• ExpertMoto
    ExpertMoto

    Constat à l'amiable d’un accident de moto : les erreurs à éviter

       (0 avis)

    Après un accident de moto il est souvent difficile de garder son calme.  Il le faut pourtant afin de remplir convenablement le constat à l’amiable, l’objectif étant de ne pas être désigné comme le principal, voire l’unique responsable de l’accident. 

    Quelles sont les fautes à éviter lors d’un constat à l’amiable ? Afin de mieux vous accompagner, nous vous dévoilons dans cet article dix erreurs à absolument éviter.

    Qu’est-ce qu’un constat à l’amiable d’un accident?

    Le constat à l’amiable d’un accident est un document qui détaille les circonstances de la survenue de  l’accident, les différents dommages matériels et corporels. Non obligatoire mais pourtant très important, il donne aux assurances une version commune des faits, signé par les différentes parties. 

    Ce document est remis à chaque motocycliste par son assureur, qui  l’utilise pour décider des responsabilités et éventuellement des indemnisations. Le constat à l’amiable est important après chaque accident, même s’il ne s’agit que de dégâts anodins ou de légères blessures. 

    comment remplir un constat à l'amiable

     

    10 erreurs à éviter lorsque vous devez remplir un constat à l'amiable

    L’assureur ne rembourse rien en cas d’absence de constat. Son bon remplissage est donc très important. Que faut-il éviter lors de son remplissage ?

     

    Remplir le constat à la va vite

    Le remplissage du constat nécessite toute votre attention.  Il faut donc prendre votre temps pour cocher les différentes cases en énumérant tous les détails utiles : le nom de la rue, la présence ou non de feux de signalisation, le lieu précis, les noms du croisement, les noms des témoins, un numéro d’immeuble qui peut aider. Il ne faut cependant pas exagérer car il se pourrait que certaines informations se retournent contre vous.

    S’attarder sur le verso

    Le recto du constat amiable est la page que prennent en compte les assurances. Ces derniers se basent sur cette partie contresignée pour traiter le dossier. Pour cela, remplissez-la minutieusement en donnant les précisions et en fournissant les informations utiles. 

    Evitez surtout les surcharges et ratures et décrivez de façon concise l’accident. Le verso ne sert en réalité qu’à soutenir les renseignements fournis au recto. Evitez également de renvoyer le lecteur au verso. Les informations qui s’y trouvent ne seront pas prises en compte.  En cas d’insuffisance d’espace, utilisez la marge.

    Citation

     

    Exprimer votre ressenti

    Une case « observations » est réservée dans le constat afin que vous donniez vos remarques. Il est important de préciser que signaler dans cette case votre ressenti sur la vitesse excessive du tiers ou sur son état d’ivresse n’est pas quelque chose d’utile ou de recommandé. 

    Ces informations n’apportent rien au dossier puisqu’un expert fait l’état des lieux après l’accident. De plus, sans preuve, vos ressentis n’ont aucune valeur et ne peuvent être exploités. Gardez donc vos impressions pour éviter les tensions inutiles au cours du constat.

    Ne pas cocher la case « blessé »

    Même si vous ne ressentez que quelques douleurs, il est recommandé de cocher la case « blessé ».  Si vous ne le signalez pas, il serait difficile d’obtenir des indemnisations dues à un dommage corporel.  De plus, les douleurs anodines pourraient se compliquer et entraîner des blessures graves. Il serait impossible à ce moment de faire valoir vos droits.

    Citation

     

    Vouloir cocher toutes les croix

    Il se pourrait que certaines cases ne répondent pas fidèlement aux circonstances de l’accident. Il ne faut surtout pas les cocher même si elles semblent proches de celles de votre sinistre.  Les faits du dossier pourraient être mal interprétés. Ajouter plutôt ces informations dans la case « observations ».

    Signer l’accord sans être vraiment d’accord

    Si les renseignements que vous fournissez ne sont pas conformes avec ceux fournis par les tiers,  n’apposez pas votre signature sur le constat à l’amiable. Une fois signée, le constat ne peut être ni modifié ni contesté. 

    Pour la plupart des compagnies d’assurance, le constat fait foi.  Même un témoin ne pourra faire valoir le contraire de ce qui est déjà écrit.  Au cas où vous aurez omis certains détails ou vous n’aurez pas coché certaines case, précisez-le au verso du document.

    Privilégier les dessins

    Pour l’assureur les cases cochées priment sur les dessins. Les croquis viennent tout simplement justifier  les informations cochées et les observations. Toutefois, pour réaliser les croquis, faites-le minutieusement. 

    Représentez donc l’accident avec précision : conditions de survenue de l’accident, position des véhicules au moment de l’accident, les différents obstacles, la signalisation des panneaux et les points de choc. Le croquis doit aussi préciser le ou les conducteurs qui étaient prioritaires.

    Laisser filer un témoin

    Le témoignage du témoin peut s’avérer être utile devant le tribunal. Pour cela, il ne faut pas le laisser partir sans avoir pris au préalable toutes les informations qui sont liées à sa personne. 

    Pour cela, il ne faut pas juste se contenter de ses noms, prénoms, et numéro de téléphone, car ces informations pourraient changer.  Certaines données prises doivent être enregistrées afin d’être recevables devant un tribunal. Le témoin joue un rôle important dans la situation des responsabilités et donc, de votre indemnisation.

    Citation

     

    Ne pas envoyer son constat dans le délai

    Le constat doit être envoyé à l’assureur dans un délai de cinq jours ouvrés suivant le jour de l’accident. En cas de non-respect du délai, l’assureur peut prouver que le retard lui cause un préjudice. Il serait donc en droit de refuser sa garantie pour une aggravation du dommage par  exemple. Exigez un reçu qui servira de preuve au moment du dépôt du constat.

    Ne pas avoir de constat sur vous

    Gardez toujours sur vous à bord de votre moto, au moins une copie vierge et non remplie du constat à l’amiable. Si possible disposez de plusieurs copies vides de ce document hyper important car « On ne sait jamais » dit le dicton. Un accident peut arriver à tout moment.  Il est préférable de prendre ses précautions.

     

    En résumé, il faut savoir que le constat à l’amiable d’un accident de moto est un élément important de narration des faits ayant conduit audit accident. Même s’il n’est pas une obligation, il est très important, surtout dans les cas d’aggravation de la situation sanitaire, ou de la recherche de dédommagements. 

    Afin de remplir convenablement ce document, il est nécessaire de garder son calme et de le faire avec toute l’attention et la précision possibles. Certaines fautes sont à éviter au cours de cette opération, notamment celles citées dans le présent article.

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.