Distractious

revivre ses balades à l'écran

Messages recommandés

voici un comparatif mini cameras embarquées que j'ai repris sur motomag

la V.I.O pro



À moto : la VIO pro se distingue par sa paluche reliée à un enregistreur numérique encombrant. Mais celui ci se case relativement facilement à bord de la moto car il est étanche et antichoc. 0 l’autre bout des 1.4 m de câble, l’optique grand angle n’en est que plus compacte, ce qui permet son installation dans les endroits les plus improbables , prise de vue originales à la clé.
Mis à l’abri du vent 60 cm en amont, le micro au volume réglable restitue une ambiance sonore réellement exploitable au montage. Contrôle du cadrage sur écran lcd, déclenchement de l’enregistrement par télécommande, grosse autonomie. Seul manque aux différents supports fournis un modèle avec pas des vis ¼ de pouce standard.

A l’écran : Sans surprise, le seul appareil à offrir une résolution tv en 16:9 réalise les meilleures images. Lesquelles sont non seulement bien « piquées », mais s’enchaînent avec une fluidité remarquable. Le contraste est toujours bien maîtrisé, mais les couleurs manquent quelques fois d’un peu de saturation. Qu’importe : la qualité mérite le qualificatif de professionnelle.

Résolution maxi : 720*480 px
Prix : 659 euros


Le GO PRO




À moto : assez gourmande en piles, la GoPro est néanmoins capable de ramener des images valorisantes, voir surprenantes au regard de son prix de vente contenu.
Livrée avec moult accessoires, dont pas moins de 5 embases autocollantes et un très pratique bras réglable à ventouse, cette camera dispose en outre d’un objectif ultra grand angle à 170° auquel aucun élément de la scène ne saurait échapper. Même si le cadrage, en dépit d’un pseudo viseur optique, reste par ailleurs assez « pifometrique ».

A l’écran : avec une résolution annoncée comme la plus faible de ce comparatif, la Gopro réussit l’exploit de ramener les plus belles images des produits grand public, y compris en mode photo. Certes pixellisées si elles sont trop agrandies, les séquences mettent en avant des couleurs bien contrastées et des mouvements fluides. On s’y croirait presque.

Résolution maxi : 512*384 px
Prix : 249 euros


La CarCamOne



À moto : a l’origine conçue pour l’aéromodélisme, elle innove par une astucieuse mise en route couplée à celle du moteur. Une fonction liée à la connexion de la prise allume cigare. Non étanche, cette camera gagne à être abritée derrière une bulle, car les vibrations et la pression du vent peuvent dérégler l’objectif orientable, qu’il est préférable de caller avec un adhésif.
Une camera non adaptée aux spécifités du 2 roues mais capable de ramener des images acceptables pour une diffusion sur le net.

A l’écran : moyennant une bonne luminosité, la CarCamOne est capable de résultats surprenants au regard de sa miniaturisation. Si les couleurs et l’exposition sont inconstantes, le « piqué » des vidéos et leur défilement se révèlent corrects.

Résolution maxi : 640*480 px
Prix : 90 euros


Oregon scientific ATC 5 K



À moto : dotée d’un mini écran lcd, la 5k soigne ses cadrages tout en conservant une bonne autonomie. Un bon point qui, ajouté à la télécommande, rend d’autant plus regrettable la présence d’un objectif à l’angle de vision insuffisant. Difficile de caser la camera ailleurs que sur la bride de guidon fournie. Il y a bien un pas de vis standard mais il est très fragile. Etanchéité oblige, les boutons sont très durs à manipuler avec des gants.

A l’écran : oubliez le mode photo, le résultat est indigne. De façon générale, les vidéos déçoivent : couleurs sombres et très contrastées, correction de l’exposition trop lente lors des passages de l’ombre à la lumière et, pire que tout, apparition de vagues lors des actions très rapides. Pas terrible …

Résolution maxi : 640*480 px
Prix : 219 euros



Oregon scientific ATC 3 K



À moto : étanche et de belle facture, cette camera d’entrée de gamme ne propose ni télécommande ni système de visée. Un dernier point d’autant plus gênant à l’usage que l’objectif offre un angle de vision beaucoup trop étroit, en raison duquel on a bien du mal à savoir ce qui rentre ou non dans le champ .les fixations étant communes à la 5k , impossible de fixer la 3 k ailleurs que sur le guidon.

A l’écran : on retrouve les mêmes couleurs sombres et contrastées, un grain marqué ainsi qu’une correction de l’exposition qui parait même encore plus lente. Une certitude : avec la vitesse, le phénomène de défilement de vagues est encore accentué.

Résolution maxi : 640*480 px
Prix : 149



AGM-TEC Mouvicam




À moto : conçue comme un serre tête, la mouvicam aurait très bien pu s’adapter à un casque. Las ! Dépourvue de bandes antidérapantes en silicone et tendu presque à fond, son élastique se fait constamment la belle. Non inclinable, la partie optique n’est jamais correctement orientée… quand elle ne se décroche pas carrément du bandeau ! il ne reste plus qu’à sortir un bon gros scotch toilé pour fixer tant bien que mal l’ensemble.

A l’écran : surprise, les images ainsi enregistrées se révèlent d’une qualité acceptable. Si le rendu des couleurs est par trop aléatoire, un contraste et une netteté correctement maîtrisés permettre de mettre en ligne sans rougir ces vidéos.

Résolution maxi : 640*480 px
Prix : 95

Voici un échantillon vidéo de ce que donnent ces cameras

http://www.motomag.com/spip.php?page=diapo&id_article=6439&id_document=29620&compteur=1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites