Admin-moto-scoot-grandest

Remontée des motos entre les files : sous condition, peut-être !

Messages recommandés

peut-être !

La FFMC rencontrait ce lundi 22 septembre la nouvelle déléguée à la Sécurité routière du gouvernement. Une prise de contact où ont été évoqué la place du deux-roues, sa prise en compte dans les infrastructures, la répression, la circulation entres les files et l’accès des motards aux circuits moto.


Michèle Merli, nouvelle Déléguée interministérielle à la Sécurité routière, a affirmé lors de sa première rencontre avec la FFMC, lundi 22 septembre, que « le 2-roues motorisé devait rester un espace de liberté, mais qu’en contrepartie, elle souhaitait des conducteurs plus responsables, respectueux des autres usagers et acceptant les règles du jeu en matière de répression pour les plus dangereux ». Bon, il reste à définir ce qu’est un « dangereux »…

Au cours de cet entretien de plus de deux heures, les représentants de la FFMC ont notamment renouvelé la proposition d’une prise en compte réelle des deux-roues motorisés (2RM), dans les évolutions de la réglementation et dans l’aménagement et l’entretien des infrastructures routières.

La déléguée a déclaré vouloir tester de nouvelles mesures, qui inciteraient par exemple à mieux accueillir les deux-roues motorisés dans l’espace urbain

Circulation entres les files

Madame la déléguée a convenu de la part croissante qu’occupent les 2RM (motos et scooters) dans la circulation, sans faire pour autant de concessions sur une application stricte des règles du Code de la route à l’encontre de tous les usagers.

Toutefois, une porte a été ouverte sur la question de la circulation entre les files des motos dans les embouteillages (proposée par la FFMC), qui pourrait faire l’objet d’une expérimentation sous conditions.
Les circuits open

Michèle Merli a également exprimé sa volonté d’ouverture de circuits, permettant ainsi aux motards de donner libre cours à leur passion dans des conditions optimales de sécurité.
La FFMC a rappelé son attachement à l’aspect pédagogique et social dont ces initiatives ne doivent pas se départir sous peine de n’être qu’une simple promotion pour le sport mécanique.

Il reste désormais à rester vigilant sur le devenir de ces propositions. Nous ne manquerons bien sûr pas de suivre l’affaire…


motomag

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites