maxijohn

La sécurité routière, une des priorités du ministre de l’Intérieur

Messages recommandés

Le ministre de l’Intérieur présentait, le 21 janvier au matin, le bilan 2010 de la sécurité en France. Il a exprimé un satisfecit à propos des résultats liés à la lutte contre les accidents de la route. Brice Hortefeux a par ailleurs annoncé un nouveau plan pour la sécurité routière.

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, présentait le 21 janvier au matin, le bilan 2010 de la sécurité en France. Il a, dans ce cadre, exprimé un satisfecit à propos des résultats liés à la lutte contre les accidents de la route dans l’Hexagone : « Alors que nous venons de passer sous la barre des 4.000 tués sur les routes de France, je veux continuer de faire de la sécurité routière une priorité », a-t-il expliqué.

Intransigeance

« Ces progrès confirment qu’il n’y a pas de fatalité dans les drames de la route, poursuivait Brice Hortefeux. Ils nous confortent dans nos efforts en matière d’éducation et de prévention comme dans notre intransigeance dans la répression des infractions face à l’irresponsabilité d’une minorité de conducteurs. Je ne veux pas d’une action molle, laxiste et complaisante. »

Bilan provisoire...

Rappelons que le ministre s’appuie sur un bilan des accidents de la route en 2010 provisoire, qui ne tient compte ni des tués survenus dans les départements et territoires d’Outre-Mer ni des personnes décédées sur la route trente jours après l’accident, ce qui est pourtant la règle statistique.
Sachant que le bilan provisoire fait état de 3.994 morts en 2010, tous les observateurs s’accordent à dire que le résultat définitif, qui ne sera connu qu’en juin prochain, dépassera les 4.000 décès.
Un nouveau plan à venir

Le ministre de l’Intérieur a, par ailleurs, annoncé un nouveau plan pour la sécurité routière, sans en dire plus. « Pour poursuivre dans cette voie, et conformément aux objectifs fixés par le président de la République, un plan d’action spécifique est en cours d’élaboration, et sera mis en œuvre dans les toutes prochaines semaines », a expliqué Brice Hortefeux.

Lutte contre le débridage

Enfin, le ministre a insisté sur l’importance donnée à « la lutte contre la petite délinquance du quotidien. On continuera à combattre les motos et les cyclomoteurs débridés ». Brice Hortefeux a ainsi placé cette pratique au même niveau que la protection des personnes âgées, ou la lutte contre la prostitution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites