Dadou

LE PERMIS A ACTUEL

Messages recommandés

Les types de permis


Brevet de sécurité routière
Âge : 14 à 16 ans
Véhicule : 2 roues jusqu'à 50 cm³

Permis A
Âge : 16 ans minimum
Véhicule : Motocyclette légère de plus de 50 cm³ à 125 cm³ et 11 kW (15 ch)3,4,5

Permis Ar (à accès progressif)
Âge : de 18 à 21 ans
Véhicule : Moto de puissance supérieure à 11 kW (15 ch) et inférieure ou égale à 25 kW (34 ch) et d'un rapport puissance/poids inférieur ou égal à 0,16 kW/kg (soit un poids à vide supérieur ou égal à 156 kg). Accès après deux ans à toutes motos.

Permis A1
Âge : à partir de 21 ans ou après deux ans de permis Ar
Véhicule : toutes les motos de plus de 34 ch ou du rapport puissance poids supérieur à 0,16 kW/kg ainsi que catégorie L5e (tricycles motorisés) sans limitation de puissance5.

Permis B1
Âge : avec deux ans d'ancienneté et plus de 20 ans
Véhicule : Moto légère n'excédant pas 125 cm³ et 11 kW (15 ch), et catégorie L5e (tricycles motorisés) sans limitation de puissance, uniquement sur le territoire national à condition d'avoir suivi une formation de sept heures6.

Conditions


Avec 3 B obtenus aux « épreuves plateau », il faut absolument obtenir un A à l'interrogation orale, 4 B sont éliminatoires.
La chute est directement éliminatoire, et exclut toute seconde tentative. Elle met fin à l'examen, avec ajournement.

Maîtrise de la moto sans l'aide du moteur


Le candidat doit manœuvrer la moto à la main, sans moteur sur un parcours imposé. Il doit ensuite effectuer une des trois séries de vérifications suivantes sur la machine :

Chaine cinématique et notice d'utilisation
Moteur : démarrage. Contrôle de l'extinction des témoins d'alerte. Arrêt à l'aide du coupe circuit.
Commandes d'embrayage et d'accélération : garde d'embrayage de 5 mm environ, câble en bon état, non effiloché, bonne rotation de la poignée de gaz, y compris à la décélération.
Absence de fuite et de liquide sous le moteur (carburant, huile, liquide de refroidissement).
Niveau d'huile moteur
Transmission : tension de la chaîne, jeu vertical ou niveau d'huile pour transmission à cardan.
Notice : présentation du guide d'utilisation correspondant à la moto utilisée.
Partie cycle et gants
Direction : absence de point dur au braquage du guidon, contrôle visuel du serrage des tés de fourche.
Suspensions : pas de fuite d'huile au niveau des joints spi, réglages suspension arrière en fonction de la charge avec réglage associé du feu avant.
Commandes de freins : niveau de liquide de frein, garde à la pédale, absence de fuites sur le circuit, bon état des disques et des plaquettes.
Pneumatique avant : témoin d'usure, sculptures, pression, absence de hernie ou de déchirure.
Pneumatique arrière : identique à l'avant.
Gants : adaptés au pilote. L'absence de gants entraine une note B.
Éclairage et accessoire de sécurité moto/pilote
Avant : propreté et bon état des optiques. Fonctionnement des feux de position, croisement et route.
Clignotants : idem, à l'avant et à l'arrière.
Éclairage de plaque d'immatriculation : idem. Feu rouge de position: idem. Dispositif réfléchissant au dessus de la plaque présent et propre.
Feu stop : contrôle de l'augmentation de l'intensité lumineuse avec le frein avant et arrière.
Avertisseur sonore et rétroviseurs : contrôle du fonctionnement du klaxon. Présence du ou des rétroviseurs, état et propreté.
Casque : étiquette attestant l'homologation, absence de choc, visière propre et sans rayures, adaptée à la taille du pilote, on l'enfilera devant l'examinateur.
Même si elle n'est pas réalisée correctement, cette épreuve n'est pas éliminatoire, contrairement aux suivantes.
L'épreuve est notée A si : le parcours est effectué correctement et que le candidat a effectué/cité l'ensemble des points de vérifications.
L'épreuve est notée B si : le candidat a fait une erreur sur le parcours et/ou plus d'un ajout ou un oubli sur les vérifications demandées.

Maîtrise de la moto à allure lente


L'objectif de ce parcours est de s'assurer que le candidat est apte à déplacer sa machine à allure lente, avec ou sans utilisation des commandes et à conserver l'équilibre avec et sans passager. L'épreuve consiste en des slaloms et des demi-tours entre des cônes.

Maîtrise de la moto à alure normale


Cette épreuve consiste en un slalom aller, un demi tour, un slalom retour et quatre types de sortie du slalom :
sortie avec rétrogradage
sortie avec freinage d'urgence
sortie avec évitement du côté gauche
sortie avec évitement du côté droit
Cette épreuve est également chronométrée :
sur sol sec : de 19 à 22 (+ 0,5 secondes, voir plus bas). Un B est attribué pour un dépassement de 0,5s maximum.
sur sol humide : de 20 à 23 (+ 0,5 secondes, voir plus bas). Un B est attribué pour un dépassement de 0,5s maximum.
Le slalom doit s'effectuer sur la troisième vitesse minimum, mais l'élève peut utiliser la quatrième ou la cinquième s'il le désire. La troisième vitesse ne doit être engagée qu'au passage de la ligne qui marque le début du slalom. C'est cette ligne qui sert de référence pour le chronométrage.
Les fautes suivantes entraînent une note B :
Dépassement du temps maximal autorisé de 0,5 secondes (entre 22 et 22.5 secondes sur sol sec ou entre 23 et 23,5 secondes sur sol humide).
Pose d'un pied à terre pendant le parcours
Un cône renversé pendant le slalom
Demi-tour en mordant l'une des lignes qui délimitent la zone prévue à cet effet
Léger blocage de roue (à l'appréciation de l'inspecteur)
Les fautes suivantes entraînent une note C :
Dépassement du temps de plus de 0,5 secondes
Plus d'un cône renversé
Un pied posé et au moins un cône renversé
Blocage de roue prolongé
Chute de la moto
Demi-tour en dehors de la zone délimitée à cet effet
Exécution du slalom sur une vitesse inférieure à la troisième (en seconde ou en première)
Erreur de parcours (demi-tour dans le mauvais sens, sortie au mauvais endroit etc...)
Dans le cas d'un évitement, ralentir avant l'entrée de l'évitement ou renverser un des trois cônes symbolisant l'obstacle (par opposition aux cônes latéraux délimitant le couloir d'entrée)
Un temps inférieur à 19 secondes sur sol sec, ou 20 s sur sol humide.
La note C est éliminatoire.
Le candidat dispose de deux essais pour cette épreuve, la note la meilleure sera conservée : par exemple si le candidat obtient un C au premier passage et un B au second passage, seule la note B est retenue pour l'épreuve. Si les deux essais sont notés C, le candidat est éliminé. En cas de chute au premier essai, un deuxième essai n'est pas autorisé.

Interrogation orale


Le candidat est interrogé sur une des 20 fiches orales puis sur l'une des 40 questions de code spécifiques au monde de la moto. Parmi les 20 fiches on retrouve les thèmes suivants : l'apprentissage de la moto, l'image des motards, les différents types d'intempéries, la manière d'appréhender les virages, les statistiques et pourcentages concernant les accidentés, etc.
Passage en circulation[modifier]

Objectif : Il s'agit de vérifier que le candidat a acquis les connaissances et les comportements nécessaires pour circuler en toute sécurité, sans gêner, sans surprendre et sans être surpris.
Durée : Trente minutes par candidat, y compris les tâches annexes (vérifications administratives, préparation matérielle, etc.).
Contenu : L'épreuve se déroule sur des itinéraires variés comportant de l'agglomération et un circuit à allure soutenue (route ou autoroute).
Lors de l'épreuve, le candidat précède, à moto, l'inspecteur du permis de conduire et son moniteur qui le suivent en voiture. L'inspecteur communique ses directives par radio, l'élève étant muni d'une oreillette dans son casque.
La conduite doit être dynamique mais sans excès, l'ensemble des règles du code de la route étant respectées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant