Admin-moto-scoot-grandest

Sécurité routière : La FFMC relativise le bilan 2010

Messages recommandés

Dans son dernier communiqué, la sécurité routière annonçait qu'en 2010, le nombre de tués sur les routes françaises était pour la première fois passé sous la barre des 4 000 morts. Un chiffre marquant et encourageant, que la FFMC relativise avec des arguments comme toujours percutants...


La semaine dernière, le ministère de l'Intérieur se réjouissait par voie de communiqué qu'en 2010, le nombre de tués sur les routes françaises soit passé sous le seuil des 4 000 morts. Cette baisse globale de 6,5% par rapport à 2009 atteint les 20% chez les usagers de deux-roues motorisés. Toutefois, la FFMC relativise ce résultat et met l'accent sur tois points en particulier.
Primo, la baisse de la sinistralité routière est constante depuis 1972, notamment grâce au travail de prévention réalisé par les associations. Secundo, ce bilan (publié le 6 janvier) reste provisoire, car une latence de 30 jours est observée pour une victime de la route hospitalisée plus de 24 heures. Tertio, l'année 2010 a été marquée par 3 mois où la circulation a été fortement réduite (météo difficile en janvier et décembre, grèves des raffineries en octobre).
Un "plan com" gouvernemental ?

Enfin, la FFMC rappelle que l'objectif fixé par le président de la République à l'horizon 2012 est de tomber sous la barre des 3 000 tués sur la route en 2012. Or, la sécurité routière vient de passer sous l'autorité du ministère de l'Intérieur, qui aurait désormais la main sur les chiffres, les statistiques et l'analyse...
La FFMC semble craindre que ce bilan 2010 favorable ne soit que la première étape d'un plan de communication... à géométrie variable puisqu'en juillet dernier, le ministre de l'intérieur ciblait les motards, laissant entendre qu'ils étaient responsables des accidents dont ils sont avant tout les victimes. Quoi qu'il en soit, la FFMC se félicite de la baisse de la mortalité routière, mais restera vigilante sur les méthodes employées pour y parvenir... et pour en parler.

D'après un communiqué FFMC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites