apetit

Moto GP : Le manufacturier unique annoncé à Motegi

Messages recommandés

Beaucoup le craignaient, ce sera officiel dès le Grand Prix du Japon à Motegi, le 28 septembre. La prochaine saison de Moto GP se courra avec une seule marque de pneumatiques. On en saura plus lors de la prochaine manche, mais les raisons invoquées par la Dorna ne correspondent pas exactement aux demandes des pilotes ; le manufacturier unique ne serait pas encore choisi.

D'après Carmelo Ezpeleta, responsable de la Dorna, "tout le monde semble d'accord". Mais sur quoi ? Sur la "nécessité que les pneus soient les mêmes pour tous les pilotes, par souci d'équité. Et qu'ils soient gratuits." S'il y a des pilotes qui demandaient un peu plus d'égalité sur le terrain, il ne peut s'agir que des pilotes Michelin. Lors du dernier GP, seuls 6 pilotes (sur 19) roulaient avec des pneus du manufacturier français, Pedrosa ayant adopté les pneus Bridgestone en cours de saison. Trois de ces pilotes se sont d'ailleurs classés parmi les cinq meilleurs de la course, mais le mal est fait. Michelin souffre de son manque de performances depuis plusieurs courses et le choix de Valentino Rossi à la fin de la saison 2007 s'est révélé bien plus payant pour lui que pour l'image du Bibendum.

Un revirement d'opinion assez brutal

Au delà de l'idée d'égalité penumatique pour l'ensemble des pilotes, qui peuvent encore perdre - ou gagner - une course par le seul fait des pneus, on peut craindre un nivellement des performances, mais pas seulement. Carlos Ezpeleta déclare : "Il n'est pas question de réduire la vitesse en courbe, mais d'éviter qu'elle n'augmente, ce à quoi la compétition entre Michelin et Bridgestone ne peut que nous conduire." La compétition est une source de progression technique, mais est-ce vraiment néfaste ? Doit-on, par souci d'équité, équiper toutes les Moto GP des mêmes pneumatiques, mêmes freins, mêmes architectures moteur ? La Dorna clame que pour le moment, aucun choix n'a été fait pour le nom du manufacturier unique et que le premier critère sera économique : le candidat retenu sera celui qui épargnera le plus les finances des teams. Mais avec un championnat Superbike où Pirelli garde son monopole pour encore 4 ans, le "perdant" aura bien du mal à exister aux yeux du public, ce qui ne manquera pas d'avoir une influence directe sur les ventes, et donc le développement.
Cette décision étonne d'autant plus qu'il y a moins d'un an, le même Carmelo Ezpeleta retirait sa proposition de manufacturier unique. Mais il est vrai que depuis, la Dorna a annoncé la disparition de la catégorie 250 cm3 2T, ouvrant grand la porte à la motorisation unique dans la future catégorie GP 600.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouais j'pense bien qu'il pourra bien rebondir toute fois le bibindum !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les TEAM ne sont pas ok pour le manufacturier unique et Ducati voudrai bien avoir du michelin pour sont team satélite donc pas encore fait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites