Betty-azurmotopassion

ATTENTION AUX GYROPHARES !

Messages recommandés

ce qui est rassurant c'est que du coup nos gentils gendarmes ainsi équipés pour mieux traire les conducteurs pourront passer plus de temps à s'occuper de l'insécurité

ben quoi on peut réver blbl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ça existe depuis un moment déjà.

Non , ce qu'il faut se méfier, se sont les motos banalisées avec des caméras embarquées. En fait le motard ( qui est un flic en civil ) roule et filme les véhicules ou motos aux comportements suspect . Ensuite , sans vous arrêtez, il rentre au bureau et rédige son PV qui 'il vous envoie. Si vous contestez, on vous invite au commisariat pour visualiser les faits.
SYMPA non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Effectivement c'est redoutable d'efficacité...

Depuis l’année dernière des motos banalisées traquent les infractions routières.

Plusieurs techniques sont utilisées :

Policiers en civil sur moto banalisée qui interpellent les usagers en mettant en marche leurs « clignotants bleus » et le passager en enfilant son gilet informant qu’il fait parti de la police (Paris).

Caméra embarquée sur la moto banalisée avec « collaborateurs » pas loin qui interviennent lorsque l’OPJ constate une infraction et en informe ses collègues par radio (Loire Atlantique, Luxembourg).

Caméra dissimulée sur le casque et qui enregistre en continue les infractions du code de la route (Montpellier)...

Cette idée est venue de chez nos voisins les Belges et s’est déjà développée dans d’autres pays comme le Luxembourg .

La première ville française à ouvrir le bal est « Montpellier » première ville test avec un Transalp vert.

Elle s’est développée vers d’autres villes françaises en commençant par notre chère capitale.

Cette année quatre motos de police banalisées circulent sur Paris à l’affut de la moindre infraction.

Cette moto, conduite par un agent en civil, est suivie à un kilomètre derrière, par un tandem de « vrais » gendarmes sur leurs motos officielles. Le motard « en civil », noyé dans la circulation, traque les comportements « à risques », tels que « l’utilisation d’un portable, le non-port de la ceinture, le refus de priorité ou même le non-respect des distances de sécurité, l’une des principales causes des accidents de la route difficilement verbalisable jusqu’alors... Car la moto « permet une meilleure mobilité... »

Dès que le premier motard est confronté à une « situation à risque » il en informe par radio ses collègues en indiquant, le numéro de l’immatriculation et la nature de l’infraction du contrevenant. Il ne reste plus alors qu’aux « vrais » agents qu’à interpeler leur victime.

Le «premier motard » ne verbalise pas et se tient à l’écart. Il n’intervient seulement en cas de contestation de l’infraction par l’usager intercepté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça me fait penser aux rasoirs, au départ on avait une lame, puis 2, puis 3, puis......

c'est les possibilités de se faire "coincer" qui m'y font penser

si t'as pas vu le radar fixe, le mobile, celui du feu .........., il te reste le gendarme banalisé qui viendra de toute façon te mettre une prune car on a tous un moment ou un autre une raison de se faire .......... affraidNoNoNo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites