Zorg

Essai au Quatar

Messages recommandés


Avant-dernières séances de tests avant le coup d'envoi de la saison le 12 avril au Qatar (lire notre Guide Pratique MotoGP 2009), les essais du Qatar, qui se sont déroulés en nocturne de dimanche à mardi, avaient tout de la répétition finale avant le lever de rideau 2009...
Tech 3 signe avec Monster pour deux ans

Bonne nouvelle pour l'équipe française Tech 3 qui vient de signer un accord portant sur deux saisons avec Monster, le fabricant de la boisson énergétique la plus vendue (en volume) aux Etats-Unis. Le team de Bormes-les-Mimosas sera désormais rebaptisé "Monster Yamaha Tech 3" suite à ce partenariat qui devrait permettre à Hervé Poncharal et à ses hommes de souffler un peu, après la défection de plusieurs sponsors durant l'intersaison : "être lié à une marque telle que Monster Energy est un privilège, c’est une grande entreprise qui a une image forte”, a commenté le team manager français.

Suite à l'absence de Sete Gibernau sur blessure, 17 motos ont tout de même foulé la piste qatarie grâce au retour surprise de Marco Melandri et de Kawasaki (lire Moto-Net.Com du 27 février 2009) au sein d'un tout nouveau team baptisé Hayate Racing, dirigé par l’ingénieur de l'ex-structure officielle des Verts, Ichiro Yoda.
L'ancien team manager, Michael Bartholemy, semble avoir été laissé sur le ban de touche, tout comme John Hopkins qui tenterait vainement de se recaser en Superbike... Assistant Marco Melandri, le manager de l'équipe est Andrea Dosoli, tandis que Jasja Bos prendra le rôle de coordinateur du team. Une solution un rien bancale et que beaucoup appréhendent avec crainte, Marco Melandri le premier : "c’était dur de se retrouver sur une MotoGP après plusieurs mois", avouait le Hérisson de Ravenne après à une première séance où il s'est pourtant inscrit en seconde position derrière Nicky Hayden (lire Moto-Net.Com du 2 mars 2009).
Avouant chercher des repères pour mesurer le réel potentiel de la ZX-RR, le n°33 a logiquement regagné le fond du classement lorsque les conditions de piste sont revenues à la normale : relégué à 2,056 sec le lundi, "Super Marco" pointait bon dernier hier soir à la clôture des essais, accusant un écart abyssal de 3,107 sec sur le leader, Casey Stoner... [center]Stoner : tout seul dans le désert !


Certains l'imaginaient durement affecté après la perte de son titre face à Valentino Rossi. D'autres, au contraire, pariaient sur le côté combatif et revanchard de l'australien pour lui prêter une superbe saison 2009... Mais dans tous les cas de figures, l'ensemble du paddock attendait avec impatience de pouvoir mesurer le potentiel de Stoner, a priori diminué par une persistante douleur au poignet...

Meilleur chrono lors des dernier essais à Sepang début février (lire Moto-Net.Com du 5 février 2009), l'ex-champion du monde en titre s'était en effet déclaré inquiet de ne pas pouvoir piloter correctement sa Ducati et surtout de ne pas être en mesure de réaliser des simulations de course...
Testant un nouveau bras oscillant sur sa GP9 au Qatar, Stoner a pourtant frappé fort dès le deuxième jour sur une piste encore piégeuse, avant de littéralement oublier la concurrence mardi soir avec un chrono de 1’55.744, enregistré lors de son 22ème tour !
Pilote le moins présent sur la piste durant ces trois jours, Stoner aura une fois de plus marqué de son empreinte le tracé du Qatar où il détient les deux dernières victoires en catégorie reine. Ravi de sa moto et de son chrono, le n°27 reste cependant prudent pour la suite des événements.

"Je suis évidemment très content de mon chrono et du rythme que nous avons imprimé aujourd'hui, même si j'aurais aimé pouvoir faire plus de tours et tester quelques éléments supplémentaires", commente le champion du monde 2007. "Nous savions que les conditions de piste se détérioreraient aux alentours de 22h et c'est ce qui s'est passé. Nous avons tout de même réussi à travailler un peu sur l'électronique et nous avons confirmé nos bonnes impressions sur le nouveau bras oscillant. Mon poignet a assez bien répondu : il me fait moins mal qu'à Sepang mais je n'ai pas retrouvé beaucoup de mobilité. Nous verrons comment ça se passe sur des circuits comportant des plus gros freinages et plus de virages à gauche", a conclu Stoner, victime d’une petite chute sans conséquence dans le virage n°2, juste après avoir claqué sa pendule !
Derrière le pilote Ducati, Jorge Lorenzo inscrit son nom en haut des feuilles de temps... à tout de même 0.989 sec du leader ! Incroyable pole man en 2008 pour sa première course en MotoGP, le n°99 semble avoir pris la mesure de ses nouveaux Bridgestone, comme le démontre sa progression durant trois jours : 13ème à 24,115 sec le premier jour dans des conditions dantesques, le prodige espagnol est remonté à la septième position à 1,261 sec de Stoner le lundi soir, avant de terminer second de ses essais devant son illustre coéquipier, Valentino Rossi !

Seul autre pilote à être passé sous la barre des 1'57, le Doctor complète le top 3 en 1'56.972 : l’italien a testé une nouvelle électronique sur sa M1 et malgré l'écart qui le sépare de son rival Stoner (voire de son voisin de box !), le n°46 s'est dit satisfait du travail réalisé durant ces trois jours : "notre position n'est pas mauvaise : nous sommes troisièmes, juste derrière Lorenzo. Stoner est très rapide mais je ne suis pas trop inquiet parce que nous avons une idée assez claire de ce que nous avons à faire. Je pense que dans un mois, avec quelques degrés de plus, nous serons OK. Ce circuit ne nous réussit pas trop, à la moto ou à moi, et notre objectif sera de faire mieux que l'an passé !", relativise le récent trentenaire (lire Moto-Net.Com du 17 février 2009).
Pedrosa : un genou à terre


Quatrième favori des bookmakers pour la saison 2009, Dani Pedrosa est malheureusement parti à la faute dès le second soir des essais, entraînant par là-même le réveil de vieilles blessures. Le pilote Repsol Honda, qui avait déjà écourté ses essais en Malaisie, a en effet été victime d'une lourde chute après avoir bouclé une petite trentaine de tours et s'est blessé au genou et à la main gauche...
"La première partie de la séance s'est assez bien passée et j'étais content des progrès que nous faisions", explique Dani Pedrosa, habituellement malchanceux durant les tests hivernaux : "les conditions n'étaient pas idéales avec du sable sur la piste, mais ce fut une chute inattendue ! J'attaquais le virage 10 quand je suis parti en high-side. C'est dommage, parce que nous avons déjà perdu du temps hier. Maintenant, je vais rentrer à la maison pour passer d'autres scanners. Espérons qu'ils ne révèlent rien de plus sérieux"...
Bridgestone supprime
les pneus intermédiaires

Conséquence de la crise économique et du passage au pneumatique unique, le manufacturier japonais tente de rationaliser les coûts afin de se concentrer sur le développements des gommes de courses. Après l'abandon des pneus de qualifications, le fabricant nippon a décidé de faire connaître le même sort aux pneus dits "intermédiaires". Situés entre le pneu pluie et le slick, les intermédiaires étaient assez rarement utilisés, d'où la décision de les retirer du panel de choix proposé aux pilotes MotoGP. "Le développement des pneus intermédiaires nécessitait un investissement important en termes financiers et de recherche, mais ils étaient si peu utilisés que je pense que tout le monde comprend pourquoi nous avons arrêté de produire ce type de pneu", justifie l'un des dirigeants de Bridgestone.

Hélas pour l'officiel HRC, l’Institut Universitari Dexeus de Barcelone a émis un diagnostic plutôt inquiétant : fracture du radius gauche (l'un des os de l’avant-bras) et plusieurs lésions et contusions au genou gauche... Celui-ci a de nouveau été endommagé et devra recevoir une greffe de peau, tandis qu'une vis de support sera fixée dans le bras gauche afin que la fracture du radius se reconsolide plus rapidement.
De sombres nouvelles pour l'Asimo du HRC qui devra rapidement se mettre dans le bain lors des essais IRTA, fin mars, pour ne pas accuser trop de retard sur ses rivaux... En attendant c'est son nouveau coéquipier, Andrea Dovizioso, qui se charge du développement de la RCV 212, tout en continuant d'en apprendre le fonctionnement !
Étrangement moins à l'aise avec sa moto d'usine qu'avec sa Honda "Client" de 2008, l'italien continue de jouer au yo-yo avec ses chronos et se plaint de maux multiples : manque d'adhérence en entrées de virages, drible et arrivée trop brutale de la puissance en sortie. Entre un pilote expérimenté au tapis et un rookie un peu perdu, les ingénieurs du HRC ont visiblement du pain sur la planche !
Quatrième à sept dixièmes de Stoner le deuxième soir, le n°4 termine ces essais nocturnes à la 8ème position à 1,705 sec du meilleur temps : "au bout d'une heure, nous avons commencé à avoir du dribble. J'ai pu faire un relais de 15 tours qui nous a montré que la moto n'est pas encore parfaitement adaptée aux pneus Bridgestone. Sur ce circuit en particulier, nous devons améliorer l'adhérence en entrée de virages et dans l'ensemble adoucir la transmission de la puissance", constate Andrea Dovizioso.

Quatrième et cinquième chronos mardi soir, Chris Vermeulen et Nicky Hayden jouent les revenants - au plus grand plaisir de leurs employeurs respectifs ! S'il est sans doute encore trop tôt pour se prononcer pleinement sur le réel potentiel de la GSV-R de Vermeulen et de Capirossi (6ème), leurs chronos très proches lors de la dernière séance (moins de trois dixièmes) et la troisième place de Loris aux essais de Sepang début février doivent donner le sourire aux troupes de Paul Denning !
Un contentement largement partagé par Nicky Hayden, le nouveau coéquipier de Casey Stoner qui pointe tout de même à 1,481 sec de son chef de file : "ce fut assurément une bonne soirée et nous avons bien progressé. Je suis vraiment content. Je me disais ce matin que ce serait le bon moment pour faire un pas en avant, parce que nous n'avons plus que deux jours d'essais avant le début de la saison", se réjouit le Kid du Kentucky.
"J'ai immédiatement eu de bonnes sensations avec le nouveau bras oscillant mais nous avons encore du travail à faire et nous devons faire plus d'essais comparatifs avec l'ancien pour tirer des conclusions", avance le champion du monde 2006.
Randy : premier pilote Honda !


Intercalé entre Capirossi et Dovizioso, le français Randy de Puniet pointe à la septième place à 1,657 sec du leader. Un résultat modeste mais malgré tout satisfaisant pour le n°14 et son team LCR, qui repartent ainsi avec le meilleur chrono enregistré par une Honda ! Fermement décidé à remiser ses vieux démons au placard, Randy a appréhendé ces essais sans précipitations et avec pour seul objectif de bien préparer son package pour la course.

"Nous avons fait un grand pas en avant en travaillant plus particulièrement sur la cartographie et le frein moteur et je me sens à présent beaucoup plus à mon aise au guidon que lors des essais en Malaisie. Nous avons eu l’opportunité de tester des pneus à carcasse rigide et mes sensations avec le train avant de la machine étaient bien meilleures : je pouvais freiner bien plus tard en entrées de virages, ce qui me correspond mieux. Les prochains essais à Jerez s’annoncent donc plutôt bien", se réjouit le pilote tricolore !
Pour compléter le top 10, Colin Edwards et Alex de Angelis se sont tirés la bourre le dernier soir : la Tornade texane n'a pris le meilleur sur le san marinais que pour un peu plus de sept centièmes de secondes ! Une belle performance pour les deux pilotes, malgré un écart qui s'approche dangereusement des deux secondes au tour par rapport à Stoner...
Les chronos de la dernière séance d'essais (mardi soir)

  • 1. Casey Stoner : 1'55.744 (31 tours)
  • 2. Jorge Lorenzo : 1'56.733 (82)
  • 3. Valentino Rossi : 1'56.972 (75)
  • 4. Chris Vermeulen : 1'57.224 (70)
  • 5. Nicky Hayden : 1'57.225 (53)
  • 6. Loris Capirossi : 1'57.253 (42)
  • 7. Randy De Puniet : 1'57.401 (77)
  • 8. Andrea Dovizioso : 1'57.449 (74)
  • 9. Colin Edwards : 1'57.515 (46)
  • 10. Alex De Angelis : 1'57.591 (61)
  • 11. Toni Elias : 1'57.804 (66)
  • 12. Mika Kallio : 1'57.938 (54)
  • 13. Niccolo Canepa : 1'57.946 (50)
  • 14. Yuki Takahashi :1'58.412 (61)
  • 15. James Toseland : 1'58.786 (51)
    16. Marco Melandri : 1'58.851 (73)

  • De son côté, Toni Elias semble un peu plus à la peine avec sa RCV officielle, malgré un moteur prenant beaucoup plus de tours que celui de son coéquipier (environ 20 000 contre 18 500 tr/min sur les RCV clients). Habitué des coups d'éclats en cours de saison, le petit espagnol devra cependant prendre garde à ce que le HRC ne lui préfère pas la jeunesse et le talent d'un De Angelis, qui doit cependant canaliser sa fougue en course !
    Auteurs de plusieurs chutes durant ces trois jours, Kallio, Canepa et Takahashi continuent d'apprendre et de découvrir la catégorie reine : une explication que ne peut plus invoquer le talentueux James Toseland, inexplicablement relégué à l'avant-dernière position à plus de trois secondes du meilleur temps de la soirée...
    A priori déstabilisé par sa violente chute lors des essais à Sepang, l'anglais semble en sérieuses difficultés à l'aube de la saison, malgré son souhait d'intervertir les chefs mécaniciens avec son coéquipier Colin Edwards... Une décision que l'américain a publiquement remise en cause, évoquant le manque de concertation et d'élégance dans cette démarche !
    L'ambiance en a bien évidement pâti au sein de Tech 3 et les deux champions du monde Superbike ne se parleraient plus... Gageons que les deux hommes parviendront à surmonter ce différend et que l'anglais reviendra à son meilleur niveau dès les essais IRTA le 28 et 29 mars à Jerez... Restez connectés ! [/center]

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Ahhhhhhhhh , kawasaki revient en moto GP avec Melandri nikelnikel

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites