bill-mc19meymac

Le Bol d'Or !

Messages recommandés

La Course du Bol d'Or

Historique

  • 1922 : circuit en terre battue situé à Vaujours, Clichy-sous-Bois et Livry-Gargan, long de 5,100 km. Un seul pilote par machine.
  • 1923 à 1936 : circuit des Loges à Saint-Germain-en-Laye
  • 1927 : Fontainebleau
  • 1937 à 1939 : Autodrome de Linas-Montlhéry
  • 1938 à 1946 : rien
  • 1947 à 1948 : Saint-Germain-en-Laye
  • 1949 à 1950 : Montlhéry
  • 1951 : Saint-Germain-en-Laye
  • 1952 à 1960 : Montlhéry
  • 1961 à 1968 : rien
  • 1969 à 1970 : Montlhéry
  • 1971 à 1977 : Le Mans
  • 1978 à 1999 : Le Castellet
  • 2000 à aujourd'hui: Magny-Cours

    L'édition 2006 de l'épreuve fut la soixante-dixième édition de la course, elle fait partie du championnat mondial d'endurance moto.

    Cette compétition est l'occasion d'un gigantesque rassemblement motocycliste, fête foraine, exposition de motos, etc.

    L'édition 2007 voit la suprématie Suzuki (1000 GSXR N° 1 et N° 2) depuis 2001 stoppée par la victoire du GMT94 sur une Yamaha R1 avec à son guidon David Checca, Sébastien Gimbert et Olivier Four. Malgré cela, la Suzuki N°2 est championne du monde d'endurance avant même la dernière course au Qatar.

    Le Bol d’Or, c’est 24 heures de course à un rythme infernal pour les équipages de 3 pilotes comme pour les machines. Stratégie de course, esprit d’équipe, préparation mentale et physique ad hoc, parfaite maîtrise technique et technologique sont autant d’ingrédients indispensables au succès.

    Plus de dix nations, dont les teams officiels des plus grands constructeurs animateurs du Master of Endurance sont engagés dans la conquête du trophée suprême : le fameux Bol d’Or.

    Au départ, on a environ 60 motos alignées d’un côté de la piste, et les pilotes de l’autre, prêts à sprinter pour enfourcher leur monture et partir pour 1440 minutes de course. Autant dire qu’une telle épreuve met les organismes à rude épreuve, puisque les pilotes luttent contre leurs concurrents, leur machine, les conditions de pistes qui, en un jour, varient passablement, mais surtout, plus les heures avancent et plus ils doivent lutter contre eux-même. Voilà pour l’aspect purement sportif de l’épreuve.
    Une ambiance en or

    Au-delà de l’intérêt sportif et médiatique, le Bol d’Or est un événement où règne une ambiance folle. La centaine de milliers de motards réunis pour la circonstance vit un week-end de passion le plus souvent débordante. Les nombreuses animations réparties sur l’ensemble du site occupent le public 24 h non stop (show Stunt, le village, espace tuning, bars, restauration, fête foraine…) Le confort et la bonne humeur des spectateurs sont assurés grâce à la qualité des services offerts : camping gratuit, 100 000 places assises en tribunes, sanitaires répartis sur l’ensemble du site, parking gardés, consignes, etc. L’accent est également mis sur la sécurité. L’esprit de fête, renforcé par le traditionnel concert du samedi soir, confère au Bol d’Or une atmosphère que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites