Admin-moto-scoot-grandest

Sécurité routière : les associations de victimes au secours du ministre !

Messages recommandés

Le nouveau ministre de l’Intérieur a reçu, le 21 mars, les associations de défense des victimes de la route. Et confirmé l’orientation répressive de la politique de sécurité routière. On pourrait même voir imposer le gilet airbag moto !

Face à l’augmentation de la mortalité routière durant les premiers mois de l’année, Claude Guéant, le nouveau ministre de l’Intérieur, a convié les associations de victimes de la route au ministère. Limiteurs de vitesse, généralisation de l’airbag motard, plaques d’immatriculation plus visibles… sont autant de propositions qui ont « intéressé » le ministre.

Lors d’une réunion sur la sécurité routière, le 21 mars au ministère de l’Intérieur, à Paris, Claude Guéant s’est fait le porte-parole des associations de victimes de la route. Il a défendu une politique basée sur la répression, soutenue et accréditée par la force de l’émotion que suscitent les accidents. Dommage qu’aucune association d’usagers, qu’ils soient automobilistes ou motocyclistes, n’ait été conviée à émettre des propositions.

Les associations fourmillent d’idées

La question des motocyclistes a pourtant été évoquée par les associations. « Plusieurs mesures ont été envisagées, confiait le ministre lors d’un point presse succédant à la réunion. Par exemple, pour utiliser les ressources de la technologie, qui est très utile en matière de sécurité routière, nous pensons aux limiteurs de vitesse. Nous envisageons également un programme visant à doter les motards d’un blouson airbag. » Enfin, ultime option de Claude Guéant, « proposer une modification des plaques d’immatriculation pour qu’elles soient plus visibles ». Tiens, tiens, on en revient aux radars…

« Pas assez compétent »

Interpellé sur la légitimité de la circulation inter-files, et de la répression excessive des forces de l’ordre depuis quelques semaines, le ministre a botté en touche : « Je ne suis pas assez compétent, à ce stade, pour me prononcer là-dessus. » Claude Guéant s’est voulu rassurant, auprès d’associations qui « demandent que l’on maintienne le cap, que la sécurité routière demeure une mesure prioritaire pour le gouvernement ». Qu’elles se rassurent, leur vœu sera exaucé !

Opération répression

Le ministre a ainsi annoncé « des opérations de grande ampleur ». L’objectif est de lutter en particulier contre la vitesse excessive ou l’absorption d’alcool ou de stupéfiants avant de prendre le volant. Ces opérations seront menées par la gendarmerie, la police, la douane, et même… l’inspection du travail !

Véhicules banalisés

D’ores et déjà, « un certain nombre de directives a été donné aux forces de l’ordre pour accentuer les contrôles en véhicule banalisés, et en tenue civile, précise Claude Guéant, afin que la peur du gendarme puisse conduire à des comportements plus vertueux ». Selon le ministre, il s’agit de créer « une nouvelle culture de la conduite automobile ».

Rien de nouveau

Mille radars devraient être implanté avant les élections de 2012, dont 400 d’ici à la fin de cette année. Les mêmes que promettait déjà Brice Hortefeux, son prédécesseur, en début d’année 2011. Seule nouveauté : « Les gendarmes et les policiers seront munis de radars de nouvelle génération (embarqués, ndlr) permettant de contrôler les automobilistes dans le flux de la circulation depuis un véhicule en mouvement. »

Lutter contre l’essoufflement

Une nouvelle fois, un ministre chargé de la sécurité routière propose la peur du gendarme comme remède aux accidents. Alors qu’il serait intéressant que les Français aient peur d’avoir un accident. A l’heure où la politique au radar montre ses limites, avec des chiffres de mortalité qui s’envolent, Claude Guéant s’accroche aux branches des fidèles de la répression routière, pour redonner un coup de fouet à une politique répressive qui s’essouffle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et oui, c'est ça un Ministre, quelqu'un souvent énarque ou polytechnicien ou encore diplomé de science po.

Pour faire court, quelqu'un polycompétent, ou poly-incompétent qui aujourd'hui s'occuppe de l'intérieur, demain des affaires maritimes et de la pêche ou de l'éducation... Sans vraiment y connaitre quoi que ce soit réellement. Rolling Eyes

... Et bien sur, empreint de certitudes et de convictions, bardé de conseillers qui ont fait des études similaires mais sans atteindre leur niveau de "médiatisation", affirme sa vérité... Tout en reconnaissant, si et quand ça l'arrange, qu'il n'est pas assez informé ou compétent face à des personnes qui, elles, pratiquent au quotidien ce que lui légifère et rêglemente... Suspect

On n'est pas sorti d'affaire avec nos politiciens de tous bords ! Evil or Very Mad

lol!lol!lol!


Il n'en demeure pas moins que je comprend et compatis avec les associations de victimes de violences routières... Même si elles ne voient et n'incitent souvent qu'à plus de répression et limitations de toutes sortes.
Leur légitimité est tout autant que celle de la FFMC.

Dommage enfin, qu'elles ne soient utilisées, comme prétexte, qu'à renforcer des mesures répressives... Dont la finalité s'avère de remplir les caisses de l'état. geek

Automobilistes et motards = vaches à lait ? Mad

Mais ça ne nous empêchera pas de profiter du soleil et de belles balades ! cheers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
happyhube a écrit:
Et oui, c'est ça un Ministre, quelqu'un souvent énarque ou polytechnicien ou encore diplomé de science po.

Pour faire court, quelqu'un polycompétent, ou poly-incompétent qui aujourd'hui s'occuppe de l'intérieur, demain des affaires maritimes et de la pêche ou de l'éducation... Sans vraiment y connaitre quoi que ce soit réellement. Rolling Eyes

... Et bien sur, empreint de certitudes et de convictions, bardé de conseillers qui ont fait des études similaires mais sans atteindre leur niveau de "médiatisation", affirme sa vérité... Tout en reconnaissant, si et quand ça l'arrange, qu'il n'est pas assez informé ou compétent face à des personnes qui, elles, pratiquent au quotidien ce que lui légifère et rêglemente... Suspect

On n'est pas sorti d'affaire avec nos politiciens de tous bords ! Evil or Very Mad

lol!lol!lol!


Il n'en demeure pas moins que je comprend et compatis avec les associations de victimes de violences routières... Même si elles ne voient et n'incitent souvent qu'à plus de répression et limitations de toutes sortes.
Leur légitimité est tout autant que celle de la FFMC.

Dommage enfin, qu'elles ne soient utilisées, comme prétexte, qu'à renforcer des mesures répressives... Dont la finalité s'avère de remplir les caisses de l'état. geek

Automobilistes et motards = vaches à lait ? Mad

Mais ça ne nous empêchera pas de profiter du soleil et de belles balades ! cheers


tout a fait d'accord avec toi et en tant que membre du bureau FFMC 54, je pense qu'on aura pas mal de boulot cette année, car là, le paquet est mis sur les 2 RM au niveau répression

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites