cfouq

un autre démontage sur le net

Messages recommandés

Quelques remarques qui me semblent importantes :

Démonter le carter d'embrayage pour desserrer les ecrous d'embrayage et du pignon de vilebrequin.
Pour ça placer une barre d'alu (2mmX10mm) dans les dents de la cloche et du pignon de vilebrequin


Aïe, Aïe, jamais ça !
Même si l'alu est plus tendre, les effort ne seront pas répartis sur les dents, et elles n'aiment pas ça !
2 solutions :
1/ Bloquer la roue arrière, mais il faudra faire avec l'élasticité de la transmission - pas gênant au démontage, mais au remontage.
2/ (que je préconise) : Bloquer les pignons avec de la toile de jean (4 à 6 épaisseurs)

Donc il faut forcer pour dessolidariser les 2 demi-carters .
La méthode consiste à passer 2 tourne-vis enttre les 2 plans de join des carters au niveau des fixation moteur sur la cadre .

Au préalable, préférez chauffer aux alentours de 120/130°C les logements de roulement du vilbrequin.
Une fois fait, laissez les Vis CHC des carters en place, déssrrées de 2 /3 tours. Les frapper avec un jet en laiton, ce qui décollera les plans de joints. Le reste de l'ouverture ne doit ensuite pas poser de problème particulier.

NE SURTOUT PAS TOUCHER AU PLAN DE JOIN AU ADORD DU VILEBREQUIN ET DE LA BOITE !

Ni nulle part ailleurs sur les plans de joint, d'ailleurs ;)

Il ne reste plus qu'à recuperrer les différentes rondelles en bout d'arbre .
Celle de l'axe de sortie de boite et le contact du capteur de point mort (qui ne demande qu'a partir)

Les repérer pour les remettre exactement à la même place. A défaut, vous devrez refaire entièrement la chaine de cotes, chose qu'on peut éviter si on remet un joint d'une épaisseur tassée identique au vieux.

Concernant le remontage moteur, il est possible (et bien plus simple) de monter d'abord les roulements sur le vilo, puis ensuite de l'insérer dans le carter, qu'on aura encore une fois chauffé pour le dilater (attention à protéger le joint spi, avec de la graisse par exemple). Idem pour remonter l'autre 1/2 carter. Les 2 1/2 carters doievent pouvoir être montés affleurant sans l'aide de visserie, au pire quelques tapotements de maillet souple. Procéder à l'endormissement des vis, et libérer la tension résiduelle par tapotement sur les queues de vilo (axialement, bien sûr). Serrer au couple, puis re-libérer les contraintes. S'assurer de la libre rotation de l'équipage mobile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites