Invité

Snif, la moto cassée au bout de trois mois...

Messages recommandés

Invité

Je pense avoir connu les mêmes déboires que ceux décrits pas nilon dans son topic épinglé plus haut ...:cca:

- Les préparatifs / et précautions...:

Comme toujours, j'ai laissé la moto chauffer deux trois minutes avant de partir. Comme d'habitude encore j'y suis allée tranquillement sur le premier kilomètre environ. Et comme d'habitude enfin, j'ai bien pensé à tirer sur les gaz avant la decélération pour bien huiler le moteur... Bref, j'avais l'impression de l'avoir bichonnée pour qu'elle roule dans les meilleures conditions.

De plus, il me semble avoir roulé tranquillement (si je pousse les rapports à fond - on y est bien obligé, au moins jusqu'en 4ème- ça ne dure jamais très longtemps)... Jamais au dessus de 120 /130, sauf pour doubler (en 6ème, mais pas à fond quoi...).

- Les faits :

Je revenais de Belgique (la moto avait peut-être fait une centaine de km, mais je m'étais arrêtée un quart d'heure une vingtaine de minutes avant la panne), et je me trouvais sur une 4 voies (depuis 3/4 minutes).
En 6ème, tranquille, à 120/130. Tout à coup, je tire sur les gaz, et plus rien... Perte progressive de vitesse, sans que le moteur se soit arrêté.
Je rétrograde et cherche un endroit pour m'arrêter "définitivement"...
il y avait une fuite d'huile assez conséquente lorsque j'ai regardé sous la moto, une fois stationnée en bord de route.
Une des personnes qui s'est gentiment arrêtée pour me porter assistance (bah oui... en plus j'avais oublié mon portable, j'ai dû arrêter la première voiture qui passait, mais c'est une autre histoire... fragile )m'a dit qu'il s'agissait certainement de l'huile de la boite de vitesse. il m'a dit aussi qu'il semblait y avoir de l'eau ajoutée à cette huile...

- Les observations :

La moto une fois revenue dans notre garage et mon mari revenu à la maison après le boulot, voilà ce qu'il a observé :

- Le pignon de sortie de boite de vitesse s'était desserré et l'huile de boite s'écoulait pas le joint spy.
-le moteur n'était bloqué, mais manifestait une sorte de cognement lorsqu'on faisait tourner le démarreur.
- mon mari a donc décidé d'enlever le haut-moteur : piston marqué, et segments bloqués. Il y a des paillettes métaliques dans le moteur ce qui l' a amené à constater que les aiguilles du pied de bielle ont été broyées.On voit des traces de chauffe sur la bielle (comme sur une des photos de nilon). Les roulements du villebrequin sont morts.

Voilà, voilà....

Petite question à nilon en particulier : où as-tu fait refaire ton villebrequin, et où as-tu acheté les roulements et les kits de joints?
Autre question : combien les réparations vont-elles nous coûter environ ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
verifie si le calage vilo et contre masse était bien aligner

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je ne pense pas que ce soit une petite fuite d'huile qui a cassé le moteur , ton moteur a du etre massacré avant ton achat , le moteur se demonte tres rapidement ,j'ai commandé le tout chez dukemoto ,en le faisant toi méme tu en a pour au moin 300 euro , un piston,biel,réequilibrage,roulement,joint et tu repares en sachant sur quel base tu roules

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

snif ! ça ç'est pas de pot

surtout en y prenant soins !
... jenpeuplus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est moche, oui. Sad

Mais je doute également qu'il y ait un rapport entre l'huile de boite qui s'émpanche et la destruction de l'équipage mobile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
desolé ouaip pas de bol ...
une grosse révision voire une réfection moteur en bonne et due forme est vraiment requise à l'achat d'okaz de nos chères italiennes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites