titou31

mort d'un motard sur le dakar

Messages recommandés

Depuis dimanche, les organisateurs du rallye étaient à la recherche de Pascal Terry. C’est dans la nuit qu’ils l’ont retrouvé, mort, sur le parcours de la 2e étape entre Santa Rosa et Puerto Madryn. Des investigations vont être menées pour déterminer les causes de sa mort.

"Le pilote se trouvait dans un endroit très difficile d’accès au milieu d’une végétation très dense à une quinzaine de mètres de sa moto. Il avait retiré son casque, et s’était abrité à l’ombre, disposant de nourriture et d’eau retrouvées près de lui." Voilà comment les organisateurs du Dakar ont décrit la situation de Pascal Terry, au moment où les secours ont retrouvé son corps, inerte, sur le tracé de la 2e étape entre Santa Rosa et Puerto Madryn qui avait eu lieu dimanche. Au km197, le pilote Yamaha du Team MD Rallye avait informé l’organisation à la mi-journée qu’il était tombé en panne d’essence mais qu’il en avait récupéré auprès d’un autre concurrent. Constatant qu’il n’avait pas bougé, l’organisation avait tenté de le joindre sur son système de liaison satellitaire à deux reprises en fin d’après-midi, sans obtenir de réponse.

Alors que l’organisation du rallye à Paris était prévenue en soirée du déclenchement de sa balise de détresse, l’organisation sur place n’était prévenue qu’en début de matinée lundi. Un véhicule puis la défense civile argentine ont alors tenté sans succès de retrouver le pilote. Toujours sans nouvelles du Normand mardi, une battue a été lancée par la gendarmerie locale. C’est au cours de la nuit que ce Français de 49 ans a été découvert. Pour le moment, les circonstances de sa mort ne sont pas encore connues. La police et la justice vont procéder aux investigations légales pour le découvrir

Pascal Terry, 49 ans, participait à son premier Dakar. Fan depuis les grands débuts de l’épreuve, ce crossman rêvait depuis très longtemps de suivre les traces de Thierry Sabine. "La destination, ça a été un détonateur, une renaissance. Ca m’a fait plonger dans un rêve", expliquait-il avant de prendre le départ à Buenos Aires. La Dakar oui mais en binôme. Pour aller au bout, Pascal Terry s’était donc associé à son ami Pascal Gilbert. "Rouler en binôme, ce n’est pas évident. Je cherche de bons rétros". Sur le Dakar, les deux compères avaient choisi une bonne structure privée, celle de MD Rallye Sport, pour profiter au maximum du rallye. Il a malheureusement eu le temps de se voir mourir en laissant une femme et un enfant.

source: france2.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, ce n'est pas bien clair cette histoire, tous les sites d'infos relaient l'info et les suppositions ne manquent pas ...

Une pensée pour ses proches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
a par amant le motard aurais fait un eudeme pulmonaire et aurai pu être sauver mais l'organisation du dakar a grave merder

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
une pensée pour sa famille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites