flodelaseyne

Buell a trouvé son Hero

Messages recommandés


De plus en plus l'Inde paraît devenir l'endroit où tout se décidera demain dans le monde de la moto. KTM commence à en tirer tout le bénéfice de son implantation et de son alliance avec Bajaj, BMW s'est mis en quête d'un partenaire pour celui qu'il va envoyer conquérir le territoire, soit Husqvarna, pendant que d'autres constructeurs, comme Triumph, lorgnent ou investissent dans ce pays à la taille d'un Continent. Synonyme d'un marché conséquent en devenir.

Un schéma que l'on peut aussi reproduire avec la Chine. Mais là-bas, les choses paraissent bien plus compliquées. Maintenant, l'Inde, sur les tablettes de la Dorna pour un futur Grand Prix et dans l'esprit du Superbike qui s'en rapproche en plantant son paddock en Indonésie, intéresse aussi ceux qui ont le nez creux.

Parmi ceux-là, on relève l'opiniâtre Erik Buell, toujours debout depuis sa séparation avec Harley-Davidson. L'Américain bichonne depuis déjà quelques années sa survivante 1190 et a crée la bannière EBR. Voilà que celle-ci s'est trouvée le partenaire qui lui manquait, soit la marque indienne Hero Motocorp. Celle-ci apparaitra sur les carénages des Superbike alignées pour le championnat américain.

Mais elle ne manquera pas, non plus, d'apporter le cash qui manque à Buell pour véritablement renaître de ses cendres alors que le savoir faire d'Erik sera sollicité pour les futurs projets de ce constructeur. Son modèle phare est actuellement la Karizma. Enfin, la marque, qui a récemment mis fin à vingt cinq ans de collaboration avec Honda, a déjà annoncé qu'en 2014, une moto réalisée en collaboration avec Buell sera disponible sur le marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
buel !!! ca serai top que ca revienne mais avec les memes gênes !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Economie: Le rapprochement entre Buell et Hero fait débat aux Etats-Unis


Le rapprochement entre l'Américain iconoclaste mis sur la touche par Harley-Davidson et le constructeur indien Hero Moto Corp a fait jaser aux Etats-Unis. Certaines ouailles de l'Oncle Sam ont ainsi découvert l'existence d'une Inde industrielle au fort potentiel pour le marché du deux roues motorisé. Sans aller jusqu'à imaginer que d'autres ont découvert l'Inde tout court...

Mais ce qui a titillé la bannière étoilée, c'est qu'un papier local a fait état d'une prise de participation minoritaire dans le capital de l'enseigne EBR. Une information qui a obligé tant Erik Buell que le patron de Hero, Pawan Munjal, à sortir du bois pour calmer les esprits :

« Il n'y a pas de rapprochement entre nos deux sociétés » a ainsi précisé l'Américain. « Juste une aide mutuelle bénéfique aux deux partis. C'est la réalité, je ne spécule pas ! »

Côté Indien, on apaise tout autant. « Nous nous sommes accordés sur des relations ouvertes basées sur l'amitié et le partage des mêmes valeurs et de la vision des choses. C'est une relation sur le long terme que nous renforcerons avec le temps en collaborant dans différents domaines. Mais ça, c'est pour le long terme. A ce jour, nous nous concentrons sur une stratégie de développement des produits et sur le soutien à l'écurie de course. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites