apetit

Le championnat mondial d’Endurance

Messages recommandés

Le championnat mondial d’Endurance est semble-t-il sur de bons rails. C’est en tout cas l’avis de Dominique Méliand, le patron du Suzuki Endurance Racing Team (SERT), seul team « usine » engagé à ce niveau de compétition.
(JPEG)

Samedi 6 janvier 2007, Dominique Méliand a reçu des mains de Jean-Pierre Mougin, président de la FFM, le trophée récompensant son 10e titre de champion du monde d’Endurance par équipe. Il en profité pour nous éclairer sur l’avenir de ce championnat.

En ce qui concerne l’avenir du championnat mondial d’Endurance, qui a été repris par la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), celui-ci semble engagé sur de bons rails. En effet, le précédent organisateur, FG Sports, a jeté l’éponge durant l’automne 2006 et désormais ce championnat sera sous l’égide de la FIM, avec la coopération de chaque organisateur.

Il est donc bien terminé le temps de la gué-guerre entre les organisateurs du Master of Endurance et ceux du championnat mondial.

« Lors de la réunion de remise à plat de ce championnat, les 22 et 23 novembre 2006 à Genève, avec les responsables des différentes épreuves et ceux de la FIM, j’ai perçu une réelle volonté de faire prospérer ce championnat. »

Pour preuve, les organisateurs sont prêts à aider financièrement les teams permanents pour leurs déplacements à l’étranger, notamment à Suzuka et au Qatar.

Si la volonté de maintenir ce championnat est manifeste pour 2007. Il sera en nette évolution pour 2008, puisque « j’ai demandé à ce que l’on revienne au règlement Superproduction, parce qu’en Endurance, cela ne sert pas à grand chose d’avoir des motos de Superbike ».

De plus, Dominique Méliand est en train de pousser à la roue pour qu’un véritable championnat Stocksport soit organisé à l’intérieur du championnat mondial d’Endurance. « Jusqu’à présent, ceux qui s’engageaient dans cette catégorie, ne recevaient que les remerciements du jury. Or, courir en Stocksport coûte aussi de l’argent et cela serait un bon moyen de reconnaître les teams qui s’alignent dans cette catégorie. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j ai une connaissance sur ZE BIKE qui fait le CFE en 2007!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les premières photos officielles de Max Biaggi dans sa livrée 2007 sur sa Suzuki GSX-R 1000 du team Alstare. Question graphisme, le team se situe dans la continuité. Même causes, mêmes effets : le maintien des sponsors traditionnels ne permet pas de changer la livrée qu'arborait déjà Troy Corser lors de l'année de son titre, voire même de Stéphane Chambon sur la 600 en 1999. Seules différences : la double sortie d'échappement, comme sur le modèle de série désormais et le fidèle casque Suomy de Max, ainsi que les quatre étoiles en dessous du numéro 3 à l'avant du carénage, rappelant que le garçon est quatre fois Champion du Monde (en GP 250). S'agirait pas de perdre la course à l'intox...



Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

6H d’Albacete(spécial pour serge lol! )

La 2e manche comptant pour le championnat Mondial d’endurance a vu la victoire sans conteste de la Kawasaki officielle N°11, devant la Suzuki N°1 du SERT à Albacete. Cette victoire relance l’intérêt pour un championnat outrageusement dominé par la Suzuki officielle en 2006.

A Albacete, la deuxième manche du championnat du monde d’Endurance est remportée par la Kawasaki de Steve Plater, Julian Mazuecos et Gwen Giabbani avec un tour d’avance sur la Suzuki (N°1) pilotée par Vincent Philippe, Matthieu Lagrive et Julien Da Costa. La Suzuki championne du monde 2006 s’incline à la régulière devant Kawasaki Motor France qui, pour son retour dans la course au titre 2007, s’impose comme un challenger des plus sérieux.

Julien Mazuecos signe aussi le meilleur tour en course en 1’32.541, nouveau record de la piste en championnat du monde d’Endurance. C’est d’ailleurs lui qui passe Vincent Philippe à la régulière au 4e tour. Ensuite la Suzuki va chasser la Kawasaki officielle, durant les 6H de course, sans jamais réussir à combler l’écart. Au classement provisoire Kawasaki Motor France ne compte plus qu’un point de retard sur le leader : Suzuki Endurance Racing Team. Autant dire que la prochaine course des 8H de Suzuka, ( 28 et 29 juillet) va se montrer déterminante.

La Kawasaki ZX 10R (N°8 ) de Bolliger Switzerland prend une superbe cinquième place grâce à David Morillon, Patric Muff et Horst Saiger. Très belle prestation pour la Yamaha YZF R1 d’Endurance Moto 38. Le team de Grenoble termine septième et premier en Superproduction juste devant la Suzuki GSXR-1000 N° 18 des Sapeurs Pompiers de Limoges. La Yamaha N°38, termine à un tour de la Honda CBR 1000 des Japonais du FCC/TSR, qui faisaient là, leur première sortie hors du Japon.

La Yamaha Austria N°7 prend une neuvième place presque inespérée. La YART avait débuté la course en fond de classement après un accrochage avec la Yamaha Phase One qui ne termine que dix-huitième.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui mais juste pour lui mettre le feu geek

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ninja powaaaa cheers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites