Mustang57

Les douaniers motards

Messages recommandés

D'après un message de Jonathan, paru sur ce forum :

Les motocyclistes
La France est un des rares pays, avec le Luxembourg, la Belgique et quelques Etats d'Afrique francophone, à employer des motocyclistes pour assurer les missions douanières. Car il y a bien des douaniers "motards", peu nombreux, environ 240 sur toute la France, mais bien réels. Alors qui sont-ils?

L'unité motocycliste fut créée en 1950 afin de consolider les unités de surveillance des douanes françaises. Les motards sont, au départ, considérés comme un moyen logistique nouveau, appelé à se substituer aux anciennes brigades à cheval, désormais obsolètes. Les motards sont ainsi expérimentés dans le cadre de groupes homogènes dont le premier est implanté à Herzeele, près de Dunkerque, en 1953. Par la suite, ils sont intégrés au sein des GIR (Groupes d'Intervention et de Recherche), puis des BI (Brigades d'Intervention) qui remplacent les GIR, et autres PAM (Pelotons Autoroutiers Motocyclistes) et BS (Brigades de Surveillance).
Les motards des douanes sont recrutés parmi les agents de l'administration et par concours externe spécifique. Pour les internes, les personnels féminins ou masculins âgés de moins de 45 ans, mesurant plus de 1,68m et reconnus physiquement aptes peuvent prétendre à cette spécialité. Appelés à éxécuter des missions qui peuvent parfois se révéler dangereuses, il leur est alors nécessaire d'acquérir une formation qui leur permettra de se montrer maîtres de leur machine, en toutes circonstances. Cette formation se déroule à l'ENBD (Ecole Nationale des Brigades des Douanes) de La Rochelle (Charente-Maritime) au cours d'un stage de quatorze à seize semaines. Cet enseignement, très complet, comprend des cours théoriques et un entraînement intensif abordant tous les aspects du pilotage d'une moto: tout-terrain, enduro, maniabilité, exercices d'équilibre et d'acrobatie, sorties sur route de jour comme de nuit. Parallèlement, le futur motard reçoit une formation douanière complémentaire, notamment en matière de contentieux et de législation des transports où il suit un cursus complet sur le contrôle du fret commercial et acquiert les connaissances techniques et professionnelles liées à l'exécution des contrôles sur routes. Ce stage est animé par 2 formateurs permanents et 4 détachés provenant du terrain. A l'issue de nombreuses épreuves en contrôle continu et d'une semaine d'épreuve devant un jury extérieur à la formation, le taux de réussite est de 50 à 70 % selon les sessions.

La qualification motocycliste est symbolisée par la remise d'une plaque numérotée et personnelle. "L'étoile" motocycliste est remise par un parrain, lui-même détenteur de la plaque, qui adoube le nouveau motard et l'accueille dans la corporation. C'est une pratique qui existe dans d'autres corps. Mis à part le premier qui reçoit sa plaque de la part de la plus haute autorité sur place (généralement le Directeur Régional), il en est ainsi depuis 1952. D'ailleurs à cette époque les motards se rendaient en moto à la DG ou à Neuilly pour la cérémonie finale. Cette cérémonie se déroulait devant l'ensemble de l'école et des familles après un caroussel de fin de stage exécuté par la promo (démonstration de maniabilté, de figures et d'acrobaties) digne de la CRS1 ou de la Garde Républicaine.
Les motocyclistes sont fortement attachés à ce carroussel traditionnel et à la remise des plaques par un motocycliste. C'est un lien historique intergénération.

Défilé du 14 juillet à La Rochelle

A l'issue de cette formation, le motard est opérationnel et se trouve muté en brigade (BSE ou BSI). En France métropolitaine et en Corse, il existe actuellement 35 brigades comptant dans leurs effectifs des agents motocyclistes. Le rôle essentiel de ces agents spécialisés y est de concourir à l'interception et au contrôle de véhicules en circulation, plus particulièrement sur les grands axes routiers et autoroutiers. Ces contrôles sont souvent effectués de concert avec des équipes d'agents se déplaçant en voiture et des équipes maître-chien spécialisées dans la recherche de stupéfiants ou d'explosifs . Les motocyclistes sont également appelés à participer aux missions de collaboration avec les autres administrations (Gendarmerie, Police, Ministère des Transports...).



Les atouts principaux des motos sont leur souplesse et leur rapidité de déplacement, qui permettent ainsi d'assurer des contrôles sur des points géographiques différents au cours d'une seule mission.
Les éléments motocyclistes sont actuellement dotés de motos Yamaha FJR1300 spécialement équipées pour un usage administratif, à l'instar des machines de la Police ou de la Gendarmerie.





Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quelques liens complémentaires :

Devenir douanier motocycliste

Moto des douanes

La BFG de MBK dans les douanes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites