mick 53

Des news coté yam et suz ???? source moto infos

Messages recommandés

Yamaha : la réponse aux Honda CBR 125 et 250
Rédigé par : Charles-Emmanuel | Source : Bikeadvice.in
Yamaha va-t-il tenter de relancer l’YZF-R125 face aux Honda CBR 125 et 250 ? Ces dernières, conçues pour les marchés émergents, et fabriquées en Thaïlande et en Inde, affichent un très bon rapport qualité-prix sur notre marché. La recette fait merveille, qui consiste à vendre sur les marchés développés, des machines conçues pour les pays émergents. L’évolution de la demande de ces derniers pour des produits plus qualitatifs a rendu ces modèles intéressants pour les pays dits "du Nord", attirés par les tarifs mais aussi rassurés par l’image de marque.

Une YZF 125 civilisée pour l’Europe ?

Yamaha pourrait espérer reproduire l’exemple de l’YBR 125, leader de la moto 125 en France. La présente YZF-R 125, fabriquée en France chez MBK Industries, souffre face à la CBR 125 en termes de volumes. À quelques milliers de kilomètres, la bataille fait rage sur le marché indien entre ces deux vieux ennemis. L’YZF locale, la R15 (pour 150 cm3), doit faire l’objet d’un rafraîchissement qui se fait attendre. Certaines rumeurs parlent d’une augmentation de cylindrée, mais tous s’accordent sur le fait que les évolutions esthétiques la rapprocheraient de la CBR. Selle double étage, coque arrière fuyante, mais elle conservera sa position de conduite polyvalente, avec les bracelets au-dessus du té de fourche.

Un roadster de 250 cm3 serait aussi en vue, sur la base de la FZ16 indienne, calquée sur la FZ6 Naked. Yamaha fait donc évoluer sa gamme vers le haut pour rester à la page par rapport à Honda, qui espère écouler pas moins de 30 000 CBR 250 en Inde pour 2011. Si la CBR 250 ne fait pas de miracles en France malgré ses qualités, une YZF 125 moins chère et exclusive pourrait bien faire de l’ombre à la CBR 125. Une CBR dont la polyvalence et le prix lui permettent d’être la sportive 125 la mieux vendue en France.

Suzuki en embuscade

La croissance du marché indien, comme pour Honda, pousse Yamaha à revoir ses objectifs à la hausse. Avec ses deux usines sur place, la marque aux diapasons vise à doubler sa production, pour atteindre 500 000 unités sur l’exercice 2011, dont 150 000 destinées à l’export. Mis à part la concurrence des constructeurs locaux (Hero, Bajaj, TVS…), le « retour » de Suzuki risque de compliquer les affaires de Yamaha. En avril 2010, Suzuki voyait ses ventes progresser de 72 % par rapport à 2009, et de 41 % cette année sur le sous-continent. À tempérer toutefois, dans la mesure où le volume des ventes reste environ dix fois inférieur à celui d’Honda India.

Le lancement de la Suzuki GW 250, une « baby B-King », est prévu pour fin 2011. Très attendue en Inde, où son inspiratrice avait fait forte impression, elle porte les espoirs du constructeur sur le segment premium indien. La rumeur parle aussi d’une arrivée en Europe pour 2012. L’émergence d’une classe moyenne en Inde a donné naissance à ce créneau dit premium là-bas, qui se rapproche du créneau grand public chez nous. C’est pain béni pour les japonais, qui ont du coup tendance à « fusionner » leur offre en petites cylindrées, pour couvrir les marchés émergents et l’Europe avec des machines similaires.


Alors cela signifie quoi au juste une r125 plus plolyvalente rt enfin le FZ125 zet un roadster suz ???? que reserve l avenir




La gw250



La r150 actuelle la nouvelle aurai je dis bien aurai la coque arriere du r6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.