apetit

abécédaire pour tout comprendre

Messages recommandés

Absorption : tube interne du silencieux par lequel circulent les gaz d’échappement. Perforée de centaines de petits perçages entourés de matériaux phoniques, l’absorption libère la puissance et atténue le bruit.

ACT : abréviation d’arbre à cames en tête. Se dit lorsque les arbres à cames sont placés au-dessus des soupapes portées par la culasse, et non plus au niveau du vilebrequin, comme sur les moteurs culbutés ou à soupapes latérales.

Alésage : il s’agit du diamètre, en millimètre, des cylindres du moteur.

Alternateur : élément entraîné par le moteur pour créer un courant électrique au moyen d’un rotor et d’un stator.

Assiette : inclinaison longitudinale de la moto entre ses deux roues.

Anti-dribble : conception mécanique de l’embrayage lui autorisant un pseudo débrayage par glissement en phase de renversement de couple. Voir dribble.

Bielle : pièce articulée reliant le piston et le vilebrequin.

Biellette : pièce de liaison entre le bras oscillant et le cadre.

Basculeur : pièce de liaison entre l’amortisseur et le bras oscillant. Se dit également pour une petite pièce commandée par l’arbre à cames et actionnant une soupape.

Boisseau : pièce cylindrique commandée par le câble d’accélérateur et qui détermine le passage de l’air dans le carburateur.

Bras oscillant : composant de la suspension arrière, fixé sur le cadre et maintenant la roue arrière. Sur les motos modernes, le bras oscillant est relié à un seul amortisseur par un système de biellettes.

Buse : petit conduit véhiculant un fluide dans un réceptacle ou un venturi.

Carburateur : appendice chargé de distribuer le mélange air/essence aspiré par le moteur et d’en réguler la mise en charge.

Carter : les demicarters moteur renferment l’équipage mobile (vilebrequin et, dans certains cas, les chemises) ainsi que la boîte de vitesses. Les carters latéraux s’apparentent à des couvercles rapportés aux demi-carters derrière lesquels se trouve l’embrayage ou l’alternateur.

Chasse : valeur, en millimètre, mesurée au sol entre la verticale de l’axe de roue et la prolongation de la colonne de direction. Cette valeur est directement dictée par le déport des tés de fourche et influence la stabilité et la manoeuvrabilité de la moto.

Chemise : partie intégrante ou rapportée du cylindre dans laquelle se déplace le piston.

Compression : phase suivant l’admission des gaz frais dans le moteur et précédant celle de la combustion. Caractérise également l’enfoncement d’un élément de suspension.

Couple : mesure d’une force appliquée en rotation, en mètre par kilogramme (mkg) ou en décaNewton (Nm), selon la formule 1mkg = 0,981 Nm. Multiplier le couple en mkg par le régime en tr/min, puis diviser par 716 permet d’obtenir la puissance du moteur.

Course : distance parcourue par le piston exprimée en millimètre. Cette distance est dictée par la valeur (mm) entre maneton et tourillon de vilebrequin multipliée par 2.

Course morte : enfoncement des éléments de suspensions dû au seul poids de la moto.

Culasse : partie haute du moteur par laquelle les cycles d’un moteur quatre-temps sont orchestrés. Elle renferment généralement le (ou les) arbre(s) à cames, ainsi que les soupapes et le (ou les) bougie(s). Les gaz frais et d’échappement y transitent et forment la chambre de combustion. Dans le cas d’un moteur 2-temps, elle remplit uniquement le rôle de chambre de combustion et de refroidisseur.

Cuve : partie inférieure du carburateur contenant une quantité régulée d’essence.

Cliquetis : vibrations insidieuses causées par la détonation mal contrôlée (trop importante) de la combustion.

DB Killer ou « tueur de décibel » : réducteur placé en sortie d’échappement visant à réduire le bruit émis par les explosions répétées du moteur.

Débattement : course maximale des suspensions entre les butées de détente et de compression.

Détente : étendue de l’effet de rebond d’un système de suspension.

Dribble : phénomène mécanique qui intervient lors d’un rétrogradage violent. La vitesse de rotation de la roue arrière (dictée par le régime moteur) se trouvant inférieure à la vitesse de la moto, le grip du pneumatique se trouve pris en défaut et provoque des rebonds de la roue arrière.

Empattement : distance comprise entre l’axe des deux roues.

Eprom : puce électronique contenant la cartographie chargée de définir le moment et le temps d’injection, ainsi que les moments d’allumage.

Euro 3 : norme européenne déterminant les valeurs de rejets polluants admissibles.

Fading : détérioration du liquide de frein dont la sollicitation thermique trop importante provoque l’apparition de microbulles d’air. Le levier devient spongieux et la puissance de freinage s’évanouit.

Fourreau : partie femelle d’un bras de fourche dans lequel coulisse le tube.

Guidonnage : oscillation du guidon due à un déséquilibre de la roue avant.

Injecteur : actuateur électrique permettant la distribution contrôlée de carburant dans la veine gazeuse destinée à la chambre de combustion.

Injection : procédé électro-mécanique contrôlant la distribution de carburant dans l’alimentation d’un moteur à combustion interne.

Joint : élément compressible destiné à étanchéifier la surface entre deux pièces maintenues en contact.

Linguet : liaison mécanique entre arbre à cames et soupape.

Mapping : cartographie électronique. Voir éprom.

Piston : le piston coulisse dans la chemise du cylindre. Il autorise la dépression nécessaire à l’admission des gaz lors de sa descente, et leur compression lors de sa remonté. Il reçoit la poussée de la combustion et la restitue à la bielle qui, à son tour, la renvoie au vilebrequin. Un piston est une pièce conique et concentrique faite d’alliage d’aluminium.

Précharge/ précontrainte : tension appliquée sur le ressort d’amortisseur ou de fourche, permettant de définir leur course morte.

Setting : ce sont les réglages et spécificités internes des éléments de suspensions.

Segment : anneaux ceinturant le piston et destinés à assurer l’étanchéité entre piston et chemise. Les segments prennent place dans les gorges usinées, dans la partie haute du piston.

Soupape : valve commandée mécaniquement, permettant la circulation des gaz à l’intérieur du haut moteur à un moment T, dans le cas d’un moteur 4-temps. Permet d’introduire du gaz frais dans la chambre de combustion et de les vidanger ensuite.

Transfert de masse : il s’agit de l’effet provoqué par l’accélération positive ou négative de la masse de la moto en mouvement. Au freinage, cette masse vient contraindre la fourche (du type plongeante sur une moto). À l’accélération, elle vient tasser le ressort de l’amortisseur arrière. Dans les deux cas, elle influence grandement l’appui sur les pneumatiques.

Venturi : étranglement confectionné dans le conduit d’admission visant à accélérer la vitesse des gaz aspirés par le moteur. Situé dans le corps du carburateur, il cause la dépression nécessaire pour aspirer l’essence contenue dans la cuve.

Vilebrequin : arbre-manivelle chargé de transformer les mouvements alternatifs du piston (va-et-vient) en mouvements rotatifs.

Viscosité : propriétés de l’huile moteur ou des suspensions qui tendent à empêcher son écoulement lorsqu’il est soumis à l’application d’une force. Les huiles de grande viscosité résistent à l’écoulement et les fluides de faible viscosité s’écoulent facilement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Nono, c'est très instructif !!! Wink


A+,

Jojo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci... je sais enfin ou en tout cas je peux maintenant faire semblant... RazzRazz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
c'était le but pour que tout le monde parle le même langage Laughing

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites