Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Hier
  2. Les motos sportives ont de tout temps été les préférées des motards assoiffés de puissance et de hautes performances. Elles sont également le coup de cœur des personnes friandes d’adrénaline ou tout simplement des grands sportifs. Que vous fassiez partie de l’une ou l’autre de ces catégories, vous serez ravi d’apprendre que plusieurs motos sportives, aux performances et looks impressionnants, tiennent le haut du pavé en cette année 2020. Toutes les grandes marques y sont représentées, mais certaines se démarquent nettement des autres par leurs produits. Quelles sont les meilleures motos sportives du moment ? Aprilia RS 660 Ce nouveau bébé de la marque italienne Aprilia marque le début d’une nouvelle ère. Par son moteur de 660 cm3, la RS 660 se démarque nettement de bien d’autres monstres de route. Déjà moins légère que toutes les autres, cette moto sportive ne pèse à vide que 169 kg. Avec un tel poids, cela va sans dire que sa prise en main sera des plus aisées. En gros, c’est un pari à la fois risqué et audacieux qu’a pris Aprilia en mettant sur un marché décadent, une si belle machine. Belle, c’est le cas de le dire. En effet, avec son design innovant, sa carrosserie de dernière génération, ses 100 chevaux et son allure, la RS 660 a tout pour séduire son public. Elle n’a rien d’ailleurs à envier à une motorisation haut de gamme. Elle est disponible en deux coloris différents. Les points forts Un style sportif à la fois innovant et sophistiqué Intègre la maîtrise technique d’une motorisation haut de gamme Moteur bicylindre de 660 cm3 Technologie LED intégrée à son optique Le point faible principal Dommage que son moteur ne puisse déployer que 100 chevaux. Honda CBR 1000 RR-R Fireblade Voici une moto sportive dont les performances et le look parlent pour elle. Dès ses premiers rapports, la 1000 Fireblade vous fera frissonner grâce aux 217 chevaux de son moteur. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit là d’un moteur de quatre cylindres. Avec une telle monture, la victoire est désormais à votre portée. Cela n’a vraiment rien de surprenant quand on sait qu’elle est bien plus performante que plusieurs motos sportives concurrentes sur piste. De plus, elle est particulièrement belle. Son design original et recherché a été très bien pensé par Honda qui, tout en rendant la plus agréable possible sa conduite, n’a pas oublié de la doter d’une carrosserie stylée. De même, elle est fournie avec l’un des meilleurs freins de moteur du moment. Grâce à son action qui s’étend sur trois niveaux d’intervention, vous pourrez vous arrêter le plus vite possible ou manœuvrer au mieux un virage serré. Les points forts Son lunch control pour faciliter la gestion de l’embrayage Sélecteur de puissance à 5 niveaux Tableau de bord de dernière génération Moto adaptée à une conduite sur piste Le point faible principal Moins pratique sur route BMW 1200 Nine-T Racer Après la 1200 Nine-T originelle, la Scrambler, la Pure et l’Urban G/S, voici la 1200 Nine-T Racer. C’est une moto qui, comme son nom le suggère, fait partie de la grande famille des sportives. Avec son style rétro revisité, cet engin ne manquera pas de plaire aux grands nostalgiques des années 70 et 80. BMW vous propose donc avec sa nouvelle trouvaille de faire du sport à la manière d’antan. Vous y arriverez aisément d’ailleurs avec son système actif de contrôle, son système antipatinage ASC et sa poignée dans le coin, pour ne citer que ces caractéristiques. Inutile donc de préciser qu’il s’agit là d’un deux-roues sportif performant, comme le témoignent son moteur de 1170 cm3 puissant de 110 chevaux et ses nombreuses technologies parmi lesquelles figure la norme Euro4. Elle tient bien la route et fait une très bonne compagne pour défier vos challengers sur piste. Les points forts Elle est équipée du système antipatinage ASC Son look néo-rétro Style de conduite allongée et confortable Sa technologie analogique modernisée Le point faible principal Aucun n’est particulièrement remarquable sur cette moto Suzuki GSXR 1000 R C’est dans un monde de vitesse jusque-là insoupçonné que cette création de Suzuki vous plongera. Et pour cause, son moteur blindé à quatre cylindres de 202 chevaux avec calage variable de l’ACT d’admission est un des plus performants de sa catégorie. Comme bon nombre de ses rivales sportives, celle-ci a également été dotée des dernières technologies. Son tableau de bord en est d’ailleurs la plus belle preuve. Elle se conduit avec beaucoup d’aisance grâce à son contrôle de traction à 10 niveaux de réglages, son accélérateur ride-by-wire, sa centrale inertielle à 6 directions et son Easy Start System, sans oublier son shifter Up and Down, etc. Cela étant, vous ne pourrez la jauger véritablement qu’en l’essayant sur un circuit digne du nom. Au-delà de tout, c’est une moto hypersport qui se veut élégante par son architecture et ses coloris soigneusement harmonisés. Elle séduit aussi par le bruit de son pot d’échappement que le fabricant n’a pas manqué d’affiner comme il le faut. Si vous rêvez d’une sportive à la fois performante et raffinée, sachez que cette Suzuki a de quoi répondre à votre attente. Les points forts Durites aviation intégrées Design moderne et intemporel Moteur 4 cylindres de 202 chevaux Le point faible principal Sportive personnalisée avec parcimonie Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R KRT Replica Sans cesse optimisée par son fabricant, la Kawasaki Ninja 1000 ZX-10R KRT Replica se veut toujours plus puissante. Munie d’un moteur 4 cylindres capable de déployer au moins 203 chevaux, cette moto est une vraie bombe sur piste. Elle dispose de toutes les modifications techniques nécessaires pour répondre aux attentes les plus folles de n’importe quel conducteur au style de conduite agressif. Elle doit sa bonne tenue de route grâce à sa grande maniabilité et au système de distribution par linguets de son moteur qui permet une réduction de poids de près de 20%. Si ce deux-roues sportif attire de nombreux regards c’est surtout à cause de son look évo qui est pour le moins original et épuré. En effet, Kawasaki a mis un gros point d’honneur à parfaire sa nouvelle culasse teintée de rouge, à harmoniser l’ensemble de ses coloris et à le maquiller afin qu’il réponde au goût d’un maximum de conducteurs chevronnés. Les points forts Ses disques de frein efficaces de près de 350 mm de diamètre Système ABS intégré Son design évo Son shifter Up & Down qui offre une meilleure expérience de conduite Le point faible principal Son tableau de bord avec barregraphe qui n’est pas toujours apprécié de tous les motards.
  3. La dernière semaine
  4. Le Code est généralement le premier examen important que passent les jeunes. L'âge minimum pour pouvoir se présenter à l'examen du Code de la route est de 15 ans en conduite accompagnée. Il est tout à fait normal d'avoir quelques craintes quant à son déroulement, surtout que qu'il faut déjouer des questions pièges pour réussir cet examen. C'est pourquoi les révisions et tests constituent le meilleur moyen de l'obtenir. Découvrez dans cet article les essentiels à savoir sur cet examen indispensable à l'obtention du permis moto, le temps que vous devrez consacrer aux révisions et comment le réussir du premier coup. Les essentiels à savoir sur l'examen du Code de la route Avant d'être appelé à passer l'examen pratique du Code de la route et obtenir votre permis moto, vous devez d'abord réussir l'examen théorique. Une parfaite préparation est nécessaire pour s'assurer de le passer du premier coup. Le déroulement de l'examen du Code Pour vous préparer, vous avez le choix entre l'inscription dans une auto-école et la présentation en tant que candidat libre. La présentation à l'épreuve nécessite le paiement de frais s'élevant à 30 euros. Le jour J, vous devez vous présenter au centre avec la convocation et votre carte d'identité. L'examen dure 30 minutes et il demande de répondre correctement à un maximum de questions. Dès la fin de la lecture orale de l'énoncé dans votre casque audio, vous disposez de 20 secondes pour donner votre réponse. À noter que ce temps imparti est largement suffisant pour que vous puissiez réfléchir à la bonne réponse ! Dans les centres agréés, les candidats possèdent chacun une tablette et les questions qui s'affichent sont différentes pour tous. Les résultats sont fournis par e-mail au bout de 2 heures à 48 heures maximum sauf en cas de jours fériés ou de week-ends. Les détails à connaître L'âge minimal pour se présenter à l'examen du Code est 15 ans si vous souhaitez obtenir le permis B. Il est de 16 ans si vous êtes candidat au permis de conduire catégorie B1 (véhicule sans permis, mais qui en nécessite tout de même un) et A1 (moto légère). Si vous voulez passer l'épreuve pour les catégories A2 ou B, vous devez être âgé d'au moins 17 ans. Plusieurs choix s'offrent aux candidats concernant le centre agréé auprès duquel ils peuvent réserver leur session d'examen sur internet. La liste comprend Dekra, La Poste, Objectif Code (SGS), Point Code et Codengo (Bureau Veritas). Une fois l'examen du Code de la route réussi, vous disposez d'un délai de 5 ans pour vous présenter à l'épreuve du permis de conduire. Dans le cadre du permis moto, vous aurez un second code à passer depuis 2020 : le code moto ETM. Comment réviser le Code de la route ? L'examen du Code de la route est une épreuve durant laquelle vous devez montrer que vous connaissez la sécurité routière et les règles de bonne conduite. Pour le réussir, les révisions sont indispensables. Les méthodes d'apprentissage du Code de la route ont fortement évoluées ces dernières années, notamment avec les logiciels et tests en ligne qui permettent de réviser depuis chez soi sans avoir à se déplacer à la moto-école. Nos conseils pour réviser le Code Pour que les futurs conducteurs puissent se préparer à passer l'examen du Code de la route, nous leur conseillons de s'entraîner à répondre à toutes les questions, sans faire l'impasse sur l'une d'entre elles. Le Code comprend 1 000 questions, mais seule une quarantaine vous seront posées. Ces dernières sont choisies par tirage au sort le jour même de l'épreuve. Vous devez de ce fait maîtriser absolument toutes les thématiques abordées. Un entraînement régulier et intensif qui permet de connaître les réponses à toutes les questions vous aidera à mettre toutes les chances de réussite de votre côté. À ce titre, les auto-écoles proposent des séances d'apprentissage en ligne ou sur place. Assurez-vous de vous entraîner avec des éléments (livret ou logiciel) à jour. Sachez que vous pouvez également vous entraîner sans passer par une auto-école grâce aux applications mobiles et aux sites web qui proposent des tests gratuits conformes aux nouvelles réformes. Les questions posées ou les quizz incluent les nouveaux thèmes. Les petits plus qui changent tout Pour mettre toutes les chances de réussir l'examen du Code de votre côté,vous devez vous entraîner régulièrement en réalisant quelques tests chaque jour. Vous devez également être dans de bonnes conditions et privilégier un mode de vie sain durant les révisions, mais aussi les jours précédant l'examen. En mangeant et en dormant bien, vous serez en mesure de réviser correctement et de mieux vous concentrer le jour de l'épreuve. En outre, si vous êtes bien préparé, vous n'aurez aucune crainte à avoir, car les questions posées sont similaires, voire identiques, à celles de l'entraînement. Vous saurez alors à quoi vous attendre et vous serez plus rassuré. Par ailleurs, la meilleure technique pour les révisions du Code de la route consiste à compartimenter les notions que vous devez apprendre, puis à les traiter thème par thème. Faites-vous un planning de révisions en commençant par les signalisations, puis en continuant par les croisements, les priorités, etc. Les questions posées et comment réussir l'examen Lors de l'examen, soyez attentifs aux formulations des questions, mais aussi au nombre de réponses possibles qui peuvent être multiples. Que vous passiez le permis moto ou auto, les questions du Code de la route sont le même mais les scènes mettent en avant la conduite d'une voiture. Il faudra donc vous mettre dans la peau d'un automobiliste. Pour finir, évitez de vous précipiter lorsque vous allez répondre, au risque de voir certains détails vous échapper. Les questions posées pendant l'examen Bien qu'il ne soit pas possible de connaître avec exactitude les questions qui seront posées durant l'épreuve, elles seront réparties en fonction des 9 thématiques du Code de la route. Dans tous les cas, vous aurez une question sur les premiers secours, 3 sur l'environnement, puis 3 sur la sécurité du passager et du véhicule. Vous seront également posées 3 questions sur les notions diverses, 3 sur « prendre et quitter son véhicule » et 4 sur la mécanique et les équipements. Le reste du questionnaire comprend 4 questions sur la route, 4 sur la circulation routière, 5 sur les usagers et 10 concernant le conducteur. Les conditions pour réussir l'examen du Code de la route Pendant l'épreuve, 40 questions avec des choix de réponses multiples vous seront posées. Pour réussir l'examen, vous devez cumuler au maximum 5 fautes et obtenir au moins 35 bonnes réponses. La clé de la réussite réside dans la régularité, tant pour les cours en auto-école que pour les révisions à faire chez soi à tout moment. Dès que vous avez un peu de temps libre, lisez le livre du Code et contrôlez régulièrement vos connaissances en utilisant les sites de révision, par exemple. Retenir les leçons ne se fera pas en une journée, car vous devez comprendre en plus de mémoriser.
  5. Très bien les leggings souples et les jeggings ma femme aime beaucoup car belles couleurs dans les choix et collants.
  6. Avant
  7. Bonjour à tous, Heureux propriétaire d'une R9T depuis juin 2020 (modèle de juin 2020), je me suis lancé ce week-end dans le démontage du réservoir afin de pouvoir accéder à la batterie. J'ai fixé un système Quad lock sur le guidon avec une système d'alimentation dans la même marque. Il fallait fixer un raccord spécial sur la batterie. Pour faire du travail propre, j'ai décidé de retirer le réservoir. J'ai un petit niveau de bricoleur sans être mécanicien pro. J'ai suivi un tuto vidéo trouvé sur le net. Bien fait, mais si vous pouvez, je vous recommande de vous faire aider par une autre personne au moment de désolidariser le réservoir (et au moment de le refixer) de la moto. Moins de risque de rayure du réservoir. Fébrile la première fois, je le ferais à nouveau sans aucune appréhension. Disposant d'un traceur GPS (héritage d'un ancien TMAX) avec batterie incorporée, j'ai besoin de trouver un "+" (si possible sur l'arrière de la moto) après contact, de manière à ce que le boitier se recharge lorsque la moto roule et qu'il fonctionne sur la batterie lorsque la moto est à l'arrêt. J'ai essayé de faire un pontage sur la prise "Din" sans succès. Normalement, cette prise cesse d'être alimentée à peu prés une minute après la coupure du contact. Le fait de brancher le boîtier dessus annule cette fonction et reste du coup alimenté en permanence, au risque de vider la batterie --> j'ai donc laissé tomber. Je cherche à me repiquer sur le feu arrière par exemple. Mais avant de le faire, je voudrais savoir si quelqu'un l'a déjà fait, si quelqu'un peut m'indiquer la couleur du fil (le + du feu arrière), enfin toutes indications pouvant m'aider à ne pas faire de bêtises. Je vous en remercie par avance. En vous souhaitant à tous une bonne route. thierry64
  8. Avez-vous déjà entendu parler de la « Ducati 916 » ? Lancée sur le marché en 1994, elle a succédé à la fameuse 888 et est devenue une légende depuis. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la moto de légende Ducati 916. La Ducati 916 : un design à couper le souffle De marque italienne, la Ducati 916 a vu le jour en 1993, et a été sacrée moto de l’année en 1994. Dès sa sortie, elle a ébahi les passionnés de moto du monde entier par son design et ses performances hors pair. Cette moto doit la beauté de son esthétique au dessinateur Massimo Tamburini qui s’est assuré d’en faire un engin aérodynamique de par son nez fuselé et son corps plongeant. Cet ingénieur en également fait une moto de course stable et résistante aux chocs de par son châssis de treillis tubulaire qui rend le véhicule à la fois rigide et léger. Grâce à ce design, la Ducati 916 est très confortable et facile à manœuvrer. Par ailleurs, sa couleur rouge flamboyante a rendu la Ducati 916 encore plus convoitée dès sa sortie, et même jusqu’à présent. Les caractéristiques exceptionnelles de la Ducati 916 Si la Ducati 916 est si légendaire, c’est parce qu’elle a des spécificités hors normes, et des caractéristiques mécaniques exceptionnelles qui méritent des éloges. Voici une fiche technique qui laisse voir ces atouts et avantages de cette moto: Poids à sec : 192 kg Hauteur (à la selle) : 790 mm Type de moteur: bicylindre en L, refroidissement par eau, 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre Puissance maximale : 109 ch (80,15 kW) à 9000 tr/min Couple maximal : 9 m.kg (8,3 N.m) à 7000 tr/min Alimentation/dépollution : par injection Transmission finale par chaîne Boite de vitesse à 6 rapports Embrayage à sec Frein avant : 2 disques de 320 mm Frein arrière : 1 disque de 220 mm Pneus avant et arrière : 120/70 ZR17 et 190/55 ZR17 Capacité du réservoir : 17 litres Le moteur de la Ducati 916 est très puissant et ses freins sont sûrs. C’est pour dire que la moto offre de la stabilité (par son corps), de la précision (par ses poignées et ses freins sûrs), de la puissance et de la rapidité (par son moteur). Ajoutez à ces caractéristiques un vrombissement typique des Ducati qui se laisse entendre à travers deux silencieux disposés sous la selle. Quelques exploits historiques réalisés avec une Ducati 916 En tant que moto de course légendaire, la Ducati 916 a permis à des motards de rentrer dans l’histoire avec des exploits sensationnels. Le premier exploit inédit réalisé avec une Ducati 916 est celui du King Carl Forgaty qui a gagné le championnat du monde de Superbike en 1994. Après cette première victoire, ce pilote a gagné trois autres championnats du monde de Superbike en 1995, 1998 et 1999, et ce toujours avec sa Ducati 916. Cerise sur le gâteau, de 1988 à 2017, Carl Forgaty est le pilote détenant le plus de victoires en championnat du monde de Superbike. Il est donc incontestable que la Ducati 916 est une moto de champion et qu’elle vaut bien son titre de légende. En suivant les traces de Carl Forgaty, Troy Corser aussi obtenu sa première victoire en championnat du monde de Superbike grâce à une Ducati 916. C’était en 1996, un an après la deuxième victoire de son compère. A la différence de Carl Forgaty, Troy Corser n’a eu que deux victoires sur ce championnat, et cette seconde (en 2005) n’a pas été réalisée avec une Ducati 916. Qui sait ? Peut-être que s’il avait gardé sa Ducati 916, il aurait gagné autant de courses que Forgaty. Pour résumer, si la Ducati 916 est classée parmi les motos de légende, c’est parce qu’un an après sa sortie, elle a été élue moto de l’année, et a permis de gagner un championnat du monde de Superbike. Son prestige de légende lui est également conféré grâce à son esthétique attrayant, et à son puissant moteur qui en fait une bête de course.
  9. Depuis que les deux-roues sont beaucoup à circuler en ville, et sont autant sources de trafic que les automobiles, des places de stationnement ont été spécialement aménagés pour ces véhicules. Sur ces parkings bien délimités, il y a des règles particulières à suivre pour bien stationner. Il y a les interdits, d’un côté, et les choses à faire d’un autre côté. Pour assurer la sécurité de votre stationnement, vous trouverez aussi quelques conseils sur des pratiques efficaces, mais optionnelles pour votre moto ou scooter. Et pour finir, vous trouverez les sanctions liées aux règles de stationnement de moto/scooter. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur le stationnement des deux-roues. Les interdits en stationnement des deux-roues Les interdits qui seront listés ici sont valables pour le stationnement des deux-roues sur les lieux publics, comme la route et le trottoir, mais aussi sur les parkings privés à plusieurs utilisateurs (parking de bureau, d’hôtel, de supermarché, d’école, de fast-food, d’un parc, etc.), ... ) Interdit n°1 : Stationner sur les trottoirs La première interdiction concerne le stationnement sur le trottoir. Cette partie de la route est réservée aux piétons, et non aux motos. Une légère dérogation à cette règle est toutefois acceptée si vous ne pouvez pas faire autrement et que le stationnement est de courte durée. Dans ce cas, vous devrez laisser au moins 1,5m de passage pour les piétons. Interdit n°2 : Occuper les places réservés aux chaises roulantes Il est interdit de stationner sa moto/scooter sur une place réservée aux chaises roulantes. Bien que les motos, les scooters et les fauteuils roulants soient tous des véhicules à deux-roues, les personnes handicapées ont droit à des places qui leur sont réservées, et interdites aux personnes non-handicapées. Pour reconnaître ces places, vous y trouverez des marquages au sol sous forme de chaises roulantes. Interdit n°3 : Surcharger une place de parking Vous aurez remarqué que les limites des parkings pour motos/scooters permettent parfois de stationner trois motos sur deux places, et souvent, lorsque le parking est plein à craquer, vous êtes tenté de le faire. Evitez de le faire car c’est interdit ! Le responsable de sécurité sur le parking pourrait vous faire arrêter pour cela. Les choses à faire en stationnement des deux-roues Bien stationner sa moto/scooter revient à respecter les interdictions et à sécuriser son engin. Se garer au bon endroit et de la bonne façon Le seul bon endroit pour garer un véhicule à deux roues en public est une place de parking réservée aux motos et scooters. Et la bonne façon de le faire est de se garer dans les limites de la place (une place pour une moto). Une fois que c’est fait, assurez-vous de bien fixer votre moto au sol pour ne pas la faire tomber car cela peut créer un effet domino. Pensez également à orienter votre pot d’échappement vers la chaussée pour éviter que des enfants se brûlent avec. Bien sécuriser sa moto/scooter A quoi sert-il de stationner votre moto dans un lieu public si c’est pour la laisser vulnérable au vol et au vandalisme? Sachez que votre assurance au vol n’est valide que si vous avez pris le minimum de précautions y afférentes. A savoir, acheter une chaîne et un cadenas pour attacher les pneus de votre moto aux arceaux des places de parkings. Autres conseils pour le stationnement des deux-roues A part les cadenas et les chaines, vous pouvez installer une alarme anti vandalisme sur votre moto/scooter si vous en avez les moyens. Il arrive en effet que des personnes touchent, voire essaient, votre moto par convoitise ou par envie de vandaliser. Et pour éloigner ce type de personnes, il n’y a rien de mieux qu’une alarme très bruyante. Si vous voulez que votre moto/scooter soit bien sécurisé (à l’abri des intempéries et des voleurs), vous pouvez louer une place dans un parc public de stationnement. Vous n’aurez qu’à payer un ticket, et à rejoindre votre place de parking, sachant que cela peut être à des étages en haut ou en sous-sol. Sanctions relatives aux règles de stationnement des deux-roues Pour faire respecter les règles susmentionnées, vous noterez qu’un stationnement gênant pour les deux-roues est passible de sanctions selon sa gravité. Dans le meilleur des cas, le conducteur devra payer une amende de 35 euros, sinon, le véhicule sera immobilisé, voire mis en fourrière. Le pire est qu’en cas de sanctions dues à la négligence, votre assurance ne paiera rien pour les régler. C’est donc pour éviter ce genre de désagrément qu’il est important de tout savoir sur le stationnement des deux-roues.
  10. Comme tu t'en doutes, il n'y a aucune ligne complète homologuée pour la route avec les nouvelles normes. Déjà que tous les silencieux ne sont pas homologués pour la route, alors si tu retires le catalyseur c'est impossible. Sur circuit, les normes sont différentes car tu peux rouler avec une ligne complète à la seule condition que le bruit de la moto, mesuré à la sortie d'échappement, ne dépasser pas 95 dB (la valeur étant propre à chaque circuit). Donc pour te répondre plus simplement, non cela n'existe pas !
  11. +1 : le combo tube décata + silencieux Akra en titane = trop bruyant, aussi bien pour le voisinage que pour soi lors de longues promenades. Comme tu le dis, il est tout à fait possible de poser une chicane sur le silencieux Akra pour la MT10. Le plus dur est de faire le pré perçage. Ensuite un simple forêt métal long comme ça fait l'affaire : Voici une photo de l'ajout dB killer sur akra MT10. Le bruit est nickel je trouve et j'ai pu conserver le decata Arrow pour l'instant ! Je n'ai pas comparé avec celui d'origine car il me manque les câbles servo / vanne échappement. Comme je disais, le plus dur est de faire la pointe pour centrer le forêt. Surtout que le silencieux Akrapovic coûte 700€, ça fait mal au portefeuille de rater le perçage ...
  12. Comme beaucoup de motards qui roulent en MT-10, j'ai supprimé le catalyseur et remplacé le silencieux d'origine par le silencieux Akrapovic. Le problème étant que le bruit est trop fort maintenant, ma MT-10 ne passe plus sur circuit à cause des décibels et elle réveille tous mes voisins le matin ... Akrapovic n'a pas prévu de points de fixation pour monter le DB killer sur son silencieux pour la MT-10 et la R1. Il faut donc percer le silencieux Akra et acheter la chicane compatible. J'ai vu des photos de certains silencieux Akra sur la MT-10 équipés de la chicane, une fois percé le rendu est très bien et ils semblent dire que le bruit redevient raisonnable. Petite question pour ceux qui ont posé une chicane sur leur silencieux Akra, comment avez-vous percé le trou ? Quel diamètre pour la mèche ? La chicane vient se loger facilement dans la sortie du silencieux ?
  13. Bonjour, Ayant acheté une MT-10 SP de 2020, je voulais améliorer la sonorité mais aussi gagner en poids et en puissance. Pour cela, j'envisage de remplacer la ligne d'échappement par une ligne complète. Je me doute qu'avec la norme EURO4, ma question va semblait idiote mais existe-t-il une ligne complète homologuée pour la MT-10 ? Pour l’instant, j’ai acheté une simple sortie SC Project que je n’ai pas encore montée. Après le simple remplacement du slip-on (silencieux) n'est pas ma priorité car c'est la suppression du catalyseur que je veux. J’ai bien vu une ligne complète Akra mais très chère et surtout pas homologuée pour la route.
  14. L’embrayage est le dispositif mécanique qui permet de mettre en communication le moteur et la boite de vitesse. Il est utilisé dans les actions de changements de vitesse afin de protéger les éléments de transmission de la moto. On distingue plusieurs types d’’embrayage dont l’embrayage hydraulique qui est un type d’embrayage multidisque à bain d’huile dont la commande est automatique et sans câble. Si vous possédez une moto à embrayage hydraulique, il faut penser à purger l’embrayage régulièrement. Purger son embrayage permet de l’entretenir et d’allonger son espérance de vie. Quand et pourquoi doit-on purger l’embrayage hydraulique ? Comment procéder à la purge de l’embrayage hydraulique de sa moto ? Quels sont les spécialistes qui s’en occupent ? Nous vous disons à ce propos dans le présent article Quand et pourquoi purger l’embrayage hydraulique de sa moto ? Sur les motos à embrayage, la commande peut être par câble ou hydraulique. Quand la commande est par câble, l’entretien doit être régulier. Par contre, quand elle est hydraulique (souvent avec du liquide DOT), il faut purger l’embrayage tous les deux ans en général. Si vous oubliez de purger votre embrayage, certains signes d’alerte devraient vous le rappeler. Ces signes sont : - L’émission de vibrations à changement de vitesse. - Les ratés et les grincements de prise de vitesse par la boite qui patine - Le manque de réaction de la moto quand on passe la vitesse - Le ressentiment d’une résistance au niveau de la pédale de l’embrayage Quand vous commencez à sentir un ou plusieurs de ces signes, allez immédiatement purger votre embrayage sinon, vous allez devoir le changer beaucoup plus tôt que prévu. Le changement d’huile de l’embrayage est plus qu’indispensable. Quand au bout de deux ans vous ne faites pas la purge de votre embrayage, et que vous vous laissez emporter par la négligence, c’est votre embrayage qui en payera les frais et par conséquent votre porte feuilles. En effet, lorsque vous ne prenez pas la peine de purger votre embrayage hydraulique comme cela se doit et à temps, il s’expose à une usure précoce et il faudra le changer plus vite que prévu, ce qui fait des frais supplémentaires. Lorsque les signes précédemment énoncés commencent à apparaître et que vous insistez, vous exposez non seulement votre embrayage mais également tout le système de vitesse à une usure accélérée. Un embrayage usé est dangereux et peut bloquer et entrainer une rupture des éléments de transmission de la moto. Le plus inquiétant est que vous vous exposez à des accidents avec votre moto. Comment purger soi-même l’embrayage hydraulique de sa moto. Avant de commencer l’opération de purge de votre embrayage hydraulique, il est important de vérifier dans le manuel du constructeur de votre engin ou sur le maître-cylindre, la nature de l’huile qui est recommandée car, bien que le liquide DOT soit utilisée dans la plupart des cas, certains constructeurs européens préconisent de l’huile minérale. Le matériel Tout le matériel dont vous avez besoin doit être à portée de main. Il s’agit d’un récipient pour recueillir l’huile usagée, un tournevis, une clef de 8, une durite transparente pour mieux voir l’écoulement de l’huile à retirer de l’embrayage. N’oubliez pas d’avoir un chiffon sec sous la main pour nettoyer d’éventuelles fuites d’huile. Encore une chose très importante : des gants de protection contre le liquide de frein. Le processus En premier lieu, commencez par vous protéger les mains avec les gants car le liquide de frein est extrêmement corrosif. Ce liquide peut abimer la peinture, c’est pour cela que vous devez protéger également les carénages de votre moto avec un chiffon sec, pour éviter que le liquide ne tombe sur les parties peintes de la moto. Après avoir retiré délicatement le couvercle du maître-cylindre, enlevez le joint et la protection. Par ailleurs, la vis de purge est recouverte par un capuchon qu’il faut également enlever. Ensuite, placez un bout de la durite sur la vis de purge et connectez l’autre bout au récipient. L’objectif de cette astuce est de créer une pression dans le circuit en actionnant plusieurs fois le levier d’embrayage. Maintenez ensuite le levier enfoncé puis, à l’aide de la clé, ouvrez la vis de purge pour laisser couler le liquide dans le récipient à travers la durite. Quelques bulles d’air devraient s’échapper à travers la durite. Resserrez la vis lorsque le liquide arrête de couler puis relâchez le levier. Il faut absolument tout faire pour que l’air ne rentre pas dans le circuit. Répétez cette opération jusqu’à ce que vous ne voyiez plus de bulles d’air. Surtout resserrez correctement la vis de purge après chaque opération. Vous pouvez à présent remettre le capuchon et tout refermer. Enfin, ajustez l’huile dans le bocal à embrayage jusqu’au niveau indiqué. Quel spécialiste consulter pour purger l’embrayage ? Il peut arriver que le procédé de purge soit difficile à effectuer pour certaines personnes (notamment les femmes) ou qu’on n’ait pas du temps matériel pour le faire. Alors il serait judicieux dans ce cas, de faire appel à un professionnel. La plupart du temps quand la moto a un problème ou qu’on doit faire la vidange ou purger son embrayage, c’est au mécanicien moto qu’on a recours en premier. Effectivement, il est le plus habileté à prendre soin de votre moto et à corriger les petites inattentions de votre part. Avec lui, votre moto est en toute sécurité. Vous n’aurez qu’à observer le travail. Il est quand utile de savoir le faire au cas où vous serez contraint de le faire vous-même. Le mécanicien pourrait également profiter de la purge de votre embrayage hydraulique pour jeter un coup d’œil sur d’autres éléments de la moto tels que le frein, l’huile à moteur, etc. Si vous n’avez pas encore votre mécanicien propre, rendez-vous dans un garage de la place et vous serez satisfait. Vous pourrez également faire d’une pierre plusieurs coups. Comme il y a différentes compétences dans le garage, c’est le moment de ‘’remettre à neuf’’ votre moto pour une plus longue vie. Mieux vous entretenez votre moto, plus longtemps il tiendra et moins il vous fera dépenser de manière subite et incontrôlée. Lorsque la purge de votre embrayage hydraulique se fait régulièrement, vous pourrez même utiliser votre embrayage pendant une dizaine d’années avant de le changer.
  15. Bonjour à tous, je viens d'acheter une shadow 750 ACE direct sortie de grange, et je vais avoir un peu de taf; je cherche depuis ce matin sur le net à acquérir la RTA, je ne trouve rien sur le net, y a t'il des infos à ce sujet? merci à tous pour vos retours,

    frd

  16. Bonjour , j'aimerai savoir mon road king a 40.000 km , que faire comme revision dessus , et changer ,  j'ai fais que 3000 km avec j'aimerai la savoir fiable et en plaine forme merci pour votre aide ces un 1584 de 2008 

  17. nounours1966

    nounours1966

  18. Avant de réparer une moto qui fume, il faut observer la fumée pour pouvoir identifier les raisons de son apparition. En effet, la fumée peut être blanche, grise, bleue ou noire selon la nature, la source et la gravité du problème. D’habitude, la fumée est due à la mauvaise qualité du carburant, mais pour établir un bon diagnostic et trouver les bonnes solutions, nous vous proposons de voir les types de fumée un à un. Fumée blanche : raisons et solutions Ce type de fumée est moins alarmant que les autres car il arrive qu’il ne soit pas dangereux. Toutefois, son diagnostic est nécessaire pour éviter un risque de surchauffe de moteur. Voici donc quelques origines possibles de la fumée blanche et les solutions à y apporter. Un problème de joint de culasse La fumée blanche se produit généralement lorsque du liquide de refroidissement entre dans le cylindre et s’y évapore. Cette fuite se fait à travers le joint de culasse qui amène l’eau ou l’antigel dans chambre à combustion et cause la fumée. Pour résoudre ce problème, il faut donc vérifier le plan et la soupape du joint de culasse et remplacer celui-ci pour assurer son étanchéité. Autres causes de la fumée blanche Dans de rares cas, la fumée blanche peut résulter des impuretés présentes dans le carburant. Ce cas est plus grave et implique qu’il faut utiliser du carburant de meilleure qualité. Attention toutefois à ne pas confondre la fumée blanche problématique avec la réaction de la moto lors du démarrage par un temps froid, ce qui est parfaitement normal. C’est d’ailleurs pour cela qu’on doit, en hiver, chauffer le moteur avant le départ. Fumée grise : raisons et solutions La fumée grise apparaît lorsqu’il y a excès de carburant et que la moto n’arrive pas à tout brûler. Il s’agit d’une mauvaise combustion due à la mauvaise qualité du carburant. Dans ce cas, nous vous conseillons de changer de carburant car celui que vous utilisez n’est pas adapté à votre moteur. Il peut également arriver que la fumée grise soit provoquée par des problèmes mécaniques comme l’encrassage du filtre à air, le mauvais réglage du carburateur, la non-étanchéité du pointeau, … Dans ce cas, le mieux c’est de demander au mécanicien de faire les réparations nécessaires. Fumée bleue : raisons et solutions Caractéristique aux véhicules anciens, la fumée bleue sortant du pot d’échappement d’une moto résulte de la surconsommation d’huile, additionnée d’une défectuosité du moteur. Ces raisons font que l’huile se déverse dans le cylindre, se mélange avec l’air et le carburant, et y brûle pour créer la fumé bleue. Et pourtant, l’huile n’est pas censée pénétrer dans le cylindre. Pour éviter ce genre fuite, il faut donc bien vérifier l’état de toutes les pièces du moteur. Si des usures sont constatées au niveau des joints de culasse, des segments de piston et des parois du cylindre, il faut procéder à la réparation, voire au remplacement. Fumée noire : raisons et solutions La fumée noire ou très sombre indique un problème plus grave que les autres types de fumée. En effet, elle peut être liée à un mauvais réglage de carburation, mais aussi à d’autres problèmes mécaniques. Fumée noire due à la carburation La première raison de son apparition est le fait que le carburant soit trop gras. Le mélange de carburant et d’air étant trop riche, cela provoque une mauvaise combustion, donc une surchauffe du moteur, et enfin une fumée lourde noire. La solution est donc de bien équilibrer la quantité de carburant et d’air dans la chambre à combustion. Fumée noire due à des pièces défectueuses Vous noterez que la fumée noire peut être aussi causée par une fuite au niveau des injecteurs, une obstruction (ou saleté) du filtre à air, une détérioration de sonde,… Dans ce cas, il vaudrait mieux appeler votre mécanicien. Les fumées de moto : des signes alarmants mais potentiellement trompeurs Cet article décrit les types de fumée et leurs causes possibles mais pour se fixer sur la solution à adopter, nous vous conseillons de voir s’il y a d’autres signes alarmants sur l’état de la moto. En effet, une moto qui fume peut s’accompagner d’odeur ou d’un bruit qui peuvent amener à d’autres pistes de solution. Le mieux serait donc de faire appel à votre mécanicien lorsque vous constatez de la fumée venant de votre moto. En outre, les solutions que l’on propose ici sont à titre curatif mais pour éviter que votre moto fume, il faut faire un contrôle régulier du véhicule.
  19. Comment nettoyer les pistons de frein et les étriers d’une moto ? Cela fait partie des choses à faire obligatoirement pour bien entretenir les freins de votre moto, et vous pouvez le faire par vous-même. Pour vous guider, voici les étapes à suivre pour nettoyer ces deux pièces de moto et les matériels dont vous aurez besoin pour le faire. Nettoyage de pistons de frein d’une moto Avant de voir comment nettoyer les pistons de frein d’une moto, connaissez les choses dont il faut se débarrasser. Il s’agit des poussières, de la graisse (résidus d’huile à frein), et de la rouille (tâches et/ou plaques). Pour arriver à bout de ces saletés/usures, vous avez le choix entre deux options : l’une est basique mais efficace, l’autre est plus méticuleuse (donc encore plus efficace). Option 1 : Nettoyage simple des pistons de frein D’abord, les matériels à utiliser sont : une brosse à dents (ou un pinceau fin), de l’eau, du détergent (à mettre dans l’eau), et un torchon ou un chiffon propre. La première étape consiste à démontrer les étriers, puis à sortir les plaquettes. Ensuite, trempez la brosse à dents dans l’eau savonneuse et utilisez-le pour brosser les recoins des pistons. Répétez ce geste plusieurs fois jusqu’à atteindre et nettoyer toutes les parties des pistons, que ce soit l’intérieur ou l’extérieur. Pour terminer, rincez avec de l’eau propre, et passez un coup de chiffon pour l’essuyage. Cela permettrait de sécher facilement les pistons de frein. Option 2 : Nettoyage en profondeur des pistons de frein Pour plus de minutie dans le nettoyage des pistons de frein, remplacez les matériels susmentionnés par un seul : une bombe nettoyant freins. Cet outil est très efficace contre la graisse, la poussière et la rouille. Il nettoie les pistons en profondeur grâce à sa fonction de pulvérisation à haute pression. En effet, comme c’est un aérosol, la bombe nettoyant freins arrive à atteindre les recoins les plus inaccessibles des freins. Comme pour la première option, l’étape de démontage est inévitable. En revanche, ici, l’essuyage est inutile car la bombe permet de sécher les pistons de freins en quelques minutes. Pour information, ce matériel est disponible auprès des mécaniciens, des garagistes et des quincailleries, et vous avez le choix entre plusieurs contenances (volumes). Nettoyage des étriers de frein d’une moto Ici, la première étape, qui est le démontage, est la même que pour les pistons. Ce qui est différent pour le nettoyage des étriers, c’est le type de saleté. Effectivement, nettoyer les étriers de frein de moto revient à enlever les dépôts noirs (plaquettes), c’est-à-dire à désencrasser les pièces. Deux options de nettoyage des étriers de frein de moto Si pour les pistons, une brosse à dents et de l’eau savonneuse suffisent, pour les étriers, il faut une brosse à récurer (métallique) et de l’eau savonneuse chaude. Ce sont là les choses que vous utiliserez pour procéder à un nettoyage basique des étriers de frein de moto. Veillez à bien décaper toutes les plaquettes pour que vos freins puissent fonctionner normalement après le nettoyage. Cette action requiert de la force et de la patience, mais également de la finesse car il ne faudrait pas bousiller les joints lors du décapage. En outre, comme pour les pistons, vous pouvez aussi utiliser une bombe nettoyant freins pour les étriers. La procédure est la même : pulvérisez l’intérieur et l’extérieur, puis laissez sécher quelques minutes. Les points à retenir pour le nettoyage des pistons et étriers de frein de moto Pour un nettoyage efficace des pistons et des étriers de frein de moto, il faut retenir trois choses : comment le faire, à quel moment le faire et comment le finir. Voici donc quelques propos sur ces deux derniers points. Quand faut-il faire le nettoyage des pistons et des étriers? Concernant la fréquence de nettoyage, l’idéal serait une base régulière ; par exemple, tous les mois lors de la vidange. Il faut aussi le faire à chaque fois que vous changez de plaquettes ou de disques. Ceci permet de suivre l’évolution de l’usure des freins pour savoir à quel moment le nettoyage n’est plus efficace, et qu’il faut désormais remplacer les pièces défectueuses. Que faire après le nettoyage des pistons et des étriers ? N’oubliez pas qu’après chaque nettoyage, il faut remettre les pièces à leurs places, c’est-à-dire faire le montage des freins après que les pistons et les étriers soient séchés. Enfin, par soucis de sécurité, il faut toujours vérifier que les freins fonctionnent bien après le nettoyage.
  20. Pour diverses raisons (achat d’un véhicule, période hivernale, voyage ou confinement), vous avez dû laisser votre moto pendant des jours, voire des années. L’envie vous prend à présent de reprendre votre bijou afin de revivre vos anciennes émotions de motard. Ce serait quand même imprudent de vous remettre sur une moto et de la rouler sans aucune disposition préalable. La moto n’étant pas un vélo, il serait erroné de penser qu’il suffit de l’enfourcher pour pouvoir rouler à nouveau avec. Quelles sont les dispositions à prendre par le nouvel ancien motard avant de pouvoir recommencer à rouler sans problèmes sa moto ? Quelles sont les dispositions à prendre par rapport à la moto ? Dispositions à prendre par rapport à la moto Après des jours ou des mois, voire même des années sans la rouler, votre moto a dû vieillir tout comme vous. Il faut donc la remettre en bon état de marche avant de penser pouvoir la rouler sans accrocs. Si c’est votre vieille moto, certaines vérifications sont importantes sur votre moto avant de la remettre en circulation après une longue période d’inactivité. La batterie Une batterie qui n’est pas utilisée pendant une longue durée a une forte chance de s’abîmer. Sortez-la et vérifiez qu’elle est encore utilisable. Si oui (tension supérieure à 10,3 V), mettez-la à la charge avec un chargeur de batterie. Dans le cas contraire, achetez-en une nouvelle. Les pneus Leur état dépendra du temps qu’ils ont passé au repos. Ils ne doivent pas présenter des crevasses, des coupures sur la bande de roulement et les flancs. Veuillez inspecter également le témoin d’usure qui ne doit pas être inférieur à 1 mm. S’ils sont en bon état, il faudra juste ajuster le niveau de l’air qu’ils contiennent Les freins Les freins constituent un élément de sécurité pour la moto. Vérifiez que les plaquettes de frein ne sont pas usées. Le niveau des liquides a surement baissé. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de fuites. Rappelez-vous que le liquide de frein se purge tous les 2 ans. Les niveaux Ici, les différents liquides mis en jeu sont : l’huile à moteur, le liquide de refroidissement et l’huile de pont. Ce contrôle doit se faire sur un terrain plat pour mieux évaluer leur niveau. Il faut compléter là où il y a du manquant à l’aide d’un entonnoir au besoin. Il est conseillé de faire le remplissage du liquide de refroidissement à froid. La chaîne de transmission Vérifiez d’abord l’état de la chaîne, si elle est trop vieille, le mieux serait de procéder à son remplacement. Par contre, si elle est encore en bon état, nettoyez-la et tendez-la correctement mais pas trop. (Vous pouvez à cet effet laisser 2 doigts.) Ensuite, procédez à sa lubrification. Le moteur Un moteur qui a passé une longue durée sans être utilisé doit nécessairement être vidangé entièrement, avant de le remettre en fonction. Veuillez à choisir une bonne huile pour le faire. N’oubliez pas le filtre à huile également. La vidange doit se faire régulièrement. Contrairement au remplissage du liquide de refroidissement qui se fait à froid, la vidange de l’huile à moteur se fait impérativement quand le moteur est chaud. Les feux La vérification des phares, des clignotants, des feux stop, et des klaxons ne doit pas être oubliée ou négligée. N’hésitez pas à aller voir un électricien pour qu’il revoie tout le système électrique. N’oubliez pas non plus les joints. Il faut les graisser ou les remplacer s’ils sont hors d’usage. Lorsque vous finirez de contrôler et monter tout sur la moto, il faut la nettoyer et la graisser. Une fois toutes ces opérations achevées, vous aurez une moto prête à rouler. Faites alors le plein avec de l’essence frais et allez-y faire un tour. Surtout, ne partez pas en road-trip immédiatement, il faut bien la rôder afin de vous réhabituer à elle. Le choix d’une nouvelle moto Lorsque vous laissez la conduite de la moto pendant des mois, voire des années, vous perdez vos réflexes et vous devenez en quelque sorte comme un débutant. Le choix de la moto doit donc être adapté à votre situation actuelle, ce qui veut dire que choisir une grosse cylindrée n’est pas ce qui est recommandé. Pour recommencer, choisissez plutôt une moto que vous aurez la facilité à manier, comme les moyennes cylindrées. Après avoir repris la maîtrise de la moto, vous pourrez alors repartir vers votre grosse moto. Dispositions à prendre par le motard Certes, reprendre la conduite de motos après l’avoir laissé pendant des années n’est pas une chose facile, cependant ce n’est rien de bien extraordinaire non plus. Il faudra juste faire ce qu’il faut afin de pouvoir de nouveau faire corps avec votre engin. L’équipement du motard L’équipement du motard est un point essentiel à ne point négliger. Il joue un rôle protecteur en cas de chute. Les équipements actuels sont beaucoup plus résistants, il y en a beaucoup sur le marché qui disposent de certifications européennes. Vous devez donc obligatoirement chercher à disposer des gants certifiés CE. Vous trouverez les pantalons motos qu’il faut, avec des chaussures montantes. Les blousons de protection doivent faire partie de votre équipement sans oublier le casque homologué. Tout cet équipement est indispensable pour un motard pour assurer sa sécurité. Reprendre des leçons de conduite Une fois le choix de votre moto faite et votre équipement au point, vous voilà de nouveau prêt pour rouler votre moto. Avant de vous lancer complètement, il faudra revoir quelques notions de conduite que vous avez sûrement eu le temps d’oublier. N’hésitez pas à reprendre quelques exercices appris lors des leçons de plateau comme les huit ou les carrés à faible vitesse, pour mieux apprivoiser votre deux-roues. Il est important de s’entraîner seul, ou avec des amis motards expérimentés, et qui maîtrisent les nouvelles dispositions en cours. Faire un stage de perfectionnement Un stage de perfectionnement avec un moniteur ne peut que vous faire du bien. Votre moniteur saura mieux vous montrer ce qu’il y a à connaitre et maîtriser. Il faut savoir que la circulation change au fil des années, les motos également évoluent avec de nouvelles fonctionnalités. Une chose importante que vous ne devez pas oublier est le code de la route. Vous devez donc reprendre contact avec lui. En effet, un nouveau code ETM a été mis en vigueur depuis le 1er mars 2020. S’il y a nécessité, ne soyez pas réticent à l’idée de refaire une formation complémentaire de 7 heures afin d’être de nouveau outillé et apte pour rouler à moto.
  21. Piaggio Liberty 50 2018 Piaggio Liberty 50 I-Get 3V Voici mon Piaggio Liberty 50 I-Get 3v 2018 que j'ai acquis dernièrement. C'est un scooter à grande roues, ici, au Québec, il se fait en 50 et 150cc en version de base ou "S". La version que j'ai est le modèle de base, ce qui veux dire que je n'ai pas les miroirs, les roues noire et le badge "S"! Ce nouveau modèle de Piaggio, est arrivé au Canada en 2018, il est équipé du nouveau moteur I-GET à injection électronique d'essence et de 3 valves qui donne un 4.4hp. Ce moteur a été créer pour l'économie d'essence et moins polluant. Il est très confortable, jamais la suspension à donné de coup, même sur les routes défoncé, surement grâces à ses pneus de 16" avant et 14" arrière. Aussi beaucoup d'espace pour les jambes et pour un passager arrière, mais sans valise! Le tableau de bord est complet et très clair, un grand indicateur de vitesse (il indique 5km/h de plus que réel(gps)), horloge, un indicateur d'essence digital, compteurs journalier A et B et kilométrage. J'ai acheté celui-ci en 2020 avec seulement 280km pour remplacer mon Kymco Super 8 2011. La seule modification que j'ai fais, est de changé le variateur d'origine, pour un Malossi Multivar ce qui l'aide avec son accélération qui était réellement lent! C'est vrai que ce n'est pas un scooter fait pour des courses d'accélération, comme j'avais lu sur certain forums, mais une fois lancé, j'atteins facilement le 72~75 km/h, dépendant du vent et des pentes! J'ai seulement 750km de fais, je vous redonne des nouvelles plus tard! Alain
  22. La vie d’un motocycliste est un élément très important qu’il ne faut surtout pas banaliser. Ce dernier doit s’assurer qu’il est bien paré pour se mettre sur n’importe quelle route. A l’opposé des voitures, lorsque nous roulons à motos, nous sommes plutôt en contact direct avec l’extérieur. Pour cette simple raison, il n’est pas bien de négliger les accessoires de protection. En parlant justement d’accessoires de protection, il sera question dans cet article des sliders motos. Comment fonctionnent-ils ? Quels sont en 2020 les meilleurs sliders motos ? Comment opérer un choix idéal ? Comment choisir les meilleurs sliders motos ? Les sliders motos font partie intégrante des accessoires de sécurité les plus populaires dans le domaine de la moto. Il en existe une large gamme composée de modèles différents. Il faut tenir compte de plusieurs critères pour bien choisir ses sliders motos. Se concentrer sur quelques aspects fondamentaux Il est important de définir vos besoins en matière de sliders motos afin de pouvoir faciliter votre choix sur le marché. Comment voulez-vous que votre slider moto se présente ? Quelles doivent être ses performances ? A quoi vous attendez-vous lorsqu’il s’agit d’utiliser un slider moto ? Ces questions vous permettront de connaître ces aspects fondamentaux. Prendre en compte le rapport prix/qualité Tout acheteur de sliders moto doit considérer le rapport prix/qualité. En effet, le prix de l’accessoire doit tout au moins refléter sa qualité. Plus le prix est élevé, plus les fonctionnalités du produit sont sophistiquées. Il faut également tenir compte de la qualité des matériaux de construction, de l’épaisseur, de la couleur et du design du slider. Se baser sur une liste des meilleurs sliders motos En plus de connaître vos besoins, de les analyser et d’étudier le rapport prix/qualité des sliders moto, vous devez regarder un comparatif. Un guide qui vous présente les meilleurs sliders moto avec leurs avantages et inconvénients afin que votre choix soit le plus pertinent possible. Par ailleurs, l’avis des autres acheteurs vous serait également d’une grande utilité. Comparatif des meilleurs sliders 2020 A l’instar des autres accessoires de protection, les sliders motos existent aussi en plusieurs modèles. Retrouvez ici le top 6 des meilleurs sliders motos du moment. Les sliders motos DXR Description Doté d’un attachement en velcro, les sliders DXR sont fabriqués avec des matériaux de qualité et vous protègeront dans toutes les compétitions. Ils sont validés par des pilotes experts suite à une série d’essais. Il convient de préciser aussi que les sliders DXR sont adaptés à un usage routier. En plus d’assurer une protection sûre et optimale, ces sliders sont compatibles avec les sliders patch DXR0096 de la même marque. Avantages Meilleure protection des genoux Attachement de velcro pour une bonne adaptation au pantalon Matériaux résistants Disponibilité de plusieurs tailles Bon frottement de la piste Inconvénients Design classique (trop banal) Usure rapide Les sliders Bering Bering Description Possédant une forme anatomique, cette paire de sliders motos est fabriquée avec l’alliage PU rigide exclusif. Elle est mobile grâce à la fixation velcro dont elle est dotée. Par ailleurs, elle convient à tous les pilotes et est pratique pour tout type de compétition. Sa couleur est un gris-noir impeccable et classe. Avantages Protection efficace Sliders amovibles Couleur moderne et tendance Bonne résistance Utile pour les compétitions Inconvénients Coupe d’une qualité moins bonne Sliders non homologués Les sliders Dainese Pista Knee Description Les sliders motos Dainese Pista Knee sont fabriqués de façon ergonomique sous une forme aérodynamique. Disposant également d’un attachement en velcro, ce couple de sliders offre une meilleure protection des genoux car elle est faite avec la polyuréthanne thermoplastique qui est un matériau super résistant. Avantages Meilleur confort Disponibilité de plusieurs couleurs Coupe de haute qualité Protection efficace Rapport prix/qualité assez bien Inconvénients Cette paire de sliders n’est pas homologuée. Les sliders Alpinestars GP Description Ce modèle est un type très léger de sliders. Il est confortable et peut être utilisé pour faire les compétitions. Ensuite, ce modèle est fabriqué avec du plastique et plus précisément un mélange de polymères. De plus, ces sliders sont conformes aux normes des courses. Avantages Poids léger Pratique et fiable pour les compétitions Design original Multicolore Adapté aux pantalons et autres tenues pour racing d’autres marques Inconvénients Taille unique Sliders non homologués Les sliders moto Segura SafeTech Description Ce modèle est un des plus grands succès de la marque Segura. Conçu avec des composants de qualité, il offre une protection optimale à tous les motards, et ceci sur tous types de parcours. Grâce à sa couleur noire et son design de grande classe, les sliders Segura SafeTech sont adaptés à tous les styles. Possédant une grande capacité de protection, cette paire de sliders est compatible avec les pantalons ainsi que les autres combinaisons de la marque. Avantages Bons pour les compétitions Facilité de rangement Couleur noire standard Design impeccable Protection efficace inconvénients Cette paire de protection présente une seule insuffisance : elle n’est pas homologuée. Les sliders moto LIGHTECH RAIN ROUGE BOEW PISTE Description Idéalement conçu pour les tronçons de route et les pistes particulièrement mouillés, ce modèle a une structure résistante. Il assure une meilleure adhérence au sol et permet au motard d’éviter les dommages causés par les éventuels glissements. C’est un modèle grandement vendu et fortement recommandé pour faire face aux difficiles et défavorables conditions météo. Avantages Protection efficace Résistance des matériaux de fabrication Double utilisation Couleur rouge noire standard Matériaux non toxiques Inconvénients Le modèle a un poids important comparativement aux autres sliders motos. Tous ces types de sliders sont très différents les uns des autres. Vous devez donc choisir ce qui vous convient dans ce large éventail de propositions en vous basant sur vos besoins ainsi que vos préférences. Les sliders motos sont des accessoires simples et efficaces dont vous pouvez vous servir pour vous protéger contre certains chocs dans la circulation. Leurs modèles diffèrent et varient en fonction du prix, des matériaux de construction et d’autres éléments. De ce fait, il n’est pas aisé de choisir un bon slider moto. Toutefois, des astuces simples existent pour vous faciliter la tâche. Parmi ces dernières, se trouve l’exploration du comparatif que nous venons de vous présenter dans le présent article.
  23. bonjour, le bOulard de Marseille, 60 piges et collectionneur de motos......... la dernière arrivée et cette Dominator 88 en parfait état d'origine j'ai fait 640 km pour la ramener par les petites routes, un pur plaisir, j'adore cette moto, grande soeur de mon 600 XR........
  24. bonjour, le bOulard de Marseille, 60 ans et collectionneur de motos.......... mes plus beaux souvenirs d'enduro sont en 600 XR, je n'ai pas retrouvé celle qui m'a accompagné dans les déserts d'Afrique du nord, je mets une photo à tout hasard...... j'ai donc racheté ce modèle 92 restauré que je vous présente............
  25. Le pot d’échappement est un élément essentiel de votre deux-roues. Par abus de langage, ce terme désigne communément la pièce de forme allongée qui collecte et évacue les gaz d’échappement. En réalité, il s’agit du silencieux qui est confondu avec la ligne complète. La plupart du temps, le changer répond à des besoins esthétiques et de sonorité. Pour un bricoleur, il est possible de remplacer le pot d’échappement de sa moto soi-même au lieu de passer par un professionnel. Bien choisir son nouveau pot d’échappement Changer le pot d’échappement d’une moto est une pratique courante chez les motards. Cela permet d’améliorer le look pour un style racing. De même, cela apporte un bruit plus fort et plus grave. Vous devez toutefois respecter les normes et réglementations en vigueur. Homologation et compatibilité Avant de remplacer le pot d’échappement de sa moto soi-même, il est impératif de toujours choisir un nouveau silencieux homologué. Dans le cas contraire, vous ne serez plus autorisé à rouler avec votre deux-roues sous peine d’être sanctionné. Vous devez opter pour un pot d’échappement qui respecte les normes antipollution et les limitations de bruits. En plus, il est indispensable de vous assurer que le silencieux est compatible avec votre machine. Matériau Lorsque vous changez le pot d’échappement de votre moto vous-même, vous devez aussi porter une attention particulière au matériau. L’acier est moins onéreux, mais est plus lourd et ne supporte pas la rouille. Quant à l’inox et l’aluminium, ils sont parfaits si vous souhaitez un style racing. Par contre, ils sont plus fragiles. Le carbone est un matériau léger et durable. Ce qui vous permet d’alléger votre deux-roues. Cependant, son coût est plus élevé. Design Le design de la moto entre aussi en compte quand un motard souhaite remplacer lui-même son pot d’échappement. Dans la majorité des cas, les silencieux d’origine sont basiques et peu esthétiques. Les pots d’échappement adaptables commercialisés par les revendeurs spécialisés offrent le double avantage d’être plus performants et plus beaux. Quels que soient la marque et le modèle de votre machine, le résultat est bluffant et apporte du style à votre deux-roues. Monter un nouveau pot d’échappement sur sa moto Avant de remplacer le pot d’échappement de sa moto soi-même, il est vivement recommandé de la lever de manière sure et stable. Par ailleurs, il est plus pratique de dérouler à proximité une surface souple, par exemple une couverture, pour déposer les pièces d’origine et le nouveau silencieux. Démonter et déposer le pot d’échappement d’origine Pour remplacer le pot d’échappement de sa moto soi-même, il faut commencer par desserrer les vis des colliers de serrage du collecteur, du support du tube intermédiaire et du support du silencieux sur le cadre de votre deux-roues.Vous devez vous assurer au préalable de disposer de tous les outils dont vous aurez besoin. Pendant le desserrage, vous devez tenir fermement le pot d’échappement pour qu’il ne tombe pas par terre et se retrouve endommagé. Une fois le collier de serrage desserré, vous n’avez qu’à tourner votre pot d’échappement vers l’extérieur. Après cette opération de dépose, vous le placez sur la surface souple. Prémonter le tube intermédiaire et le nouveau pot d’échappement Avant de penser à monter le nouveau silencieux de votre moto, vous insérez le tube intermédiaire au niveau du collecteur d’échappement d’origine et préfixez son collier de serrage sans encore le serrer. Après, vous enfoncez le pot d’échappement jusqu’en butée sur le tube intermédiaire prémonté sur le collecteur. Vous devez vous assurer que l’ensemble est bien parallèle avec votre deux-roues. Ensuite, vous enfilez le collier de serrage du silencieux. Sans le serrer, vous le positionnez à l’aide du matériel de fixation d’origine. Enfin, vous accrochez les ressorts aux œillets conçus pour cet usage. Pour éviter d’éventuels problèmes, il est préférable de n’utiliser que les outils de montage d’origine. Orienter correctement et fixer solidement le nouveau pot d’échappement La dernière étape pour remplacer le pot d’échappement de sa moto soi-même consiste à bien fixer le nouveau silencieux. Au préalable, vous devez l’orienter sur votre deux-roues de façon à éviter toute tension susceptible de l’endommager pendant le roulage. En effet, si votre pot d’échappement n’est pas correctement monté au niveau du point de fixation d’origine sur le cadre, les vibrations vont causer à moyen terme des dommages. En cas de léger décalage, vous pouvez toujours le corriger en utilisant une rondelle plate. Ainsi, après avoir bien vérifié le montage, vous pouvez fixer solidement le silencieux sur le support du cadre et le collier de serrage. Vous n’avez plus qu’à tout nettoyer et démarrer.
  26. Considérée par de nombreuses personnes comme une activité exclusivement masculine, la pratique de la moto attire de plus en plus de femmes de nos jours. Ces dernières ont à cet effet besoin de vêtements et d’accessoires adaptés à la pratique en sécurité et avec confort de sports moto. Parmi les vêtements les plus utilisés par les femmes pour pratiquer en toute sécurité et avec confort les sports de moto, on distingue les leggings. Ces vêtements de forme généralement efféminée ont de plus d’adeptes au sein de la famille des motards de sexe féminin. Qu’appelle-t-on legging de moto pour femme ? A quoi servent concrètement ces vêtements ? Quelles sont leurs différentes caractéristiques et particularités ? Quelles sont les différentes catégories de leggings de moto pour femme ? Zoom dans ce mini guide d’achat, sur tout ce qu’il est important de savoir sur les leggings de moto pour femme. Définition et utilité du legging de moto pour femme ? De plus en plus adopté par les femmes pratiquant les sports de moto, les leggings sont des vêtements de sport dont l’arrivée dans le monde de la moto est relativement récente, même si le vêtement en lui-même existe depuis des lustres Généralités et histoire des leggings Le mot legging est un terme anglais qui veut dire littéralement ‘’action de couvrir la jambe‘’. De manière spécifique, il s’agit d’un pantalon moulant qui descend jusqu’à la cheville. Il a depuis toujours été destiné au monde du sport. Prioritairement destiné aux femmes pratiquant de l’aérobic, les leggings qui sont conçus avec un design particulièrement esthétique ont plu aux femmes pratiquant de la moto. C’est ainsi que petit à petit, l’usage de cet habit s’est étendu au monde de la moto. Le legging moto pour femme est donc un pantalon moulant destiné aux femmes aimant rouler à moto. Il leur permet de se sentir à l’aise pendant qu’elles se déplacent sur les engins à deux roues. Utilité et importance des leggings Autrefois utilisés exclusivement comme sous-vêtements, les leggings se sont vu au fil du temps, orienter vers d’autres utilisations. En effet, de nos jours, les leggings sont beaucoup utilisées comme des pantalons normaux. Ainsi, même s’ils servent à conduire avec aisance, confort et en toute sécurité des motos, les leggings servent également aux sorties entre amis, aux balades et parfois même à aller au travail lorsque la profession le permet. Pantalons collants et moulants, ces vêtements offrent à leurs utilisatrices une allure quelque peu sexy, ils peuvent donc être utilisés comme moyen de séduction. Par ailleurs, Ils offrent à leurs porteuses un confort parfait et une liberté dans leurs mouvements. Dans tous les cas, les leggings restent et demeurent des tenues adaptées à la pratique d’exercices physiques et sportives parmi lesquelles figure en pole position, la pratique de sports de moto. Les caractéristiques des leggings de moto pour femme Les leggings de moto sont des pantalons de protection qui font partie intégrante de l’équipement des femmes motards. Ce sont les accessoires parfaits pour leur permettre de rouler à moto avec le maximum de confort et d’aise. Les textiles de fabrication Même s’ils sont fabriqués dans des matières douces, ces pantalons collants sont hyper résistants. En effet, les leggings de bonne qualité sont souvent doublées pour une meilleure résistance à l’abrasion et aux déchirures. Ils sont conçus et produits en plusieurs matières non agressives qui sont pour la plupart douces au toucher. Ces textiles de fabrication des leggings sont : la laine, le cuir, le lycra, le nylon, le coton, etc. Les autres caractéristiques Les leggings sont dotés de protège genoux homologués qui durcissent à l’impact. Les protège-genoux sont parfois amovibles sur certains modèles et on peut même les régler. De couleur souvent sobre, le legging peut à la fois être pop et chic. Certains modèles disposent de poches intérieures latérales des deux côtés pour y mettre des protège-hanches. Les prix d’achat des leggings Toutes les classes sociales en trouveront pour leur compte car ils sont vendus à des prix relativement abordables au vu de tous les avantages qu’ils offrent. Dotés parfois de poches à l’avant et de fermeture éclair, vous pouvez vous déplacer avec votre téléphone ou toute autre chose pouvant rentrer dans une poche. Il en existe de plusieurs tailles. Vous en trouverez à partir de la taille 2. Les différentes catégories de leggings Depuis que les leggings ont de plus en plus d’adeptes, le nombre d’idées novatrices et modificatrices de la version classique ne cessent de croitre. C’est ainsi que des modèles de plus en plus accrochants se créent et se commercialisent. On distingue principalement de nos jours : Les leggings en cuir : ils sont destinés le plus souvent aux sorties. Ils peuvent se porter avec toutes sortes de haut comme des chemises, des T-shirt, des vestons, etc. Les leggings en tissu-cuir : Ce sont des alliages de cuir et de jean conçus pour donner aux leggings classiques un côté un peu plus cool, classe et tendance. Ils sont également adaptés à toutes sortes de tenues. Particulièrement résistants en raison du jean, ils existent généralement en couleurs sobres et sont totalement passe-partout. Les leggings classiques : Disponibles en modèles courts, ils sont plus souvent adaptés aux sportifs. Ils existent en plusieurs types et formes. Ils sont été conçus en modèles longs et en modèles courts. Les modèles longs sont les préférés des femmes puisqu’ils couvrent les jambes. Les leggings amincissantes : C’est le type de legging le plus adopté par les femmes. Comme leur nom l’indique, ils provoquent effectivement un amincissement des cuisses et jambes quand ils sont portés régulièrement. Ils sont fabriqués et constitués d’algues naturelles amincissantes qui agissent via un principe de friction et de massage à la suite duquel l’utilisatrice voit diminuer au fil du temps ses membres inférieurs. Les leggings polaires : Ils maintiennent au chaud pendant l’hiver. Ils sont pour cela bien doublés et hyper résistants. Ils sont spécialement fabriqués pour les temps de froid et de basses températures Les jeggings : Ce sont des alliages de jean et de legging. Ils sont à la fois souples, doux et solides. Ils font un peu jeans collants. Ils sont disponibles en plusieurs gammes. Les jeggings sont faits en fonction des saisons. Ils différent des leggings en tissu cuir par la teneur en tissu jean.
  27. La demande de NEPH est l’une des étapes conduisant à l’obtention du permis de conduire moto. Cette étape essentielle impose d’effectuer les formalités prévues à cet effet. Cet élément a un caractère d’autant plus essentiel que son utilité s’étend bien au-delà de la démarche pour laquelle l’on émet une demande de NEPH. Dans cet article, nous vous expliquons comment réussir votre demande de NEPH et comment obtenir ce numéro. Le NEPH : qu’est-ce que c’est ? Faire une demande de NEPH (Numéro d'Enregistrement Préfectoral Harmonisé) consiste à s’inscrire auprès de l’ANTS pour obtenir son permis de conduire moto. Découvrez ici les formalités à effectuer à cet effet. Alors, qu'est-ce que le numéro de dossier NEPH ? Où trouver son numéro de dossier NEPH ? Numéro de dossier NEPH : la définition Le NEPH est le numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé. Depuis 2013, il est délivré dans le cadre de l’inscription aux examens du permis de conduire, à tout candidat qui en fait la demande. Une fois délivré, ce numéro a un caractère irrévocable : il s’attache définitivement à son titulaire. Il sera donc impossible de modifier ce numéro ou d'en demander un nouveau code NEPH par la suite. La demande de NEPH donne lieu à l’attribution d’un numéro à 12 chiffres correspondant à des éléments spécifiques : La première paire de chiffres représente l’année au cours de laquelle l’inscription du candidat est enregistrée ; La deuxième paire désigne le mois au cours duquel cette inscription a été enregistrée ; La troisième paire indique le département de résidence du demandeur ; La quatrième paire se réfère au numéro de la préfecture de l’auteur de la demande de NEPH. Les 4 derniers chiffres du NEPH correspondent à la position du demandeur parmi les requêtes de la même nature enregistrées au cours du même mois. Où faire sa demande de NEPH ? Toutes les démarches administratives propres au permis de conduire ou à la carte grise doivent être réalisées en ligne à présent. La démarche est donc à effectuer par voie dématérialisée, sur la plateforme web de l’ANTS. En d’autres termes, il faut faire une demande de NEPH en ligne. Pour un candidat qui fait recours à une auto-école classique afin de passer son permis, le soin de faire la démarche est confié à cette auto-école. Pour les candidats libres et ceux qui optent pour une auto-école en ligne, ils effectuent la demande par eux-mêmes. Cette démarche ne donne lieu à aucun versement de frais. Les documents à fournir pour avoir son code NEPH Il existe deux catégories de documents à fournir dans le cadre d’une demande de NEPH. Certains documents ont un caractère obligatoire pour tous les candidats, tandis que des documents additionnels peuvent être requis pour les candidats relevant de situations particulières. Il est essentiel pour le succès de la démarche, de veiller à fournir des documents lisibles et pour lesquels aucun défaut n’est de nature à provoquer un rejet de la demande. En effet, l'administration qui traite les demandes d'obtention du code NEPH sont strictes quant aux documents demandés. Les documents obligatoires à fournir Les documents obligatoires à fournir sont à transmettre par voie numérique à l’ANTS, à l’occasion de la formulation de la demande. Il s’agit de : Une pièce d’identité : il est possible de fournir une carte nationale d’identité ou bien un passeport biométrique. Si ces pièces ne sont plus en cours de validité, elles ne doivent pas être périmées depuis plus de 5 ans. Si c’est un passeport non biométrique qui est fourni, il ne doit pas être périmé depuis plus de 2 ans ; Un justificatif de domicile datant de moins de 6 mois : une quittance d’électricité ou de gaz ou encore le dernier avis d’imposition sont des exemples de justificatifs de domicile admis. Cliquez ici pour plus d’information sur les justificatifs de domicile admissibles ; Un code photo-signature : il peut être obtenu auprès d’un photographe spécialisé, agréé dans le cadre des services dématérialisés de l’ANTS. Le code est composé de 22 caractères, des lettres et des chiffres. Les documents additionnels demandés selon la situation En fonction de la situation du demandeur, plusieurs documents additionnels peuvent être requis. Pour un candidat au permis de conduire qui ne possède pas la nationalité française, il est nécessaire de joindre aux documents obligatoires, une preuve de sa présence en France depuis au moins 6 mois ou un titre de séjour valide. Il peut par exemple s’agir d’une feuille de paie ou d’une quittance de loyer. Pour un candidat de nationalité française dont l’âge est compris entre 17 et 25 ans, il est nécessaire de produire à l’appui de sa demande, une copie de son certificat de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC). Cette pièce peut être remplacée par une attestation provisoire en instance de convocation à la JDC ou une attestation d’exemption de participation à ladite journée. Une personne dont la date de naissance est ultérieure au 31 décembre 1987 doit fournir, outre les documents obligatoires cités ci-dessus, une copie de l’attestation scolaire de sécurité routière de 2ème niveau, ou une déclaration sur l’honneur où elle certifie avoir obtenu cette attestation. Les suites de la demande de numéro NEPH Une fois la demande formulée, il est possible, en se connectant à son compte sur le site de l’ANTS, de suivre, dans la rubrique « Mon Espace Conducteur », le niveau d’avancement de sa demande. Il s'agit du côté positif des démarches en ligne, le suivi est plus simple à condition d'accéder à cet espace personnel. De plus, vous pouvez recevoir une alerte par SMS ou e-mail des changements de statut de votre demande de numéro NEPH. Les différentes étapes qui peuvent être indiquées pour l’avancement sont : Envoyé ; Vérification des images ; A compléter ; Rejet des images ; Rejet par l’administration ; En cours d’instruction ; Validé par l’administration. Face à une situation de blocage, il convient de prendre contact avec les services de l’ANTS afin de déterminer comment lever ce blocage. Lorsque la demande est acceptée, une attestation d’inscription au permis de conduire est délivrée au demandeur et porte sur son entête, le NEPH. Dans cette situation de succès de la demande de NEPH, il est recommandé d’enregistrer ce document.
  28. La puissance et la sonorité sont les principaux critères qui donnent de la personnalité à votre moto. Ils vont essentiellement dépendre de la motorisation, mais également des échappements. Pourtant, la plupart du temps, les échappements d’origine installés par les constructeurs ne sont pas toujours des plus flatteurs. Ce qui vous pousse souvent à apporter diverses modifications à votre deux-roues. Votre réflexion va surement vous amener à choisir entre un silencieux et une ligne complète. Qu’est-ce qu’un silencieux et une ligne complète ? Beaucoup de personnes, même les motards, confondent silencieux et ligne complète. Pourtant, ces deux termes font bel et bien référence à deux équipements différents sur une moto. Définition et description d’un silencieux La différence entre silencieux et ligne complète n’est pas toujours évidente. Couramment appelé pot d’échappement, le premier se présente sous la forme d’une cartouche remplie de revêtement dans le but de ralentir et de détendre les gaz d’échappement. De forme hexagonale dans la majorité des cas, ce dispositif est placé entre un tuyau d’entrée et un tuyau de sortie. Cependant, en fonction de la configuration choisie par le manufacturier, il peut adopter des formes, des positions et un nombre de sorties différents. En d’autres termes, le silencieux de votre moto peut être de forme conique, en position haute ou en position basse, avec une simple ou une double sortie, etc. Définition et description d’une ligne complète Une ligne complète est composée de plusieurs éléments que sont le collecteur, le catalyseur, la valve à l’échappement et le silencieux. Ainsi, une des différences entre silencieux et ligne complète est que le premier fait partie intégrante du second. Les gaz d’échappement arrivent dans le collecteur depuis les cylindres avant de passer dans le catalyseur. Ce dernier est d’une importance capitale pour gérer la combustion conformément aux normes et réglementation de pollution. A leur sortie du catalyseur, les gaz d’échappement passent par la valve à l’échappement qui, en position fermée, crée une contre pression pour s’adapter aux bas régimes et faibles charges. Puis, ils sont évacués via le silencieux. Quelles sont les autres différences entre silencieux et ligne complète ? Outre leurs fonctions respectives, la différence entre silencieux et ligne complète se trouve aussi au niveau des matériaux et du prix. Le choix du matériau influe directement sur le coût de fabrication et le prix proposé à la vente. Matériaux de construction Le pot d’échappement sur le marché est proposé dans plusieurs matériaux. Si vous avez une petite préférence pour un look racing, le matériau le plus adapté est le carbone. En plus de son aspect très attrayant, ce matériau permet à la fois d’évacuer efficacement la chaleur du silencieux et de prévenir les risques de brûlure pour le conducteur. Les autres alternatives sont l’inox et le titane. Concernant la ligne complète, elle est réalisée la plupart du temps en acier ou en inox. Si ces matériaux sont plus lourds que le carbone, ils sont plus fiables et durent sur le long terme. Par ailleurs, ils préservent leur aspect dans le temps. Quant au collecteur, il est parfois décliné en version courte et sans catalyseur. Gammes de prix La différence entre silencieux et ligne complète se situe également au niveau des prix. En effet, le pot d’échappement coûte beaucoup moins cher qu’une ligne complète, en moyenne entre 500 et 1 000 €. Une telle différence s’explique en premier par la conception. Comme expliqué précédemment, le choix du matériau a toutefois une énorme influence sur le coût de fabrication. A titre d’exemple, la différence de prix sera un peu moins grande entre un pot d’échappement en carbone et une ligne complète en acier. Pourquoi remplacer le silencieux plutôt que la ligne complète et inversement ? Une autre différence entre silencieux et ligne complète porte sur leurs apports lors des modifications de votre moto. Quand vous remplacez votre pot d’échappement d’origine par un autre adaptable, la finalité est d’ordre esthétique. En effet, vous lui donnez une allure et une sonorité plus sportives. Le remplacement n’est pas une opération complexe. Les silencieux adaptables sont équipés de système à emboitement ou de système à vis pour faciliter le montage. En revanche, changer la ligne d’échappement complète répond en général à un besoin de puissance supplémentaire, même si le gain n’est pas toujours significatif. Celui-ci est évalué au maximum à 5 % de la puissance d’origine de votre moto. En faisant le bon choix de matériau, vous pouvez néanmoins alléger votre deux-roues de quelques kilos et gagner en couple. Ce qui est amplement suffisant pour les motards passionnés, mais ne sont pas des compétiteurs.
  1. Charger plus d’activité