samy-lesbruleurs-de-gomme

Quelques conseil de sécurité

Messages recommandés

c'est longt a lire mais trés interessant


Au niveau des fréquences de vol, le scooter arrive en tête, suivi des sportives, des roadsters et des sport-tourisme. Les motos carénées sont plus chères à réparer que les basiques, donc également très convoitées. Les zones à risques sont les grandes agglomérations, avec en tête les villes du sud de la France et les zones frontalières ou portuaires qui sont reconnues comme des plaques tournantes du vol en général.

Le phénomène du vol, malgré l'augmentation du parc de deux-roues chaque année, reste une donnée stable. Il est même passé sous la barre des 100 000 vols par an depuis 1996 (plus de 200 000 en 1982). Si on le compare avec celui de l'auto, il est toutefois 4 fois plus élevé.

On ne le répètera jamais assez, le meilleur antivol c'est vous. La grosse majorité des vols arrivent à des personnes inexpérimentées qui font trop souvent confiance aux vendeurs ou à la publicité faite autour d'un produit.

Un endroit mal éclairé dans une rue déserte ou le 4e sous-sol d'un immeuble sont des endroits prisés par les voleurs. Contrairement aux idées reçues, le pourcentage de vol dans les garages et parkings représente 25 % des délits. La commission Stop-vol a simulé un vol en situation réelle, dans un parking sous surveillance vidéo : personne n'est intervenu.

Bien choisir l'emplacement du stationnement

Repérez un lieu bien dégagé, assez fréquenté et éclairé la nuit. Si vous voulez stationner sur le trottoir, veillez à na pas gêner le passage pour les poussettes, les personnes âgées ou handicapées, ou l'accès des pompiers. Si possible, repérez les points fixes potentiels (mobilier urbain, arbres, poteaux) pour y attacher votre moto.

Evitez les endroits entourés de murs, d'arbres, de massifs végétaux qui peuvent dissimuler votre moto. Evitez également les endroits déserts ou les lieux faiblement éclairés la nuit. De manière générale, évitez tous les lieux où la présence d'un individu affairé sur votre moto peut passer inaperçue du public.

Dans les cas où vous garez votre moto dans un garage, un parking ou un box, et même si l'endroit est gardé la nuit, il faut quand même attacher votre moto à un piquet ou un tuyau. On est jamais trop prudent.

Points de fixation de l'antivol sur la moto : plusieurs possibilités selon les types de machines
S'il n'y a pas de point fixe à proximité, sur la roue avant, passer l'antivol à travers et prendre les deux fourreaux de fourche et un bâton de roue pour les jantes en alliage et, dans la mesure du possible, passer l'antivol au-dessus des étriers de freins.

Sur la roue arrière, l'antivol doit prendre le bras oscillant et un bâton de roue. Si cela ne passe pas, en cas d'antivol trop petit, essayez en ne prenant qu'un côté du bras et en passant à travers la chaîne, voire la couronne ou le disque.

Evitez absolument de passer l'antivol simplement dans la roue car il peut être possible de faire rouler la moto sans être gêné par ce dernier.

Evitez aussi de bloquer l'antivol au point de le rendre immobile. Il doit toujours pouvoir bouger, cela rend l'effraction plus difficile

La meilleure solution : arrimer sa machine à un point fixe

Pour cela, essayez de trouver un point d'ancrage sur une partie fixe (cadre) ou très difficile à démonter. Si le point fixe est trop éloigné de la moto et que votre antivol n'est pas assez grand, vous pouvez utiliser un deuxième antivol pour faire rallonge. Toujours utiliser des antivols identiques en résistance ou un combiné U + chaîne (si elle est certifiée).

Evitez les points d'attache trop facilement démontables comme le silencieux d'échappement ou les amortisseurs.

Votre antivol protège votre moto mais pensez aussi à le préserver des intempéries et à rendre son accès difficile si possible lorsqu'il est fixé sur la moto. N'oubliez pas non plus le blocage de direction, même si son efficacité est insuffisante, c'est un obstacle de plus pour le voleur.

Le transport de l'antivol

Tout d'abord, transporter un antivol dans un sac à dos, ou pire encore autour du cou, est à proscrire. En cas de chute, la colonne vertébrale n'y résisterait pas. Il existe différents moyens de transporter votre antivol.

Support d'antivol. On trouve dans le commerce des supports vissés, pratiques, mais il faut éviter de les fixer à des endroits trop fragiles (garde boue ou plaque d'immatriculation…).

Logement sous la selle. Sur certaines motos, (à prendre en compte lors de l'achat), le fabricant a prévu un emplacement sous la selle pour loger en général un U. Il faut parfois découper dans le plastique pour loger certains modèles.

Porte-paquet. Quelques-uns permettent de glisser un U dans un guide ; sinon, on peut toujours le fixer dessus, bien à plat.

Top-case. Enfin, il vous reste le transport dans un petit coffre fixé sur le porte bagages, ou encore les sacoches, cavalières ou de réservoir.

Les antivols non recommandés

Quel motard ne s'est jamais dit un jour : " je ne vais pas investir dans un antivol cher, puisque ma moto, personne n'en veux ". Toutes les motos se volent, par besoin de pièces, d'accessoires ou autre. Aucune n'est totalement à l'abri, même attachée à un point fixe.
Il existe des antivols de tout format, à tous les prix, malheureusement pas dissuasifs pour un voleur, même très peu outillé. Simple chaîne sous tuyau de plastique, articulé ou " U " non certifié, vous aurez tout le temps de l'admirer, lorsqu'il sera seul à l'emplacement de votre moto. A peine bons pour fermer l'armoire à confitures, ils sont à proscrire d'office. Les vendeurs et distributeurs savent y faire pour nous présenter des antivols ou d'autres accessoires comme " produit moto ". C'est un artifice pour vendre des produits qui ne garantissent ni la qualité ni la sécurité


LES DISPOSITIFS COMPLEMENTAIRES

Le bloquage de direction

Souvent appelé Neiman, il a longtemps été considéré par les constructeurs de deux-roues comme étant le seul dispositif antivol. Bien que trop facile à neutraliser, l'usage en est toutefois recommandé car il oppose un barrage supplémentaire à l'éventuel voleur.

Les bloque-disques

Tout leur intérêt réside dans leur petite taille, qui permet de les transporter aisément. Par contre, ils ne permettent pas d'attacher sa moto à un point fixe et, de par leur conception, ne résistent que quelques dizaines de secondes aux voleurs.
A la rigueur, un bloque-disque peut convenir pour attacher un deux-roues lors de petite course (pain, cigarettes) à condition tout de même de garder un œil sur le véhicule

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

chez auto 5 ou autre marchand d'accessoire moto


prendre un interrupteur a mercure le placer a un endroit facile une vis ou ecrou 1fils sur le + de la baterie 1fils sur le + du claxon

vous stationer votre bijoux vous placer l'interupteur dans la position mininmum si on bouge la moto elle claxon sans arret



le top une balisse gps avec modem gsm prix environ 700roro

le top du top


1 on touche a la moto meme d'un mm un sms est envoyee sur votre gsm
2 la moto est deja volee vous la retrouver par gps 😢

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zizi-rid
Normalement on ne trouve plus ce genre d'accessoire...
Le niveau à mercure je parle hein!

Le mercure est interdit a cause de son effet néfaste sur l'environnement.
Dans le cas d'une chute où on casserait le niveau, ça peut faire des dégats importants... C'est pas bio-dégradable!

Mais c'est vrai que l'idée est bonne a un détail près...
Il est nécessaire de monter un relai pour un tel usage.
De sorte que quand tu mets le contact, tu interromps le circuit pour réccupérer ton claxon a l'état normal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour le mecure exacte mais ils ont fait un autre truc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites