killers19

Casque : Shoei XR-1000

Messages recommandés

Essai Casque : Shoei XR-1000


Test sur 10.000 kilomètres
Le XR-1000 est la nouveauté de septembre 2003, faisant suite aux XR-800 (lancé en 1997), puis XR-900 (en 2000).
Plus léger, plus aérodynamique, pourvu d'un écran pinlock d'origine, le XR-1000 est la réponse de Shoei à une concurrence qui avait fait vieillir le XR-900 en termes de performances et surtout de rapport qualité/prix.
Avec ses 1300 gr (1294 gr exactement pour le modèle testé) équipé du pinlock, le XR-1000 est d'office l'un des casques poids plume de sa catégorie.
Première surprise, le XR-1000 s'enfile comme un gant. Le large espace intérieur laisse en plus toute la place nécessaires pour des lunettes, mêmes grosses. Les porteurs de lunettes seront ravis et n'auront pas un seul problème d'enfilage.
Une fois enfilé, c'est ferme, sans aucun point de compression particulier. Ce n'est pas le confort molletonné d'un Z-One, mais c'est confortable. Le confort est encore renforcé par la douceur du garnissage intérieur.
Comme les autres casques de la marque, le XR-1000 propose la fermeture par boucle double D / double anneau : un système demandant à changer ses habitudes pour ceux qui ne connaissent pas mais qui s'adopte très rapidement pour tous ses avantages.
Une fois sur route, on apprécie une amélioration notable du XR-1000 : son large champ de vision, notamment par rapport au Z-One mais également par rapport à la majorité des casques du marché. Ce champ de vision permet d'apprécier la route mais surtout apporte une sécurité supplémentaire lors des contrôles.
De plus, en dynamique, ce casque se révèle encore plus léger et confortable, ne bougeant pas du tout à haute vitesse ni lors des coups de tête latéraux. Il permet donc de faire de longs parcours sans souffrir du tout des cervicales; ce qui est loin d'être toujours le cas sur les casques, même de cette catégorie.
Avec 3 entrées d'air et 2 extractions à l'arrière du spoiler, le XR-1000 se révèle très bien ventilé. Du coup, il est très agréable à porter, en hiver mais surtout en été, où il permet de ne pas cuire sous le casque. Pour les propriétaires de Z-One, le XR 1000 est donc beaucoup plus agréable à porter l'été que le Z-One (trop chaud).
Les entrées d'air sont facilement manipulables, même avec des gants et sur la route.
Avec un meilleur système d'aération que le Z-One, l'écran pinlock est ici moins indispensable. Mais comme il est désormais intégré, il permet d'éviter totalement la buée habituelle.
Le seul défaut de ce casque provient de son insonorisation, notamment par rapport au Z-One. Sans être aussi bruyant qu'un casque racing comme le X-Spirit, le XR-1000 est peu silencieux, à forciori aérations ouvertes. Il faudra donc toujours veiller à les fermer sur parcours autoroutier. Ce phénomène est amplifié par une visière ne collant pas toujours parfaitement au joint, pouvant être source de sifflements à haute vitesse sur certains modèles.
Les joues et protections de jugulaire sont maintenant amovibles. Elles peuvent donc être démontées et remplacées facilement, notamment pour être lavées.
Conclusion


Disponible du XXS au XXL, ce casque fibre à 365 euros a résolument permis à Shoei de rattraper son "retard" au niveau qualité/prix en proposant un excellent casque à un prix attractif.
La qualité Shoei ne se dément pas et garantit une très bonne résistance aux chocs et surtout une excellente longévité avec des mousses qui bougent pas ou peu.
Par contre, ceux pour qui l'insonorisation d'un casque est primordiale se dirigeront plutôt vers le Z-One.

Points forts Points faibles


  • Champ de vision
  • Maintien et confort intérieur
  • Ventilation
  • Poids


  • Bruit

Disponible dans les tailles XXS (51~52cm), XS (53~54cm), S (55~56cm), M (57~58cm), L (59~60cm), XL (60~61cm), XXL (62~63 cm).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites