• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Comment gérer les embouteillages à moto

       (0 avis)

    A cause de sa taille, la moto a été toujours appréciée pour circuler plus rapidement en ville. Elle reste le moyen de déplacement le plus efficace pour éviter les embouteillages. Elle permet en effet de réduire considérablement les heures passées dans les bouchons. Cependant, en dépit du gain de temps qu’elle offre, la conduite dans les embouteillages présente de nombreux risques parmi lesquels on peut citer les accidents de circulation.

    C’est pourquoi les motards sont tenus d’adopter un mode de conduite convenable garantissant leur sécurité et celle des autres usagers de la route. La loi prévoit même à cet effet des règles fortement contraignantes, et la violation desdites règles expose l’auteur à des sanctions pénales lourdes comme une amende ou un retrait de points sur le permis. 

    Associer gain de temps et sécurité est possible, mais pour ce faire, il y’a des conditions. Quelles sont donc les consignes à respecter pour rouler à moto dans les embouteillages ? Retrouvez dans notre article les conseils pertinents qu’il faut scrupuleusement suivre pour conduire en toute légalité et en toute sécurité dans les bouchons routiers.

    Des conseils pratiques pour gérer les embouteillages à moto

    Voici quelques conseils pratiques qui vous permettront d’une part de prendre soin du moteur de votre engin à deux roues et d’autre part de rouler en toute sérénité dans les embouteillages. 

    Le motard doit anticiper les embouteillages. Dès qu’il aperçoit un bouchon, il doit ralentir et allumer les feux de détresse. Ensuite se placer sur une surface de repos. 
    En effet, votre mode de conduite exerce un impact considérable sur l’état de vos équipements mécaniques. De ce fait, il convient d’adopter les bonnes habitudes pour ne pas altérer la qualité de votre moto.

    Rouler au pas dans un embouteillage peut causer la surchauffe de votre moto et endommager le joint de culasse. Cette attitude peut aussi altérer l’embrayage. Le fait de s’arrêter évite alors de faire souffrir votre engin. 

    Toutefois, vous pouvez continuer à rouler avec prudence et suivre pas à pas les voitures tout en respectant le code de la route ou bien circuler avec les remontées de file en observant quelques règles de conduite.

    Un rappel sur les règles de dépassement 

    D’abord, il convient de rappeler quelques règles prévues dans le code de la route. Premièrement, il faut savoir que la loi ne prévoit pas de règles spécifiques relatives à la conduite dans les bouchons. Toutefois, certaines dispositions peuvent bien s’adapter à cette situation. Il en est ainsi des règles de dépassement. En principe, il doit s’effectuer à gauche. 

    La violation de cette règle est sanctionnée par une amende de 135 euros si le motard se fait attraper par la police. Cette règle ne souffre d’aucune exception. Le dépassement doit aussi être accompagné d’un clignotant en vue de signaler votre intention. Le motard doit s’assurer qu’il est bien visible et que cela ne fait pas obstacle à la circulation des autres usagers de la route.

    Avant de dépasser, le motard doit être capable de rabattre sans freiner le rythme de la circulation. Vérifier également qu’il n’existe pas de panneau qui interdit le dépassement. Toutes ces conditions doivent être respectées cumulativement. La réglementation interdit également le fait de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence.

    La circulation inter-files

    Avant tout détail ou information dans cette partie, il convient de souligner que la remontée des files de voitures est une pratique tolérée. Ainsi, elle n’est pas interdite, mais doit se faire avec plus de prudence. 

    Ce qu’en dit la loi ?

    En général, le code de la route ne contient pas de règles concernant cette conduite. La légalisation de cette pratique tarde encore à venir alors qu’elle a besoin d’un encadrement rigoureux pour prévenir les accidents. On rencontre le plus souvent cette situation sur une autoroute ou sur le périphérique. 

    Même si elle permet d’aller vite, la circulation inter-files présente un danger parce que les autres conducteurs pourraient être surpris par la présence du conducteur et de sa moto. Quelles sont alors les techniques à adopter pour éviter les accidents ? 

    Même si ce type de conduite n’est pas sanctionné, le conducteur de moto doit éviter de se faufiler entre les files par le biais de zig zag. En cas de non-respect des consignes, le conducteur peut risquer sa peau et mettre en danger tous les usagers de la route. 

    hqdefault_opt.jpg

    Quelques précautions à prendre pour circuler en inter files

    Gestes simples et utiles, voici les quelques gestes que peuvent adopter les motards afin de rouler avec prudence et sans risques de grande impatience. Ces gestes sont :

    • Rouler le plus à gauche possible entre les deux voies 
    • Ne jamais dépasser la limite de vitesse autorisée, réduire même votre vitesse à 20 km à l’heure pour ne pas surprendre les autres conducteurs. En cas de vitesse excessive, il est possible de se voir infligé une amende de 135 euros. 
    • Éviter d’accélérer de manière intempestive
    • Le motard doit aussi prendre quelques précautions en anticipant les actions des autres automobilistes et en respectant les signaux de changement de direction de ces derniers. 
    • Pensez à améliorer votre visibilité par un gilet fluorescent ou d’autres équipements efficaces. Ces équipements d’identification sont un autre moyen efficace de prévention contre les accidents
    • Se servir de l’avertisseur sonore avec parcimonie. Si un autre engin à deux roues vous suit de trop près, l’idéal est de le laisser passer.
    • Laisser une distance raisonnable entre vous et l’autre engin à deux roues qui circule entre les files de voiture. Le non-respect de cette distance est aussi passible d’une amende de 135 euros. 
    • Ne jamais oublier d’utiliser les clignotants en cas de changement de direction ou en cas de prise d’un virage.

    Le recours à cette pratique ne doit se faire qu’en cas de trafic congestionné et quand les voitures sont arrêtées ou bien lorsque la circulation est très lente. Une remontée de file sans motif est également passible d’une amende 35 Euros.

    Il convient de rappeler que la pratique d’une remontée des files pourrait être réprimée par les agents de police comme étant un dépassement à droite, et donc être sanctionnée par une amende de quatrième classe dont la valeur est de 35 Euros.

    En somme, gérer les embouteillages en utilisant votre engin à deux-roues est possible, mais demande le respect de certaines consignes importantes de conduite.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.