• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Surchauffe moto : causes et solutions

       (0 avis)

    Plusieurs défaillances peuvent causer la surchauffe de votre moto. Quelques signes vous permettent de détecter si votre deux-roues chauffe. Il commence à avoir quelques ratés. Le déclenchement intempestif du ventilateur marque aussi une défaillance. Vous pouvez aussi sentir de l’essence dans les gaz d’échappement. Vous aurez plus de souci si l’engin ne démarre plus. 

    On rencontre fréquemment les causes liées aux problèmes mécaniques. La surchauffe d’origine mécanique nous intéresse particulièrement dans cet article. Quelles sont donc les causes et les solutions adaptées à la surchauffe ? Il convient de vérifier tous les composants du circuit qui peuvent être à l’origine du dysfonctionnement. 

    Il existe quelques précautions à prendre afin de prévenir ce genre de problème. La meilleure solution consiste à connaître la cause et prendre les mesures adéquates. 

    Les problèmes mécaniques à l’origine de la surchauffe

    Une utilisation extrême peut produire une surchauffe, mais passagère. On peut avancer qu’en majorité, les problèmes mécaniques sont à l’origine des défaillances. Ils doivent être réglés sous peine de compromettre la résistance de vos pièces. 

    En principe, le moteur à combustion fonctionne comme suit : un tiers des calories dans l’essence se transforme en énergie mécanique. Le reste doit être évacué à travers le circuit. Ainsi, il faut trouver l’équilibre entre la production et le dégagement de calories. 

    Les gouttelettes d’essence entraînent rapidement la propagation du front de flamme. Le manque de carburant est l’une des causes fréquentes de surchauffe d’une moto. Il ralentit le déplacement du front de flamme. Faute de carburant suffisant, la durée de la combustion devient lente et aboutit à une surchauffe du moteur. 

    Citation

    L’avance à l’allumage peut aussi être à l’origine de surchauffe. Il accroît la pression dans le cylindre et peut provoquer une détonation. Cette dernière peut aller jusqu’à crever le piston à cause de l’explosion. Cela dépend du degré de pression. 

    La pompe à eau peut être source de problème en cas de défaut d’entraînement. Elle n’arrive pas à refroidir suffisamment le moteur. La solution consiste à passer en revue la rotation de la pompe à eau au démarrage du moteur. 

    La présence de bulles d’air dans le circuit de refroidissement est aussi un facteur qui provoque la surchauffe. Ainsi, il faut éviter que la pompe à eau brasse de l’air. 

    La défaillance du calorstat peut aussi causer la surchauffe. Cet équipement laisse circuler l’eau vers le radiateur quand le moteur est à chaud. Il se déforme selon la température du circuit de refroidissement. Si le moteur atteint le degré suffisant, le calorstat s’ouvre pour laisser l’eau circuler. Il permet de diminuer l’usure mécanique et les émissions polluantes. Son dysfonctionnement entraîne la surchauffe du moteur. 

    Le thermostat sert à mesurer la température des bulles d’air et à faire circuler l’eau dans un circuit plus petit quand le moteur est froid. Il participe aussi au bon fonctionnement du moteur. Il aide à chauffer le moteur le plus rapidement possible. En cas de défaillance, il ne peut pas faire tourner le ventilateur. 

    Le fonctionnement du thermostat est similaire à celui d’un calorstat. Il s’ouvre et ferme selon la température. Il a pour rôle de déclencher le ventilateur si la température monte. Son dysfonctionnement entraîne donc la surchauffe du moteur. 

    Le niveau d’huile trop bas peut aussi être à l’origine de la surchauffe. Il assure aussi un rôle de refroidissement. 

    éviter la surchauffe moto

    Les solutions efficaces pour prévenir la surchauffe

    L’idéal serait de remplacer les équipements en cas de défaillance. Même si l’engin démarre encore, la température va augmenter inexorablement. Un appareil de diagnostic moto sert à examiner les différents composants et de prévenir les pannes au mauvais moment. 
    Un radiateur bouché peut aussi devenir source de problème. Le radiateur utilise l’air pour limiter l’élévation de la température. Il contribue aussi à l’amélioration du refroidissement. À la longue, des saletés s’accumulent. D’où l’intérêt d’un nettoyage régulier. S’il est recouvert de poussière, il diminue son efficacité, ne peut plus assurer convenablement son rôle. 

    Il est très visible donc il est facile de détecter s’il est obstrué. Il convient de les laver avec du nettoyeur HP. Un jet d’eau ou du soufflet est une solution efficace les saletés qui obstruent ces équipements. 

    Le nettoyage avec le vinaigre blanc est une astuce naturelle efficace pour le détartrage. Vous pouvez aussi ajouter des petits radiateurs passifs si vous circulez fréquemment dans un milieu urbain. 

    On fait la différence entre les deux-roues à refroidissement liquide et celles à refroidissement air-forcé. D’abord, elle peut être liée à l’allumage. Il faut faire attention concernant le calage ou le remplacement des bougies d’origine par celle qui offre plus résistance thermique. 

    Les bougies dites froides possèdent un indice de résistance thermique plus importante. N’oubliez pas de vérifier les réglages de l’allumage. N’hésitez pas à ajouter un ou deux bouchons d’huile. 

    L’ajout d’une écope de refroidissement forcé permet de refroidir plus rapidement votre moteur. Le cache qui entoure le cylindre ne suffit pas à empêcher l’air de circuler et produit un puissant courant d’air. 

    Si votre deux-roues dispose d’un refroidissement liquide, il faut veiller au bon fonctionnement du calorstat. Opter pour un liquide de refroidissement de bonne qualité qui dispose d’une meilleure capacité de dissipation de la chaleur. 

    Une quantité insuffisante de liquide de refroidissement rend la circulation de l’eau moins bien. Ainsi, il faut surveiller régulièrement le niveau du liquide

    Citation

    La baisse trop rapide du niveau du liquide indique la possibilité d’une fuite dans le circuit ou au niveau de l’échangeur eau/air. Afin d’éviter les pannes inattendues, veiller à ce que le niveau de liquide ne soit pas trop bas. Cela laisse la place à l’air et rend plus difficile le refroidissement. 

    La surchauffe d’origine mécanique est habituelle. Il est possible qu’elle soit associée à votre manière de conduire votre moto. Dans ce cas, il faut adopter les bonnes manières afin de prévenir les risques de pannes. 

    La chaleur importante en été favorise la surchauffe. À l’arrêt, l’idéal est de couper le moteur. Ce geste reste plus bénéfique à votre moteur. Une autre précaution consiste à placer votre deux-roues à l’ombre afin d’éviter l’élévation de température du moteur. 

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.