killers19

Saxon Henchman, un rebelle dans un marché de niche

Messages recommandés



Présenté hier à Paris en avant-première, le prototype du nouveau modèle du constructeur américain Saxon, le Henchman ("acolyte, serviteur, écuyer"), vise un marché de niche : celui des motos passionnelles réalisées de façon quasi artisanale et vendues à prix d'or.



Caractéristiques techniques

Cadre : rigide
Moteur : S&S en V
Cylindrée : 1600 cm3
Puissance : 95 ch à la roue arrière aux Etats-Unis, soit environ 85 ch en Europe avec le carburateur homologué
Boîte : 6 vitesses
Transmission primaire : chaîne
Transmission secondaire : chaîne
Empattement : 174 cm
Roue AV : 80 rayons 21-90
Roue AR : 80 rayons 200-18
Fourche : télescopique 41mm (Springer en option : + 1000 €)
Freins : à disque avant et arrière Brembo
Pneus : Metzeler
Selle : à ressorts
Poids : environ 250 kg
Prix du modèle de base : 23 800 €
Garantie : 2 ans
Absolut Cycles : 12 rue des Boulets 75011 Paris www.absolutcycles.fr

Comme le reste de la gamme Saxon, le Henchman est équipé du célèbre moteur S&S, le constructeur américain basé dans le Wisconsin qui vient de fêter ses 50 ans. Il se situe dans la lignée des choppers américains, ces motos dépouillées, puissantes et légères qui permettaient de "dévorer l'asphalte infini des grands espaces", explique Saxon avec une certaine nostalgie.
Historiquement, ce type de bécanes était en effet exclusivement réalisé par des préparateurs : les premiers choppers voient le jour dans les années d'après Guerre, lorsque les jeunes américains se mettent à enlever tout ce qui n'est pas rigoureusement indispensable au bon fonctionnement de la moto tout en y rajoutant des éléments de décoration personnalisés.
Il en reste aujourd'hui plusieurs, mais la marque Saxon, créée en 2004 par des entrepreneurs issus de la construction immobilière, se différencie en fabriquant des machines entièrement homologuées, y compris pour le marché européen (allumage automatique des phares, réduction du bruit, pots d'échappement, etc.).





Les motos naissent aux portes du désert à Casa Grande, dans la grande banlieue de Phoenix (Arizona), où se trouve le siège de l'entreprise. Saxon est donc une marque relativement récente, mais elle affiche "une volonté et un professionnalisme supérieur à d'autres préparateurs de ce type de motos ", assure l'importateur européen Franck Vermeulen - rien à voir avec Chris ! - , directeur technique de New Rebel Motorcycles.

Les trois modèles de la gamme Saxon disponibles en Europe (Warlord, Firestorm et le "petit" dernier Henchman) "seront tous compatibles Euro3 d'ici quelques mois, avant le 1er janvier 2009", précise-t-il. "Absolut Cycles à Paris est sans conteste le plus beau magasin Saxon en Europe", poursuit Franck qui travaille également avec la Belgique, la Suisse, l'Italie et prochainement le Danemark (Copenhague) et l'Espagne (Marbella).
A l'origine d'Absolut Cycles, on retrouve Nicolas Torre et Xavier Essayan, qui a passé 20 ans comme mécanicien puis comme (très bon !) chef d'atelier chez le concessionnaire parisien ATS. "Aujourd'hui, Absolut Cycles représente pour moi l'aboutissement d'une longue expérience", se réjouit Xavier.
A contre-pied de la production actuelle


Le Henchman, qui aurait déjà enregistré plusieurs commandes en France (dont une hier soir lors de sa présentation !), est placé à un tarif "raisonnable" (tout est relatif !) pour une moto de ce type : 23 800 euros en version de base, auxquels peuvent s'ajouter 1000 euros pour une fourche Springer en option.

Il se différencie donc des deux autres modèles de la gamme par son prix (30 797 euros pour la Warlord et 29 900 pour la Firestorm), mais surtout par son empattement très réduit par rapport aux autres (174 cm pour le Henchman, contre 206 cm pour la Warlord et 198 cm pour la Firestorm) et par sa transmission finale par chaîne, et non par courroie.
"Il s'agit d'une moto très basique avec un cadre rigide, c'est le contre-pied complet de la production actuelle et le retour au Frisco des années 60 !", s'enthousiasme Xavier Essayan qui compte deux types de clients : "les puristes qui se font plaisir et ceux qui recherchent joujou urbain capable de déclencher des acclamations. A 99%, ce sont des personnes qui ont déjà eu des Harley mais qui veulent les préparer, ce qui revient très cher. Avec Saxon, ils peuvent avoir une moto quasiment unique".




"Saxon a vendu cette année 65 modèles en Europe, dont environ 25 en France", précise Franck Vermeulen qui vise pour 2009 un objectif de "100 à 120 ventes en Europe dont 30 à 40 en France, qui est notre meilleur marché avec l'Italie".
Le constructeur américain, qui emploie 35 salariés, fabrique ses motos de façon quasi artisanale. "22 personnes au total sont nécessaires pour la fabrication d'un modèle, mais sur la ligne de montage finale ils sont seulement 5 ou 6 à intervenir sur chaque machine", précise Xavier.
Graphismes réalisés à la main


"Chaque moto est unique, les graphismes sont réalisés à la main", surenchérit Franck Vermeulen qui a décidé il y a deux ans d'importer des motos américaines en Europe. "On a rencontré une douzaine de sociétés mais on a très vite choisi Saxon car ses dirigeants Jerry Petty et Steve Seymour, issus de la construction immobilière, travaillent dans une optique très professionnelle par rapport aux préparateurs amateurs, peu ouverts au marché européen".
Saxon, qui compte une trentaine de points de vente aux Etats-Unis, a produit cette année "450 motos dont 350 pour le marché américain, 60 pour l'Europe et quelques autres pour l'Afrique du Sud, l'Australie, etc.", poursuit-il avant de nous révéler qu'un quatrième modèle pour l'Europe - dont le nom est "encore à l'étude" - est prévu pour février 2009... Restez connectés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites