petit louis

Cr de ma semaine en moto pour la pêche en france

Messages recommandés

LE DEPART youpi
Enfin nous sommes lundi 6 mai , debout depuis 6 h30 pas une seule minute à perdre ,faire ses bagages avec plein de vérifications pour ne rien oublier , relire le roadbook pour la millième fois avec mémorisation des numéros des départementales que je vais emprunter pour rejoindre « La Lumineuse « ile d'oléron . Tout commence un 2 février lorsque je vois un poste sur le forum « surfcasting oléron « sur une rencontre inter-forum de pêche prévue mais sans plus. . Le 28 mars un nouveau poste de didier 17 avec beaucoup plus d'informations et là ca me titille , ca me titille tellement fort que j'ai l'idée de ouf : si j'y allais .J'en parle à ma douce moitié avec envie puis avec insistance et YES :P elle me donne le feu vert pour y participer. .Directement effervescence mentale pour régler tous les problèmes de logistique Et je suis là sur ma moto à 10 h 30 à faire mes adieux à la foule déchainée comme dans un départ en train de Don Camillo. Ouais bon y a juste ma femme . Après bisou-bisous je met les gaz avec un léger stress, j'ai quand même 900km à faire avec un sac à dos de 15 kg sur le dos . Le soleil brille, le moteur ronronne la route est belle sauf de Nivelle jusqu'à la frontière et ce dans les deux sens ,Motards faites attention, c'est criminel on dirait que c'est là qu'il y a eu le débarquement et qu'on a pas reboucher les trous . Passer ce champ de bettraves sortie Cambrai nord et par les départementales jusqu'à Survilliers ou là je reprend l'autoroute pour la traversée de Paris . J'ai toujours traverser Paris la nuit pour éviter la circulation et j'étais en voiture Traverser Paris en journée à moto c'est impressionnant et pourtant j'ai l'habitude à Bruxelles de la circulation .On est sur deux bandes puis d'un coup y en a 3 bandes à gauche ,2 à droite et les conducteurs de droite veulent aller à gauche et ceux de gauche à droite et toi t'es au milieu ,ca vient de partout. En plus ils savent tous ou ils vont et toi tu as la moitié d'un oeil qui surveille les véhicules, l'autre moitié les panneaux indicateurs ; la moitié de l'autre oeil la route pour éviter les trous et l'autre moitié au loin pour anticiper . Très content que ce soit derrière moi Direction Chartres par les nationales puis Tours par la N 10 les routes sont mieux entretenue que chez nous et le temps est clément . Et je suis très content d'arriver à Chatellerault ou j'ai réservé une chambre chez un routier « Au relais de L'aiguillon « . Hotel restaurant d'étape route de Richelieu que je recommande chaudement pour l'accueil motard et une nourriture plus que bonne et abondante . Le lendemain 9 h30 départ après un copieux petit-déjeuner , direction Poitiers ,Niort , Surgères , Rochefort ,Marennes pour enfin arriver au pont de l'ile .Ma route s'accompagne de légères ondées et d'éclaircies .Je traverse le pont avec un bon vent de travers ; Arrêt pour regarder l'heure 13 h et le soleil est là pour m'accueillir . J'ai un peu de mal à réaliser que deux jours avant j'étais à Bruxelles à servir des choppes . Direction Chaucre pour trouver le terrain et je me plante ,je retrouve sur la place du marché à Domino . Coup de téléphone à Xavier un des organisateur super sympa qui gentiment m'avait proposé de faire livrer mes cannes et ma tente chez lui , rencontre de l'administrateur du forum « surfcasting Oléron « et de Xavier autour d'une mousse . Là Xavier m'annonce qu'il a bien reçu mes cannes mais pas la tente Ces cons de GLS , ferait mieux d'éviter d'engager des analphabètes , ils sont pas chers mais renseignements pris c'est très courant qu'ils se plantent en un mot méfiez-vous . . Mais Xavier avait une tente de réserve et un sac de couchage ,direction le terrain montage de la tente et aménagement ,je suis le premier sur le terrain . Puis départ vers le pont ou je fais la rencontre d'un autre responsable de l'inter-forum : Yves et c'est à trois que nous partons pour flécher la route pour le terrain de camping Puis vers Saint-denis et une autre rencontre avec un gars super sympa du forum de l'Appa. La soirée se termine devant un menu de bonne facture quoique la viande un peu dure au 66 Café . Rendez-vous est donné à 9 h 30 au matin . Les choses sérieuses commencent youpi.
Quelques photos
Le départ

Le pont de l'ile


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben j'ai les 5 jours en CR avec quelques photos mais j'ai un prob avec l'ordi .

Vais arranger ça puis poster , comme c'est pas top le temps pour rouler ca fera de la lecture Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'adore cette région, j'y ai été en poste pendant 5 ans, La Rochelle et Rochefort/mer
sympa ta balade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour le partage 'tit Louis... Wink

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

JOUR 1
Après une nuit venteuse sous la tente , un petit coup de gaz et je suis à château pour la réunion du matin .Cool y a des couques au chocolat et du café autour d'une tasse. Super l'acceuil . Je fais la connaissance de plusieurs participants de l'inter-forum assez étonné de mon parcours pour rejoindre cette réunion de passionné de la pêche respectueuse . Reprise de contact avec l'omniprésent Xavier et je m'oriente vers une sortie de surfcasting au Saumonard J'arrive au environ des 14 h pour retrouver 5 ou six pecheurs et mes cannes de surf que l'un d'entre eux a pris la peine de les apporter ( grand merci à lui ) Une douzaine de cannes à l'eau et pas beaucoup d'activité poissonneuse .Mais 2 – 3 petit coup de vin rouge, » chevalier de la table ronde ...... « une bonne ambiance viennent combler ce manque de poissons Visite surprise de Xavier en jet-ski avec manu je pense .A la finale , nous ferons à trois : Danny , Didier et votre serviteur pour une nocturne ,jusque +- minuit heure à laquelle nous avons remballé toujours sans poisson . J'ai à cet instant précis derrière mon écran une pensée profonde pour Didier qui lors du retour a pris la tête avec son chariot de pêche bien chargé. Veux même pas le rêver tirer ce truc dans le sable Mais dans la nuit noire un raté d' embranchement nous emmène faire une promenade qui nous éloigne des véhicules Dur dur marcher dans le sable . Un bruit dans la nuit et j'entends : pas grave peut-être des sangliers Waouw chouette je suis rassuré perdu la nuit dans les dunes avec des sangliers :unsure: mais Didier toujours devant, tel une panzer division avance imperturbable, ça me rassure un peu . Il a l'air de savoir ou il va :whistle: ,on quitte enfin le sable et on tombe sur une route goudronnée qui je l'espère va nous ramener à nos véhicules .La petite phrase :" j'espère qu'on est dans le bon sens me donne un petit pincement au cœur" ; j'ai juste échappé à un infar .Sous mon équipement motard et avec le sac à dos des litres d'eau s'évapore Je ne vois pas la fin ,je vais mourir de soif, de faim et que sais-je encore . Ouais non je blague :whistle: . Enfin on arrive à nos véhicules , je me tâte pour voir si je suis encore entier et merde ; mon Gsm je l'ai perdu ; Un grand merci à Danny pour son courage il a sauté dans sa voiture pour refaire le chemin inverse jusqu'à la plage . Sur cet entre-fait , je retrouve mon gsm . Un grand moment de solitude m'envahit , :blush: t'as pas l'air con :blush: là .Après mille excuses de ma part , chacun prend son chemin pour un repos bien mérité . Il est +-+ 2h 30 lorsque mes yeux se ferment .
@ Didier : sur les 5 kg que j'ai perdu pendant l'inter-forum je t'en dédie 2,5 pour cette magnifique promenade au clair de lune :P Que du bonheur.

JOUR 2
Au petit matin aie , ouille ca tire de partout ,la marche dans le sable se rappelle à mes bons souvenirs et après quelques mouvements d'assouplissement direction château pour la réunion matinale journalière . Je crois que j'ai toujours 20 ans, oublié les aie et ouille de tantôt et je m'oriente vers la sortie kayack de mer . Aussi un moment fort dans mon périple . Après avoir enfiler une combinaison étanche et un gilet je dois avoir la grâce d'un bonhomme michelin Je regarde avec circonspection la mise à l'eau des kayaks et de leurs occupants ; pas cuit ça mais avec maîtrise les responsables de l'initiation m'évite un plantage et je me retrouve assis dans l'embarcation . 5-6 coups de rame me permette me voir comment réagis la bête et sans trop de maladresse on s'éloigne vers les parcs à huitres pour commencer la session de pêche avec un arrêt par les responsables afin de nous donner des explications claires , précises et des conseils judicieux sur cette manière de pêcher Et hop ca repart purée :blink: c'est physique ce truc ,je regarde si il y a pas de moteur ben non juste mes petits bras Un conseil sur ma manière de ramer , me permet de faire moins d'effort Enfin arrêt, c'est mes bras qui sont contents ,pour la préparation des cannes avec des leurres de surface leurres Positionnement des kayaks et action de pêche avec explications sur la manière d'animer le leurre . , action qui m'a semblé trop courte à mon gout mais c'est une initiation .C'est une manière de pêcher que je connaissais pas et que j'ai beaucoup aimé. C'est une sensation super d'être si près de l'eau en action de pêche et ca doit permettre de prospecter des zones inaccessibles par d'autres moyens Chapeau bas aux responsables des kayaks Tout a une fin et 2-3 mille coups de pagaie plus loin on se retrouve au port pour un exercice tout aussi périlleux d'équilibre qu'au début à savoir sortir du kayaks sans boire la tasse . Ouf je réussi et laisse mes impressions au micro d'un journaliste de la radio locale . Je me suis pas entendu mais avec mon accent 'une fois ' et le fait que j'ai insisté sur le fait que c'est physique ; j'espère que je n'ai découragé personne . Ca a été que du bonheur . A refaire mais avec un échauffement préalable . Et je dédie l'autre moitié des 5 kg perdus aux kayaks chocho
L'après-midi , rendez-vous pris avec Yves et son frère pour une sortie en bateau sur Saint-denis , belle bête le bateau et dès que j'ai mis le pied dessus ,je me suis sentis comme chez moi , bizarre mais c'est normal , le bateau bat pavillon belge . Embarquement avec un couple de jeunes pensionnés bretons, et un pêcheur rencontré le matin direction Chassiron . Le vent est soutenu , et la houle bien présente . Yves mène son bateau de main de maître tandis que son frère monte les leurres têtes plombées sur les cannes On dirait qu'il est vissé au bateau malgré les ballotements il a les gestes surs . Explications sur la manière de pêcher et nous sommes partis pour plusieurs dérives Le poisson n'est pas mordeur et après avoir changer de post plusieurs fois pas grand-chose de remonter à bord . Le bateau bouge solide et les estomacs des hôtes bretons ne résistent pas à ce roulis On se met à l'abri mais sans grand succès pour les estomacs récalcitrants Après quelques essais infructueux pour prendre du poisson nous décidons de rentrer au port . Au port on va boire une mousse , puis séparation et rentré au terrain ou je fais la connaissance de Retha et d'un de ses copains .Du possesseur du jet-ski et de deux jeunes dont l'un d'entre eux vient aussi de loin . Un bar au barbeu se fait mais j'ai trop faim et mange que dis-je suk dévore en vrac du fromage , saucisson, saucisse aux lentilles et la moitié d'un pain avec du rouge que du bonheur . En plus Retha me prête un gonfleur qui me permet de gonfler mon matelas . Avec ce confort supplémentaire et la débauche d'énergie dépensée . mes yeux se ferment tout seul et m'endort du sommeil du pêcheur ravi de sa journée :P


JOUR 3
le matin ,j'ouvre péniblement un oeil, il y a plus d'animation avec les nouveaux venus puis aie,ouille aie plusieurs fois , le kayak se rappelle à moi shit zut merde dur dur pour la mise en route :unsure: mais une fois la machine dérouillée et lancée ca roule ma poule . Purée , on est déjà vendredi que le temps passe vite . A la rencontre matinale ,je m'oriente sur le rock fishing discipline que je ne connais absolument pas nettement moins physique je pense ou du moins j'espère choix que mes épaules et bras applaudissent à 2 mains . Lieu de pêche les trous entre les rochers sur une plage près de Domino . Toujours les bonnes explications avec préparation des cannes et leurres sous les conseils de Christophe amen . Leurres qui sont spécifiques ainsi que les hameçons à cette pêche . Il y a une fascination à pêcher ainsi à vue et faire évoluer son leurre de différentes façons mais malgré ça je n'accroche pas ou à moins que ce soit la fatigue à ce style de pêche Aussi je pars et profite pour faire des courses repérer l'endroit de ma location et rouler en moto un peu partout dans l'ile J'ai dur à m'arrêter de rouler , belles routes pleines de virolos et c'est mon estomac qui me freine brusquement . Retour au terrain ,rebouffe garguantuesque avec recoup de rouge . Et même pas su profiter de la soirée , a peine ma tête ressent l'oreiller que je plonge dans un sommeil profond . Suis en phase récupération. .


Jour 4
Arrivée au local à château, blablater et décision prise de m'essayer à la pêche du bord aux leurres . Direction phare de Chassiron . Arrivée sans encombre et repérage des lieux . Descente des falaises de chassiron pour se diriger vers la mer qui me semble bien loin .Je suis à la traine, en effet mon leurre suite à une fausse manoeuvre de ma part s'est pris dans ma veste et je suis obligé de l'entaillée pour la libérer . Ben ca aussi c'est du sport ,le premier qui me dit que la pêche c'est juste jeter une ligne à l'eau et attendre ,je lui en colle une ; marcher sur et entre les rochers de l'estran pendant une bonne centaine de mètres entre les flaques d'eau tout en évitant de s' étaler lamentablement à cause des algues vachement glissantes faut y aller . Après quelques entre-chats digne de Béjart pour éviter l'étalement et surement aussi grâce à mes bottes de moto ,j'arrive sans problème et me met en action de pêche ; J'effectue plusieurs lancers sans grand succès après deux casses dans les roches ,je me rends compte que je suis pas équipé pour ce genre de pêche, pas les bons leurres et pas le bon équipement pour une pêche qui demande à être en contact direct avec l'eau . J'ai eu peur de l'effet de l'eau salée sur mes bottes . Et c'est avec beaucoup de regrets que je quitte les lieux , mais ce n'est que partie remise, j'y ai gouté et reste sur ma faim. Dans mes projets pour ma prochaine venue .
Je rentre au terrain et m'équipe pour aller prendre une douche sur le port de Saint-denis . Douche chaude qu'on m'a dit mais avec un toit de douche à ciel ouvert et toujours ce put... de vent je pense aux esqimaux et me demande comment ils font . Une fois qu'on est dedans ca va y a que le premier pas à franchir ; Douche prise ,je me dirige vers le lieu de la soirée et des stands . Je cherche un peu ayant rater une affiche . Y a plein de monde , des têtes connues d'autres pas plein de salutations enfin tout ce passe dans les meilleures conditions possibles seul regret pour un buveur de bière comme moi y a pas de buvette mais je pense que cet oubli sera combler l'année prochaine . Y a quand même quelques bières qui me sont offertes tank you amen que je m'empresse de faire disparaître . Direction une salle attenante avec gradins pour le tirage de la tombola , avec quelques intervenants représentant différentes association de pêche responsable idée de pêche que je partage totalement . Tirage de la tombola ou je gagne trois lots suis très content. Passage à une grande table ou est servis une sangria et de succulent toast et amuse-bouche ; les mandibules travaillent bien ; Chacun prend sa place à table et arrivée de deux somptueuses paellas préparées avec brio . Les mandibules s'affolent .Après 3 assiettes je suis repu mais faut encore de la place mais oui y a un dessert z »ont pensé à tout une tarte aux pommes chaudes vient parfaire ce banquet avec vin compris 12 euros les gars c'est donné niééé . Et pour la quantité y avait de quoi faire . Mais toute bonne chose à une fin et y a encore une trentaine de km pour rejoindre ma tente. Aussi je me sauve ,les bières , la sangria , le vin et la bonne bouffe me disent qu'il est l'heure, Monsignore car le lendemain c'est pêche en bateau. Bizarre autant j'ai dur à m'endormir à Bxl autant ici je suis à peine allonger que je refile un patin à Morphée . Je sais que certains de mes voisins de camping ont fait la fête mais rien entendu .Sommeil de plomb . ;+))

JOUR 5
Et merde dimanche matin c'est le dernier jour , petite mise en forme avec café et vite en route didju que le temps passe vite Arrivée à Saint-denis avec trois compères du camping et c'est à 7 que nous prenons le large sur le bateau de yves et son frère toujours aussi actif . La mer est plus calme que les autres jours et le poisson est mordeur donc que du bonheur à part un léger soucis stomacal pour l'un des copains campeurs mais j'avais des pilules de mer calme ca aide . Quelques dérives plus tard et une vingtainede bars plus loin ,il est temps de rentrer au port Ce jour est passé si vite que je n'ai pas grand chose à écrire Retour au camping pour tout replier et ce le plus rapidement possible car yves et son frère m'attentent au pont afin de m'offrir l'hospitalité Cela me prend finalement beaucoup plus de temps que prévu et cet Xavier qui m'offre l'hospitalité pour la nuit . C'est ainsi que j'ai pu faire connaissance de sa charmante femme pleine d'humour et de trois espiègles enfants que je salue au passage . La soirée se passe à blablater devant un spaghetti et rapidement il est l'heure pour un repos bien mérité surtout pour xavier qui tombe littéralement de fatigue
Le lendemain matin debout 7 h30 café et mise en route pour le retour sur la Belgique Départ effectif au alentour des 9 h et xavier me guide vers l'autoroute . Pancarte direction Poitiers un grand signe de la main et je me sépare de mon guide pour prendre l'autoroute à péage mais comme dit la chanson : ce n'est qu'un au revoir . Le retour se passe bien et est plus rapide malgré quelques pluies. Les souvenirs que j'ai en tête de cette semaine aide super à avaler les km .La rapidité ca se paie 35 roros pour l'autoroute cool font un prix pour les motos Juste sur la route je rencontre 2 champs d'éoliennes qui tournent bien et à leur approche je sais grace à un vent très soutenu le pourquoi de cet emplacement ça doit être un couloir de courant d'air à grande échelle . Bouf ca surprend . Et j'arrive à Paris . Tiens tout le monde m'a attendu,personne qui est parti ils sont venus ils sont tous là Bref y a toujours autant de circulation mais j'ai plus facile qu'à l'aller pour trouver mon chemin. Après le passage de la route champ de bettraves ou il faut être super attentif plus de stress et j' arrive à mon bistrot sur le coup des 18 h 30 . Ma femme me traite de fou d'avoir fait la route d'une traite mais comme j'ai plein de chose à raconter ...........ca passe .

Bilan de cette semaine :

2.293 km parcourus
1 semaine de bonheur.et de rencontres avec des gens passionnés
5 kilos de perdus ( merci Didier et les kayaks)
Plein de regrets que ce soit fini
Impatiente totale d'être de retour avec une météo plus clémente sur l'ile pour les vacances


Lien pour les photos




https://plus.google.com/photos/102195967937322088017/albums/5880531696440547201

http://imageshack.us/user/aplbook

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Super petit louis, bien content pour toi. Effectivement ça doit laisser des souvenirs dans la tête comme physiquement, mais on en est ça plus fière.
PS : Le bateau au pavillon belge, c'est une astuce au niveau du permis surtout pour sortir en mer. Si tu es proprio du bateau et pavillon belge, pas besoin de permis spécifique a la mer (permis côtier) car tu dépend alors du règlement du pays de ton pavillon. (ben oui, jai acheté mon permis i y a 15 ans et je me renseigne pour avoir le permis international canaux et pleine mer, LOL). La Belgique n'est pas qu'un paradis fiscal.
A&R et à bientôt, ça nous manque le bistrot à jojo et pti louis. Mais j'avais dis qu'avec le mariage ce serait plus soft, une année de transition. Mais là on fait un sevrage grave.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui la Belgique est plus cool point de vue législation et comme il bat pavillon belge il n'y a que les douanes qui peuvent monter à bord ,le bateau est considéré comme territoire belge .Le propriétaire du bateau m'a demandé de me renseigner pour avoir les papiers pour la pêche du thon rouge . Ca fait 10 jours que j'ai envoyé un mail à info@mobilit.fgov.be<info@mobilit.fgov.be>; sans réponse si tu as un autre créneau ou je pourrais me renseigner suis preneur . Courage le soleil arrive , ca va bientôt rouler .

A bientôt sur la route ou ailleurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites