bill-mc19meymac

24H du Mans 2012 !

Messages recommandés

Sur ce post nous allons suivre la course de notre Pilote du TeamMC19 Grégory Ortiz avec des infos de la part de Grégory en direct du circuit de la Sarthe et nous vous ferons vivre les 24H du Mans en live sur le chat box du forum durant les 24H non stop.

A suivre......
Le Programme et les Horaires !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chalut motard Cette année, pour sa 35ème édition, les 24 Heures Moto seront aussi l’épreuve finale du Championnat du Monde d’Endurance.
Si la course mythique qui se déroule sur le circuit Bugatti reste l’un des évènements majeurs de ce championnat, le fait d’y voir décerner le titre mondial la rend plus attrayante encore. Car tout y est possible.
Bien que le SRC Kawasaki soit l’un des favorits pour la victoire au Mans, l’équipe ne participe pas à la totalité du championnat et ne peut briguer la couronne mondiale.

Le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) a pris une avance de 19 points et tient la tête provisoire du classement mondial.

Derrière lui le Team BMW Motorrad France avec 76 points souffre de son résultat blanc au Bol d’Or. L’équipe de la marque Bavaroise est ex æco avec le Honda TT Legend, constant et régulier depuis le début de saison. Tout juste derrière se trouve la Yamaha GMT 94, avec 74 points et actuellement quatrième du championnat.

Tout reste encore possible pour ces trois dernières équipes donc, car ce sont 40 points qui seront attribués au vainqueur de l’épreuve mancelle.

Toutefois, le SERT est une équipe redoutable et son avance au classement lui permet de pouvoir prévenir d’éventuels complications qui l’empêcheraient de jouer la gagne aux 24 Heures Moto.

Vous l’aurez compris, le suspens tiendra 24 heures durant, les 8 et 9 septembre prochains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chalut motard Renaud Lavillenie, Champion olympique de saut à la perche à Londres et Louis Rossi, pilote manceau, vainqueur du Grand Prix de France Moto 2012 en catégorie Moto3, donneront ensemble le départ de la 35ème édition des 24 Heures Moto, samedi 8 septembre à 15 heures.
Les 55 machines engagées aux 24 Heures Moto 2012, seront sous les ordres de deux prestigieux starters pour lancer les deux tours d’horloge de la classique de l’endurance moto.

Récent médaillé d’or de saut à la perche aux Jeux Olympiques de Londres, Renaud Lavillenie est fan de moto et de sensations fortes. Licencié au Clermont Athlétisme Auvergne, il est engagé depuis deux ans aux cotés de l’équipe clermontoise AZ Moto Expert, qui participe aux 24 Heures Moto en catégorie Superstock. Renaud Lavillenie officiera comme chronométreur au sein du team, mais sera aussi présent au départ de l’épreuve pour lancer les deux tours de reconnaissance.

En haut de la voie des stands du circuit Bugatti, le Champion olympique sera accompagné de Louis Rossi, pilote Moto3 et vainqueur du Grand Prix de France Moto en mai dernier sur le même tracé. Actuellement neuvième du Championnat du Monde, le Manceau s’envolera ensuite pour Saint-Marin afin d’y disputer le 13ème Grand Prix de la saison, le 16 septembre prochain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Photo : Pascal BLEJEAN - ESPRIT-RACING

Les 55 concurrents des 24 Heures Moto 2012, épreuve qui s’élancera le samedi 8 septembre à 15 heures, se disputeront la victoire dans 3 catégories différentes. Sauf surprise, le futur vainqueur au classement général est à chercher dans la classe Formula EWC .


FORMULA EWC
27 concurrents engagés.
Les reconnaître : numéro blancs sur fond noir.
- Base d'une moto de commerce.
- Carénage allégé autorisé.
- La fourche peut être changée mais doit rester du type de celle homologuée.
- Système de changement rapide des roues et des freins autorisés.
- Moto éligible pour le Championnat du Monde FIM d'Endurance.


SUPERSTOCK
24 concurrents engagés.
Les reconnaître : numéro blancs sur fond rouge.
- Moto très proche du modèle de série.
- Moteur dans sa configuration d'origine.
- Pas de démontage rapide des plaquettes de freins.
- Moto éligible pour la Coupe du Monde FIM d'Endurance.


OPEN
4 concurrents engagés.
Les reconnaître : numéro blancs sur fond vert.
- Moto modifiée au-delà des limites du règlement.
- Obligation de satisfaire aux critères de qualification.
- Admission sur avis du jury.
- Moto classée, mais hors Championnat du Monde FIM d'Endurance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eldiablo262 a écrit:
Je vais faire le japonais pendant 4 jours hummmmmmmmmmmmmmm


Va à la rencontre de Greg et choot le

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fête foraine des 24 Heures Moto vous attend du côté du Virage du Raccordement (Parking 18)




Pour le plaisir de se divertir :


  • Une grande roue de 40 m,
  • Une piste karting,
  • Le Loop on Top : on y prend place comme dans un canapé… La suite est renversante ! Effets visuels supplémentaires avec le Loop on Top à jet d'eau !
  • Le Spin Ball : trois mouvements de rotation pour ce manège de type soucoupe volante avec 18 000 ampoules et qui n'a pas besoin de décoller pour vous mettre la tête dans les étoiles…
  • Le Bungee, ou boule éjectable : deux bras fièrement dressés de 38 mètres de haut, un élastique énorme… 1, 2, 3, on lâche ! 4,8 G de force de propulsion et une éjection à 55 mètres de hauteur : voilà ce qui vous attend dans la capsule ! Il faut le vivre pour le croire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bill a écrit:
eldiablo262 a écrit:
Je vais faire le japonais pendant 4 jours hummmmmmmmmmmmmmm


Va à la rencontre de Greg et choot le


si j'arrive a passer hihihihi oui je vais la faire Shocked

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les concerts

Pour cette 35e édition des 24 Heures Moto (8 et 9 septembre 2012), une grande soirée de concerts gratuits* (dès 20 h 15, sur la scène dressée avant la Passerelle Dunlop) sera de nouveau organisée dans l’enceinte du circuit Bugatti le samedi 8 septembre. Une programmation qui va ravir le public, avec, en tête d’affiche le groupe de hard rock danois D-A-D aux mises en scènes surréalistes ! En voici le détail :

Shaggy Dogs

Pour son quatrième album, ce groupe français est allé chercher le producteur anglais Al Scott (connu pour ses collaborations avec Joe Strummer, the Levellers, Johnny Thunders, Asian Dub Foundation ou bien encore pour les réputées BBC Sessions de John Peel) ceci, afin de réaliser un album de BluesRock'n'roll. On retrouve les saveurs d’un rhythm’n'blues vintage qui rappelle The Heavy, le goût épicé d’un Rock’n Roll sauvage proche du Jim Jones Revue et l’âpreté radicale d’un Jon Spencer Blues Explosion. Un subtile mélange de fierté et d’humilité ; deux valeurs fondamentales pour des frenchy rockers blancs qui jouent de la musique noire.


The Elderberries

Après leurs deux albums "Nothing Ventured Nothing Gained" en 2007 et "Ignorance and Bliss" en 2009 puis un titre composé pour le film Hellphone, The Elderberries débarquent avec bruit et fureur accompagnés de leur troisième album, dégoulinant de basses, de batteries lourdes et de guitares rugissantes. Venus du Canada, d'Angleterre et de France, ils nous jouent un gros Rock'n'Roll sauvage, suintant et fiévreux qui vous vrille les tripes et vous monte à la tête.




D-A-D

Fleuron de la scène Scandinave depuis près de 20 ans, le groupe se distingue par un exceptionnel sens de la composition poussé par un son irrésistible et puissant ainsi qu’une présence scénique à couper le souffle. C'est un véritable événement que ce concert des 24 Heures Moto ! Longtemps considéré comme "la réponse venu du froid" aux exubérants surdoués de ACDC, le groupe D-A-D a traversé les années sans rien oublier de ses mises en scène remplies de vidéos géantes, d’un batteur dont l’instrument est installé sur une plateforme qui pivote à 90°, et de pyrotechnie surréalistes ... un GRAND SHOW !!!




(*._ Gratuits pour les détenteurs d’un billet enceinte générale.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Relais Motards Calmos

Mis en place par la FFMC, les huit Relais Motards Calmos invitent à une pause détente sur la
route des 24 Heures Moto. Les horaires d'ouverture diffèrent selon les endroits et le sens aller
ou retour.

Sur place, des services gratuits sont proposés (variable selon les sites) : boissons chaudes et froides, restauration, atelier petites réparations, nettoyage visière, niveau d'huile, graissage chaîne, gonflage des pneus, tableau de messages, secourisme, etc.


RELAIS MOTARDS CALMOS®️ FFMC 16
http://fede-16.over-blog.com
RN 10 - Aire du Maine de Boixe, à 25 km
au Nord d'Angoulême (aller et retour).
GPS : 45° 51' 11'' Nord - 0° 11' 6'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 28 - EURE ET LOIR
www.ffmc28.com
RN 23 - Carrefour des Terres Fortes - Nogent le Rotrou (aller et retour).
GPS : 48° 19' 44''Nord - 0° 47' 55'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 45
http://ffmc45.free.fr
Sur le Parking Intermarché à Ouzouer le marché (41) sur la Nationale N157 (sens retour uniquement).

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 49 - MAINE ET LOIRE
www.ffmc49.fr
A 11 - Aire des Portes d'Angers (aller et retour).
GPS : N 47.5004, E -0.4913

RELAIS MOTARDS CALMOS®️78 - YVELINES :
www.ffmc78.org
A10 - Aire de Saint Arnoult avant la barrière de péage (aller).
GPS : 48° 33' 18'' Nord - 1° 55' 55'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 87 – HAUTE VIENNE :
www.ffmc87.com
A20 - Sortie 37 - A la sortie de Limoges - Sur le parking " Carrefour " de Boisseuil (aller et retour).
GPS : 45° 46' 48'' Nord - 1° 18' 21'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ FFMC 91
www.ffmc91.fr
Autoroute A10 direction Paris "aire de Chanteraine Limours/Briis sous Forges" (retour) et D191 direction Etampes Centre Commercial " les portes d'Etampes ", parking du centre commercial Leclerc (retour)


HALTE MOTARDS
Comme chaque année, le GIRM organise un accueil spécifique des motards à l'arrivée de l'Autoroute A11 au péage d'Auvours. Du vendredi 7 septembre,14 h 00 (heure à partir de laquelle les péages sont gratuits pour les motards), au samedi 8, 15 h 00, les motards peuvent trouver une tente édifiée spécialement où se réchauffer et déguster gratuitement une boisson chaude, des petits sandwiches, des bonbons, des biscuits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J-5 avant de connaître les vainqueurs des 24 Heures Moto!


Photo : Stephane VALEMBOIS - ACO/NIKON

Le compte à rebours se fait pressant désormais.
A tout juste 5 jours de l’arrivée des 24 Heures Moto, cette 35 édition s’annonce exceptionnelle.

Finale du Championnat du Monde d’Endurance, la course au titre est lancée entre les équipes encore en lice.

Mais les favoris des grandes épreuves de 24 Heures ne sont pas en reste et comptent bien jouer la victoire eux aussi.
Les bagarres sur la piste auront lieu dès les séances qualificatives, ouvertes au public à partir du jeudi 6 septembre. Une compétition de très haut niveau, mais aussi une foule d’animations avec la fête foraine, les concerts, un village
composé de boutiques et d’expositions, etc.

La charte du spectateur responsable mise en place par l’organisateur des 24 Heures Moto (l’Automobile Club de l’Ouest), place
cette grande fête de la moto sous le signe de la convivialité.

Les concurrents sont attendus dès demain, lundi 3 septembre, au Mans. Les équipes techniques commenceront la mise en place des structures dans la journée également.

La tension monte d’un cran et tout s’accélère sur le circuit Bugatti .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bill a écrit:
Relais Motards Calmos

Mis en place par la FFMC, les huit Relais Motards Calmos invitent à une pause détente sur la
route des 24 Heures Moto. Les horaires d'ouverture diffèrent selon les endroits et le sens aller
ou retour.

Sur place, des services gratuits sont proposés (variable selon les sites) : boissons chaudes et froides, restauration, atelier petites réparations, nettoyage visière, niveau d'huile, graissage chaîne, gonflage des pneus, tableau de messages, secourisme, etc.


RELAIS MOTARDS CALMOS®️ FFMC 16
http://fede-16.over-blog.com
RN 10 - Aire du Maine de Boixe, à 25 km
au Nord d'Angoulême (aller et retour).
GPS : 45° 51' 11'' Nord - 0° 11' 6'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 28 - EURE ET LOIR
www.ffmc28.com
RN 23 - Carrefour des Terres Fortes - Nogent le Rotrou (aller et retour).
GPS : 48° 19' 44''Nord - 0° 47' 55'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 45
http://ffmc45.free.fr
Sur le Parking Intermarché à Ouzouer le marché (41) sur la Nationale N157 (sens retour uniquement).

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 49 - MAINE ET LOIRE
www.ffmc49.fr
A 11 - Aire des Portes d'Angers (aller et retour).
GPS : N 47.5004, E -0.4913

RELAIS MOTARDS CALMOS®️78 - YVELINES :
www.ffmc78.org
A10 - Aire de Saint Arnoult avant la barrière de péage (aller).
GPS : 48° 33' 18'' Nord - 1° 55' 55'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ 87 – HAUTE VIENNE :
www.ffmc87.com
A20 - Sortie 37 - A la sortie de Limoges - Sur le parking " Carrefour " de Boisseuil (aller et retour).
GPS : 45° 46' 48'' Nord - 1° 18' 21'' Est

RELAIS MOTARDS CALMOS®️ FFMC 91
www.ffmc91.fr
Autoroute A10 direction Paris "aire de Chanteraine Limours/Briis sous Forges" (retour) et D191 direction Etampes Centre Commercial " les portes d'Etampes ", parking du centre commercial Leclerc (retour)


HALTE MOTARDS
Comme chaque année, le GIRM organise un accueil spécifique des motards à l'arrivée de l'Autoroute A11 au péage d'Auvours. Du vendredi 7 septembre,14 h 00 (heure à partir de laquelle les péages sont gratuits pour les motards), au samedi 8, 15 h 00, les motards peuvent trouver une tente édifiée spécialement où se réchauffer et déguster gratuitement une boisson chaude, des petits sandwiches, des bonbons, des biscuits.


Pour l'Ouest la FMC35 SERA PRESENTE sur la RN 157, à l'aire d’Erbrée,le Dimanche 9 de 10h à 19h

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du soleil sur le Bugatti pour l’installation des équipes


Photo : Jean-René ROGER - ACO/Nikon

Les équipes techniques sont arrivées dès aujourd’hui sur le Bugatti. L’installation des boxs, du matériel et les dernières préparations sur les motos sont effectués depuis le début d’après-midi.
Le paddock ressemble à une fourmilière en ébullition. Il y a des bruits de toute part. Il faut installer également les hospitalités, chaque équipe en a une. Il s’agit du lieu de restauration de l’équipe et de réception pour les invités ou les amis de passage. Qu’il s’agisse d’une grande tente ou d’une luxueuse semi remorque aménagée, « l’hospi » comme on l’appelle dans le jargon, devient le centre névralgique d’une équipe, le lieu de vie et le point convergeant pour tous les membres composant cette équipe.

Cet après-midi le soleil est venu baigné tout ce monde déjà présent pour les 24 Heures Moto. Si des nuages le cachaient parfois, de gros rayons se faisaient sentir donnant une belle lumière sur le Bugatti. Un soleil plus présent encore est annoncé tout au long de la semaine avec des températures allant jusqu’à 26°C.

Des conditions idéales donc pour les 55 équipages de la 35ème édition des 24 Heures Moto

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chalut motard Les 24 Heures Moto arrivent à grands pas !



Photo : Jean-René️ ROGER - ACO/Nikon

Après l’arrivée des équipes hier et l’installation des boxs, certaines ont dû terminer le travail aujourd’hui. Mais la plupart d’entre elles étaient bel et bien prêtes ce matin à 9h pour une journée d’essais privés.
Le soleil s’est montré très présent à partir du milieu de la matinée. Très bonne chose pour nos concurrents qui ont pu reprendre leurs marques sur le tracé du Bugatti, et ce dans de très agréable conditions météorologiques.

Cela va durer ainsi puisque les prévisions annoncent une météo plus clémente encore pour les prochains jours et avec des températures très agréables. Le beau temps sera donc bien de la partie aux 24 Heures Moto !

Demain mercredi, sera la première journée officielle de la 35ème édition des 24 Heures Moto avec les contrôles administratifs et techniques d’usage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Freddy Foray titularisé sur la n°11 du SRC Kawasaki



Photo : François NAVARRO - AFPi

L’équipe SRC Kawasaki qui engage la fameuse ZX10R n°11, a créé la surprise aujourd’hui. Engagée avec son trio de pilote vainqueur des deux dernières éditions des 24 Heures Moto, la décision de modifier ce dernier est à la fois une surprise, mais pas complètement.
En effet, Julien Da Costa, Gregory Leblanc et Olivier Four, tous trois titulaires, avaient été rejoints par Freddy Foray lors des journées officielles de test les 22 et 23 août derniers. Celui-ci a, a priori, mieux convenu qu’Emeric Jonchière, le quatrième pilote habituel du SRC Kawasaki. Finalement Freddy Foray a été titularisé aujourd’hui comme troisième pilote à la place d’Oliver Four.

Gilles Stafler, team manager du SRC Kawasaki – Kawasaki/Pirelli n°11 : « Pour l’instant j’ai mis Freddy titulaire, mais jusqu’à samedi midi tout peut encore changer. On va voir comment se déroule la semaine, quelle sera la météo, il y a plein de chose qui peuvent rentrer en ligne de compte d’ici samedi. Il pourrait y avoir une blessure aussi, on ne sait pas ce qu’il peut se passer d’ici là. Pour l’instant on a décidé de faire se choix là et nous verrons pour samedi 15h. Cela me permet de voir dans cette configuration là qui va mieux se libérer. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ambiance studieuse et détendue sous un beau soleil pour les vérifications



Photo : Michel JAMIN - ACO / Nikon

Aujourd’hui, mercredi, est la première journée officielle des 24 Heures Moto. Les vérifications techniques et administratives se déroulent depuis ce matin.

Les équipes se succèdent dans un ordre pré défini. Machines et équipements des pilotes sont inspectés pour contrôler qu’ils correspondent aux normes et règlements imposés.

Le soleil et la chaleur accentuent cette ambiance presque décontractée. Car le soleil est très présent cela rajoute une dimension à cette journée de calme. Les essais qualificatifs débutent demain et tout va s’accélérer.

Seule certitude désormais, le soleil sera de la partie. Les prévisions ne s’étaient pas trompées, beau temps et lumière chaleureuse sont bel et bien là. Le soleil est d’ailleurs annoncé dans la même intensité pour tout le week-end !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
24 Heures Moto : au programme demain (jeudi)



Photo : Jean-René ROGER - ACO/Nikon

Histoire de ne pas rompre le silence trop brutalement, les moteurs électriques des e-Power démarreront les premiers. Les
machines des 24 Heures Moto ne seront pas en reste puisqu’elles s’exprimeront 4 heures durant dans le cadre d’essais libres, puis qualificatifs, et enfin
nocturnes.

METEO

Le matin, le brouillard pourrait légèrement réduire la visibilité, alors que l'après-midi sera particulièrement ensoleillé.
En soirée, le ciel sera complètement dégagé. Les températures oscilleront entre 10°C et 22°C.

LES COMPETITIONS

Les 24 Heures Moto, épreuve comptant pour le Championnat du Monde d’Endurance
Le Championnat du Monde de Sidecar
Le Championnat international e-Power
La Promotion Dunlop

LES HORAIRES

11 h 45 - 12 h 15 : Essais Libres Motos e-Power
12 h 30 - 14 h 30 : Essais Libres des 24 heures Moto
14 h 40 - 15 h 05 : 1ère séance Essais Chronométrés Promotion Dunlop 600cc
15 h 15 - 15 h 40 : 1ère séance Essais Chronométrés Promotion Dunlop 1 000cc
15 h 50 - 16 h 10 : 1ère séance Essais Chronométrés Motos e-Power
16 h 30 - 17 h 00 : 1ère séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 1
17 h 10 - 17 h 40 : 1ère séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 2
17 h 50 - 18 h 20 : 1ère séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 3
18 h 30 - 19 h 00 : 1ère séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes Réserve
21 h 00 - 22 h 00 : Essais de nuit des 24 heures Moto

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Showa : la fourche à 40000 euros du SERT



Le plus haut niveau des courses d'endurance exige le meilleur matériel qui soit. La fourche Showa qui équipe le SERT est une merveille technologique.

Dérivée des modèles que l'on trouve en Mondial Superbike et produite pour les Teams d'usine à l'unité, elle est adaptée ici aux particularités de l'endurance afin de faciliter les changements de roue avant. Son corps est en aluminium de qualité aéronautique taillé dans la masse et les tubes plongeurs reçoivent un traitement antifriction dont le fabricant japonais a le secret (partie noire sur la photo). Le diamètre de ses tubes atteint 47 millimètres (contre 43 mm pour l'origine sur des sportives traditionnelles) afin d'augmenter sa rigidité au freinage. Elle peut ainsi encaisser d'immenses efforts sans se déformer. Solide, son usinage offre en même temps une certaine souplesse en déformation latérale qui facilite grandement la maniabilité en courbe. Toute une science. Contrairement au matériel Öhlins moins onéreux équipant de nombreux Teams, cette beauté a la particularité d'être extrêmement difficile à régler. Mais une fois le bon réglage trouvé, elle fait office de référence. D'une durée de vie de 3 à 4 ans, elle demande une révision complète après chaque épreuve du championnat coûtant la bagatelle de 1500 euros...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BMW en pole position provisoire !


Photo : François NAVARRO - AFPi

Sur une piste surchauffée par le soleil, l'équipage Cudlin-Nigon-Gimbert s'installe en pole position provisoire des 24 Heures Moto dont le départ sera donné samedi à 15 heures. Tout sera remis en cause demain, lors de la seconde et dernière série de trois séances qualificatives (Pilotes 1, Pilotes 2, Pilotes 3). Malgré les conditions climatiques idéales, de nombreuses chutes - dont celle d'Anthony Delhalle (Suzuki n°1) - ont émaillé les premières séances d’essais qualificatives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

24 Heures Moto BMW prend la main !



Photo : Jean-René️ ROGER - ACO/Nikon

Première journée d’essais officiels des 24 Heures Moto ce jeudi sur le circuit Bugatti et sous un chaud soleil. Après une séance libre dominée par la Suzuki du SERT, les trois pilotes de BMW arrivaient en tête ce soir au cumul des temps réalisés lors des qualifications. Da Costa sur Kawasaki a réussi de son côté le record du tour en endurance.

Les premières séances qualificatives étaient organisées en trois sessions distinctes de trente minutes chacune, chaque pilote titulaire devant prendre la piste les uns après les autres.

Ceux dotés de brassards bleus étaient les premiers à s’élancer. Julien Da Costa, sur la Kawasaki n°11 victorieuse en 2010 et 2011, dominait rapidement les débats. Il enfonçait surtout le clou peu avant la mi-séance avec un chrono de 1’36’’628 (moyenne supérieure à 155 km/h) soit le nouveau record sur la piste en endurance.

Après une interruption de séance due à la chute des machines n°2 et 13, Sébastien Gimbert améliorait pour l’équipe BMW Motorrad France, se classant alors deuxième. Vincent Philippe sur la Suzuki du SERT était troisième, David Checa (Yamaha/GMT 94) et Igor Jerman (Yamaha/Yart) complétaient le top 5.

La qualification des deuxièmes pilotes (brassards blancs) était d’abord dominée par Anthony Delhalle (Suzuki). Mais ce dernier chutait après environ 10 minutes d’essais. Il arrivait à ramener la moto dans le stand de son équipe, le SERT, puis repartait après réparations. Damian Cudlin sur la BMW n°99 et Gregory Leblanc sur la Kawasaki n°11 se disputaient alors la première place. Ils finissaient dans cet ordre, avantage pour l’Australien.

Les pilotes aux brassards rouges s’élançaient enfin. Lors de cette troisième qualification, Erwan Nigon, pour BMW, s’installait rapidement en tête. Freddy Foray sur la Kawasaki SRC reprenait ensuite la première place mais pour une courte durée, le pilote japonais de Suzuki, Takuya Tsuda, prenant le meilleur sur ses rivaux. In extremis, Erwan Nigon signait le meilleur chrono devant le pilote nippon. Matthieu Lagrive était troisième sur la Yamaha du GMT 94. La machine du SRC Kawasaki aux mains de Freddy Foray et la Honda du TT Legends terminaient quatrième et cinquième.

Au cumul des temps des trois pilotes, la BMW n°99 de Gimbert, Nigon et Cudlin était la plus rapide de cette première journée. Rappelons que cette année, la pole position sera calculée de cette manière à savoir en additionnant les temps des trois premiers pilotes des machines en lice.

Ce soir une nouvelle séance d’essais libres aura lieu de nuit sur le Bugatti, de 21 heures à 22 heures. Ce sera l’occasion pour tous les pilotes de prendre leurs repères dans l’obscurité.

Les forces en présence des 24 Heures Moto commencent à se dessiner sur le Circuit Bugatti. Demain auront lieu les deuxièmes séances qualificatives entre 11 heures et 12 h 50 pour les trois pilotes titulaires de chaque écurie. A l’issue de celles-ci les auteurs de la pole position, et donc les premiers hommes forts, seront connus avant le départ de la 35e édition des 24 Heures Moto qui sera donné samedi 8 septembre à 15 heures. Et sous le soleil, bien entendu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les essais de nuit ont débuté


Photo : FRANCOIS NAVARRO / AFPi - FRANCOIS NAVARRO / AFPi

Les essais traditionnels essais de nuit viennent de débuter sur circuit Bugatti. Une séance d’une heure qui permet aux pilotes de se réadapter au spécificités du pilotage avec moins de visibilité.

Les 24 Heures Moto débuteront samedi à 15h, et pourtant l’ambiance magique de la compétition se fait de plus en plus présente avec l’obscurité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fin de la séance d’essais de nuit


Photo : FRANCOIS NAVARRO / AFPi - FRANCOIS NAVARRO / AFPi

La séance d’essais de nuit s’achève à l’instant sur le circuit Bugatti. Les équipes ont, pour la plupart, roulé toute l’heure qui était mise à leur disposition.

La Kawasaki n°11 du SRC Kawasaki termine leader de cette séance, avec un meilleur temps signé en 1’38’’474. Soit environ 1,5 seconde moins vite que le meilleur chrono réalisé en qualification par Julien Da Costa sur la même machine.

La Yamaha du GMT 94 termine deuxième, la Suzuki du SERT troisième. Le BMW Motorrad France, actuel leader des qualifications est quatrième. L’étonnante Yamaha n°14 du Maco Racing clôture le top 5.

La température était agréable sur la pitlane. Ces essais de nuit sonnent comme l’un des prémices de la 35ème édition des 24 Heures Moto.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

24 Heures Moto : au programme demain (vendredi)


Photo : Michel JAMIN - ACO / Nikon

La 2e série de séances qualificatives et la visite des stands (ouverte aux possesseurs d’un billet Enceinte Générale) constitueront les moments forts de la journée précédent le départ des 24 Heures Moto.

METEO

La journée sera particulièrement ensoleillée avec un ciel complètement dégagé du matin au soir. La vitesse du vent n’excèdera pas 30 km/h alors que la température de l'air pourrait atteindre 25°C.

LES COMPETITIONS

- Les 24 Heures Moto, épreuve comptant pour le Championnat du Monde d’Endurance
- Le Championnat du Monde de Sidecar
- Le Championnat international e-Power
- La Promotion Dunlop

LES HORAIRES

10 h 00 - 10 h 20 : 2e séance Essais Chronométrés Motos e-Power
10 h 30 - 10 h 50 : Essais Libres - Championnat du Monde de Sidecar
11 h 00 - 11 h 30 : 2e séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 1
11 h 40 - 12 h 10 : 2e séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 2
12 h 20 - 12 h 50 : 2e séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes 3
13 h 00 - 13 h 30 : 2e séance Qualificative des 24 heures Moto - Pilotes Réserve
14 h 05 - 14 h 25 : 1ère séance Essais Chronométrés - Championnat du Monde de Sidecar
14 h 40 - 15 h 05 : 2e séance Essais Chronométrés Promotion Dunlop 600cc
15 h 20 - 15 h 45 : 2e séance Essais Chronométrés Promotion Dunlop 1 000cc
16 h 00 - 16 h 20 : 2e séance Essais Chronométrés - Championnat du Monde de Sidecar
16 h 35 - 17 h 15 : Course Motos e-Power (8 tours)
17 h 30 - 19 h 30 : Découverte des stands et du paddock

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assurance soleil pour les 24 Heures Moto !


Photo : Julien HERGAULT - ACO/Nikon

27°C vendredi, 28°C samedi, 29°C dimanche… Les indicateurs de Météo France s’affolent ! Tous les spécialistes l’affirment : « le ciel restera vierge de tout nuage jusqu’à dimanche soir ».

Enfin, même dans la nuit de samedi à dimanche, le mercure ne devrait pas descendre sous les 15°C… Toutes les conditions sont donc réunies pour que le record de distance établi l’année dernière tombe (3 490.290 km).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon gros dodo à tous.
peaufiner les réglages de cette fourche récalcitrante.

FRED

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deuxième pole position d’affilée pour BMW au Mans



Photo : Michel JAMIN - ACO / Nikon

L’équipe BMW Motorrad France Team Thevent s’élancera, en pole position, demain, au départ des 24 Heures Moto, pour la deuxième fois en deux ans. La BMW n°99 a dominé les deux séances de qualification sur le circuit Bugatti.

Damian Cudlin et Erwan Nigon ont signé les meilleurs chronos, hier, de leur séance de qualification respective. Sébastien Gimbert s’est classé deuxième de la sienne avec un chrono identique à celui de Nigon. Un temps moyen de 1’37.644 a ainsi permis au BMW Motorrad France Team Thevent de s’assurer la pole position provisoire.

Ce matin, lors de la seconde séance qualificative de trente minutes, Cudlin a de nouveau signé le meilleur chrono au guidon de la S1000RR n°99 chaussée en Michelin, avec un tour en 1’37.039. Gimbert a lui aussi terminé sa séance en première position avec un tour en 1’36.644, alors que Nigon
a réalisé un chrono de 1’38.787.

La moyenne de ces trois chronos a offert au BMW Motorrad France Team Thevent sa deuxième pole position de rang sur le circuit du Mans. L’objectif est désormais de réussir la course qui décidera de l’attribution du titre de champion du monde.

L’équipe du SERT, tenante du titre, mène actuellement le championnat avec 19 points d’avance sur sur le BMW Motorrad France Team. Mais avec 40 points offerts au vainqueur, quatre équipes demeurent en lice pour l’obtention de la couronne mondiale.

Pour le BMW Motorrad France Team Thevent, l’objectif est simple : s’imposer dimanche et voir ce que le sort réserve au championnat.

Nigon et Cudlin n’ont jamais gagné au Mans, alors que le BMW Motorrad France Team Thevent court toujours après sa première victoire sur une course de 24 heures. Gimbert s’est déjà imposé dans la Sarthe, mais gagner dimanche serait pour lui un superbe cadeau pour célébrer son 35e
anniversaire.

Damian Cudlin : Pilote blanc
« La pole position est une bonne chose pour les pilotes, l’équipe, BMW et Michelin, surtout quand il s’agit de la plus grande course de la saison. Mais nous sommes suffisamment expérimentés pour savoir que finir devant aux essais ne garantit pas d’arriver les premiers sous le drapeau à damiers. La course sera difficile car il y a de nombreuses équipes très performantes. La compétition sera rude, mais nous n’avons pas le choix. Nous ne pouvons pas nous permettre de penser au championnat. La seule chose à faire, c’est d’essayer de gagner la course. Si l’un des leaders disparaît, il sera alors peut-être temps de reconsidérer notre stratégie, mais on ne peut pas se permettre quoi qu’il en soit d’attendre de voir ce qu’il se passe. Nous devons attaquer et essayer de contrôler la situation des avant-postes. »

Sébastien Gimbert : Pilote bleu
« Je suis content d’être à nouveau en pole position au Mans. On a trouvé une direction intéressante avec la moto et les pneus durant les tests pré-Mans et nous voyons aujourd’hui le résultat. L’équipe est aussi au top. Les trois pilotes ont le même rythme, et cela sera très important pour la course. Nous n’avons pas d’autre choix que d’attaquer à 100% dès le départ pour essayer de gagner la course. C’est notre seule chance pour espérer gagner le championnat. Une victoire pour la 35e édition des 24 Heures du Mans serait la meilleure façon de remercier BMW, Michelin et tous nos partenaires pour leur support. Ce serait aussi une belle manière de fêter mon 35e anniversaire. »

Erwan Nigon : Pilote rouge
« La pole position est une belle façon d’attaquer le week-end, mais la course est encore longue. Tout le monde sait désormais que la BMW n°99 est rapide, pas seulement en pneus de qualification, mais aussi en rythme de course. Voilà nos adversaires pour le titre prévenus. Les essais et la qualification se sont bien déroulés, les trois pilotes sont proches au niveau des chronos, il ne nous reste plus désormais qu’à concrétiser en course. Une victoire dimanche ne serait pas suffisante pour nous garantir le titre, mais cela nous offrirait sans nul doute les meilleures chances. Voilà pourquoi nous devons gagner. »

Michael Bartholemy – Team Principal
« Une fois encore, les pilotes et l’équipe ont fait du bon boulot au Mans, en décrochant notre seconde pole position en deux ans pour ce qui est sans nul doute la plus grande course de la saison. Je voudrais leur dire un grand merci, et plus particulièrement à Hugo Marchand qui a encore fait du super boulot pour nous en tant que pilote de réserve. Son rôle est aussi important pour l’équipe que celui des trois autres. Nous allons attaquer la
course en ayant à l’esprit qu’une victoire serait le meilleur moyen de ravir le titre. Même si cela ne serait pas forcément suffisante, une victoire serait le moyen de repartir du Mans satisfaits. La bataille sera rude, comme toujours, mais j’ai confiance en l’équipe, en BMW, en Michelin et en nos trois pilotes. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'histoire insolite du départ type "Le Mans"



Photo : Jonathan Biche - ACO/Nikon

Le départ, c’est LE grand moment des 24 Heures Moto. Alors, pour l’apprécier pleinement, apportons ces quelques précisions…

S’il est associé à la moto, c'est bien aux 24 Heures du Mans (auto) qu'est né le départ type « Le Mans »… Et son histoire prête à sourire : en 1925, le règlement impose d’équiper chaque voiture d'une capote amovible. Pour en vérifier la fonctionnalité et la facilité de manipulation, l’ACO décide de faire débuter l’épreuve par un « capotage » des véhicules… Et c’est pour éviter que les pilotes ne soient tentés de commencer la manœuvre avant le signal qu’ils sont placés de l’autre côté de la piste, face à leurs machines !

14 h 15 Préparation des coureurs et machines aux stands
14 h 30 Début de la procédure de départ
Ouverture du couloir des stands au « feu vert »
Panneau 5' pour un tour de reconnaissance obligatoire
14 h 35 Fermeture du couloir des stands au « feu rouge »
14 h 45 Klaxon panneau 5'
14 h 47 Klaxon panneau 3'
Evacuation de la piste
14 h 49 Klaxon panneau 1' panneau « casque »
Coureurs face à leur machine
14 h 49 ' 30 " Klaxon panneau 30"
14 h 50 Klaxon Drapeau vert 2 tours de chauffe
A l’issue des 2 tours : Drapeau rouge mise en grille
14 h 59 Klaxon panneau 1' panneau « Casque »
14 h 59 ' 30 " Klaxon panneau 30"
Coureurs face à leur machine
15 h 00 Départ de la 35e édition des 24 Heures Moto
Drapeau tricolore

Rendez-vous demain à 15 heures pour le départ des 24 Heures Moto.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BMW Motorrad France Team Thevent confirme sa pole position



Photo : Biche Jonathan - ACO/Nikon

BMW Motorrad France Team Thevent confirme sa pole position devant SRC Kawasaki et le Suzuki Endurance Racing Team

Le BMW Motorrad France Team Thevent vient de confirmer sa place en pole position des 24 Heures Moto. Damian Cudlin a même amélioré son meilleur tour dans cette seconde séance d’essais en 1’37.039 et forme avec Sébastien Gimbert et Erwan Nigon l’équipage le plus homogène parmi les équipes de pointe.

Le pilote australien relativise pourtant cette performance. « L’an dernier aussi, nous étions en pole position et la course ne nous a pas souri. Le plus important est à venir demain car nous avons des adversaires de très haut niveau.»

Deuxième sur la grille, le SRC Kawasaki n’a amélioré ses chronos ce matin. Le clan Kawasaki officiel a même eu une grosse alerte en début de séance avec la chute de Julien da Costa (auteur du meilleur tour individuel hier en 1’36.826) sans gravité pour le pilote. L’inconnue au SRC Kawasaki reste le choix du troisième pilote : Freddy Foray et Olivier Four sont en concurrence.

Le Suzuki Endurance Racing Team conserve sa troisième place sur la grille, une position inhabituelle pour le multiple champion du monde qui a du composer avec une petite chute en essais et la découverte du circuit pour son nouveau pilote japonais, Takuya Tsuda.
Le plus impressionnant en piste ce matin a été le Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube. David Checa, Kenny Foray et Matthieu Lagrive ont tous les trois amélioré leurs chronos d’hier et pointent maintenant très près du Suzuki Endurance Racing Team à la moyenne des meilleurs temps en piste. Libéré par sa place sur le podium à Suzuka, le Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube est en position de jouer une belle place sur le podium.

C’est aussi le cas du Monster Energy Yamaha YART qui améliore aussi mais conserve sa cinquième position sur la grille grâce à de belles performances de Steve Martin et Gwen Giabbani ce matin.Parmi les autres belles performances de la matinée, on notera celle de la Yamaha du Maco Racing Team qui, grâce à Gregory Junod, Gregg Black et Lucas de Carolis, remonte en sixième position devant Bolliger Team Switzerland et Honda TT Legends.

En Superstock, le Team Motors Events AMT Assurances (Michael Savary, Frédéric Chabosseau et Guillaume Dietrich) a remis les pendules à l’heure et place sa Suzuki en première position Superstock sur la grille de départ devant la Suzuki du MCP Starteam et le Junior Team LMS Suzuki

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernières prises de repères et derniers ajustements, les 55 équipes ont disposé de 45 minutes ce matin pour affiner leurs réglages avant le début de la mise en grille à 14h15.




Le soleil inonde le circuit Bugatti, les premiers spectateurs prennent place dans les tribunes. L’ambiance, encore calme, va monter d’un cran avec les différentes animations prévues sur la ligne droite des stands à partir de 12h30.

Les cinq favoris à la victoire ont trusté le Top 5. SRC Kawasaki a signé le meilleur temps en 1.37.960 devant le GMT 94 (Michelin) et le SERT. Auteur de la pole position, BMW Motorrad France Team Thevent (Michelin) est crédité du quatrième temps devant le YART (Michelin).

Motors Event AMT Assurances s’est montré le plus rapide de la catégorie Superstock et s’est intercalé à la septième place entre deux équipes engagées en EWC, Bolliger Team et National Motos.

Les mécanos se sont entrainés une dernière fois au ravitaillement et ont validé les marquages au sol pour optimiser les arrêts au stand.

On annonce des températures élevées, plus de 30°C, des conditions climatiques plutôt inhabituelles pour une course de 24 Heures. Les pilotes et les machines devront donc faire face à la chaleur pour rallier l’arrivée et tenter de monter sur la plus haute marche du podium dimanche à 15 heures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quatre manufacturiers différents se sont imposés sur les quatre premières manches du Championnat du monde d’Endurance (EWC). L’endurance est l’une des rares compétitions mondiales où la concurrence entre fournisseurs de pneumatiques est si intense à l’heure où les principaux championnats mondiaux prônent le monomarque.

Pirelli au Bol d’Or, Michelin à Doha, Bridgestone à Suzuka et Dunlop à Oschersleben, jamais le championnat du monde d’Endurance n’a été autant disputé du côté des manufacturiers.
La dernière épreuve, les 24 heures Moto, ne déroge pas à la règle. En équipant chacun des prétendants à la victoire, Dunlop, Pirelli et Michelin vont se livrer une terrible bataille pour remporter la prestigieuse épreuve mancelle.
Dunlop compte le plus grand nombre de victoires au Mans avec 17 succès à son actif. Associé au SERT depuis plusieurs années, le manufacturier anglais n’a plus gagné depuis 2008.
Vainqueur à quatre reprises au Mans, Pirelli reste sur deux victoires consécutives avec le SRC Kawasaki Team. Victorieux de l’épreuve d’ouverture, le Bol d’Or, Pirelli souhaiterait conclure la saison en beauté avec une troisième victoire de rang.
La dernière des 13 victoires de Michelin remonte à 2009 avec le YART sous une pluie battante. En 2012, trois équipes partenaires du manufacturier clermontois peuvent accéder à la plus haute marche, le GMT 94, BMW Motorrad France Team Thevent et le YART. La compétition a toujours été au cœur des préoccupations de Michelin. « C’est un véritable investissement pour la recherche et le développement de technologies innovantes. C’est notre meilleur laboratoire pour développer de nouveaux produits toujours plus performants qui équiperont les motos de demain » explique Pascal Couasnon, directeur de Michelin Compétition.
Outre la victoire, Dunlop et Michelin se disputeront également le titre mondial. Quatre équipes sont en lice pour la couronne, le SERT et Honda TT Legends équipés en Dunlop et BMW Motorrad France Team Thevent et le GMT 94 chaussés de Michelin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Course mythique et fortement médiatisée, l’épreuve des 24 Heures Moto est importante pour Michelin et ses partenaires. L’enjeu est de taille sur cette dernière manche du Championnat du monde d’Endurance (EWC) où Michelin va tenter d’accrocher une 14ème victoire et un 15ème titre mondial à son palmarès.

Les équipes de Michelin Compétition n’ont pas chômé cet été en enchaînant en moins d’un mois les 8 heures de Suzuka, d’Oschersleben et les essais pré-Mans.
Les résultats sont prometteurs, pole position à Suzuka avec un nouveau record du tour en endurance avec le YART, une troisième place avec le GMT 94 et deux podiums à Oschersleben avec BMW Motorrad France Team Thevent et le GMT 94.
Les essais au Mans à la fin du mois d’août se sont bien déroulés et ont permis aux partenaires Michelin de tester de nouvelles solutions pneumatiques. « La météo a été favorable et nous avons donc pu mettre à profit ce temps de roulage pour prendre des orientations qui nous servirons lors de la semaine de course. Les chronos sont encourageants et cela promet une dernière manche très disputée » assure Nicolas Goubert, directeur adjoint et technique de Michelin Compétition.
Si BMW Motorrad France Team Thevent et le GMT 94 peuvent prétendre au titre mondial, les trois partenaires de Michelin font figure de favoris pour la victoire.
Ces trois équipes disposeront de solutions pneumatiques optimisées pour ce circuit en tenant compte des conditions du mois de septembre. Le tracé du Bugatti est assez peu sollicitant pour les pneus mais la difficulté est de trouver un niveau de grip suffisant et d’anticiper les changements d’état de la piste.
Michelin doit envisager toutes les hypothèses météorologiques et met à disposition un panel de pneus « slicks » et pluie permettant de répondre aux différentes conditions climatiques rencontrées (sec, forte pluie, piste séchante, …) et aux fortes variations de températures au sol (10 à 50°C).
Outre ces trois écuries officielles, Michelin chausse également environ 40 % du plateau de 24 Heures Moto 2012.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En attendant le départ...


Photo : Michel JAMIN - ACO / Nikon

Avant le départ, donné à 15h, le public n'aura pas le temps de s'ennuyer, différentes animations sont prévues de 12h30 à 14h30.

une parade, du Stunt en folie avec un show magistral réalisé par BigJim sur la ligne droite des stands, des baptêmes de piste

des tours de piste avec 120 motards Yamaha et 40 motards BMW

à 13h, photo officielle sur la piste avec tous les équipages engagés

de 13h10 à 14h10, animations et présentation des pilotes, leurs nationalités et leurs machines à 14h15, les pilotes se préparent avec leurs machines devant leurs stands

La procédure de départ débute à 14h30

Le drapeau français, agité sur la piste par la direction de course, lancera le début de cette course mythique à 15h avec le mythique départ en épi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou.

J'arrive un peu tard.

Voilà quelques clichés de la numéro 46 :







Qu'est ce que c'était bien....

chalut motard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben oui, c'était ma première course et j'ai adoré !!!

(mon fils aussi !)

J'y retourne l'an prochain !!!

clin d'oeil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oui et ce week end j'ai fait les Caimans à Croix en Ternois !

Trop beau toutes ces vieilles bécanes ! et il faut voir les side en cours, c'est incroyable !!

Voilà un lien avec des photos pour ceux que ça intéresse :

Les 24 h : https://picasaweb.google.com/102215612266653132800/24HDuMans08092012?authkey=Gv1sRgCOOAo8Pv0bGi1gE#

Caïman : https://picasaweb.google.com/102215612266653132800/CroixEnTernoisCAIMANSeptembre2012?authkey=Gv1sRgCPTgnP-x4u-WrQE#

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ah oui ? Photo 195/210 ?

Comme quoi, le monde est vraiment petit !!! Si j'avais su, j'aurais mitraillé !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu pousses la passion jusqu'à choisir tes voisins et faire en sorte qu'ils soient motards aussi ?

Trop fort !!!

chapeau

levres pulpeuses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites