• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Tout savoir sur la circulation interfiles

       (0 avis)

    Depuis quelques années, une nouvelle forme de conduite routière est apparue. Bien qu’elle ne soit pas encore vraiment validée par les autorités, cette forme de conduite a intégré les normes. Actuellement, une phase d’expérimentation est en cours pour évaluer ce type de circulation et voir dans quelles mesures elle peut être adoptée de façon réglementaire. 

    Que doit-on comprendre par circulation inter-files ? Qui sont les personnes à même de pratiquer cette technique ? Est-elle permise par la loi ? Aurait-elle des conséquences graves sur la vie des usagers de la route ? Cet article vous dit tout sur la circulation inter-files.

    Qu’est-ce que la circulation interfiles ?

    Vue d’une manière générale, la circulation inter-files est l’action qui consiste à circuler entre deux files de véhicules. Plus précisément, elle désigne le fait de rouler en roues motorisées entre des files de véhicule à l’arrêt.

    C’est une forme de circulation qui implique que le motard roule à une vitesse réduite dans un trafic congestionné et dense. Mais tout le monde ne s’adonne pas à la pratique de la circulation inter-files.  

    Une forme de conduite non autorisée

    La circulation inter-files est pratiquée massivement mais en fait, elle n’est pas encore réellement autorisée par aucune loi. Ces zigzags par moto ne sont donc ni encadrés, encore moins pratiqués dans des auto-écoles.

    Qui peut pratiquer ce type de circulation ?

    En réalité, la circulation inter-files concerne les véhicules motorisés roulant avec deux ou trois roues. En effet, à cause de leurs grandes tailles, les voitures et les gros porteurs ne peuvent pas circuler entre les voies. Les motos sont donc les principaux concernés.

    Que savoir sur l’expérimentation lancée ?

    En France, depuis Février 2016, une phase d’expérimentation a été exceptionnellement lancée pour attester de la nécessité et de la fiabilité de cette forme de conduite. Sachant que les conditions de la circulation n’y sont pas vraiment faciles, l’expérimentation a été exclusivement focalisée sur les régions de Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.

    L’intégralité de l’ile de France, de la Gironde, du Rhône et de toutes les autres régions sont également prises en considération. Il ne reste tout simplement qu’à patienter pour voir si la circulation inter-files sera validée une fois que l’expérimentation se serait avérée concluante.

    Où et quand roule-t-on en interfiles ?

    En attendant les résultats et recommandations qui seront issues de la phase d’expérimentation, il est important de préciser où et quand les gens ont pris l’habitude de rouler en inter-files.

    Sur quelles voies circuler en interfiles ?

    Circuler en interfiles n’est possible que dans les cas où les autoroutes et routes sont séparées par un terre-plein central et la vitesse autorisée se trouve dans l’intervalle compris en 70 et 130 Km/h.

    Mais lorsqu’il y’a plus de deux voies, les motards à deux roues sont tenus de rouler entre les deux files de véhicules les plus à gauche de la chaussée. Pas de circulation inter-files sur une route sans terre-plein central. De même, il n’y a pas de circulation inter-files non plus en pleine ville.

    Citation

     

    Dans quels cas rouler en inter-files ?

    Vous pouvez circuler en interfiles quand la circulation est congestionnée et dense, et qu’elle induit de longues files sur toutes les voies. Vous ne devez pas appliquer la circulation inter-files sur une voie recouverte de neige ou de verglas.

    circulation interfiles.jpg

    Quelles sont les règles à adopter en matière de circulation inter-files ?

    Une meilleure conduite dans ce cas s’impose. Généralement les motocyclistes n’ont pas la présence d’esprit de regarder dans leurs rétroviseurs. Il est interdit de circuler en interfiles avec les feux de route ou en warning. Autrement, vous risquez de payer une amende pouvant aller jusqu’à 35 euros.

    Vous devez adopter une conduite flexible afin d’anticiper certains risques tels que les coups de volant des autres véhicules. Essayez aussi de tirer profit d’un autre motard quand vous circulez afin de réduire le risque d’accident. Plus précisément, il faut vous caler dans sa roue.

    Il est tout aussi important et capital de garder un esprit motard. 

    C’est-à-dire qu’il ne faut pas oublier de remercier une voiture qui s’est un peu décalée pour vous rendre le passage plus facile. Un signe de la main, un clin d’œil ou un klaxon peuvent faire l’affaire.

    Quels sont les risques que vous courez en cas de mauvaise conduite ?

    Les risques existent partout. Avec la pratique non réglementée de la circulation inter-files, trois cas sont à prendre en compte :

    • Le cas dans lequel le motocycliste dépasse illégalement par la droite. Ici, il s’agit d’un non-respect pur et simple du code de la route.
    • Le cas où une altercation survient pendant le changement d’une voie, dit changement étant signalé par le conducteur de véhicule. Dans ce cas de figure, les responsabilités, ou plutôt les torts sont partagés.
    • Le cas suivant lequel l’altercation se passe lors d’un changement d’une voie, dit changement n’étant pas signalé par le conducteur de véhicule. Dans ce cas de figure, les torts causés reviennent à l’automobiliste.

     

    Citation

     

    Quelles sont les répercussions sur les usagers de la route ?

    Ce nouveau mode de circulation n’est pas resté sans conséquence sur le reste des usagers de la route. De nouveaux comportements doivent être adoptés afin d’éviter toute surprise désagréable.

    En effet, dans le cadre de la mise en place des lois pour la sécurité routière, l’apprentissage de la conduite automobile se focalise sur le partage de la route et l’importance de la signification des symboles qui indiquent des changements de trajectoire. La circulation inter-files des motocyclistes contraint les automobilistes et les autres usagers à une vigilance plus accrue notamment à propos des cas suivants. : 

    • Le fait de laisser un espace suffisant entre les deux files afin de faciliter la libre circulation des motos ;
    • Le fait de vérifier régulièrement les angles morts et le rétroviseur juste avant de changer de file ;
    • Le fait de signaler comment et quand il le faut le changement de file grâce au clignotant

    Nouvelle forme de conduite, la circulation inter-files prend de plus en plus d’ampleur dans les régions françaises. Même si elle ne répond pas encore aux normes d’une loi bien établie, elle a intégré facilement les habitudes des motocyclistes qui ne se font plus prier. 

    Dans le cadre de la mise en œuvre d’une loi la régissant, une expérimentation a été lancée. En attendant la suite qui découle de cette phase d’expérimentation, prenez en compte les recommandations citées dans le présent article et tenez-vous bien lorsque vous circulez en inter-files.

     

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.