedrosa et Marquez chez Honda repsol, c'est officiel.

Une rumeur place avec insistance Crutclow chez Ducati...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
D'après gp inside...


Rossi chez Yamaha, Iannone et Crutchlow chez Ducati
22/07/2012 Gregory Hellinx 3
Le sept mars, GP-Inside vous avait annoncé, en exclusivité, le rachat de Ducati par Volkswagen, grâce à des informations transmises par un membre du personnel de Borgo Panigale (lire ici).

Cette fois, c’est une autre connaissance italienne qui vient de nous transmettre cette information en provenance d’une personne très proche de Valentino Rossi, mais aussi d’Andrea Iannone!

Selon lui, Valentino Rossi ira remplacer Ben Spies chez Yamaha, tandis que Cal Crutchlow et Andrea Iannone deviendront les deux nouveaux fers de lance de Ducati.

Exit donc Ben Spies mais aussi Nicky Hayden. Enfin, si cette information se vérifie, un des grands perdants de tout ce petit jeu des chaises musicales, pourrait être Andrea Dovizioso qui avait clairement fait de la seconde M1 factory son objectif.

Bien entendu, comme lors du rachat de Ducati par Volkswagen, cette information est à prendre avec la distance qu'il se doit tant qu'elle n'aura pas été officiellement confirmée par les différents intéressés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Suspect suis sceptique .... et pourtant j'adorerais revoir Rossi chez Yam, mais là je pense que c'est de l'intox scratch non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

apres avoir parcouru la presse sur le net, ca n'a pas l'air d'etre que de l'intox ... Very Happy
A suivre, mais si c'est le cas, en 2013 ca devrait etre sympa Basketball

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ha oui ??? Bah si c'est le cas ça c'est cool ! Plus qu'à espèrer qu'il revienne jouer devant l'an prochain. Il ne devait pourtant pas se prononcer avant les modifs pour Laguna Seca, ça veut dire que les essais au Mugello n'ont pas du etre probants !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
source radio sbk

SUPERBIKE : Ben Spies de retour en 2013

Allez ! Le p’tit scoop (le gros scoop !!...) de la journée en exclusivité pour les lecteurs de RadioSbk.
Certains d’entre vous ont déjà pu lire que Ben Spies quitterait Yamaha à la fin de la saison.
RadioSbk est en mesure de vous révéler que ce dernier a signé pour deux ans chez BMW et sera dès la saison prochaine le coéquipier de Marco Melandri sur la deuxième moto engagée par BMW Italia en Superbike Mondial. Une option pour un retour en MotoGp sur la saison 2014 est par ailleurs fortement envisagée.
Voilà de quoi alimenter vos conversations à la terrasse des cafés en cette fin d’après-midi chaud et ensoleillé… On dit merci qui ?
P. Meyer à 19:48

source gp inside

La nouvelle était dans l’air, mais elle est maintenant officielle, ben Spies quittera Yamaha à la fin de la saison 2012.

C’est en tout cas ce qu’il a annoncé aujourd’hui, via un communiqué de presse personnel.

« Hier, j'ai fait un commentaire sur Twitter pour provoquer un émoi. Aujourd'hui, je peux vous annoncer que j’ai choisi de quitter Yamaha à la fin de cette saison pour une litanie de raisons. Je vous expliquerai mon choix plus tard, quand le moment sera approprié. Je discute de ma situation avec mes sponsors et ils sont derrière moi. Il y a quelques personnes que je vais détester quitter chez Yamaha. Ils savent qui ils sont. Je souhaite le meilleur à Yamaha. Je ne ferai pas d'autres commentaires jusqu'à ce que l'annonce soit officielle ».

La porte semble donc de plus en plus ouverte au retour de Valentino Rossi du côté d’Iwata.

Quant à Ben Spies, selon Eric Malherbe et Radio SBK, il aurait signé pour deux ans avec BMW Italia qui, rappelons-le sera la structure officielle de BMW en Superbike

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ca confirme l'arrivée probable de ROSSI :popcorn:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y aurait apparement des chances pour qu'on récupère 2 français chez Tech3 => Louis Rossi en moto2, et De Puniet en MotoGp !!! C'est bon ça !!! I love you

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Article de Michel turco, pour moto revue


Valentino Rossi proche d’un retour chez Yamaha
Notre envoyé spécial sur les Grands Prix, Michel Turco, a suivi de près les évolutions de Valentino Rossi à Laguna Seca et donne des indications claires sur le retour du pilote italien chez Yamaha.

Valentino Rossi semble proche de retrouver une Yamaha M1 l’an prochain. ©️ Jean-Aignan Museau
Après sa chute en fin de course à Lagunsa Seca, Valentino Rossi ne semblait pas affecté plus que cela et a répondu à nos questions. Sur l’éventuelle offre de Ducati de 17 millions de dollars pour le conserver, il a ouvertement dit que c’était « n’importe quoi et que l’argent n’était pas sa priorité ». Sur les offres qu’il a actuellement, il ne cache pas non plus ses possibilités : « J’ai le choix entre retrouver une moto immédiatement performante chez Yamaha mais en tant que second pilote, ou rester numéro 1 chez Ducati sans assurance d’obtenir la moto que je veux. »
Au sujet d’une éventuelle nouvelle collaboration avec Jorge Lorenzo, les commentaires sont tout aussi éloquents : « Je n’ai jamais eu de problème avec Jorge. J’ai eu un différend avec Yamaha parce que j’étais déçu qu’on mette à mes côtés un pilote de son calibre après tout ce que j’avais fait pour eux. Yamaha a fait le bon choix pour Yamaha. Mais aujourd’hui l’histoire est différente… »

ça sent le pâté pour les rouges.... yam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, la rumeur du jour sur Rossi... study
De gp inside

Valentino Rossi, en Superbike, en 2015, avec Yamaha ?
2/08/2012 Gregory Hellinx 3
Alors que Valentino Rossi n’a, officiellement, pas encore pris sa décision quant à son avenir, la Gazzetta dello Sport, en revanche, nous a offert, en exclusivité, dans sa version papier, une des clauses de la proposition de contrat formulée par la maison d'Iwata.

Et elle est de taille puisqu’elle permettra, à Valentino Rossi, en 2015, de devenir le pilote de pointe et le conseiller technique de Yamaha, en championnat du monde Superbike.

Si ça devait se réaliser, ce serait évidemment une excellente nouvelle pour le Superbike qui récupérerait ainsi un team et un point d’accroche médiatique extrêmement fort. N’ayons pas peur des mots, le WSBK récupèrerait le point d’accroche le plus fort du monde des deux roues.

Mais pour ce faire, pas question, pour Yamaha et Rossi, de revenir pour regarder la concurrence se jouer les victoires.

Selon la Gazzetta, au Japon, on aurait déjà commencé à penser à la nouvelle moto et il est temps car les BMW, Ducati ou encore Kawasaki ont bien relevé le niveau avec des motos de série de 190cv à des prix raisonnables (quoi que Ducati, de ce point de vue-là…).

Il se dit que le prototype de la future moto de série devrait être prêt pour 2014 et que Valentino Rossi pourrait s’occuper, personnellement, des dernières phases de son développement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pas seulement,

"Primato — Rossi ha parlato più volte della prospettiva di concludere la carriera in Sbk. Con la Yamaha potrebbe arrivarci nel 2015 per provare a diventare l’unico pilota della storia a vincere un Mondiale in tutte le categorie nelle quali ha gareggiato: 125, 250, 500 e MotoGP sono già in bacheca, la Superbike completerebbe un palmarès inarrivabile."

Premièrement - Rossi a parlé plusieurs fois des perspectives de conclure une carrière en Superbike. Avec la Yamaha qui pourrait arriver en 2015 pour essayer de devenir le seul pilote de l'histoire à remporter un championnat dans toutes les catégories dans lesquelles il a couru: 125, 250, 500 et MotoGP sont déjà acquis, le Superbike complèterais un palmarès inégalable.

La Gazetta dello Sport,
le 02 août 2012.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut les gars, alors je sais pas si vous êtes au jus, mais Dainese dardilly a affirmé que le grand Vale serait confirmé chez Yamaha. Quant on leur demande des sources ils refusent d'en donner. Beaucoup pensent que ça serait en interne. Je sais pas vous mais ça sent bon tout ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Info ou intox


Niall MacKenzie aurait rencontré Rossi au QG de Yamaha où il signait son contrat
Par Philippe Debarle le 03/08/2012 18:23
La saga Valentino Rossi continue, avec cette fois l'ex-pilote britannique Niall MacKenzie qui aurait été témoin par hasard de la présence de Vale au siège européen de Yamaha.
MacKenzie a donc annoncé la signature de Rossi chez Yamaha comme une absolue certitude. C'est possible et même probable, mais ça soulève quand même deux questions.

La première est de savoir pourquoi le Britannique, qui entretient des rapports professionnels étroits avec le constructeur japonais, se permet de dévoiler publiquement une information confidentielle. Il sait que cela nuit à Yamaha en privant les Japonais de l'effet d'annonce et son attitude est donc étonnante. Niall était au quartier général de Schiphol-Rijk, près d'Amsterdam, afin de négocier une aide pour son plus jeune fils Tarran qui souhaite courir en Superstock la saison prochaine.

D'autre part, Rossi avait annoncé hier (jeudi) au team manager de Ducati en MotoGP Vittoriano Guareschi qu'il partait une semaine à Ibiza pour réfléchir.

Voici ce que déclarait Guareschi hier : "J'espère que Valentino restera avec nous. J'ai le sentiment qu'il n'a pas signé quoi que ce soit encore. J'ai dit au revoir à Valentino avant qu'il s'embarque en avion pour Ibiza et il m'a dit qu'il allait revenir dans une semaine et que jusque-là nous ne pourrions pas discuter de quoi que ce soit au sujet de l'année prochaine."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Source sport-bikes,

Dovizioso courtisé par Ducati et Yamaha en MotoGP, Aprilia et Honda en SBK
Par Philippe Debarle le 08/08/2012 09:55
Andrea Dovizioso est très demandé en cette période de transferts. Après que Lorenzo, Pedrosa, Marquez et Hayden aient été confirmés sur des prototypes officiels, ce sera au tour de Dovi de se voir attribuer une place… quand Rossi aura fait son choix.
Ducati :
Si Rossi revient chez Yamaha, il faudra un deuxième pilote aux Italiens aux côtés de Nicky Hayden. Andrea est dans ce cas un des mieux placés pour succéder à Valentino. La moto n'est peut-être pas la plus performante actuellement, mais l'arrivée du géant Audi pourrait changer beaucoup de choses. Et au niveau du salaire, il est difficile de trouver mieux ailleurs.

Yamaha :
Andrea est venu chez Tech 3 avec un seul objectif : piloter la deuxième moto d'usine aux côtés de Lorenzo en 2013. Il lui semblait évident que Ben Spies serait éjecté du team, mais l'Américain a préféré sauver la face en choisissant plutôt la démission que le renvoi. Pour Yamaha, le choix entre Valentino Rossi et Dovizioso n'en est pas un. Une idole, c'est toujours mieux pour l'image d'un constructeur qu'un très bon pilote. Surtout s'il amène un sponsor avec lui. Yamaha garde un bon souvenir de Fiat, avec qui Vale était arrivé… et reparti. Hervé Poncharal est très satisfait des résultats de Dovizioso, car ça n'a pas été souvent dans l'histoire du team satellite français qu'il disposait d'un pilote capable de monter sur le podium en MotoGP à l'occasion de 40% des courses (4 sur 10). Mais Dovizioso estime mériter mieux qu'une moto satellite.

Aprilia :
Le constructeur de Noale a fait une proposition à 7 chiffres à Dovi, c’est-à-dire au minimum d'un million d'euros, mais peut-être plus. A vrai dire, on a l'impression qu'Aprilia veut ainsi contenir les envies d'augmentation de Max Biaggi, qui réclame 2,5 millions pour l'an prochain. Pour Aprilia, Dovizioso et Biaggi ont le même niveau et le reste est une question d'argent. La priorité de Dovi n'est évidemment pas le Superbike, mais la possibilité de devenir champion du monde en étant très bien payé n'est pas inintéressante.

Honda :
Après s'être aperçu que le très sympathique Hiroshi Aoyama, grand champion sur les petits deux-temps, avait du mal en MotoGP, Honda lui a donné sa chance en WSBK, où ce n'est pas mieux. Une saison supplémentaire n'est donc pas garantie. Jonathan Rea de son côté est pressenti chez Gresini pour développer la CRT compé-client qui sera commercialisée en 2014. Si cela se confirme, il faudra alors à Honda Ten Kate remplacer Rea, et des discussions sont en cours avec Carlos Checa, Leon Haslam, Andrea Dovizioso et certainement d'autres.

Photo : Andrea Dovizioso et… (©️ PSP Stan Perec)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça y est, c'est fait, bon du coup nos pronostics de départ sont à la rue lol! ( les miens du moins)

Officiel : Valentino Rossi quitte Ducati
Par Philippe Debarle le 10/08/2012 09:29
Ducati a annoncé dans un communiqué que le pilote et le constructeur italiens se sépareraient à la fin de la saison.
L'annonce de l'arrivée de Vale chez Yamaha ne devrait donc pas tarder désormais.

Dans son communiqué, "Ducati souhaite à l'Italien du succès dans ses nouveaux défis, et en attendant, l'équipe continuera de faire de son mieux afin de s'améliorer au cours de la dernière partie de la saison.

"La course a toujours été dans l'ADN de Ducati, et maintenant plus que jamais, elle fait partie intégrante du développement produit et de l'image de l'entreprise de Borgo Panigale. Audi partage l'approche stratégique de Ducati et est en accord avec son engagement croissant en compétition.

"Par conséquent, après avoir récemment renouvelé son accord avec l'Américain Nicky Hayden, Ducati est en train de finaliser l'équipe qui participera au Championnat du monde 2013, confiant que son équipe et sa moto seront capables de rivaliser au plus haut niveau."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites