Admin-moto-scoot-grandest

le président reforme le permis

Messages recommandés

« Je souhaite qu’une véritable réforme soit engagée pour que les jeunes puissent passer leur permis à des frais et dans des délais raisonnables », a déclaré Nicolas Sarkozy, le 24 juillet, lors d’une table ronde dans un centre de vacances à Batz-sur-Mer (Loire-Atlantique), d’après l’agence Reuters. « C’est pour moi une priorité. »
Amélioration et simplification : la confusion

Le permis de conduire, « c’est trop compliqué, c’est trop long, c’est trop cher et de surcroît, si j’en juge par la mortalité des jeunes dans les accidents de voiture, ce parcours du combattant n’est pas une garantie de la sécurité », a-t-il dit.

Le souhait du Président serait-il qu’on obtienne le permis de conduire dans une pochette surprise coûtant à peine un euro ? Certes, la formation à la conduite doit être réformée en France. Mais ce n’est pas pour être simplifiée, bradée. Au contraire, elle doit être améliorée.


Sans vouloir faire de mauvais esprit, un gouvernement a un jour autorise n’importe quel automobiliste a conduire sans autre forme de formation des scooters 125 ... Plus simple, y’a pas ... on voit aujourd’hui le resultat : accidentologie, comportements inciviques en pagaille (...)



À quoi cela sert-il de lancer un jeune sur la route à un coût minime si, ensuite, il perd la totalité de ses points, et règle de lourdes amendes en commettant des infractions ?

À force de discours simplistes, qui n’ont pour effet que de frapper les esprits, la sécurité routière risque d’aller dans le mur.
Il est vrai que, quand il aborde la mobilité des jeunes, le Président se sent concerné : son fils a longtemps été embêté par une affaire d’accident de scooter…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il ferait mieux d'essayer de régler les véritables problèmes, au lieu de vouloir remonter sa cote de popularité auprès des jeunes.
encore un qui s'accroche aux branches Twisted Evil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Paru dans moto revue cette semaine
Réforme en vue pour le permis... B
La réforme du permis de conduire est dans sa dernière ligne droite. L'examen du code de la route devrait être modifié. Pour le reste, seul le permis B (auto) devrait être concerné.
Le plan d’action lancé en décembre dernier par Nicolas Sarkozy pour une réforme du permis sera dévoilé début novembre après la remise des délibérations avec les différents professionnels du secteur le 15 octobre au ministère des transports. Avec 208 289 permis délivrés en 2007, le permis A obtient un formidable taux de réussite de 81 % et ce dès le 1er passage de l’examen ; notre précieux sésame ne semble pas concerné par cette réforme. A l’inverse, le permis B, avec 704 328 délivrances et un taux de réussite de 54 % l'an dernier, est dans le viseur. Rendu public, le rapport Lebrun effectuant un audit sur la modernisation de l’apprentissage de la conduite et de l’examen du permis préconisait plusieurs pistes (dont certaines ont été révélées par nos confrères d’Autoplus). Pour revenir à la moto, l’idée de passer le code dans les écoles a été rejetée par l’Education Nationale et les auto-écoles. Tout comme celle de publier les résultats de ces dernières. En revanche, renforcer le permis probatoire avec une formation complémentaire post-permis est fortement envisagée. Affaire à suivre…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a partir du 1er janvier 2009 la conduite d'un 125 sera accepter après passage de certificat en moto école.
tout le monde devra y passer,pour les permis a1 validée après 2 ans de permis ne seront plus valable sans l'attestation papier du passage du stage.
il se déroulera de la sorte:
8H de plateau 4h de route 2H théorique pour les personnes ayant le code depuis plus de 5 ans.
l'équivalence pour les véhicule permis b sera effacé(mp3,can am etc..)il devront passé cette attestation prix 250 euros.
il n'y a pas d'examen ce n'es pas un permis.
rouler sans engendre un amende de 300 euros.

fax reçu ce jour a ma moto école.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
c'est un bon point pour la sécurité :content:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

toute les radios parlent d'une formation de 3 heures ... scratch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que vont devenir tous les conducteurs de 125 qui n'ont que le permis B ?
Que vont dire les constructeurs et les cons?
Le marché des 125 va t'il s'effondrer?
De combien de chômeurs cette mesure va t elle accouchée?
Je me pose toutes ces questions parce que certains roulent juste avec l'équivalence et ce depuis des années et des années, et ont parcouru des milliers de Km.
flower

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
+1
:content:
Et le MP 3 LT qui vient tout juste de sortir, ça risque de freiner ses ventes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai fait mon enquete et voila ce que dit le journal officiel de la republique française en date du 04/12/2008


Formation pratique pour piloter un 125 cm3 avec un permis voiture JORF n°0282 du 4 décembre 2008 page 18494 texte n° 2 Arrêté du 27 novembre 2008 relatif à l'obligation de formation pratique pour la conduite des motocyclettes légères par les titulaires de la catégorie B du permis de conduire NOR: DEVS0828174A Le ministre d'Etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, Vu le code de la route , notamment ses articles L. 213-1, L. 213-7 et R. 221-8 ; Vu le titre II de l'arrêté du 5 mars 1991 modifié relatif à l'exploitation des établissements d'enseignement de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière ; Vu l'arrêté du 23 avril 1991 relatif au livret d'apprentissage ; Vu l'arrêté du 8 janvier 2001 modifié relatif à l'exploitation des établissements d'enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules terrestres à moteur et de la sécurité routière ; Vu la décision du comité interministériel de la sécurité routière du 6 juillet 2006 relative à l'obligation de formation pratique pour la conduite des motocyclettes légères par les titulaires du permis de conduire de la catégorie B ; Sur proposition de la préfète, déléguée à la sécurité et à la circulation routières,


Arrête : Article 1 Les conducteurs titulaires depuis au moins deux ans du permis de conduire de la catégorie B obtenu à compter du 1er janvier 2007doivent suivre une formation pratique de trois heures pour pouvoir être autorisés à conduire, sur le territoire national, une motocyclette légère relevant de la sous-catégorie A1. Cette formation obligatoire peut être suivie dans un délai d'un mois avant la date anniversaire des deux ans d'obtention de la catégorie B du permis de conduire. Elle doit être dispensée par un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner de la catégorie A et A1 en cours de validité, dans un établissement ou une association agréés par le préfet pour la formation à la conduite des motocyclettes. Les conditions d'organisation de cette formation doivent être conformes aux dispositions prévues à l'article 9 du titre II de l'arrêté du 5 mars 1991 lrelatif à l'exploitation des établissements d'enseignement de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière et à l'article 6 de l'arrêté du 8 janvier 2001 modifié relatif à l'exploitation des établissements, à titre onéreux, de la conduite des véhicules terrestres à moteur et de la sécurité routière. La formation doit s'effectuer sur une motocyclette légère munie d'une boîte de vitesses manuelle. A partir du programme global de formation figurant à l'annexe 1 du présent arrêté, l'enseignant adapte la formation aux besoins spécifiques du conducteur.

Article 2 A l'issue de la formation, le titulaire de l'agrément préfectoral délivre au conducteur bénéficiaire de la formation un exemplaire de l'attestation conforme au modèle figurant à l'annexe 2 du présent arrêté. Par ailleurs, il en transmet un exemplaire au préfet du département du lieu de son exploitation dans un délai de quinze jours maximum à compter de la délivrance de l'attestation. L'autorisation de conduire les véhicules de la sous-catégorie A1 n'est valide que s'il est fait mention de cette autorisation sur le permis de conduire. En cas d'invalidation ou d'annulation du permis de conduire, la formation suivie reste acquise.

Article 3 Dans un délai de trois mois à compter de la date de publication du présent arrêté, il sera procédé à une évaluation de la mise en œuvre de cette formation. Article 4 La préfète, déléguée à la sécurité et à la circulation routières, est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

A N N E X E 1 PROGRAMME GLOBAL DE FORMATION PRATIQUE OBLIGATOIRE DÉFINI EN APPLICATION DE L'ARTICLE 1er DE L'ARRÊTÉ DU 27 NOVEMBRE 2008 RELATIF À L'OBLIGATION DE FORMATION PRATIQUE À LA CONDUITE DES MOTOCYCLETTES LÉGÈRES PAR LES TITULAIRES DE LA CATÉGORIE B DU PERMIS DE CONDUIRE

Pour chacun des objectifs suivants, le formateur devra insister sur l'importance : - des facteurs de risques ; - de la prise d'information et de la communication ; - du respect de la règle ; - du respect des autres. Formation hors circulation Le conducteur devra à l'issue de la formation savoir : - démarrer et s'arrêter ; - monter et rétrograder les vitesses ; - freiner à allure faible et normale ; - incliner pour virer et tourner ; - tenir l'équilibre à allure lente et normale : - avec et sans passager ; - en ligne droite et en virage ; - effectuer un freinage d'urgence. Formation en circulation Cette partie en circulation se fera en et hors agglomération. Le conducteur devra à l'issue de la formation savoir : - rechercher les indices utiles ; - adapter sa vitesse aux situations ; - choisir la voie de circulation ; - franchir les différents types d'intersections et y changer de direction ; - dépasser en sécurité ; - négocier un virage.

Fait à Paris, le 27 novembre 2008. Pour le ministre et par délégation : La déléguée à la sécurité et à la circulation routières, M. Merli police

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Thierry cheers au moins maintenant c'est plus clair

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce texte de l'arrêté paru au JO ne concerne que l'équivalence du permis B pour le A1, soit les motos et scooters de 125 cc.

Cet arrêté fait suite au décret n° 2006-1811 du 23 décembre 2006 relatif à l'obligation de formation des titulaires de la catégorie B du permis de conduire pour la conduite des motocyclettes légères et modifiant le code de la route.


Par contre, les tricycles , trike, Can-Am, MP3 et consorts en devenir ne sont pas concernés, pas plus que les quads d'ailleurs ! lol!


C'est d'ailleurs toujours l'arrêté du 12 février 1999 qui est celui fixant les conditions dans lesquelles certaines catégories de permis de conduire sont valables pour la conduite de véhicules d'autres catégories. :content:





Ceci dit, cette mesure ne s'inscrit pas dans la perspective de simplifications dont on entend beaucoup parler, ce qui m'interpelle quelque peu et me laisse perplexe, voici pourquoi: Laughing

Par ailleurs, c'est en effet un autre arrêté, l'arrêté du 27 juin 2007, qui est relatif aux modalités de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire de la catégorie B et de la sous-catégorie B1... Mais je n'y ai vu aucune mesure particulière de simplification. Wink

... Ceci dit, quand on aime on ne compte pas, et il y a eu de nombreux autres arrêtés concernant "la réforme de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire de catégorie B", en date des 2 juillet 2002, 26 mars 2003, 19 mai 2003, 6 octobre 2003, 5 décembre 2003, 13 septembre 2004, 13 mai 2005... Quand on parle de simplifications !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non je l'ai inventé le fax....bande de naz... lol!lol!

moi perso je suis entièrement pour tout ca...un deux roue n'es pas une voiture point barre..
j'espère qu il vont faire ce changement..ainsi que plein d'autres..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
monk25 a écrit:
Que vont devenir tous les conducteurs de 125 qui n'ont que le permis B ?
Que vont dire les constructeurs et les cons?
Le marché des 125 va t'il s'effondrer?
De combien de chômeurs cette mesure va t elle accouchée?
Je me pose toutes ces questions parce que certains roulent juste avec l'équivalence et ce depuis des années et des années, et ont parcouru des milliers de Km.
flower


les conducteurs passeront une formation quil leur fera pas de mal.
le marché des 125 ne se crachera pas a cause de ca.
les chômeurs??? combien de 125 sont produite en France..voila la réponse 0
les cons n'attendent pas sur les 125 pour vivre ne t en fais pas pour eux.
les milliers de kilomètres ok..demande a arnaud quelle effet ca fait de faire du plateau malgré l'expérience de la route d'avant.
il faut laisser les choses a leur place une voiture n'es pas une moto.
moi perso toute les machines équivalent permis b style can am,piaggo etc... ne devrait pas exister.
le can am a un couple supérieur a un bandit s 650 qui lui a besoin d"un permis..
y a un soucis quand même.....
et je tiens a rappeler que les et leur équivalence en permis b au un taux d'accident très élevé cette année..
moi je comprend pas que ca passe encore..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour moi c'est simple, après 30 000 km en 125, il m'a fallut tout de même 20 heures de plateau.
je sais bien, nous ne sommes pas tous égaux devant la difficulté....
Durant ces 30 000 km, je n'ai jamais rencontré de gros dangers tels que les évitements de portière par exemple. Si ça avait été le cas, comment aurais-je géré ?, je ne sais pas
Mon pote s'est tué en 125 la semaine dernière. s'il avait eu une formation adaptée, il aurait peut être su éviter la voiture. En tout cas, il aurait au moins eu une chance de s'en sortir.... à méditer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite précision, quand je parle 125 j'entends par là ,scoot et moto, or dans ma région le lion, qui se porte mal, fabrique des scoots 125. Aujourd'hui et jusqu'à début janvier presque l'intégralité du personnel est en chômage technique, et je ne parle pas des sous traitants;
Alors si il y a bien des 125 fabriqués en France, et je suis sur que ces mesures auront un impact sur l'emploi.
flower

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui vaut mieux en rire.......

J'ai fait un peu le tour et des tas de choses me laissent perplexe.

Certains crient au scandale pour debourser 300€ de formation alors qu'ils n'hesitent pas a mettre 400 dans un casque.

La 125 toute categorie confondu se vend a plus de 50.000 ex par an en ce moment et depuis bientot 5 ans.

1 conducteur sur 10 passe le A.

De plus a partir du 01 janvier 2009 bien malin le jeune permis B que voudra assurer une 125.

C une bonne reforme et bien que bon nombre d'entre vous ne sont plus concernés cette formation ne peut etre qu'un plus

pour votre sécurité SONGEZ Y

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moucheron57 " Le Sage " à parler Wink merci Jean pour ton analyse :content: on sent bien le motard expérimenter dans tes propos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon, je pense que nous sommes tous d'accord pour recommander à un débutant d'aller prendre quelques heures de leçons, au moins histoire de maitriser sa machine au quotidien... Wink

... Et je ne voudrai pas voir mon fils prendre mon scooter sans aucune formation, c'est impensable... Autant que ce soit rêglementé et donc encadré par des professionnels ! :content:

C'est ce que je conseille systématiquement à tous ceux rencontrés, ici ou là et quelque soit leur age, qui sont tentés de prendre un deux roues... quitte, même aujourd'hui, à le faire de leur propre initiative. Cool

C'est certainement une Lapalissade mais c'est surtout la pure vérité: "la sécurité n'a pas de prix !" Smile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
happyhube a écrit:
C'est certainement une Lapalissade mais c'est surtout la pure vérité: "la sécurité n'a pas de prix !" Smile


Pfffff, comme il cause bien la france notre Hubert!!!! geeklol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

the guitar hero

Sujet: Re: le président reforme le permis Hier à 16:17

--------------------------------------------------------------------------------

pour moi c'est simple, après 30 000 km en 125, il m'a fallut tout de même 20 heures de plateau.
je sais bien, nous ne sommes pas tous égaux devant la difficulté....
Durant ces 30 000 km, je n'ai jamais rencontré de gros dangers tels que les évitements de portière par exemple. Si ça avait été le cas, comment aurais-je géré ?, je ne sais pas
Mon pote s'est tué en 125 la semaine dernière. s'il avait eu une formation adaptée, il aurait peut être su éviter la voiture. En tout cas, il aurait au moins eu une chance de s'en sortir.... à méditer

+1
moucheron57 Mer 10 Déc - 18:50

--------------------------------------------------------------------------------

Certains crient au scandale pour debourser 300€ de formation alors qu'ils n'hesitent pas a mettre 400 dans un casque.

1 conducteur sur 10 passe le A.

De plus a partir du 01 janvier 2009 bien malin le jeune permis B que voudra assurer une 125.

C une bonne reforme et bien que bon nombre d'entre vous ne sont plus concernés cette formation ne peut etre qu'un plus

pour votre sécurité SONGEZ Y

+1

happyhube a écrit:
De toute façon, je pense que nous sommes tous d'accord pour recommander à un débutant d'aller prendre quelques heures de leçons, au moins histoire de maitriser sa machine au quotidien... Wink

... Et je ne voudrai pas voir mon fils prendre mon scooter sans aucune formation, c'est impensable... Autant que ce soit rêglementé et donc encadré par des professionnels ! :content:

C'est ce que je conseille systématiquement à tous ceux rencontrés, ici ou là et quelque soit leur age, qui sont tentés de prendre un deux roues... quitte, même aujourd'hui, à le faire de leur propre initiative. Cool

C'est certainement une Lapalissade mais c'est surtout la pure vérité: "la sécurité n'a pas de prix !" Smile


+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
est ce que cette reforme va changer quelque chose au niveau de certains pays comme la suisse , où il est illégal de rouler en 125 avec l'équivalence permis B ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas, dans la mesure ou c'est la loi française qui confine sur le territoire les utilisateurs de 125 ne possédant que l'équivalence A1.
flower

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enfin ! Le Premier ministre a annoncé, mardi matin, la réforme du permis de conduire qu’attendaient les professionnels depuis plus d’un an. La mesure a été maintes fois reportée durant l’année 2008.

En coulisse, on attribuait ces atermoiements à la mainmise du président de la République, qui veut avoir un œil sur tous les dossiers… Finalement, c’est le Premier ministre François Fillon qui a présenté le texte. Peut-être parce que, en définitive, la montagne a accouché d’une souris…
Rafistolage

François Fillon a ainsi énuméré quinze rafistolages destinés à colmater les brèches. Car certains candidats attendent jusqu’à 8 mois le droit de passer l’examen. Afin de palier les retards, Fillon a annoncé la création de 370.000 places de candidats en 3 ans, grâce à la formation de 55 nouveaux inspecteurs.

Un chiffre des plus optimistes... « Ils ne formeront même pas un inspecteur supplémentaire par département, et c’est sur 3 ans », s’insurge France Wolf, membre du bureau national de la FFMC mais aussi gérante de l’école de conduite Serrier, à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Côté finances, le permis étant très cher, le gouvernement a annoncé que le fond de cohésion sociale prendra en charge la caution du prêt pour le permis à un euro par jour.

Là encore, ça bloque au niveau des associations : « Une vraie mesure pour réduire le prix du permis aurait consisté à réduire la TVA sur les prestations des écoles de 19,6 % à 5,5 %, commente France Wolf. Mais, dans ce dossier comme dans de nombreux autres, le gouvernement avance des "mesurettes" qui ne sont essentiellement que des effets d’annonce. »

On dit qu’on réforme, mais dans le fond, on ne réforme pas… Le Comité interministériel sur la sécurité routière (CISR) s’est bien gardé de toucher au contenu de la formation, ce qui devrait aboutir à confirmer que le permis, pourtant l’examen le plus important de France, se résume à du bachotage.

« Ils affirment qu’on passera l’épreuve du Code de la route sur un ordinateur dans trois ans, examine France Wolf. En 2002, quand on est passé des diapositives au DVD, ça avait coûté des millions et l’organisation n’avait pas suivi. Alors les ordinateurs… »
Continuum éducatif

Quant au continuum éducatif, le gouvernement explique qu’un rendez-vous de suivi post-permis pourrait être instauré. Et va se tourner vers les assureurs, à qui il va demander de financer ce rendez-vous. Les discussions n’en sont qu’à leurs balbutiements...

Le seul point positif reste le développement et l’encouragement de la conduite accompagnée, qui permet aux jeunes de progresser et d’apprendre en situation. Une personne ayant raté l’examen pourra tout de même conduire si elle est accompagnée d’un conducteur expérimenté. Mais ce n’est pas suffisant.

En « off », certains inspecteurs affirment que des consignes sont données pour être plus tolérant avec les élèves. Là est la vraie réforme : laisser circuler des conducteurs mal formés… « Les usagers vulnérables en deux-roues vont faire les frais d’un permis favorisant le bachotage », conclut France Wolf. Car sur la route, le manque d’expérience se paie cash.

Nicolas Grumel - 14/01/2009 motomag

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les médias parlent aussi d'une reforme de l'examen qui favorisera l'aptitude générale du candidat. il n'y aura plus de fautes "éliminatoire" à proprement parler telles que le chevauchement de ligne continue ,mais l'examinateur notera l'élève dans la globalité.
en ternissant le tableau je dirais que ce n'est pas grave si l'élève tue un motard pendant se demi heure d'examen, dès l'instant qu'il a passé les 25 mn restantes a conduire "proprement" No
quant à la probabilité de baisser la tva, faut pas rêver...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Appelons un chat un chat.

Faut relancer la vente de vehicules donc faciliter le permis mais ca ne remet pas en cause en aucun cas le 2 roues.

Parmis vous combien ont eu une formation 2 roues avant leur equivalence?

Moi je dis qu'il faudrait reformer a fond c'est a dire 2 ans en A1 puis 2 ans en A2 puis A3.

J'ai des colegues qui re prennent le guidon apres pres de 20 ans sans toucher une moto........................ cherchez l'erreur.

Tous les 5 ans re plateau pour une mise au point

C mon avis et c comme ca que je vois la chose

Nous sommes tous responsable de nos propres erreurs

Un jeune en bar commet les memes conneries qu'un jeune motard, la difference se situe dans le fait qu'en bar on voit le A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
the guitar hero a écrit:
est ce que cette reforme va changer quelque chose au niveau de certains pays comme la suisse , où il est illégal de rouler en 125 avec l'équivalence permis B ?

Ce n'est apparemment pas prévu, et il faut savoir qu'il n'est pas interdit de rouler en Suisse avec l'équivalence mais que c'est la loi française qui limite cette équivalence au territoire national et aux DOM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
monk25 a écrit:
the guitar hero a écrit:
est ce que cette reforme va changer quelque chose au niveau de certains pays comme la suisse , où il est illégal de rouler en 125 avec l'équivalence permis B ?

Ce n'est apparemment pas prévu, et il faut savoir qu'il n'est pas interdit de rouler en Suisse avec l'équivalence mais que c'est la loi française qui limite cette équivalence au territoire national et aux DOM


D'autant que cette équivalence A1 pour les détenteurs du B est bien établie au niveau des instances européennes... Mais la Suisse n'est pas l'Europe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moucheron57 a écrit:

Tous les 5 ans re plateau pour une mise au point


Pas un peu extrémiste ça?.... scratch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jvois pas ou , les pl le font bien

Meme les B car lorsqu'on voit les energumenes sur la route ca fait peur.

Beaucoup d'entre vous n'ont aucune idée de la puissance et de la vitesse et lorsque cela arrivera si ca vous arrive vous comprendrez peut etre que meme le plateau c'est limite.

Une moto ecole est une chose mais la realité en est une autre.

Du moins pour ceux qui ont le A ou en passe de l'obtenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je confirme :content: plutôt 100 fois qu'une

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous entends tous faire l'apologie de la prudence et je vous rejoint.
Je me suis rappelle dernièrement de la phrase que m'avait dit l'examinateur du permis de conduire il y a plus de trente ans en me tendant ma feuille :
Monsieur vous avez obtenu votre permis et c'est bien mais ne croyez pas que vous savez conduire. Vous venez seulement d'obtenir le droit d'apprendre à conduire.
Sur le moment, je me suis foutu de sa g....e, mais maintenant je sais qu'il avait raison et ceci est bon pour tous les permis.
flower

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
j'ai trouvé ça que un autre forum .......


j'ai retrouvé l'article de juin 2005 qui parle du permis de 2012 :

Le réaménagement du permis moto européen tel que proposé par l'actuelle présidence luxembourgeoise à M. Grösch, rapporteur du Parlement européen, repose sur une approche progressive en trois temps en fonction de la cylindrée. L'accès direct au permis gros cubes sans formation initiale serait toujours possible mais repoussé à 24 ans au lieu de 21, tandis que la catégorie A2 actuellement limitée à 25 kW serait élargie à 35 kW.
"Que le citoyen européen moyen [doive] passer un examen (théorie et pratique) complet pour pouvoir rouler sur une moto de petite cylindrée, c'est logique", estime Antonio Perlot, secrétaire général de la Federation of European Motorcyclists' Associations (FEMA, le principal lobby motard à Bruxelles).

Ce qui l'est moins en revanche, c'est qu'après avoir roulé sur ce type de deux-roues pendant deux ans, le jeune motocycliste devrait alors passer "un autre examen pratique complet" afin d'accéder aux motos de moyenne cylindrée. Cette catégorie A2 de motos "intermédiaires", qui englobe aujourd'hui les motos de moins de 25 kW (34 chevaux), serait élargie aux motos affichant une puissance allant jusqu'à 35 kW (environ 50 ch), "ce qui est une bonne chose car cela rendra la catégorie plus attractive aux yeux des jeunes motards", estime Antonio Perlot interrogé par Moto-Net.

Après deux ans d'expérience sur sa moto de moyenne cylindrée, notre jeune candidat motard, particulièrement motivé, serait à nouveau appelé à passer "pour la troisième fois un examen pratique complet " lui permettant de rouler sur une grosse cylindrée.

"Ceci n'est pas logique", explique à Moto-Net Antonio Perlot, car "ça revient à nier l'expérience acquise au cours de l'apprentissage progressif". Le Conseil européen laisserait en outre aux Etats membres - et donc "aux moto-écoles privées", précise la FEMA - le droit de décider du nombre d'heures pour ces cours très onéreux : "au moins 5 heures au coût moyen de 70 euros de l'heure", calcule la FEMA qui dénonce en outre le fait que "le motocycliste devra à chaque fois s'absenter de son travail pendant plusieurs jours pour prendre ces cours".

La FEMA regrette donc que le Conseil omette "complètement de reconnaître et récompenser de manière appropriée l'expérience acquise sur la route avec des véhicules de plus petite cylindrée, qui est la base d'un système progressif attractif. Au lieu de cela, il crée des obstacles injustifiés, onéreux et une perte de temps pour le citoyen".

En tant qu'organisation représentant les motocyclistes d'Europe, la FEMA se dit "consternée par l'absence de logique de cette proposition" qui "court-circuite l'esprit même de l'accès progressif et dissuade les citoyens d'accéder à ce véhicule qui leur offrirait une mobilité de base".

Sans compter que les futurs motards, en fonction de la législation adoptée par leur pays respectif, "pourraient être amenés à passer par ce système à des âges très différents selon le pays alors que l'intention de la Commission était de rendre le système de permis plus transparent pour le citoyen et les autorités qui l'appliquent", dénonce la FEMA qui "exhorte le Parlement européen à ne pas accepter ce système (...) illogique et déséquilibré, uniquement dans le but de clôturer rapidement le dossier complet de la 3ème Directive sur le permis de conduire sous la présidence luxembourgeoise avant la fin juin".

L'association a présenté au rapporteur et à la délégation du Parlement européen des propositions pour un système d'accès à la moto "logique et attractif". "Aujourd'hui, la catégorie A2 est limitée à 25 kW (34 ch, NDLR) et il faut refaire un permis" explique Antonio Perlot. "Nous proposons, pour les jeunes qui passent de la catégorie A1 (125 cc) à la nouvelle catégorie A2 étendue à 35 kW (environ 50 ch), un examen limité ou une formation de 5 heures maximum, uniquement sur les différences entre les deux catégories de véhicules (car souvent un scooter 125 est différent d'une moto A2). Cela incitera les jeunes à commencer avec un 125 cc et à acquérir de l'expérience".

Partant du principe qu'entre la catégorie A2 et la catégorie A (gros cubes) il y a "nettement moins de différences" qu'entre la A1 et la A2, Antonio estime qu'il est "inutile de mettre en place un examen ou une formation. Avant d'accéder à la catégorie "suprême" (24 ans), la FEMA propose simplement une durée minimale entre chaque catégorie de permis : deux ans pour les jeunes qui ont commencé par la A1 (16 ans) et trois ans pour ceux qui ont commencé avec une A2 (18 ans). "Il me semble que c'est une proposition équilibrée qui incite encore une fois à l'accès progressif. De plus, deux ou trois ans d'expérience avec la nouvelle A2 seront envisageables par l'usager, car la moto est plus intéressante et polyvalente que l'ancienne catégorie limitée à 25 kW. Surtout, insiste la FEMA, la formation entre chaque permis ne doit pas dépasser cinq heures", les trois examens successifs ne doivent pas reprendre ce qui a déjà été acquis lors des étapes précédentes et se concentrer uniquement sur les différences entre les types de motos.

"Le principe est d'encourager l'accès progressif plutôt qu'éloigner les usagers en les confrontant à des contraintes excessives et inutiles (test ou formation) qui répètent les notions déjà apprises sur la catégorie précédente", résume pour Moto-Net Antonio Perlot tandis que la FEMA demande, "en tant que citoyens, au Parlement européen de prendre le temps nécessaire à une bonne réflexion car une loi votée dans l'empressement est souvent synonyme de mauvaise législation".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
monk25 a écrit:
Je vous entends tous faire l'apologie de la prudence et je vous rejoint.
Je me suis rappelle dernièrement de la phrase que m'avait dit l'examinateur du permis de conduire il y a plus de trente ans en me tendant ma feuille :
Monsieur vous avez obtenu votre permis et c'est bien mais ne croyez pas que vous savez conduire. Vous venez seulement d'obtenir le droit d'apprendre à conduire.
Sur le moment, je me suis foutu de sa g....e, mais maintenant je sais qu'il avait raison et ceci est bon pour tous les permis.
flower


+ 1

(moi à mes 18 ans, mon examinateur m'as dit : j'espère ne pas voir votre nom inscrit dans la rubrique des faits divers la semaine prochaine ... sympa le gars ... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi??? scratch
Tu roulais déjà comme un taré et il te l'a donné quand même?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites