Admin-moto-scoot-grandest

Des feux verts clignotants pour mieux signaler les motos et scooters

Messages recommandés

Pour améliorer la visibilité des motos et des scooters dans la circulation, une société française a conçu le RVR Safety, un dispositif de diodes vertes clignotantes placé à l'avant du deux-roues qui est actuellement en cours d'homologation. Présentation.

Né en plein débat sur le projet de feux de jour obligatoires pour tous les véhicules - qui s'apprête à refaire surface en 2013 au niveau européen -, le système RVR Safety (pour "Repérage Visuel Routier") ne manquera pas de diviser les utilisateurs de deux-roues et d'irriter les plus conservateurs d'entre nous.

A l'origine, le constat de Xavier Heitz, motard et patron de la Société française d'électronique appliquée (SFEA) basée en banlieue parisienne au Plessis-Robinson (92), est pourtant simple : nous ne sommes pas assez visibles.




"Dans la plupart des accidents impliquant un deux-roues et une voiture, l'automobiliste déclare qu'il n'avait pas vu le motard", explique Xavier Heitz interrogé par Moto-Net.Com. "Nous avons donc imaginé ce boîtier équipé d'une rangée de diodes vertes clignotantes, que l'on place sous le bloc optique ou sur le garde-boue avant selon les motos, et qui permet aux utilisateurs de deux-roues d'être mieux perçus dans la circulation".

Rendre les motards plus visibles

Pour être le plus efficace possible sans gêner les autres utilisateurs, l'intensité et la rapidité du clignotement (arythmique) varient en fonction de la luminosité ambiante (lumière moins vive dans la pénombre et plus vive en plein soleil) et du comportement de la moto : un accéléromètre détecte les phases d'accélération, de freinage et de mise sur l'angle afin de déclencher un clignotement plus rapide.

Côté utilisateur, cet ingénieux dispositif comprend le boîtier avec ses circuits imprimés, ses capteurs et ses diodes pas plus grosses qu'une tête d'épingle (photo ci-dessous), un interrupteur marche/arrêt à placer au guidon et un cordon d'alimentation avec fusible à brancher directement sur la batterie





Le RVR Safety est actuellement testé par les représentants européens des Red Knights (le moto-club des pompiers américains), ainsi que par leurs homologues français des Casques d'argent. Selon nos informations, l'assureur moto Club 14 s'intéresserait de près au projet et en aurait même équipé les motos de certains collaborateurs.

Présenté à la déléguée interministérielle à la sécurité routière Michèle Merli et à l'ancien Monsieur Moto national Denis Redon, le prototype RVR Safety a également équipé certaines motos accompagnatrices sur le Tour de France cycliste.

Mais avant d'imaginer une éventuelle commercialisation à grande échelle au prix probable de 149 euros, le RVR Safety doit être homologué. "C'est long, car cela suppose de créer une norme pour un produit qui n'existe pas encore", explique Xavier Heitz, mais "le RVR Safety est une invention française qui, le cas échéant, sera fabriquée en France par des Français".

Examen approfondi à l'UTAC

Le RVR Safety fait actuellement l'objet d'une étude à l'Union technique auto moto et cycles (UTAC) dirigée par Jean-Pierre Mougin, qui doit prochainement rencontrer Xavier Heitz afin d'examiner le dispositif et voir s'il peut être homologué en l'état ou non.

Interrogé par Moto-Net.Com, l'ancien président de la Fédération française de motocyclisme (FFM) nous a confié que "la difficulté résidera autour de l'interprétation du système de clignotement, afin de savoir s'il doit être assimilé à un clignotant ou non. En effet, le règlement ECE R53 qui régit l'installation de l'éclairage sur les motocycles précise que sauf indications particulières, aucun feu ne doit être clignotant, sauf les feux indicateurs de direction et le signal de détresse".

C'est pourquoi dans sa dernière version prototype, le RVR Safety clignote de façon moins marquée en passant d'une intensité de 100 à 40% au lieu de de 100 à 0%. Car outre sa lumière verte très distinctive - et "la plus facilement perçue par l'oeil humain", assure Xavier Heitz -, le RVR Safety doit également bien se différencier des gyrophares de véhicules prioritaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites