Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Aujourd’hui
  2. Hier
  3. La dernière semaine
  4. Bonjour à tous                                        Je souhaite à tous les motards et motardes une bonne route et de la prudence. ✌️

  5. Le forum francophone de tous les Gsxr, peut importe la cylindrée... Cela fait 14 ans que nos membres échangent, aussi bien sur la mécanique, les sorties piste, les rencontres ou les nouveautés de nos machines... De nombreuses sections vous attendent, comme les ventes, les annonces officielles Suzuki, les infos MotoGP et autres courses... Des jeux concours, des infos juridiques, des tutoriels, tout est fait pour que vous passiez un très bon moment avec nous. Vous ferez parti de la famille, et pourrez compter sur les 24000 membres qui nous font confiance.
  6. Avant
  7. Et bien, je crois que tu avais bien fait de remettre un joint et pas de la pâte. Après l'hiver,quelques kilomètres, serrage moteur... L'axe de piston (pas de roulement à aiguille?) a serré et à entraîné le piston de travers dans le cylindre, donc serrage du cylindre. Le magasinier me dit que ce sont des moteurs increvable, qu'il a jamais vu ca et que ca doit venir d'un manque de lubrification... Puisque le niveau est bon, j'en déduis que le circuit (ou la crépine) est bouché par qqchose et j'ai tout de suite pensé à la pâte que j'ai utilisé... J'ai commandé les pièces (occasion sinon, ca revient plus cher que le prix de la moto) et j'attend les joints. On croise les doigts.
  8. Pourquoi estimer la valeur de sa moto ? Déterminer la valeur de votre deux roues vous permettra, dans un premier temps, de la vendre facilement et au meilleur prix sur le marché. Cela est également nécessaire lorsque vous souscrivez une assurance, car cette évaluation permettra aussi de déterminer la valeur de l’indemnisation dont vous pourrez bénéficier en cas d’accident. Il y a 4 manières d’estimer la valeur de sa moto en vue de souscrire une assurance : La valeur à dire d’expert La valeur de remplacement La valeur vénale La valeur catalogue Estimer la valeur de la moto à dire d’expert La valeur à dire d’expert, est – comme son nom l’indique – donnée par un expert en assurance. Celui-ci a pour rôle d’évaluer votre moto et d’établir ce qu’elle vaut réellement, et ce, en se basant sur plusieurs critères tels que l’âge de votre engin, le nombre de kilomètres parcourus, les entretiens et les réparations déjà effectués, et bien sûr, la valeur à neuf de la moto sur le marché. Cette expertise peut être effectuée bien avant le sinistre. Elle sert alors à déterminer la valeur agréée de la moto. Et elle peut être réalisée après le sinistre. L’objectif sera alors de déterminer sa valeur vénale. Bon à savoir : vous pouvez contester la valeur à dire d’expert de votre deux roues. Pour cela, vous devez juste contacter un autre expert qui réalisera une contre-expertise. Estimer la valeur de remplacement de sa moto Officiellement, la valeur de remplacement de la moto est, « la somme nécessaire, mais suffisante pour racheter un véhicule identique en tout point à celui détruit ou s’en approchant du mieux possible ». Cette valeur est, encore une fois, donnée par un expert en assurance. Comme dit ci-dessus, ce dernier va la déterminer en se basant sur le prix d’une autre moto, mais ayant exactement les mêmes caractéristiques que la moto assurée. Pour estimer ce coût, il va se baser sur la valeur à neuf du véhicule ; sur son âge ; sur ses années de circulation et parallèlement, le nombre de kilométrage ; et sur son état général (entretiens et réparations effectués). Bon à savoir : en cas d’accident, si le coût des réparations est supérieur à la valeur de remplacement, l’expert considèrera votre moto comme un « VEI », c'est-à-dire un véhicule économiquement irréparable. Cela signifie qu’il ne serait pas financièrement intéressant pour l’assureur de le réparer. Il vous proposera alors plutôt une indemnisation en perte totale. Estimer la valeur vénale de la moto La valeur vénale de la moto est la valeur qu’elle avait bien avant le sinistre. Les compagnies d’assurance l’utilisent comme référence pour l’indemnisation lorsque le coût de la réparation est supérieur au coût éventuel de votre moto avant le dommage. Et ce, dans les deux cas suivants : L’assuré est responsable du sinistre Le responsable du dommage n’est pas identifié Bon à savoir : dans le cas où le responsable du dommage a été identifié, la valeur de l’indemnisation se basera sur la valeur de remplacement de la moto, et non, sur sa valeur vénale. Estimer la valeur catalogue de sa moto La valeur catalogue de la moto correspond à son prix de vente à neuf sur le marché. Autrement dit, elle prend comme référence le prix proposé par le constructeur dans son catalogue. Cette valeur est rarement utilisée comme référence pour l’indemnisation par les assureurs. En effet, elle n’est utilisée que dans le cas où la moto est neuve, ou qu’elle ait moins d’un an. Bon à savoir : Si votre engin est neuf, et s’il s’agit de modèle récent en conséquence, prenez le temps de vérifier que la valeur estimée est bien celle à neuf avant de souscrire votre contrat d’assurance.
  9. Entretenir et remplacer les bougies de sa moto est essentiel si vous voulez pouvoir rouler avec. Bien qu’elles n’aient aucune incidence sur le moteur, de son état dépend cependant le rendement de ce dernier, la consommation de votre deux roues et bien sûr, son démarrage. Si la bougie est défectueuse, l’explosion qui enflamme les gaz dans les cylindres ne se fait pas. Résultat : la moto ne démarre pas. Comment nettoyer la bougie ? Quand et à quelle fréquence faut-il la remplacer ? Découvrez comment entretenir et remplacer les bougies de sa moto. Comment entretenir les bougies de sa moto ? Vous avez des difficultés à démarrer ? Le remplacement de la bougie n’est pas toujours obligatoire. Dès fois, l’explosion du mélange air/essence laisse des traces brunes ou blanchâtres sur les électrodes, ce qui rend difficile le démarrage. Pour régler le problème, il suffit donc de les nettoyer. Le démontage Pour nettoyer la bougie, vous devez d’abord l’extraire. En fonction de son emplacement, vous serez peut-être amené à démonter le carénage, le boitier du filtre à air, le radiateur d’eau et éventuellement, le réservoir. Si votre moto en possède un, pensez également à retirer la crosse électrique de l’antiparasite. Et une fois que la voie est dégagée, munissez-vous de la clé, insérez-là sur la bougie pour la retirer. Le nettoyage Pour nettoyer la bougie, prenez une brosse métallique et frottez le culot avec, en effectuant des mouvements vers le bas, afin de bien débarrasser l’électrode des dépôts bruns tout en évitant qu’ils ne tombent direct dans la bougie. Prenez, par la suite, un chiffon et frottez doucement l’isolant avec. Le réglage de l’écartement des électrodes La distance entre les électrodes augmente au fur et à mesure que la bougie est sollicitée. Les difficultés au démarrage peuvent ainsi venir du fait que cet écart soit trop important et ne permette plus de produire l’étincelle nécessaire. Il en résulte une perte de puissance, mais également une augmentation de la consommation de carburant. Voilà pourquoi, au moment du nettoyage, prenez également le temps de rectifier cet écart. Normalement, l’écartement ne doit pas dépasser 0.70 mm. Prenez donc un jeu de cale et placez-le entre les deux bornes. Au-delà de cet écartement préconisé, tapez doucement sur les électrodes jusqu’à ce que la cale indique bien 0.70. Vous pouvez utiliser un petit marteau, ou l’objet contendant de votre choix. Comment remplacer les bougies de sa moto ? Si l’électrode a subi les contrecoups du phénomène d’électroérosion, le nettoyage ne suffira pas. Si elle est sale, déformée et trop écartée, cela signifie que la bougie ne peut plus être utilisée et doit être remplacée. Après le démontage en conséquence, vous devez insérer une bougie neuve à la place de l’ancienne. Comment bien insérer la nouvelle bougie ? Vous devez savoir une chose : remplacer la bougie de sa moto ne doit pas se faire n’importe comment. Cette opération, bien que relativement simple, doit respecter quelques règles. Avant d’insérer la bougie, prenez le temps d’enduire son filetage de graisse graphitée ou de graisse en cuivre. Vous aurez ainsi moins de mal pour la démonter le moment venu. Pour l’insertion, insérez la bougie manuellement d’abord. Ainsi, si elle n’entre pas directement dans les cylindres, elle va se bloquer et vous le sentirez. Vous pourrez alors rectifier sa trajectoire. Ce qui ne sera pas possible si vous utilisez la clé, car vous risquez de forcer le passage et subséquemment, de détruire le filetage de la culasse. Une fois que vous aurez effectué plusieurs tours avec vos doigts, et que vous aurez atteint le joint d’étanchéité sans être bloqué, là seulement, vous pourrez utiliser la démonte-bougie. Elle vous permettra de renforcer le serrage, suivant le couple recommandé par le constructeur. Le remontage Une fois la nouvelle bougie bien installée, procédez au remontage. Pour commencer, prenez l’antiparasite, nettoyez-le et remettez-le en place en l’enfonçant jusqu’à ce que vous entendiez un petit déclic. Par la suite, remontez la cosse électrique, puis le réservoir et pour finir, le carénage et les caches. Bon à savoir : même sans signe d’usure, il est nécessaire de procéder au nettoyage régulier de la bougie. Pensez également à respecter le délai d’utilisation préconisée par le constructeur. En règle générale, une bougie doit être remplacée tous les 6000 km à 24 000 km en fonction du modèle (nombre de cylindre).
  10. bonjour, ou peut on trouver le kit car les jean qui le vende impossible d'envoyer un email ou exiquer moi comment fait on pour les joindre merci
  11. bonjour ,peut on avoir le schémas et la partie soudure de l'indicateur de rapport engage merci
  12. Les pannes électriques sur une moto ne doivent pas être négligées, et nécessitent une intervention en urgence. Même si vous arrivez quand même à démarrer votre engin, et à rouler avec, cela ne signifie pas pour autant que le problème n'est pas si grave. Bien au contraire ! Si vous ne diagnostiquez pas rapidement l'origine des pannes, vous pourriez vous exposer à des soucis plus complexes, allant jusqu'à la destruction de tous vos équipements. Comment déterminer l'origine du problème ? Quelles sont les causes possibles ? Découvrez comment bien réagir en cas de pannes électriques sur une moto. Pannes électriques sur une moto - Le diagnostic La première chose à faire, en cas de pannes électrique sur une moto, est d'essayer de déterminer d'où vient exactement le problème. Les points à vérifier en cas de pannes électriques sur une moto Dans ce cas précis, il y a 4 possibilités. Et pour poser votre diagnostic, vous devez les vérifiés une par une : La batterie Les fusibles Le câblage Les outils nécessaires pour poser un diagnostic Pour examiner votre moto et déterminer la cause de la panne électrique, vous aurez besoin des outils et équipements suivants: Un multimètre Une lampe témoin Une ampoule neuve Des fusibles Un fer à souder Comment réparer les pannes électriques sur une moto ? Les réparations à faire vont, bien évidemment, dépendre de l'origine du problème. Pannes électriques sur une moto dues à la batterie Dans la majeure partie des cas, les problèmes de pannes électriques viennent presque toujours de la batterie. Pour vous en assurer, commencez par contrôler l'arrivée du courant et le retour à la masse. Prenez votre multimètre, et contrôlez la tension aux bornes de la batterie. Si celle-ci est supérieure ou égale à 12 Volts, cela signifie que la batterie fonctionne normalement et qu'il n'y a pas de problèmes en particulier. Dans le cas contraire, il faudrait prévoir de la recharger, voire de la remplacer. Pannes électriques dues aux fusibles Si la batterie ne présente aucun souci, passez aux fusibles. Ayant pour rôle de protéger votre circuit d'une surcharge électrique, elles finissent au bout d'un certain temps par fondre, ce qui peut causer la panne. Aussi, avant de réparer la panne, pensez d'abord à identifier l'origine du court-circuit. Généralement, il est dû à un mauvais contact, ou à un mauvais branchement dans le circuit où la fusible a fondu. Repérez-vous grâce aux fils dénudés, mais regardez également si une cosse n'a pas été débranchée. Une fois que vous aurez trouvé le coupable, procédez aux réparations nécessaires en utilisant une fer à souder et du fil d'étain. Si vous détectez un fil trop usé pour bien fonctionner à nouveau, optez pour un remplacement. Pannes électriques sur une moto dues à un problème de masse Le souci, avec les motos, c'est que le circuit et les équipements qui le composent ne sont pas protégés des intempéries. Résultat : ils finissent par rouillés et ne sont plus capables de laisser passer le courant. Cela concerne particulièrement le fil qui est relié au cadre. On reconnaît aussi facilement les défauts de masse lorsque l'éclairage des ampoules diminuent à chaque fois qu'on freine. Pour réparer et prévenir ce genre de chose, pensez à nettoyer régulièrement les cosses présentes sur le cadre. Prenez aussi le temps de remplacer le cable reliant le cadre et la batterie.
  13. Bonjour 

    Motarde d'une FZX 750 de 1987 😁

    Après une révision ma culasse est HS or je n'en trouve pas de nouvelle en 2je

    Quelqu'un sais si une culasse 4am de 1991 peu aller sur un moteur 2je de 1987 si non quelle est la différence et si oui idem ? 

     

    V a tous 

    1. Kwik06

      Kwik06

      Bonjour et bienvenue sur Motards,

      Afin de donner une visibilité à votre question et avoir des réponses, je vous invite à la poster dans un de nos clubs ou forums spécialisés  et non sur votre propre profil... 😉

       

      Pour choisir les communautés qui vous intéressent, rendez-vous ici:  

      Les Forums : https://motards.net/gc/

      Les Clubs : https://motards.net/clubs/

       

      Vous pouvez également essayer de poster dans les sujets qui parlent de votre modèle de moto :

      https://motards.net/search/?q=FZX 750

       

      Je vous souhaite une excellente journée,

      à bientôt,

      Cordialement

  14. Jeannot61

    conseil à un newbie...

    Salut, J'ai possédé une 125GT de 77 pendant de nombreuses années, et s'il y a quelque chose d'important, c'est de toujours respecter les consignes de la revue technique. N'essaie pas de modifier les filtres à air, ça ne t'apportera rien de bon, car il faut obligatoirement reprendre la richesse des carbus sous peine de repercer les pistons. J'ai refait le moteur de la mienne, pistons à +0.5, cylindres réalésés, réglages au poil pour les carbus (comme à l'origine) et réglage de l'allumage à la lampe troboscopique. Jamais eu de problème avec les réglages d'origine ! Elle prenait un peu plus de 140 chrono et compteur bloqué à plus de 160 en 5ème et ce avec un 3.50 à l'arrière ! C'est mon fils qui l'a reprise et est tout heureux !
  15. Nombreux sont les motards qui préfèrent voyager la nuit. Rouler à moto la nuit présente des avantages comme une circulation plus fluide. Mais cela n'empêche que ceci demande une grande vigilance. Comment rouler de nuit en toute sécurité ? Quels sont les risques pour un motard la nuit ? Bien voir à moto la nuit Rouler à deux-roues la nuit demande plus de vigilance. Une faible vision est à l’origine d’une mauvaise appréciation des distances. Pendant la nuit, il arrive que les yeux voient moins bien. Il faut alors redoubler votre attention. Avant de prendre la route, nettoyez bien vos casques. Un écran de casque propre permet de mieux voire votre environnement. Un nettoyage régulier s’avère nécessaire pour vous faciliter la tâche. Il faudra seulement un coup de chiffon tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre écran. Ainsi, les écrans fumés ne sont pas adaptés pour monter à moto la nuit. Le système d’éclairage contribue considérablement à l’amélioration de la vision crépusculaire. Il convient aussi de nettoyer vos feux et phares. Les salissures réduisent le degré de la luminosité des ampoules. À la longue, ces salissures affectent leur fonctionnement. Un entretien périodique exige même le remplacement des ampoules tous les ans. Assurez-vous que les ampoules fonctionnent bien. Vous pouvez commencer par un réglage de votre phare moto, ensuite la disposition des feux de croisement. Nous allons les évoquer encore plus dans la sous-partie qui traite la visibilité parce que le système d’éclairage permet à la fois de mieux voir et être vu. Le système d’éclairage de deux-roues connaît une grande évolution. Les fabricants d’équipements motos proposent de l’éclairage supplémentaire aux motards. La technologie des ampoules LED commence à séduire les conducteurs. Elles présentent de nombreux avantages par rapport aux ampoules halogènes qui équipent généralement les motos d’origine. Augmenter sa visibilité la nuit Les mauvaises surprises se produisent souvent pendant la nuit au vu du manque de visibilité des motards. Découvrez les bonnes pratiques afin d’augmenter votre visibilité et celle de votre engin. Augmenter sa propre visibilité Désormais, les équipementiers fournissent des produits qui tiennent en compte en même temps esthétique et sécurité du motard. De nombreux équipements sont mis à la disposition du motard pour accroître sa propre visibilité. On peut avancer en premier lieu la mesure la plus simple qui serait de porter un gilet fluo. À défaut, opter pour un vêtement de couleur claire. Ils attirent les yeux. Ensuite, il existe des matériaux réfléchissants qui sont collés sur les vêtements, le pantalon ou brassard du conducteur. Ce sont des produits efficaces supplémentaires pour une visibilité notable la nuit. Ils se présentent sous forme de stickers. Vous avez un large choix parmi différents motifs qui vous semble adapté à votre support. Les fabricants proposent aussi des accessoires réfléchissants. Même les sacs à dos peuvent vous rendre plus visible à travers une ampoule LED ou une zone réfléchissante. Le port de casque s’impose pour rouler à deux-roues. La loi dispose quelques normes à respecter qui tendent à augmenter votre propre visibilité. Des autocollants réfléchissants sont apposés autour du casque. Un casque lumineux est maintenant disponible auprès des fabricants. Il est doté d’une ampoule LED qui envoie un signal aux autres conducteurs en cas de changement d’allure. Augmenter la visibilité de sa moto La visibilité de la moto doit être assurée à 360°. D’abord, une meilleure perception de la moto dépend de la qualité de l’éclairage. Surtout, pour un long voyage, n’oubliez pas de vérifier l’état de vos feux et phares. La réglementation impose l’utilisation d’un phare homologué. À part les entretiens réguliers, il convient de mettre au point son réglage. La luminosité doit être maintenue à un certain degré évitant d’éblouir les autres automobilistes. Il faudra également tenir compte de leur configuration. L’idéal serait de disposer un phare central et deux feux sur la fourche. La visibilité dimensionnelle vise à détecter de loin le gabarit de la moto. Pour se faire, vous avez la possibilité de coller des matériaux réfléchissants sur ses jantes. Opter pour des bandes réfléchissantes pour une meilleure visibilité latérale. Elles sont peu visibles le jour, mais saisissantes la nuit. Rouler à moto de nuit : adapter sa conduite Il est évident que les risques d’accident sont plus nombreux la nuit. Il faudra faire preuve de plus de vigilance par rapport aux conditions de circulation. Voici quelques conseils pour prévenir les accidents sur la route. Éviter de rouler sur des feuilles mortes qui peuvent être glissantes et cacher des racines ou trous dangereux. Rouler sous la pluie présente plus de risque, l’humidité rend la route plus dangereuse. Pensez à adapter votre vitesse surtout en cas de virage. La conduite nocturne requiert plus de concentration. La prise de certains médicaments, d’alcool ou de tabac est interdite. Il est recommandé aussi de garder une distance de sécurité plus importante pour mieux gérer les obstacles. L’éblouissement par un autre véhicule provoque également la perte de contrôle de la conduite. Dans ce cas, il est mieux de baisser les yeux et suivre les pointillés du côté extérieur de la route. Pour une meilleure vision nocturne, il faut éviter de s’exposer à une forte lumière, car les yeux auront du mal à s’adapter aux conditions nocturnes. À vrai dire, les solutions ne manquent pas. Vous n’avez qu’à vous habituer à ses bonnes pratiques pour rouler en toute sécurité.
  16. Bien choisir son échappement moto est essentiel pour pouvoir pleinement apprécier cet accessoire. On reproche en effet beaucoup de choses à l’échappement d’origine : sa taille, son poids, son design, sa sonorité, et bien sûr, les effets négatifs qu’il a sur les performances de l’engin. Et si vous ne prenez pas le temps de bien choisir son remplaçant, vous risquez de vous retrouver avec le même pot, mais juste avec un design différent. Quels sont les critères à prendre en compte pour faire le bon choix ? Quels sont les différents types de silencieux disponibles sur le marché ? Découvrez comment bien choisir son échappement moto. Bien choisir son échappement moto – Les différents types Vous devez savoir, avant tout, que le marché regorge de silencieux en tout genre : de différentes formes, de différents matériaux… Même la manière dont on les fixe peut être différente. Choisir son échappement moto - Les matériaux Sur le marché, vous aurez le choix entre trois types de silencieux d’échappement : Le pot en inox Il est apprécié pour la qualité sonore qu’il émet. Robuste et plus résistant que l’acier, il est également plus économique. Le pot en titane Il est apprécié pour sa légèreté et pour sa grande résistance. Mais attention, il n’est pas très épais et de ce fait, il chauffe facilement et rapidement. A éviter donc si le silencieux doit sortir sous la selle, car il risque de brûler les passagers. Le pot en carbone Il est aussi léger que celui en titane, à la différence près qu’il n’est pas sensible à la chaleur. Autrement dit, il ne brûle pas. Le seul souci, c’est qu’il n’est pas très robuste. Choisir son échappement moto - La fixation Tous les silencieux ne se fixent pas non plus de la même manière. Au moment de l’achat, vous devrez donc également choisir votre modèle en fonction de sa fixation : collé, soudé ou emboité. Toujours au niveau de la fixation, vous devez aussi prendre en compte l’enveloppe extérieure, car c’est en grande partie d’elle que va dépendre la qualité du son que le pot va produire. Portez une attention particulière à la matière avec laquelle elle a été fabriquée : La laine de roche, qui est réputée pour sa grande robustesse et pour sa capacité à améliorer les performances de la moto. Mais elle coûte cher. La fibre de céramique, qui est aussi résistante que la laine de roche, mais en prix moins élevé, car elle n’a aucun impact sur les performances de l’engin. Les critères à prendre en compte pour bien choisir son échappement moto Pourquoi voulez-vous changer votre échappement ? Pour le design ? Pour la qualité sonore ? Pour augmenter la performance de votre deux roues ? Répondre à ces questions vous permettra de définir les critères que vous devrez considérer pour bien choisir votre échappement moto. Choisir son échappement moto pour son design La première raison pour laquelle les motards décident de remplacer leur échappement, c’est bien le design. Il faut avouer que le modèle d’origine brille rarement par son esthétisme. Il donne souvent l’impression d’être négligé. Alors qu’à côté, on peut trouver sur le marché des modèles plus modernes, plus travaillés, plus stylés. Changer le design de l’échappement permet non seulement de l’embellir, mais surtout, de lui apporter un style personnalisé, le vôtre. Choisir son échappement moto en fonction de la qualité sonore Eh oui ! Tout motard qui se respecte veut une moto qui fait du bruit, et c’est l’une des principales raisons qui les pousse à changer de silencieux. Dans un premier temps, parce que ce grondement caractéristique est signe de puissance, de performance, voire de virilité. Et c’est elle qui fait que la moto ne passe pas inaperçue. Mais aussi, parce qu’une bonne qualité sonore est indispensable au motard qui conduit. Et ce n’est pas toujours évident lorsque l’échappement se trouve à l’arrière et que les oreilles sont couvertes par un casque. Choisir son échappement moto en fonction des performances S’il est vrai que l’échappement d’origine ne freine en aucun cas les capacités et les performances de votre engin, certains pots sont néanmoins connus pour renforcer ces dernières. Vous pourrez trouver sur le marché des échappements conçus spécifiquement moins lourds pour alléger le poids total de votre moto, d’autres pour augmenter les chevaux et le couple de votre deux roues. Vous trouverez même des modèles dotés de collecteurs développés expressément pour optimiser la sortie des gaz dans les cylindres, et subséquemment, de donner un coup de boost au moteur. Bon à savoir : Quel que soit le modèle choisi, assurez-vous qu’il soit homologué. Un pot d’échappement non-homologué n’est effectivement pas utilisable. Autrement dit, vous ne pourrez pas rouler avec sans vous mettre la loi à dos. Vous trouverez généralement l’homologation sur le corps-même de l’échappement.
  17. Bonjour ! Je suis interessé par l'écope gauche. Je suis de Belgique. Un envoi est-il possible ?
  18. Bonsoir, je me permet de vous contacter car je suis propriétaire d'une er6n 2007 et l'écope gauche est fêlée. J'ai vu que vous vendiez une, juste ce qu'il me faut ! Pourriez vous faire un envoi vers la Belgique ?

    Merci

  19. Vous voulez changer d’assureur parce que vous avez trouvé une meilleure offre ailleurs ? La résiliation d’une assurance moto est tout à fait possible, même en dehors de la date d’échéance. Mais à condition de respecter certaines règles et d’avancer le bon motif également. Quand résilier son contrat d’assurance moto ? Quels sont les motifs valables pour résilier une assurance moto avant son échéance ? Peut-on résilier un contrat d’assurance après son échéance ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la résiliation d’assurance moto. Résiliation d’assurance moto : quand ? Vous pouvez résilier votre assurance moto à tout moment en réalité. Vous pouvez annuler son renouvellement à l’échéance bien sûr, mais il est aussi possible de le faire avant échéance ou après, à condition que vos motifs soient recevables. La résiliation d’assurance moto à l’échéance A moins que cela ne soit spécifiquement mentionné dans le contrat, un contrat d’assurance moto dure généralement un an. Et est renouvelable sous tacite reconduction. En d’autres termes, une fois arrivée à échéance, lorsque vous n’avez pas manifesté votre souhait de résilier pendant que cela était encore possible, l’accord se renouvelle automatiquement. Si vous voulez résilier votre assurance en conséquence, vous devez le faire savoir bien avant que la date d’anniversaire de la signature du contrat. Regardez dans votre contrat, car votre assureur y mentionne généralement de combien de temps vous disposez pour prévenir votre assureur de votre souhait de résilier. En règle générale, la lettre de résiliation doit être envoyée par recommandée 2 mois avant échéance pour qu’elle soit considérée et prenne effet à cette date. La résiliation d’assurance moto après l’échéance (Loi Châtel) Vous avez raté la date limite d’envoi de la lettre de résiliation ? Vous ne vous êtes pas rendu compte que le contrat touchait déjà à sa fin ? Pas de panique ! La loi Châtel vous permet de résilier votre contrat d’assurance à condition que vous puissiez prouver qu’il y a eu manque de transparence de la part de l’assureur. Cela est généralement le cas lorsque : L’avis d’échéance a été envoyé après l’échéance. Vous n’avez donc pas eu le temps ni la possibilité de résilier au moment opportun. L’avis d’échéance a été envoyé, mais n’a pas spécifié clairement que vous aviez le droit de résilier votre contrat si vous le souhaitiez. L’avis d’échéance a été envoyé en retard, c’est-à-dire quelques jours seulement avant la date d’échéance. Vous n’avez donc pas pu envoyer votre lettre de résiliation à temps. La résiliation avant l’échéance du contrat Depuis le 1er janvier 2015, il vous est possible de demander la résiliation de votre contrat d’assurance moto à tout moment, dès lors que celui-ci a plus d’un an. Autrement dit, si vous avez souscrit depuis plus d’un an, vous pouvez passer outre la reconduction tacite et n’êtes pas obligé d’attendre la prochaine échéance pour résilier. La loi Hamon vous donne le droit de mettre un terme à votre contrat d’assurance deux roues après les 12 premiers mois. En règle générale, si vous résiliez parce que vous avez un nouveau contrat d’assurance, ça sera votre assureur qui se chargera de la résiliation pour vous. Les autres motifs de résiliation d’assurance deux roues Vous pouvez également demander la résiliation de votre assurance moto en dehors de l’échéance, et bien avant les 12 mois requis s’il ne vous est plus possible de bénéficier de la couverture car : Votre situation personnelle ou professionnelle a changé (Déménagement) Votre prime d’assurance a été augmentée sans que votre malus n’ait été modifié. Votre prime d’assurance n’a pas baissé alors que vous avez bénéficié d’un bonus. Vous avez vendu, donné ou cédé votre moto. Vous avez perdu votre moto. Comment procéder pour la résiliation d’une assurance moto ? Pour résilier votre contrat d’assurance moto, vous devez généralement en aviser votre assureur par le biais d’une lettre de résiliation, que vous devrez envoyer par recommandée. Si vous n’avez aucune idée de la forme ni du contenu de cette lettre, ne vous mettez pas martel en tête. Vous trouverez des centaines, voire des milliers de modèles de lettre de résiliation d’assurance deux roues sur Internet. Et n’oubliez pas, si vous résiliez votre contrat en invoquant la Loi Hamon, vous pouvez confier la résiliation à votre nouvel assureur.
  20. Il se pourrait qu’une portion de la route soit endommagée et n’ait pas encore été réparée ou qu’un camion soit passé juste devant vous. Cela peut occasionner la présence de gravillons sur votre trajet. Beaucoup d’accidents de moto surviennent à cause de ce phénomène, surtout dans les virages. Bon nombre de conducteurs affirment avoir déjà eu une mauvaise expérience avec ce genre de situation. Vous savez sûrement conduire une moto. Cependant, il est plus difficile de rouler sur du gravier. Comment conduire sur une route avec du gravier ? Ça tombe bien, car nous allons vous montrer dans cet article comment faire pour garder le contrôle de votre machine et assurer ainsi votre sécurité. La concentration vous permettra de mieux vous préparer On vous répète assez souvent de rester concentré quand vous conduisez une moto. C’est une bonne chose, mais il faudra davantage être attentif quand vous roulez sur du gravier de crainte que vous ne fassiez un accident. En restant concentré, vous prendrez conscience du danger à chaque instant. Vous pourrez observer de loin la partie où vous aurez à faire plus attention et de prendre les mesures adaptées à la situation. Il est donc capital que vous soyez vigilant tout le long de la route. Même s’il s’agit de votre trajet habituel. Les bons réflexes à adopter Vous devriez apercevoir un panneau de signalisation de projection de gravillons avec un fond jaune pour vous avertir du danger. Vous devez donc prêter attention aux divers signaux routiers qui vous indiqueront que vous allez rouler sur du gravier. Dès que vous voyez le panneau, réduisez votre vitesse afin de ne pas provoquer trop de secousses. Par ailleurs, accélérez doucement de manière à ne pas perdre le contrôle de votre engin. Si ce n’est pas interdit et ne nuit pas avant tout à votre sécurité, coupez la trajectoire pour faciliter votre conduite. Cela dans le but de garder votre moto la plus droite possible. Tenir correctement le guidon pour mieux assurer la conduite Certes, vous devez bien tenir fermement le guidon de votre moto. Cependant, ne soyez pas trop rigide pour ne pas vous crisper facilement. Au contraire, adoptez une posture souple et détendue qui vous permettra d’assurer la direction de votre machine. C’est d’autant plus nécessaire si vous allez rouler pendant un bon bout de temps sur du gravier. Les gravillons vont déstabiliser votre engin et vous devrez de ce fait corriger les effets que ceux-ci auront sur le guidon de la moto. Pour ce faire, n’essayez pas de les contrer. Tâchez tout simplement de maintenir votre vitesse et d’éviter de tomber. Savoir jouer entre l’accélérateur et les freins Certes, il est prudent de freiner avant d’entamer la partie délicate de la route. Toutefois, évitez de le faire constamment pour ne pas arrêter complètement votre moto. Vous pourrez toujours vous appuyer sur l’un de vos pieds, mais vous devez assurer un minimum d’accélération si vous voulez maintenir la bécane en équilibre. Rappelez-vous que le plus important est de garantir la stabilité de votre machine pour avoir le maximum de contrôle, surtout sur le guidon. Vous trouverez facilement le bon régime en équilibrant l’accélération et le freinage. La première fois, c’est toujours difficile, mais plus vous serez confronté à ce genre de situation, plus vous saurez comment mieux gérer la prochaine fois. Aborder les virages avec prudence C’est une tout autre chose de rouler sur du gravier tout en effectuant un virage. D’abord, vous devez prendre en considération les paramètres de conduite lors d’un virage normal. En même temps, vous devez faire attention à ne pas tomber. En ce qui concerne la vitesse, la procédure est la même que pour rouler sur des gravillons en ligne droite. À tout moment, vous devez porter votre regard au loin, et non vous focaliser sur ce qu’il y a devant votre moto. Vous ne devez pas également perdre de vue la file opposée, car un véhicule pourrait surgir dans le virage. En supposant que celui-ci s’engage trop sur votre côté, vous pourrez l’éviter facilement. Garder le contrôle de votre moto La perte de contrôle de son véhicule signifie pour un conducteur qu’il est en danger et qu’un accident pourrait se produire. C’est pourquoi vous devez veiller à maîtriser votre machine tout au long de la route, quels que soient la circonstance et l’état de la chaussée. Particulièrement en présence de gravier sur la route, il faut éviter de tomber en ajustant votre conduite, c’est-à-dire votre vitesse et la position de votre moto. Souvent, c’est la chute qui est la cause principale de la plupart des accidents graves, surtout à haute vitesse. Même dans un virage normal, il est fort possible que vous dérapiez, alors imaginez si en plus il y a des gravillons sur la route. Avoir les idées claires pour pouvoir improviser et éviter le pire On ne vous demande pas de réfléchir pendant quelques minutes sur ce que vous allez faire puisque chaque décision doit se prendre en une fraction de seconde. Au contraire, ce que vous devriez faire est de bien harmoniser votre pensée et vos actions pour ne pas exécuter un geste inapproprié comme d’accélérer ou de sauter de votre bécane en pleine marche. Par-dessus tout, vous devez garder votre sang-froid. Déjà, si vous paniquez, c’est une énergie de moins que vous avez dépensée inutilement. En plus, vous serez bien en mesure de prendre la meilleure décision qui soit en ayant tout votre esprit. Quelques conseils qui vous seront utiles Comme on dit, un homme averti en vaut deux. Bien que vous n’ayez pas à rouler sur du gravier, ce n’est pas une mauvaise chose de rappeler qu’il est toujours prudent de porter des équipements de protection. Une paire de gants pour les mains, des protections pour les épaules, les coudes et les genoux, sans oublier les fesses et les chevilles. Il est également recommandé de porter des chaussures et un blouson adaptés à la conduite d’une moto. Ce n’est peut-être qu’une simple précaution, mais elle peut vous être d’une grande importance si vous voulez éviter la mort en cas d’accident. Enfin, soyez prudent et n’y allez pas trop fort avec l’accélérateur.
  21. slt les gars j'ai parcouru les posts car j,ai le même problème avec mon rk de 2002 capteur tps changer cela n'a pas résolu le pb y a toujours des trous en décélérant avez vous trouvé la solution merci
  22. Conduire une moto à l’étranger peut être tentant en ces périodes de vacances. Et rassurez-vous, ce n’est pas interdit. Mais à condition que votre permis et votre assurance vous le permettent. Est-ce que votre permis vous permet de piloter vos deux roues à l’étranger ? En cas de sinistre, est-ce que votre assurance vous couvrira ? Est-ce que le pays dans lequel vous vous rendez se trouve dans votre carte verte ? Quand est-ce que vous devez envisager de passer un permis international ? Découvrez tout ce que vous devez savoir avant de conduire une moto à l’étranger. Conduire une moto à l’étranger : les limites de votre permis Eh oui ! Malheureusement, votre permis a des limites « géographiques » . Si en France, les permis étrangers sont tolérés, du moins pendant une période déterminée et limitée, ce n’est malheureusement pas le cas du permis français. Le permis français pour conduire une moto sur le territoire européen Le permis français est valable en France bien sûr, et sur tout le territoire européen. Par conséquent, si vous avez envie de faire une petite virée dans le pays d’à côté, ou de traverser une ou plusieurs frontières européennes, vous n’avez rien à craindre. Votre permis français vous permet de piloter votre moto partout en Europe. Le permis international pour conduire une moto à l’étranger et en dehors de l’UE A partir du moment où vous quittez le territoire européen, votre permis français ne vous sera plus d’aucune utilité. Ce document n’est pas reconnu dans le monde entier et rouler sur votre deux roues avec peut constituer un délit dans certains pays. Dans d’autres, il sera toléré, mais uniquement dans le cas d’un court séjour. Par conséquent, si vous souhaitez conduire votre moto à l’étranger, et en dehors de l’UE, munissiez-vous d’un permis international. En France, vous pouvez passer le A2 International, qui vous permettra de piloter une 125 cm3 un peu partout dans le monde. Bon à savoir : certains pays, particulièrement exigeants, n’acceptent pas non plus le permis A2 International. Dans ce genre de situation, si vous voulez y conduire votre deux roues, on vous demandera de passer un permis local. Pour éviter ce genre de désagrément, pensez à vous renseigner avant de choisir votre destination. Conduire une moto à l’étranger : qu’en est-il de l’assurance ? La couverture dont vous bénéficiez va dépendre de votre contrat d’assurance, et bien sûr, des garanties que vous avez souscrites. Pensez à vérifier votre carte verte Avant de partir, vérifiez d’abord votre carte verte. Il s’agit d’un document fourni par votre assureur, et qui comporte la liste de tous les pays étrangers dans lesquels vous continuerez de bénéficier de la couverture en cas de sinistres. Cette liste se trouve généralement sur le devant de la carte, et les pays couverts sont représentés par des abréviations que vous trouverez juste en bas de votre nom et de l’identification de votre moto. La carte verte comprend également la liste de tous les bureaux de votre assureur se trouvant à l’étranger. C’est à eux que vous pourrez vous adresser en cas d’accident, ou en cas de besoin. Que faire si le pays de destination ne se trouve pas sur la Carte Verte ? Si le pays où vous souhaitez vous rendre ne se trouve pas dans la liste des pays couverts par votre assureur, contactez-le directement. Il est possible – dans certaines situations – pour eux d’ajouter le pays en question. Et puisque vous y êtes, profitez-en pour ajouter à vos garanties une « assistance juridique ». Ainsi, en cas de sinistre, si vous vous retrouvez en litige dans le pays étranger, vous pourrez bénéficier d’une assistance juridique aux frais de votre assureur.
  23. La conduite d’une moto se fait au fil du temps, mais obtention d’un permis moto vous oblige de passer par une moto école. Choisir une moto école n’est pas toujours facile. Avant de décider, prenez le temps de comparer les offres de formation en tenant compte de quelques critères essentiels. Quels sont les critères d’une bonne moto-école ? Comment être sûr de son choix ? Voici quelques conseils pour vous aider dans le choix d’une moto-école. Vérifier la qualité de la formation Le logo de l’Association pour la Formation des Motards collé sur l’engin témoigne la qualité de la formation respectant les cahiers de charge. Un document qui détaille les obligations rigoureuses de la moto-école est un gage de qualité. De plus, l’association met en ligne une liste des moto-écoles formatrices. En choisir une parmi cette liste vous permet de bénéficier d’une réduction de 20 % de la prime assurance auprès de la mutuelle des motards pendant deux ans. Vous pouvez aussi vous renseigner sur le taux de réussite de la moto-école. En principe, l’obtention d’un permis passe par un examen sur le plateau et sur la circulation. La moto-école prévoit des sessions d’examens qu’il convient de vérifier aussi. Choisir une moto-école proche de chez vous Dans la pratique, ce critère de choix est essentiel aux apprentis conducteurs. En premier lieu, la proximité est un des atouts d’une moto école. Choisir une moto école proche de chez vous présente un énorme gain de temps, évitant de se déplacer quelques kilomètres pour suivre les cours. Par conséquent, elle permet de réduire les frais de transport. Toutefois, la proximité n’offre pas de garantie sur la qualité de la formation. Quel est votre budget Votre choix dépend aussi de votre budget. Les frais de formation varient d’une moto-école à une autre. Nombreuses offres alléchantes se multiplient sur Internet. Comment alors dénicher la meilleure offre ? En principe, le tarif fixé tient compte des frais administratifs pour obtenir le permis, le coût des cours théoriques et les heures de conduite. Ainsi, pour comparer, vous pouvez vous baser sur la répartition des prix. La loi impose 20 heures de formation minimale. Une durée plus longue n’est pas donc interdite, mais cela va majorer le coût de la formation. Il convient de savoir profiter des promotions proposées par les motos-école. . Ces 20 heures ne suffisent pas en principe. Elles peuvent atteindre les 30 à 40 heures pour un débutant. Préparer alors un budget conséquent. Dans la plupart du temps, les motos écoles proposent des forfaits initiaux. Les heures de plus seront alors plus chères. Le coût peut atteindre le double. Attention, les offres de formation à un prix très bas ne sont pas toujours satisfaisantes. À titre d’exemple, on peut citer celle qui ne dispose pas de piste d’entraînement, ou proposent des équipements en mauvais état. Rares sont les moto-écoles qui disposent d’une piste privée. Certaines proposent une piste sur des parkings de supermarché ou sur des terrains de sport goudronnés partagés avec d’autre moto-école. Tous ces dysfonctionnements ne font que favoriser les temps d’attente. Les horaires La flexibilité des horaires revêt un intérêt important surtout pour les étudiants. Certaines moto-écoles proposent des heures modulables pour les salariés disponibles que le samedi. Il faudra donc choisir une moto école qui propose des horaires qui peuvent s’adapter à votre emploi du temps. Comprendre la répartition des heures de formation L’efficacité de la formation dépend également de la fréquence des cours. L’idéal sera de participer à deux cours par semaine. Un cours dure dans la pratique 3 heures. Elle permet aux apprentis motos d’avoir le temps de maîtriser les leçons qui ont été vues. Il faudra vérifier la répartition effective des heures de formation. La répartition du nombre d’heures sur le plateau et sur la circulation doit être équilibrée. Pour 20 heures de formation, il faut en général 8 heures de cours sur le plateau et 12 heures de conduite. Les heures de cours en circulation restent plus importantes. Toutefois, il est préférable de se renseigner parce que dans la pratique, les moto-écoles incluent dans les heures de cours en circulation le temps de trajet jusqu’à la piste. Ce qui diminue considérablement le temps de conduite effectif. Bénéficier des conseils personnalisés d’un bon moniteur Les conseils du moniteur sont aussi précieux à la réussite de votre formation. En fait, le moniteur doit être un vrai motard, expérimenté et un passionné des deux-roues. Il doit aussi être présent sur la piste durant les cours de conduite. La loi a limité au nombre de 3 élèves par moniteur. Dans la pratique, ce n’est pas le cas. On passe de 3 à 6, voire même plus. Par conséquent, le moniteur aura peu de temps à consacrer à chaque élève. Cependant, les formations théoriques restent essentielles. Fiez-vous à une moto-école qui offre des conseils théoriques sur les techniques de conduite. La plupart d’entre elle donnent des manuels ou des polycopiés aux élèves. L’état du matériel Le nombre de motos contribue également à l’effectivité des heures de conduite. Cela est frustrant d’attendre son tour pour monter à moto. Pendant les heures de conduite, les élèves ne sont pas épargnés des risques de chute. De ce fait, il faut avant tout vérifier l’état de la moto, le casque et tous les équipements mis à votre disposition. Il est fortement recommandé d’avoir un casque adapté à la taille de votre tête. Généralement, les moto-écoles n’offrent qu’un seul casque. Comment alors vérifier tous ces critères ? La meilleure solution serait de renseigner auprès d’autres élèves. Pensez à demander plusieurs avis pour confirmer la véracité des informations. Vous pouvez aussi consulter les recommandations d’anciens élèves sur le site web de la moto-école. Les avis des motards confirmés vous seront utiles aussi. N’hésitez pas aussi de demander des conseils de la part de vos proches ou amis qui conduisent déjà un deux-roues. Pensez aussi les réseaux sociaux, un moyen efficace pour connaître sa réputation. Certaines moto-écoles vous autorisent à assister personnellement à la formation. Ainsi, vous avez une idée de ce qui vous attend.
  24. Le pneu moto piste est – comme son nom l’indique – plus adapté sur les circuits. Certes, il n’a jamais été dit qu’il était impossible de rouler sur une piste avec des pneus routiers classiques. Mais dans la mesure où ce sont justement les roues qui sont en contact direct avec le sol, pour un maximum de sécurité, mieux vaut opter pour des pneus spécifiques et adaptés. Comment choisir son pneu moto piste ? Quels sont les critères à prendre pour faire le bon choix ? Quels sont les modèles disponibles sur le marché ? Découvrez comment bien choisir votre pneu moto piste. Quel pneu moto piste choisir ? Vos critères de choix Que vous soyez un débutant ou un expert en la matière, pour bien choisir votre pneu moto piste, vous devez prendre en compte certains critères, notamment : l’usage que vous allez faire de la moto, les dimensions du pneu et ses indices, ainsi que la dureté de la gomme. Choisir le pneu moto piste en fonction de l’usage Le choix du pneu va dépendre avant tout de vos besoins, c'est-à-dire de l’usage que vous allez faire de votre deux roues : Si vous envisagez de l’utiliser uniquement sur un circuit, des pneus 100% piste seraient plus adaptés. Si vous comptez utiliser votre moto à la fois sur circuit que sur route. Dans quel cas, il est préférable d’investir dans un pneu moto piste homologué route. Choisir le pneu moto piste en fonction de ses dimensions Le pneu moto piste doit avoir les mêmes dimensions que celui d’origine. Ce dernier a en effet été étudié pour assurer un maximum de sécurité et de performance. Ne pas respecter ses dimensions pourrait donc présenter un risque sur ces deux plans. Vous trouverez les dimensions de la moto sur le corps de l’ancien pneu. Ces informations sont également fournies dans le manuel fourni par le constructeur. Choisir le pneu moto piste en fonction des indices Les indices définissent la vitesse et la charge maximale pouvant être supportées par les pneus de votre moto. Sur le flanc du pneu, la vitesse est représentée par une lettre (T = 190 km/h; H = 210 km/h ; V = 240 km/h ; etc.) tandis que la charge est représentée par une série de deux chiffres (20 = 80 kg ; 33 = 115 kg ;.50 = 190 ; etc.). Et comme pour la dimension, lorsque vous allez choisir votre pneu moto piste, vous devez vous assurer que les indices du neuf soient identiques à celles de l’ancien. Choisir le pneu moto piste en fonction de la dureté des gommes Le dernier critère à considérer – et non le moindre – est la dureté des gommes. Eh oui ! la consistance de la gomme peut être différent chez les pneus, car il a été étudié pour s’adapter à un usage spécifique. Vous devez le choisir en fonction de la nature de la piste, des performances attendues, mais aussi en tenant compte de la température ambiante. Vous aurez notamment le choix entre 3 consistances : La gomme tendre favorise une performance optimale, mais elle ne tient pas longtemps. Elle est idéale pendant les périodes de chaleur. La gomme medium est plus résistante que la précédente et offre l’avantage de pouvoir être utilisée aussi bien en période de chaleur que de fraîcheur. La gomme dure rendra la moto moins performante, mais elle est robuste. Elle est recommandée sur les pistes froides. Quel pneu moto piste choisir ? Les options qui s’offrent à vous Vous trouverez sur le marché plusieurs types de pneu moto destinés à la piste. Vous aurez notamment le choix entre les pneus 100% piste et les pneus polyvalent, c'est-à-dire pouvant être utilisés aussi bien sur un circuit que sur une route. Les pneus 100% piste Les pneus 100% piste ou slicks ont été conçus – comme leur nom indique – spécialement pour le circuit. Vous les reconnaîtrez facilement par la présence de mention « NHS » (Not for highway service) sur leur flanc. Les pneus slicks ont été conçus pour pousser au maximum les performances de la moto sur piste. Ils sont dotés d’une grip extraordinairement efficace dans les prises d’angle et ont été étudiés pour être le plus maniable possible. Mais attention, ils sont aussi caractérisés par une absence totale de sculpture et ne sont donc pas du tout adaptés à un usage sur route. Il faudra faire transporter votre moto jusqu'au circuit ou prévoir le changement de pneu sur place. Les pneus polyvalents Si vous souhaitez pouvoir utiliser votre moto aussi bien sur la route que sur un circuit, acheter des pneus polyvalents est la meilleure solution. Sur le marché, vous aurez notamment le choix entre : Le pneu routier sportif. Il a été conçu, comme son nom l’indique, pour les fans de la conduite sportive et a été conçu pour la route, mais peut être utilisé pour tâter le terrain sur un circuit. Mais attention, n’ayant pas été conçu pour cela, il risque de s’user rapidement. Le pneu moto piste homologué route. Comme le laisse deviner son nom, il s’agit cette fois d’un pneu destiné au circuit ; mais qui peut être utilisé sur route. Son plus grand atout – en dehors de sa performance – est sa praticité : vous n’aurez pas besoin de changer de pneu à chaque fois que vous changez de terrain.
  25. Vous avez quelques difficultés à régler les commandes de la nouvelle moto que vous venez d’acheter ? Ou peut-être est-ce votre premier deux roues ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. D’autres personnes sont dans la même situation que vous. Il y a plusieurs paramètres à tenir en compte pour réussir le réglage de sa moto. Une bonne raison de lire cet article. Vous y trouverez des conseils qui vous permettront d’effectuer le réglage des commandes facilement. Ainsi votre véhicule sera à votre image et sécuritaire. Les précautions à prendre avant d’effectuer les réglages Tout d’abord, pour votre sécurité, n’effectuez pas le réglage des commandes de votre moto pendant que vous conduisez. Cela pourrait vous distraire et provoquer un accident. Arrêtez-vous et rangez-vous sur le côté avant de procéder à un quelconque ajustement. Il serait prudent de vous stationner loin de la circulation pour plus de sécurité. Veillez également à prendre toutes les dispositions nécessaires avant de régler votre moto. Éviter de gêner les autres usagers de la route, même si vos réglages ne prendront que quelques minutes. Le guidon Comme vous aurez toujours à tenir le guidon pour assurer la conduite de votre moto, il sera le premier élément que vous devrez ajuster. L’objectif est de vous permettre d’effectuer les virages dans les meilleures conditions. Pour ce faire, ajustez sa hauteur et sa profondeur. Si sa position actuelle ne vous convient pas, n’hésitez pas à le remonter ou le baisser. Si vous constatez un jeu pendant votre réglage, faites appel à un spécialiste pour résoudre le problème. Avant de passer aux autres parties de votre moto, assurez-vous d’avoir bien ajusté le guidon. Les leviers d’embrayage et de freinage Au tour des leviers d’embrayage et de freinage. Un bon conducteur doit toujours avoir le contrôle de sa moto. Vous aurez besoin de vos freins pour réduire votre vitesse et éviter des obstacles. Il est donc important que vous ajustez les leviers pour plus d’efficacité. Assurez-vous que les deuxièmes phalanges de vos doigts puissent bien les atteindre, sans avoir à les tordre, en posant vos mains sur les poignées. L’écartement des leviers par rapport au guidon devrait vous permettre de freiner à temps et de passer les autres vitesses sans difficulté. Vous pouvez déplacer le levier de freinage de quelques millimètres vers l’intérieur du guidon pour vous permettre de freiner plus fort. Pour le réglage, desserrez le contre-écrou et faites tourner la vis. Ainsi, vous pourrez facilement effectuer l’ajustement. Évitez de trop éloigner ou de trop rapprocher les leviers du guidon. Le câble d’accélérateur Il ne faut pas également oublier de régler le câble d’accélérateur. Vous devrez le régler juste après que vous ayez ajusté les leviers d’embrayage et de freinage. En fait, vous procédez de la même manière en desserrant d’abord le contre-écrou avant de tourner la vis au bout de la gaine du câble d’accélérateur. Puis vous ajustez le câble selon votre convenance en vous assurant qu’il n’y ait pas trop de rotation à vide quand le moteur est au point mort. Refaites le même geste plusieurs fois, jusqu'à ce que le souci soit résolu avec la poignée et le câble d’accélérateur. Il serait également possible que vous ayez à revoir la garde des câbles pour ajuster le jeu des gaz. Les rétroviseurs Vous devrez pouvoir regarder en arrière sans avoir à vous retourner chaque fois que vous voulez changer de file ou virer. Les rétroviseurs jouent un rôle majeur et c’est la raison pour laquelle ils devront être bien positionnés. Les deux rétroviseurs doivent vous permettre de voir tout ce qui se trouve derrière vous. Il se pourrait qu’il y ait un angle mort, mais l’important est que vous puissiez voir dans vos rétroviseurs la majeure partie de la route. Le sélecteur de vitesse et la pédale de frein Nous allons maintenant voir les commandes au pied. Votre taille et votre pointure pourraient sortir du commun des mortels. Alors, vous aurez du mal à assurer la conduite de votre moto avec les réglages actuels sans aucun ajustement. Il faut que le sélecteur de vitesse ainsi que la pédale de frein soient à la bonne hauteur pour qu’ils puissent être accessibles facilement. En cas de souci, n’hésitez pas à régler leur hauteur et leur angle. Après vos réglages, ceux-ci devraient se trouver au-dessous de vos chaussures quand vous posez vos pieds sur le repose-pied. Cela vous évitera d’avoir à regarder en bas chaque fois que vous voulez freiner ou changer de vitesse. Après les réglages de votre moto Les commandes de votre moto sont effectuées. Vous pouvez à présent conduire votre moto dans les bonnes conditions. N’oubliez pas de faire un essai avant de prendre la route. Faites un tour de votre maison pour voir si votre dos est bien droit, que vos épaules soient baissées. Vérifiez également si vos poignets sont à l’aise sur votre guidon et vos bras trop tendus quand vous conduisez. En passant, profitez du moment où vous effectuez ces réglages pour constater si vous devez procéder à un changement de câble d’une quelconque autre pièce. Assurez-vous d’avoir bien mis les nouvelles pièces en place et que vous n’avez rien oublié. Rappelez-vous que votre sécurité repose avant tout sur votre vigilance en commençant par l’état des pièces de votre véhicule. Tâchez également de rester concentré chaque fois que vous prenez la route. Il ne sert à rien de régler les commandes de votre moto si vous ne conduisez pas avec prudence.
  26. Kwik06

    Humour des motards

    Une galerie dédiée aux photos humoristiques sur l'univers de la moto. Venez partager l'humour motard en publiant des photos.
  27. Bonjour tout le monde je recherche du monde pour balade enduro sud de rennes 

    J habite maure de Bretagne

    1. Kwik06

      Kwik06

      Bonjour François35, 

      Afin de donner une visibilité à votre question et avoir des réponses, je vous invite à la poster dans un de nos clubs ou forums spécialisés  et non sur votre propre profil... 😉

      Je vous suggère ce forum par exemple https://motards.net/gc/8-mx-bretagne-le-forum-de-la-moto-tout-terrain/

       

      Bonne continuation

       

  28. La moto a bien des avantages mais le transport de colis n'en fait malheureusement pas partie. Et encore moins quand on roule à moto avec un passager. Mais quand survient une urgence, de nombreux motards se questionnent sur comment rouler à moto à la fois avec son passager mais également avec un carton lourd et imposant à transporter. Les motards les plus téméraires ne sont jamais à court d'idées pour réussir à transporter à la fois un passager et un colis volumineux. Ce jeune motard va nous le prouver, quitte à jouer l'apprenti MacGyver avec sa petite amie ! En effet, le jeune homme vient tout juste de recevoir la livraison qu'il attendait depuis plusieurs semaines : son nouvel ordinateur fixe. Par conséquent, hors de question pour lui de ne pas ramener ce gros carton à la maison, avec lui et sa petite amie. Seul bémol, son véhicule n'est pas des plus adaptés car il s'agit d'une moto. Et en plus, une moto sportive ! Pour réussir à transporter sa passagère et son gros carton en un seul trajet à moto, le motard a eu l'idée de scotcher le carton au dos de sa passagère. On peut facilement imaginer le poids de l'ordinateur que ressent sa petite amie sur son dos et les risques encourus mais c'est loin de refroidir le jeune homme. Le scotch étant loin d'être une valeur sûre dans cette situation ... En voyant que la passagère ne porte pas de casque, on peut se demander si sa sécurité importe aux yeux du jeune homme. Devant plusieurs passant dans la rue qui rient de la situation, on peut alors voir le jeune motard démarrer sa moto et partir avec à la fois sa petite amie et son nouvel ordinateur. Voici les photos du motard qui a rendu possible le transport d'une passagère et d'un gros colis sur une même moto :
  29. Une fois la nuit tombée, les risques d'accidents touchant les motards sont multipliés par deux. L'on a pu constater que les automobilistes sont les premiers mis en cause en cas de choc. Hors, il s'agit la plupart du temps d'un manque de visibilité venant des chauffeurs de 2 roues. Qu'il s'agisse d'un refus de priorité ou d'un manque d'attention, le motard est celui qui encaisse le plus gros des dégâts. La visibilité a pour principe d'être vu de tous sur la route. Elle est le contraire de l'éblouissement qui va entraîner de la gêne aux autres automobilistes. Les fabricants ont bien compris qu'il était important d'apporter des solutions concrètes à leurs clients. Ils ont donc mis sur le marché des équipements qui assurent la sécurité de chacun. De plus, ils ont améliorés le design afin que chaque motard y trouve son style et fasse ressortir sa personnalité. Alors, comment un motard peut-il se protéger et montrer sa présence sur la route ? Quelles sont les mesures conçues pour que celle-ci soit sécuritaire ? Voici nos conseils pour augmenter votre visibilité sur la route. Et si vous améliorez votre éclairage La visibilité d'un motard est assurée par le phare avant et le feu arrière de son véhicule. Imposé par la loi, il est primordial d'en être équipé. Cela va permettre de repérer la présence d'une moto dans la nuit. Il est important que les ampoules fonctionnent bien et qu'elles soient changées en cas de dysfonctionnement. Entretenir vos ampoules L'efficacité d'une ampoule est logique et va dépendre de 2 critères à ne pas négliger. Le premier va être le réglage de celle-ci. Le faisceau et la hauteur de l'optique doivent être égales. La luminosité sera réglée de sorte à ne pas éblouir les conducteurs croisant votre route. Pensez à nettoyer régulièrement vos optiques. En effet, la luminosité de vos ampoules sera moindre si elles sont sales ou couvertes de poussière. Il est important de les changer au moindre signe de faiblesse, ou une fois par an. Si vous utilisez des ampoules à diodes ou à gaz xénon, il ne sera pas nécessaire de les changer chaque année. Les feux de moto sont la première garantie de visibilité, il est important de s'assurer qu'ils assurent votre présence. Sachez que la loi vous impose des normes et demande des phares homologués. Ceux au xénon sont certes tendance et proposent de nombreux atouts mais sont illégaux s'il s'agit de feux de croisement. La configuration des feux de lumière La configuration de vos feux est aussi un critère important. La manoeuvre d'une voiture est plus risquée face à un motard qui ne dispose que d'un phare central. Ainsi, un agencement vertical ou mixte améliorera la visibilité du deux-roues. Celle-ci sera plus clair si le véhicule possède un phare central et deux feux sur la fourche. Les codages couleur améliorent, eux aussi, votre présence sur la route. Les chercheurs ont testé la meilleure manière de configurer vos feux. Ils en ont conclu qu'un éclairage couleur et un agencement de vos feux à la verticale offre une meilleure visibilité pour votre sécurité. Cependant, la couleur que vous allez choisir se doit de respecter les réglementations. Parlons de votre casque Comme tout motard qui se respecte, vous portez toujours un casque. Obligatoire à chaque fois que vous roulez, il doit être homologué. Le casque homologué Cet équipement primordial pour un motard peut sauver la vie. Saviez-vous que 54 % des accidentés en moto sont victimes de lésions encéphaliques? Cette obligation est définie par l'article R431-1 du Code de la route et ce depuis le 28 juin 1973. Chaque casque doit être marqué d'une étiquette sur la jugulaire. Elle sera verte si elle est une norme française et blanche si elle est européenne (lettre E et numéro qui indique le pays d'où vient l'homologation). En France, ce sont les 2 seules couleurs reconnues pour une homologation en règle. En matière de sécurité, la France impose des bandes réfléchissantes aux motards. A l'achat de votre casque, vous trouverez 4 autocollants réfléchissants. Ils devront être collés sur les 4 côtés de celui-ci. Ils sont gratuits et le vendeur peut les apposer à votre place sur le casque. Sachez que s'il vous prend l'envie de ne pas porter un casque homologué ou les bandes réfléchissantes, vous serez en infraction. Vous pourrez écoper d'une amende de 90 euros et d'un retrait de 3 points sur votre permis. Le casque à LED Il existe sur le marché des casques à LED. Il est lumineux et constitué d'une fibre optique de LED et d'un accéléromètre. Celui-ci va déceler les vitesses du motard et envoyer un signal sur la partie latérale ou arrière du casque. Indiquant aux autres conducteurs le changement d'allure, il propose 5 intensités lumineuses. Il va attirer le regard et dispose aussi d'une luminosité saisissante pendant la période crépusculaire. Rechargeable, il peut tenir jusqu'à 2 heures par jour. Cette mesure de sécurité n'est pas encore bien populaire en France mais au vu de son potentiel sécuritaire, cela ne devrait pas rester longtemps le cas. D'autres méthodes pour être visible sur la route Outre les mesures de sécurité prévues par la loi, les équipementiers moto proposent d'autres manière de se protéger. Ce sont des produits efficaces mais peu discrets. L'on parle de visibilité dimensionnelle. Une vision à 360 ° Elle tend à identifier le gabarit de votre véhicule sous forme de matériaux réfléchissants. Ils se présentent sous forme de stickers de différents motifs à coller sur les jantes ou autres supports de votre moto. Cette solution personnalisable s'adapte facilement à la taille de l'endroit où vous l'apposerez. Ainsi, ils vont apporter une visibilité accrue sur les contours de votre véhicule à 360 ° donc sur tous les côtés. Il vous sera facile de laisser parler votre style sur tous vos accessoires et sur votre moto. Vous pourrez opter pour des images, des logos ou les formes géométriques tout simplement. Le choix est vraiment large et tout est possible. Le motif choisi est ensuite collé sur le matériau réfléchissant puis découpé. La visibilité à 360 ° va assurer une sécurité à votre deux-roues. Il sera facilement identifiable de tous les côtés et pour tous les autres conducteurs. La tenue vestimentaire Saviez-vous que le fait de porter des couleurs claires pour chevaucher votre moto était judicieux ? En effet, cela vous permet d'augmenter votre visibilité sur la route. Outre, les blousons à bandes réfléchissantes, le blanc apporte le même résultat. Vous pouvez aussi mettre des LED sur vos sacs à dos afin de mieux vous faire voir en conduisant. Les fabricants prennent très au sérieux la sécurité des motards. Ils mettent au point des accessoires pratiques, ludiques mais aussi performants et innovants. N'oubliez pas que les premiers réflexes sécuritaires pour un motard sont l'entretien de ses phares et de ses équipements dans leur ensemble.
  1. Charger plus d’activité