Nicolas

Choses à regarder lors de l'achat d'un VTT usagé

Messages recommandés

Ce sujet vise à donner des trucs pour ceux qui veulent acheter un usagé, sans avoir peur de se faire avoir.

-# de série : la première chose à faire dans l'examen d'un VTT usagé, surtout si on croit avoir pogné un bon deal, c'est de vérifier si les # de série concordent à ceux sur les papiers et s'ils ont été punchés sur le frame de compagnie ou non. C'est le premier pas pour ne pas se faire avoir.

-les bearings de roue : Pour ce, il faut soulever l'arrière du VTT, brasser l'essieu de haut en bas, de gauche à droite. Aucun lousse de devrait être présent. Pour l'avant, il faudra soulever l'avant du VTT, secouer le pneu de haut en bas.

-les ball joints : Lever l'avant du VTT, brasser la table de roue (par la roue) et l'avant vers l'arrière. Si la table de roue bouge de sur l'attache qui la tient au frame, le ball joint peut être usé ou fini.

-les bearings de swingarm : lever le VTT, mettre un bloc en-dessous de la transmission (plus vers l'arrière que le moteur) et brasser le swingarm de gauche à droite. Si ça bouge, c'est fini, car un bearing de swingarm qui a du lousse ne fait pas long feu.

-la chaîne : Vérifier si elle est trop molle, si les rouleaux sont usés, si elle est étirée (au bout de l'ajustement) et regarder les spockets en même temps, s'il manque des dents et si les dents sont trop minces, ils sont dûs.

-la compression du moteur : il y a des testeurs pour la compression, mais on peut toutefois la viréfier soi-même. Si le VTT est à kick, il faut qu'il y ait une bonne résistance lors du démarrage. Un autre moyen aussi, c'est d'enlever la bougie et démarrer. Si ça sort de façon assez violente, c'est bon signe. Un moteur en forme, par exemple un 350cc devra avoir 155PSI ou plus.

-la fumée de l'échappement : lors du démarrage à froid, il faut regarder si ça fume. Si ça sort bleu, c'est signe de consommation d'huile. Si ça sort noir, c'est trop riche. Si ça sort blanc un petit peu, c'est normal, c'est la condensation qui s'en va. Mais si ça persiste après quelques minutes, dans le cas d'un modèle refroidi par liquide, ça peut être une fuite de prestone dans le moteur.

-les freins : premièrement, appuyer dessus, voir si le jeu est pas trop grand. Regarder aussi si la vis d'ajustement n'est pas au maximum. Ensuite, lors d'un essai, appuyer sur le frien avant, puis arrière, il faut que ça réagisse immédiatement et efficacement.

-la suspension : regarder s'il y a des fuites. Aussi, appuyer dessus, puis lâcher. Si ça remonte vite sans résistance, le shock est fini ou grandement usé.

-la direction : bouger les poignées de gauche à droite, pour voir s'il y a un jeu entre les poignées et la réaction aux roues. Examiner les tie-rod end aussi.

-clutch (manuelle) : déclutcher (départ) en 2e ou 3e vitesse. Si ça glisse sur plusieurs tours en 2e, c'est mauvais signe.

-embrayage (semi-auto) : monter le moteur jusqu'au point de friction, en première, puis donner un petit coup de gaz. Si le régime monte et puis que ça se met à avancer plus tard, les bandes de l'embrayage centrifuge peuvent être usées. Aussi, le laisser baisser de régime en grande vitesse en montant, puis étamper au fond. Si ça glisse à plein, c'est trop usé = mauvais.

-transmission : vérifier que les vitesses passent bien, s'il y a de la résistance au changement des rapports

-couleur de l'huile : Si l'huile est dorée sur la baguette, c'est correct. Si elle est noire ou si on peut y voir des dépots, c'est signe qu'elle a pas été changé récemment. Si le niveau est très bas, c'est signe qu'il regarde pas ça souvent.

-démarrage : en arrivant, vérifier si le moteur est bel et bien froid, puis le faire partir. Si ça tête, c'est pas terrible... Aussi, essayer le démarrage à chaud.

-arbre d'entraînement : Pour les VTT à shaft, il faut vérifier s'il y a du lousse dans les joints et dans les splines (cannelures)

-cardans (pour les 4x4 et ceux à suspension indépendante) : vérifier s'il y a un jeu. Aucun lousse de doit être toléré dans les cardans.

-le frame : regarder le VTT dans tous ses angles, afin de voir s'il est croche. Il faudra aussi inspecter le frame pour voir s'il est cassé ou endommagé.

-plaque ventrale : l'état de la plaque ventrale peut en dire long sur l'état et la façon dont le VTT a été mené. Si elle est toute bossée ou déchirée, le VTT a pas eu la vie facile.

-bolts moteur et autres : vérifier s'il ne manque pas de bolts sur la tête de moteur ou sur les couverts de transmission.

-système de 4x4 : Vérifier s'il embarque et débarque bien du 4x4 vers 2x4 et vice-versa. Aussi, pour les Polaris, vérifier les fuites d'huile possibles aux hubs.

-huile à différentiel : Dévisser le bouchon de remplissage du(des) différentiel(s). L'huile doit être dorée. Une huile blanchâtre a de l'eau et une huile noire a du mâche-fer dedans.

-faire un essai : écouter le moteur, voir s'il n'y a pas de cliquetis anormal, s'il ne cogne pas. Écouter si la transmission fonctionne en douceur. Aussi, écouter s'il y a des couic couic, c'est pas bon signe. Essayer le VTT comme il faut, le pousser un peu, afin de voir comment la machine se comporte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Very Happy tres bon topic nick sa va etre utile pour certains personnes dont moi je savais la pluspart des choses mais j'en ai apprit un peu Laughing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci sa va etre utile pour moi sa.


Merci bcp


Dany

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites