Tangawi-honda-camino

Réglages carburation

Messages recommandés

La plupart du temps le réglage du carburateur se limite au choix du gicleur principal, et au réglage des vis de ralenti et de richesse. Si vous ne souhaitez régler que ces éléments rendez-vous directement aux chapitres correspondants dans cette page. Par contre si vous souhaitez vraiment exécuter un réglage de a à z alors lisez la totalité de cet article, nous allons tenter de vous expliquer comment régler votre carburateur du mieux possible, en apportant des modifications sur les points suivant : le gicleur, la vis de richesse et la vis de ralenti..Mais avant tout, un petit lexique :- Une carburation trop riche est une carburation qui contient trop d’essence ou pas assez d’air.Symptôme : le moteur ne monte pas dans les tours : bleubleubleu…dans ce cas on dit que le moteur se noie.- Une carburation trop pauvre est une carburation qui ne contient pas assez d’essence ou trop d’air.Symptôme : quand vous accélérez il y’a comme un trou et le moteur perd son régime puis s’arrête comme lors d’une panne d’essence : bweuuu… dans ce cas on dit que le moteur s’étouffe.On commence par ce réglage car le circuit de ralenti débite en permanence, quelle que soit l'ouverture du boisseau.- On serre la vis de richesse à fond puis on la dévisse de 2 tours 1/2.- On augmente le régime de ralenti avec la vis de ralenti jusqu'a un régime de ralenti très élevé.- On laisse le régime moteur se stabiliser et on dévisse la vis de ralenti 1/4 de tour par 1/4 de tour jusqu'à sentir une baisse de régime. A chaque 1/4 de tour, il faut attendre que le régime se stabilise.- Quand on a obtenu cette baisse de régime, on revient à la dernière position où le régime moteur était élevé et on resserre de 1/8éme de tour.- On contrôle que le réglage de la vis d'air de ralenti est compris entre 1 et 2 tours à partir de la position "vissé à fond".- S'il y a moins d'1 tour, il faut augmenter la taille du gicleur. S'il y a plus de 2 tours, il faut diminuer la taille du gicleur. Et on recommence la procédure...- Quand on a obtenu un résultat correct, on refait tomber le régime de ralenti moteur à une valeur normale (entre 900 et 1500 tours voir plus selon les moteurs...) avec la vis de ralenti.Gicleur principal :Le gicleur détermine la carburation sur la plage 3/4 à pleine ouverture du boisseau (= de la poignée).On va se baser sur la couleur de la bougie pour déterminer le bon réglage.Il ne faut pas utiliser une bougie neuve, mais une bougie calaminé, car c’est celle ci qui change de couleur.Pour obtenir une coloration parlante de la bougie, il va falloir effectuer ce qu'on appelle un arrêt bougie.Si vous avez un doute sur la richesse de votre carburation, que vous penser que celle-ci est trop pauvre (pas assez d’essence ou trop d’air), pour éviter une détérioration de votre moteur avant d'effectuer ces tests, monter un gicleur plus gros (5 ou 10 points de plus).- Le moteur est chaud, vous choisissez une ligne droite longue et dégager et vous tirez à fond pendant une dizaine de secondes . Ensuite, coupez les gaz et stoppez vous! .- Vous démontez la bougie et vous regardez la couleur de l'isolant de l'électrode centrale et du culot. Si l'isolant de l'électrode centrale est sec et marron très clair et le culot de la bougie couvert d'un dépôt sec de suie noire, la carburation à plein régime est correcte.- Si l'isolant de l'électrode centrale est marron foncé et le culot de la bougie encrassé et humide, la carburation à plein régime est trop riche, il faut monter un gicleur principal plus petit.- Si l'isolant de l'électrode centrale est blanchâtre, la carburation à plein régime est trop pauvre il faut monter un gicleur principal plus gros.- Avant de changer de gicleur pour un plus petit ou un plus gros déterminez la marge (par exemple : culot très blanchâtre : +5points) pour aller vers le bon gicleur puis affinez de 2 en 2 et recommencez cet "arrêt bougie" à chaque changement de gicleur.Il y a certains symptômes assez visibles d'une carburation trop riche ou trop pauvre pour le gicleur principal :- Pour une carburation trop pauvre : quand on accélère au démarrage à fond de poignée, il se produit un "trou" à l'accélération, c'est à dire que le moteur va tomber brutalement dans les tours avant de partir.- Carburation trop riche : le moteur va taper son 4 temps (fonctionner irrégulièrement sans atteindre son régime maxi) et dans une grosse descente logiquement il se "débloque" et tape son régime maxi.Réglage final la vis de richesse :Au début du texte je vous ai parlé de préréglage du circuit de ralenti.Il était nécessaire pour effectuer les autres réglages. Mais maintenant, on va faire un réglage définitif.L'intérêt de ce peaufinage est d'obtenir une réponse franche du moteur à l'ouverture rapide de la poignée de gaz.- Le moteur est chaud. Vous vous asseyez sur la mob.Vous prenez la poignée de gaz à pleine main et vous accélérez franchement. La montée en régime doit être instantanée.- Si ce n'est pas le cas, corrigez le réglage en vissant ou dévissant (selon le type de réponse obtenue, caractéristique d'une carburation trop riche ou trop pauvre…) par 1/4 de tours la vis de richesse jusqu'à obtenir la bonne réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 la richesse du mélange air/essence :
Tout d’abort, il faut vous taper un bonne bourre dans une bele ligne droite bien longue, puis aretez vous et aretez le moteur des l’arret. dévidez la bougie et regardez la couleur de la porcelaine autour de l’electrode :
Si elle est noire : Il y a probleme, le moteur est trop riche, essayer un gicleur plus petit .
Si elle est blanche : Ateention, le moteur est sous-alimenté en essence, et donc mal huilé, la mob risque de sérré.
Si elle est marron choco : le reglage est bien fait !

Pour les gicleurs, il existe toute les taille de 51 à 150 dell’orto .

2 Choisir le diamètre de son carbu :
Ben la, beaucoup de monde disent que plus le diamètre du carbu est grand, plus la mob avance, pas du tout cela dépend du moulin qui l’entraine et surtout du cylindre :

Pour une 50cc aux norme, avec un moteur qui tourne environ a 10 000rpm, il vaut mieux un carbu 15, le carbu de 17 aportait une difference vraiment minime et la consomation augmenterai de beaucoup . j’vous conseille le dell’orto SHA, qui coute environ 30€

Pour une 50cc carement deja bien modifiée, qui tourne a environ 12 000 rpm avec un moteur "éspoir" ou "réplica", le carbu de 15 n’est pas non plus si vous voulez pas trop dépenser en essence,avec lui, l’acceleration et la vitesse de pointe ne variront peut par rapport au 17.5 . Par contre , si votre moteur tourne à nviron 12 000rpm, vous pouvez vous orienter vers un carbu de 17.5, evec lui tout les réglages sont possible , mais avec lui, il y a aussi 2 gicleurs,un ralenti et un prinicipal, pour une bonne acceleration, essayer un gicleur de 50 au ralenti et de 75 au principal . Pour faire varier la consomation, esayer de réduire la taille du principal . (la consomation sera quand meme importante )

Pour les autres taille de carbu, la difference de vittesse serait presque rien et la consomation augmenterait énormémaent .

3 Richesse :
Un moteur pauvre aura une bonne pointe, mais une mauvaise reprise et perd de l’acceleration . En plus avec ce reglage, vous risquez le serrage, le moteur ne s’huile pas bien .

Un moteur riche aura , par contre une bonne accélération et de bonnes reprises , il perdra malheureusement un tout petit peu de pointe. la consomation par contre va augmenter, mais le risque de serrage est minime, le moteur est bien graissé .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites