• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Augmenter sa visibilité avec des feux additionnels

       (0 avis)

    Le manque de visibilité d’un véhicule est à l’origine de nombreux accidents de la route pendant la nuit. Les sinistres se produisent dans la majorité des cas au milieu d’une intersection ou bien lors d’un dépassement. Le motard doit s’assurer d’être bien vu par tous les usagers de la route pour prévenir les collisions.

    Il doit disposer d’une bonne vision crépusculaire. L’ajout de feux additionnels, est-ce une solution pour augmenter la visibilité de votre moto ? Les conducteurs professionnels ont déjà témoigné de l’efficacité des feux additionnels. Découvrez dans notre article les bonnes raisons d’utiliser ce système d’éclairage et les conseils pratiques avant d’acheter vos feux additionnels.

    Les bonnes raisons d’ajouter des feux additionnels

    L’éclairage figure parmi les éléments obligatoires pour rouler en toute légalité. Il participe considérablement à l’amélioration de la visibilité de votre deux-roues. Les feux additionnels sont des alternatives efficaces aux équipements conçus pour optimiser la visibilité de l’engin. C’est la raison principale de l’éclairage supplémentaire. Le design passe au second plan. D’abord, les feux additionnels offrent plus de visibilité à la moto. 

    Être bien vu par les usagers de la route, consiste à attirer l'attention des autres conducteurs ou bien des piétons. Avec les feux additionnels, il est plus facile pour les autres automobilistes de repérer votre présence, même de loin. Le fait d’ajouter des éclairages offre aussi une vision nocturne plus large. Ils sont aussi efficaces en temps couvert de brouillard. Cependant, leur efficacité dépend de la capacité de la moto à supporter l’éclairage supplémentaire. 

    Il convient alors de se renseigner avant d’investir votre argent. Pour certains modèles de motos, il faut prévoir un nouveau boîtier anti-erreur en cas d’éclairage supplémentaire. Soulignons aussi que l’ajout des feux additionnels entraîne une augmentation de la consommation. 

    Citation

    A lire aussi : Rouler à moto la nuit

     

    La légalité d’un éclairage supplémentaire

    La loi prohibe la modification de la principale source lumineuse, c'est-à-dire la réduction du niveau de luminosité du feu d’origine de la moto. Par conséquent, il autorise un éclairage supplémentaire. Toutefois, elle interdit des feux de route supérieurs à deux sur une moto. En principe, la loi n’impose pas l’ajout de feux additionnels. C’est une mesure de sécurité facultative pour les motards. 

    Elle n’exige pas l’installation des feux à LED, à xénon ou les feux halogènes. Les conducteurs pourront donc choisir en toute liberté les feux qu’ils estiment les plus performants. Il faudra toutefois éviter de provoquer des éblouissements, qui ne font que perturber la vision des autres usagers de la route. 

    Le coût des feux additionnels

    L’investissement pour des phares additionnels peut vous coûter entre 50 et 350 euros. L’achat en ligne de feux additionnels est désormais possible. Des vendeurs spécialisés offrent des kits complets selon le modèle de votre moto. Ainsi, vous n’aurez plus de problèmes à trouver les feux additionnels adaptés à votre deux-roues. 

    Il propose aussi des feux additionnels avec adaptateur qui sont plus chers. Concernant les prix, l’acquisition auprès des grandes marques est plus coûteuse. L’achat doit être assorti d’une garantie. Elle peut aller jusqu’à 5 ans. Vous pouvez dénicher une garantie supérieure en ligne. 

    61ilgWRkAQL_opt.jpg

    Quels feux additionnels choisir ?

    Les phares performants sont ceux qui offrent un niveau de luminosité significative, résistants aux vibrations. Vous avez un large choix, mais il faut surtout définir l’usage que vous souhaiteriez en faire : éclairage plus loin ou plus large ou bien plus intense. 

    Si on se base sur ce critère, on fait la différence entre deux types de feux additionnels : les feux à longue portée et les feux à angles larges. Les feux à longue portée sont conçus pour un éclairage de loin tandis que les feux à angles larges offrent un éclairage limité de plusieurs mètres. 

    On distingue également les feux halogènes, les feux au xénon et les ampoules LED. Les ampoules halogènes sont les moins coûteuses, mais sont jugés moins performants. Les feux au xénon sont plutôt de grande taille donc inadaptés à certains modèles de motos. Les ampoules LED sont les plus tendances. Elles sont vendues à un prix onéreux, mais présentent de nombreux avantages. Elles ont une durée de vie satisfaisante, qui peut aller jusqu'à 25 000 heures. 

    Si vous cherchez des solutions économiques, optez pour les ampoules LED. Vous pouvez rencontrer des difficultés pour la pose en cas de feux supplémentaires inadaptés au carénage d’origine de votre deux-roues. Ainsi, il faudra étudier en avance la place de ces feux additionnels.

    Entretenir les équipements

    L’entretien de ces équipements consiste en premier lieu en un nettoyage régulier. Les saletés peuvent affecter la puissance des ampoules. Elles diminuent leur efficacité et peuvent nuire à votre sécurité. Le nettoyage sert à enlever les insectes et éliminer les poussières encrassées sur l’optique des phares. Des lingettes de nettoyage permettent de démoustiquer ces feux.

    Pensez à remplacer les ampoules périodiquement. Le remplacement annuel est nécessaire pour les ampoules halogènes. Tandis que les feux LED et les feux à xénon possèdent une durée de vie plus importante. Comme son nom l’indique, les feux additionnels ne sont pas encore montés de série sur votre moto. 

    Il est fortement conseillé d’allumer les feux après démarrage du moteur. Cette astuce permet d’offrir plus de longévité à vos équipements. Mais encore faut-il que votre deux-roues dispose d’un interrupteur. Il n’est pas possible pour les feux de croisement qui s’allument de façon automatique. Pour certains modèles motos, les feux de croisement ne s’allument que si le moteur démarre. 

    Réglage des feux additionnels

    Prenez le temps de vérifier l’état de vos phares avant de prendre la route. La loi prévoit l’allumage en permanence des feux de croisement en cas de conduite sur la voie publique. Le réglage est aussi indispensable pour avoir une meilleure visibilité. Le réglage consiste à vérifier si le faisceau offre une luminosité à la hauteur de l’optique.

    Les feux doivent renvoyer une lumière sur le carénage du véhicule qui se trouve devant vous. Vous devez aussi régler vos feux pour éviter l’éblouissement. Pensez à les placer le plus bas possible. Le montage doit se faire avec vigilance. Faire appel à un professionnel est une solution, mais vous pouvez vous-même le faire. 

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.