sanspermi

sauvegarde sujet

Messages recommandés

je vous empéches pas de le lire mais je suis bien embèté le forum sur lequelle j'éssaye de le poster bug... donc je le poste ici au moins il est sauvé

Aston Martin : Voila qui fait rever bien du monde rien qu'a l'évocation de cette marque.




En tous cas ont peut dire qu'elle fait tourner les tètes. Dans la rue, un simple coup de gaz, les piétons se retournent, et restent cloués sur place. Les pouces se lèvent, les gens prennent des photos avec leurs portables... Quelle popularité ! Ca en deviens presque génant :green: Encore plus appréciable, sur la route les gens se poussent sans forcer.

Voici donc une nouvelle victime de mon talon pointe ravageur, que j'ai eu l'occasion de conduire durant 400km de pure bonheur. :green:


Et pourtant elle est loins d'etre sans défaut la snobinarde ! Mais elle m'a procurée un réèl plaisir.

Ce samedi matin départ en week-end, elle est prète a grogner.




Le déluge s'abbat, les routes vont encore être hyper grasses, j'ai un peu les boules, j'éspère vraiment que le temps s'arrangera pour que je puisse en profiter. En attendant j'en profite pour la découvrir tranquilement, en usage courant et citadin. La facilitée avec laquelle elle se meut en ville est génial. la dirèction est légère, le moteur très souple, et surtout le rayon de braquage hallucinant ! une vraie camionnette ! ca a l'aire de rien comme ca, mais pour faire demi en tours sur le parking du mac do ou se faufiler en ville c'est fort appréciable. Je découvre donc avec dépit cette fameuse boitoto sportshift dont la presse a dit tant de mal... Et pour cause, dès les premiers mettres elle se révèle désagréable avec des accoups énormes qui cognent dans l'habitable, et une lenteur cèrtaine. J'ignore de quelle technologie elle bénéficie ( double embrayage, piloté etc... ? ) mais elle fonctionne un peu comme une boite manuel, au démarage elle fait patiner l'embrayage, plus ou moins selon la préssion sur l'accélérateur, en tous cas ce n'est pas une réussite en usage courant, et si il vous prend l'envi de démérar au feux vert pied au plancher, une bonne odeur d'embrayage cramé montera a vos narines. Nous vérons plus loins pour l'usage intense. Laughing

Sous le capot, un magnifique V8 4.3 ancienne génération ( modèle 2008 ) qui développe 385ch. Le spectacle vaut le coup, car en plus d'un design soigné, de magnifiques barres anti rapprochement en alu ( si je ne me trompe pas ) officient. Twisted Evil .



Très volubile, c'est l'ame de la voiture. Dès le démarage, il rappel fortement le V8 amg 6.2. Un vrai bruit de V8 ! Mais la s'arrète la comparaison. Sous 4000trs, ca ronronne gentiment, mais sonorement. le bruit dans l'habitacle est bien présent. Par chance, nous profitons de la verions cabriolet. Et quelle chance ! Une fois la capote rabattue, le bruit de l'échappement n'est que plus accentué et vous pétarades dans les oreilles !
Lors des premiers kilomètres je me rends compte que malgré sa souplesse et son élasticité, le V8 est étonnement mou entre 2000 et 4000trs. Meme en appuyant a fond à 2-3 000trs, l'inèrtie est etonnante. la boite, toujours elle, est également peu réactive, et au laché des gaz, la voiture continue sur sa lancée durant quelques microsecondes, comme si on avait pas relaché l'accélérateur :fou: . Mieux vaut faire gaffe en marche arrière, la réaction est la meme lors des manoeuvres :green: .

Ces déconvenus sont de courtes durée car déja j'arrive sur l'autoroute et cela me redonne enfin le sourire. Pied au plancher, à 4000trs une explosion de puissance et de bruit se produit. Dans l'échappement des valves s'ouvrent a 4000trs, et à ce meme moment le moteur s'exprime enfin avec puissance et rage ! Les sensations sont réèllement bonnes, on se sent plaqué au siège, les 385cv sont bien la. La sonorité splendide doit décuplée les sensations d'accélération, c'est un véritable opéra. :love:



Ecoutez le bruit :

de l'extèrieur : https://www.youtube.com/user/flolarsouillefrelon

de l'intèrieur :


Celui qui ose dire que le bruit le laisse indiférent sera lapidé sur la place public ! :nana:

En faite j'ai l'impréssion que toute la puissance se trouve a haut régime, il en ressort un moteur un chouilla pointu. La boite que j'ai passé en mode sequentiel, passe les rapports avec une très relative rapidité, mais alors qu'est que c'est brutal ! A chaque changement de rapport, l'accoups et tel, que en courbe a 130km/h sur chaussée légèrement humide ca déstabilise le train arrière qui se dérobe, et l'esp se met en marche... Je me demande si la transmission peut subir cela pandant 100-150 000km tant l'ensemble est brutalisé.

La bonne nouvelle c'est que la chassis est fabuleux et que les 385cv sur les roues arrière l'indifère totalement ! j'ai rarement conduit une voiture qui possédait une tel équilibre. le poids ? 1800kg en ordre de marche ce qui est assez énorme à mon idée pour un petit coupé, mais je peux vous garantir qu'il ne se fait jamais ressentir. Sur revètement glissant, jamais le chassis ne fait de vacherie à son conducteur. L'accroche du train avant comme du train arrière est phénomale. Je me suis amusé sur quelques rond point a pousser la voiture à ses limites sous la pluie, quand on y arrive, elle sous vire légèrement dans un premier temps tout en gardant les gaz, et si vraiment on insiste avec la pédale de droite, l'arrière va gentiment décrocher avec une progréssivité supèrbe. L'esp se fait alors à peine sentir et la remet dans le droit chemin, mais sans l'esp, ca reste largement maitrisable. En insistant vraiment, ca partira plus frenchement, mais on s'y attendait non ? Pour ce qui est du loisir, on est servit sur un plateau argenté :green: .

Et la plaisir continue sur revètement sec. Dans ces circonstances pour atteindre les limites, il faudra carrément provoquer la voiture. L'arrière est rivé au sol, et l'avant qui pourrait faire croire qu'il est pataud est en réalité aussi intuitif. Mais le meilleur, c'est que la vivacité général de la voiture laisse penser qu'elle pese bien moins que les 1800kg réèl. Dans les enchainements sérrés, la dirèction, très précise au demeurant, fait virrer la voiture à chaque impulsion PRESQUE comme une clio RS par éxemple. Vous remarquerez sur les photos la position très reculé du moulin qui doit contribuer a ce remarquable équilibre. Une fois ressortie du virage il suffit juste de maintenir le moteur au dela de 4000trs et d'écraser a fond pour ressortir comme une balle dans une bruit d'anthologie plaqué au siège. Le moteur fait alors son grand spéctacle en vous faisans disposé d'une supèrbe allonge jusqu'a 7300trs. Cela dit il pousse vraiment jusqu'à 7000. Mais oupssss, il faut freiner au bout de la ligne droite ! Mais sont les freins ??? Pas dans les roues dirait-ont ! pas possible que ca freine aussi mal. L'abs fini pas se déclencher à force d'appuyer comme un damné, mais ca ralentie a peine. Le loueur nous avaient prévenue, ca freine mal !
En plus d'etre d'une éfficacité de premier ordre et de procuré du plaisir a son conducteur, l'ammortissement me rappel un peu la porsche 997 en légèrement mieux. ca trépigne un peu sous 30km/h, mais au dela, elle absorde étonnement bien les irrégularités, et voyager à son bord est un régal de confort et de douceur.

Notre voiture était full option selon la personne qui nous l'a confié. Donc je passerais sur les équipements dont on se fout totalement ici, bien que je pourrais déscendre le GPS médiocre meme pas digne d'un tom tom a 99 euros, ou que le régulateur-limiteur de vitesse était au abonné absent, mais je vais insister sur la concèption et la fameuse qualité de frabrication Aston. Désolé à tout les fans de la marque ( dont je ne peux que faire partie maintenant ! Very Happy ) mais le plus horrible comme le plus magnifique se mélange dans cette voiture. Les yeux se régalerons, pleureront meme, sur le cuir surpiqué de rouge les pièces d'alu polies sublimes, la calandre en métal ( j'imagine le prix ), mais les yeux piquerons sur la moquettes qui se décollent dans le coffre, sur les boutons de commodo de radio-gps-ventilation dont la peinture s'écaille déja ( 17 000km ) , ou sur la peinture de cette meme sublime calandre qui est toute tèrnie, ou bien encore sur les feux avant qui s'embuent a la première avèrse... sans meme parler de la console central à la finition douteuse ( une plaque de féraille et le bouton " start " en plastoc playscool ) :moui: . pas digne du tout d'une voiture de ce prix, et surtout trèèèèèèès loins de la fintion allemande d'une gt de meme catégorie.




Le meilleurs choses ont malheuresement une fin, et sur la route du retour que j'emprunterais, beaucoups plus droite et calme, je profite des dèrniers moments a son bord. Je suis callé a une bonne vitesse de croisière, le moteur ronronne à peine, l'insonorisation est bonne, dommage que le bruit du vent vienne s'infiltrer a partir de 170 par le haut de la fenètre gauche, mais croiser a 230 durant des kilomètres ne lui fait pas peur. d'ailleurs, c'est dingue comme roulé décapoté augmente les sensations de vitesse. Assurement un régal ! Surprised ; .
J'admire une dèrnière fois le magnifique compteur illisible mais heuresement doublé d'un numérique, lisible lui.



La consomation aura été raisonnable je trouve. Pas plus élevé qu'une porsche 997S en usage intense, mais plus élevé en usage tranquile. Comptez 25/100 avec le pied lourd, et 15 en étant gentil

Finalement, je gare la voiture dans le fond du garage, et je m'endors avec le bruit du V8 hurlant et me collant au siège qui me tourne dans la tète, bien qu'aston aurait pu travailler sur le couple a bas régime pour ce premier modèle ( corrigé d'après ce que j'ai pu comprendre sur le modèle actuel de 440ch) je repense à l'ensemble chassis-dirèction-confort, tout simplement parfait, concu avec la plus grande intension, parce que je ne peux vraiment pas lui trouver de défaut sur ce point. Le probleme de couple et la relative molesse a bas régime pourrait presque passé pour une qualité tant la transition est perceptible quand on monte dans les tours, cela donne un panache au moteur, donc je ne qualifierai pas ca de réèl défaut. Surtout que la boitoto doit encore jouer en la défaveur du V8, qui j'en suis sur, s'éxprimerait sans musolière sans elle.
La vraie faille, ou plutot, LES vraies failles qui me feraient hésiter a acheter sont aucun doute cette boite de vitesse, brutale, lente, et le freinage digne d'une voiture concue il y a 20 ans. Surtout que le ressentie dur de la pédale est vraiment désagréable.
Mais la question d'acheter cette voiture ne se pose meme pas, vu que je n'en n'est pas les moyens, et de toute manière elle est fantastique, et meme pour un quelqu'un qui serait blasé des voitures d'exceptions, cette Vantage révet un réèl caractère, et se rèvele etre une vraie sportive d'exception !














Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites