Miss'ile

24h commissaire ... la suite

Messages recommandés

L’endurance :
Un début de course sensationnel : au premier tour, la Honda National Moto #55 s’arrête à notre poste, boite cassée, et ne repartira qu’à la poussette (quand même 1 tour de comptabilisé !). Abandon dans la foulée… Pour la Honda officielle on peut dire que la course est finie avant d’avoir commencée.

Il commence à pleuvoir, on annonce le changement d’adhérence sur le circuit. Certains vont changer de pneus d’autres non et s’en mordent les doigts ; à commencer par la kawa officielle. En effet, la #11 prend la tête devant les deux Suz, mais pour très peu de temps : 5 petits tours et puis s’en vont … Le pilote perd l’arrière dans la courbe en bout de ligne droite et explose sa moto dans le bac. On voit l’essence qui gicle pendant que la moto fait ses loopings en l’air : cadre cassé, course terminée ! Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose : on a déjà vu ça … le Superbike en mars ? Le Bol 2007?... les deux mon capitaine ! Voire même le GP 2007 …

Juste après c’est la n°1 qui se loupe au même endroit, mais V. Philippe arrive à rester sur ses deux pieds... euh … roues, traverse le bac en entier en rodéo et ressort dans la chicane... où il a faillit percuter la n°2 !!!
La pluie s’accentue entrainant pas mal d’accidents : double chute de la Honda #92 et de la Kawasaki #24 à la chicane du Chemin aux bœufs ; puis c’est au tour des Yam #41 et #33. Ceux qui restent roulent sur des œufs, à raison.

Le GMT #94, en bagarre en tête de course avec S. Gimbert qui fait de très bons chronos, vient également finir sa course à notre poste… Le pilote part aux stands en nous laissant sa moto : pour lui le moteur est sérieusement atteint. Abandon. Le suspense est quasi fini : il ne reste plus beaucoup de concurrents au SERT…

La traj sèche, la plupart des motos repartent en slicks ou en mixtes. Avant de signer l’abandon, la 94 est restée pas mal de temps à notre poste où nous avons pu l’admirer, mais de loin : interdit d’y toucher.
Quelques sorties de piste sans gravité, des chutes de la #90, la #7 et la #59 à l’accèl’ sortie Chapelle (exactement au même endroit, juste devant nous qui profitons de la petite pause pour faire un tour de circuit). Le Junior Team a fait un très mauvais début de course, des ennuis hydrauliques lui font perdre une dizaine de minutes et surtout repartir à la 30ème place. Une grosse chute de la #119 au Musée où nous la voyons repartir avec un silencieux écrabouillé et plus de coque arrière.

Vers 17h, une situation qui aurait pu être cocasse : la moto des pompiers chute et prend feu … (et encore en bout ligne droite ! Heureusement qu’on n’est plus au même poste que l’année dernière…). Ils doivent abandonner, ce qui est toujours difficile pour les équipes, et surtout alors qu’ils étaient en 4ème position ! Abandon également de la Austria #7, ce qui diminue encore le nombre de concurrents du championnat du monde.
Mésaventure de la Kawa #16 qui tombe en panne sèche au Garage Vert juste avant 19h : l’équipe Raffin Motos passe de la 20ème place à la 33ème. Pourtant le pilote a mis les bouchées doubles : à peine 10 minutes pour ramener la moto à pied par les voies de sécurité ! (pour avoir vécu la même « histoire » je peux dire que c’est très très long, même à l’entrainement avec un CB… ;-)

Premier abandon de la catégorie Open : le moteur de la MV #31 a rendu l’âme après une chute de P.Piot ; quel dommage après avoir occupé la deuxième place au général ! A ce moment le classement provisoire est très simple à retenir : dans l’ordre chronologique 1-2-3-4.
A 21h on profite des deux heures de pause (trop court chef !) pour manger et essayer de se reposer un peu : pas facile avec les basses du concert qui font vibrer le camion (véridique, pourtant on est de l’autre coté !).
Vers 22h30, trois abandons à suivre : la kawa 171 et la Suz 75 pour casse moteur puis la Yam 33 suite à une chute. A 1h30 c’est le tour de la BMW 17, juste en face de nous, au poste 5 après la passerelle Dunlop. Depuis 23h nous sommes de nouveau sur pied pour le long relais nocturne, 4h non-stop. Le plus difficile.

Depuis l’abandon de la 11 et surtout de la 94, le meilleur tour en course est toujours détenu par M. Lagrive, sur la n°1 en 1’39’’812.
Nous partons nous coucher avec le classement suivant : la Yam #99 du Team Acropolis est troisième au général derrière les deux motos de D.Melliand. Le Junior Team est revenu à 1 tour seulement du podium, et continue sa progression à la 4ème place du classement général. Un peu d’inquiétude pour la Yam #3 qui tourne comme une patate (au bruit, le moteur a l’air d’avoir un piston dans la tombe…) , tiendra-t-elle jusqu’au bout ?

La numéro 20 fait une très bonne course : pas une chute, les pilotes sont réguliers et montent progressivement vers la haut du classement provisoire, jusqu’à la 10ème place à 3h du matin ! Un bel exploit, cette position les met 2ème de leur catégorie … un podium ? On croise les doigts (sauf pendant qu’on dort…). Eric tourne même en 1’43 dans la nuit !
Sur le circuit au petit matin, les motos ont aussi croisé un lapin suicidaire (et matinal : 4h) … Il va d’ailleurs causer la chute de la #1 et de la #92 entre le chemin aux bœufs et les S bleus. Le Safety car neutralise la course pour une dizaine de tours. Après 350 tours en tête et 45 minutes d’arrêt, la suz rétrograde à la 9ème place et laisse le leadership à la Suz #2. La 92, dont le pilote est blessé, doit malheureusement abandonner; suivie par la Métiss qui chute et n’arrive pas à réparer fiablement la moto. Et pour corser cette période toujours difficile : revoilà la pluie !

Jusqu’ici tout va bien pour notre équipe fétiche … mais ça ne continue pas : Franck chute au raccordement après 8h et ramène la moto à la poussette. Les carénages et la selle sont à changer. Peu de tours après, ils doivent de nouveau s’arrêter : le bouchon d’huile a du être desserré lors de la chute puisqu’il y en a partout et que la moto fume. Ils perdent ainsi 4 places pour se retrouver 22ème. Mais ils repartent et c’est l’essentiel.
La #67 aussi est en difficulté, toujours au même virage : les commissaires du raccordement n’ont pas chômé ce matin ! David sur la #61 va également chuter et ramener difficilement la moto à la poussette, il fera un tour par le médical avant d’être en état de repartir.

La pluie refait son apparition, entrainant de nouvelles chutes à différents postes (Kawasaki #24, Métiss #45, Yamaha #4, Honda #63, Yamaha #85, BMW #71, Yamaha #119, Kawasaki #59 et enfin Suzuki #72) ; chutes qui causent l’abandon de la Kawa 24 et de la Honda 63. Pour un moment, la moto du Qatar prend même la tête de la catégorie Supersport devant la Junior Team qui répare la moto.

A 7h, de retour au boulot pour s’apercevoir que le quatorzième abandon est celui de la Yam 14 justement (casse moteur) … A 9h Magali chute au Musée, nous la voyons depuis notre poste de signaleurs au Dunlop : elle n’arrive pas à repartir et devra pousser la moto … Aïe ! On guette le haut parleur pour avoir des nouvelles : c’est bon la moto repart et la pilote est indemne. Ouf ! Puis à 10h, chute devant nous de la 99 : on la relève mais même pas le temps d’enlever les graviers du sabot que le pilote est déjà reparti ! On a d’ailleurs pris quelques cailloux lorsque le pilote a commencé un burn dans le bac tellement il était pressé de nous quitter ! La lutte est dure pour conserver sa place. En même temps, abandons des Suzuki 44 (électrique) et 96 (casse moteur). La 134 aussi pour la même raison. A 12h30 c’est le tour de la Honda 56 suite à une chute.

La fatigue se fait sentir chez les pilotes, pourtant la bataille fait encore rage derrière les deux Suzuki : la 99 et la 10 sont dans un mouchoir de poche pour la troisième place. Beaucoup de motos ont à peine quelques tours d’écart, et certaines sont dans le même tour ! Après une deuxième chute, la Suzuki #1 est également au taquet afin d’assurer la deuxième place (la première est inaccessible dans le temps qu’il reste, à moins d’un gros problème sur la #2). On sent que le SERT est confiant, il se relâche quand même un peu : les sorties des stands, au Dunlop, sont beaucoup moins agressives ! La #1 prend plusieurs fois le temps de se retourner à la sortie de la chicane…

Après une chute de son co-équipier, David reprend la piste sur la Norm’Endurance mais ils ont perdu plusieurs places au classement. Quelques minutes avant la fin, la BMW tombe en panne d’essence en sortie du Dunlop, on la voit continuer sur son élan, tout en se demandant comment elle va finir… Il parait que les autres concurrents l’ont aidé en poussant, très fair-play, vive l’esprit motard !

A 15 heures, victoire de la #2 devant la #1 et la #99. Dans la catégorie Supersport, ce sont aussi deux Suz qui s’imposent avec le Junior Team (comme d’hab !) et la moto du Qatar qui a fait une très belle course. Eric fait l’arrivée : ils sont 21ème au scratch et 6éme de leur catégorie ! BRAVO ! BMW gagne la catégorie Open sur la 71, devant la Ducati 98. La #61 termine 28ème, la #119 30ème et Magali sur la #67 à la 32ème place.
A part ça, cela fait quand même trois années de suite que la numéro 1 termine deuxième : si ça continue il va falloir que ça cesse…
Seulement 770 tours effectués par le vainqueur, moins que les années précédentes, mais les conditions météorologiques n’étaient pas au top... mais quand même moins pires que ne l’annonçaient les bulletins pessimistes de la météo. Ce qui explique la diminution des spectateurs : dans les 85 000 personnes.

Anecdotes :
Au tour d’honneur, la #1 s’arrête au Dunlop pour le traditionnel « burn » et … c’est la chute, heureusement à l’arrêt et sans gravité : la fatigue se fait sentir même chez les pros ! On aura quand même droit au burn des trois motos du podium en même temps ! Eric aussi s’arrête pour nous saluer, chauffer le pneu et enfiler la veste des commissaires pour finir son tour. Quel moment d’émotion !
Quelques confusions parmi nos collègues en poste qui font aussi les voitures : durant ces 4 jours on a pu voir à de nombreuses reprises des drapeaux jaunes ou bleus fixes, verts agités… Un ballot de paille pour protéger une moto, et un pilote bien esseulé à genou au milieu du bac… Et même un commissaire qui a voulu participer plus activement en prenant lui-même le relais sur la selle après une chute… (sans avoir roulé aux qualifs !)
Un pilote anglais qui chute à notre poste et qui essaie désespérément de nous faire comprendre que le plus court chemin vers son stand c’est vers le bas (donc à contresens de la course) … En pratique il a raison mais le règlement l’interdit. D’autant plus rageant pour lui que le direction de course a interdit d’aider les pilotes à pousser leur moto dans les montées… Il lui faudra 30 minutes pour rentrer aux stands !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vais pas me répéter (puisque je t'aideja répondu sur le forum cb500 )
mais re mercie pour ce superbe compte rendu cheers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super le compte-rendu... Malheureusement lorsque l'on est sur place on ne peut pas tout voir...
Donc Merci à toi!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vraiment très beau compte rendu des 24h du Mans Shockedcheers ca me donnerait l'envie d'y rouler en tant que pilote...quel beau rêve I love you

mais sais-t-on jamais ce que l'avenir peut nous réserver...
(petite lueur d'espoir cela n'a jamais fait de mal à personne Wink )

encore merci de nous faire partager ta journée Very Happy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Impressionante, t'as fait l'école de journalime ou tu fais des piges chez MJ Wink
Super content pour Eric, et Josué, 1'49'' faut quand même les faire , va y avoir du chariage le 28 Smile
Tu seras là j'espère ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites