killers19

ouveau Yamaha Vmax 1700 cc : la Loi du désir !

Messages recommandés

Le Vmax réapparaît sous la forme d'un muscle bike encore plus agressif de 1700 cc, 200 ch et 310 kg. Et ses acquéreurs devront se montrer combatifs, car seuls 1500 modèles sont prévus en Europe. 1er arrivé, 1er servi... Dès juillet sur internet ! Feu !


Sacrifié en 2002 sur l'autel des normes européennes après 16 ans de bons et loyaux services (100 000 ventes dans le monde dont 25 500 en Europe et 12 780 en France !), le fameux Vmax Yamaha réapparaîtra dès novembre prochain en concession, après le salon Intermot de Munich, sous la forme d'un "muscle bike" encore plus agressif.
Son nouveau 4-cylindres en V à 65°, considérablement mis en valeur dans un cadre en aluminium de type Diamant, passe de 1200 à 1700 cc. Il délivrera 200 chevaux dans le monde libre et les 106 chevaux réglementaires en France à 5250 tours (voir la fiche technique complète ci-dessous).
Le pari de Yamaha est de relancer ce modèle emblématique des années 80, mais doté des toutes nouvelles technologies du 21ème siècle. "Alors que la Vmax d'origine incarnait l'esprit "dragster", combiné à une image brutale et musclée, le nouveau modèle a été conçu pour émettre une sensation de force intérieure, simple allusion à l'incroyable puissance qui ne demande qu'à être déployée à tout moment", indique la marque.
Proposé à 19 990 euros en un coloris unique (noir), ses acquéreurs devront également se montrer tout aussi combatifs puisque seuls 1500 modèles sont prévus en Europe : premier arrivé, premier servi !
Yamaha a en effet décidé de renouer avec le marketing dit "de pénurie", qui avait particulièrement bien fonctionné lors du lancement du premier Vmax en 1985 (lire encadré ci-contre).
Pour le nouveau Vmax 2009, les réservations seront ouvertes à partir du 1er juillet sur internet uniquement (www.new-vmax.com) et la livraison aura lieu dans le réseau Yamaha à partir de novembre.




Présenté hier soir dans la pampa madrilène, dans un endroit tenu secret jusqu'au dernier moment, à grands renforts de show motorisés tous plus délirants les uns que les autres (runs de deux muscle cars toutes flammes dehors, développant respectivement 3000 et 6000 chevaux, suivis ni plus ni moins par un show de l'aviation espagnole sur fond de Pink Floyd !), le nouveau Vmax a toutes les chances de rencontrer le même engouement que son prédécesseur.
Car avec son look, sa puissance, ses matériaux nobles, son nouveau freinage, ses avancées technologiques dignes des hyper sportives les plus pointues (détails complets ci-dessous), le nouveau Vmax attire immédiatement les convoitises...
On pourra certes regretter ses 15 petits litres de réservoir ou les difficultés de trouver des pneus de telles dimensions, mais le nouveau Vmax a surtout une immense qualité : il fait irrésistiblement envie ! Une qualité toute bête, mais finalement pas si fréquente...



Le système d'admission variable électronique YCC-I (Yamaha Chip Controlled Intake) permet de faire varier la longueur du conduit d'admission "pour qu'il fournisse l'impulsion d'admission idéale quel que soit le régime moteur" : dès qu'il dépasse les 6 500 tours, des servomoteurs contrôlés électroniquement provoquent la séparation de chaque conduit, créant un conduit plus court (54 mm).
Quant au système de contrôle électronique de l'ouverture des gaz YCC-T (Yamaha Chip Controlled Throttle), conçu de la même façon que sur les Supersport de la marque, il permet de produire la courbe de couple idéale à tout moment, empêchant le Vmax "d'hésiter en cas d'ouverture trop soudaine du papillon des gaz".



"Un des objectifs principaux de l'équipe de conception de la nouvelle Vmax était de garder les dimensions physiques du nouveau moteur aussi compactes que possibles", ajoute Yamaha. Ainsi, bien que la cylindrée gagne près de 500 cc (1679 cc pour le nouveau contre 1200 pour l'ancien), le V4 incliné à 65° (contre 70 pour l'ancien) est plus court de 27 mm d'avant en arrière et plus haut de seulement 6,5 mm.
Le Vmax est en outre équipé de pistons en aluminium forgé, il est doté des bielles "Fracture-Split" cémentées utilisées pour la première fois sur la R1 en 2004 et ses cartes d'embrayage, d'allumage et d'arbre de transmission sont réalisés en alliage de magnésium léger.
L'échappement, équipé d'un catalyseur en nid d'abeille à 3 voies, est assuré par un système 4-1-2-4 avec des pots courts et relevés tandis qu'une sonde lambda détecte les niveaux d'oxygène et régule l'injection afin de réduire les émissions polluantes, conformément aux normes Euro3.



Côté partie cycle, l'empattement du nouveau Vmax est allongé (1700 mm contre 1590 pour l'ancien). Sa fourche revêtue de titane oxydé comporte des tubes de 52 mm offrant "une excellente rigidité", assure Yamaha, avec réglage de la précontrainte, de la détente et de la compression.
A l'arrière, la suspension de type "biellette de Monocross" est également réglable en précontrainte (avec un dispositif hydraulique de réglage distant plus facile), en compression (au moyen d'un cadran de commande placé sous le repose-pied passager) et en détente (par un autre cardan de commande sous le bras oscillant).
Enfin le freinage, souvent limite sur l'ancien modèle, est "l'un des plus sophistiqués et des plus puissants qu'une moto Yamaha ait jamais possédé", indique la marque aux diapasons : système ABS hydraulique dont l'unité centrale est placée sous la selle, double disque de 320 mm à l'avant avec étriers radiaux à 6 pistons et simple disque de 298 mm à l'arrière avec étrier simple piston.
Quant aux roues de 18 pouces, elles sont équipées d'un 120/70-R18 à l'avant et d'un "énorme" 200/50-R18 à l'arrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Disingn etrange à voir peut etre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je trouve qu il represente bien le vmax
ils ont garder le meme esprit peut etre meme trop mais vmax c est pas une moto
c est un esprit
rien qua voir leur forum et les rassemblement qu il font


mr je vous salut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites